N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

mille et une putes. (ange)

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:24
ange sitael manson

démon oublié
Héritage Infortuné ♆ Il a oublié l'ancien temps, sa véritable identité, celle que portait son père, son pire ennemi. Sa dernière famille, c'était bien celle de ce tueur en série. Manson, ça peut bien puer violence et meurtre, ça lui correspond plutôt bien, au fond. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Sa mère était émue de le voir, son petit bout de vie aux cheveux blonds. Elle a eu la prétention de croire qu'il pourrait être à l'image de ses deux grands yeux bleus. Ange, ça lui est venu comme une évidence. Sitael n'est, quant à lui, qu'une vieille croyance. Une protection un peu oubliée au fin fond des chiottes, certainement, dans une urine bien jaune et concentrée. C'était mieux avant ♆ Quatorze ans. Il est mort ensuite, sous les regards trop durs d'un monde qui le méprise. Et qu'il méprise en retour. Première Bouffée d'air ♆ Treize novembre, petite ville perdue en Floride, aujourd'hui oubliée. Jacksonville, ça sonne mal à ses oreilles. Ça l'rendrait presque dingue de savoir s'en souvenir, encore. Papa et Maman ♆ Papa américain, élevé à la merde de son pays. Maman Française, un peu trop rêveuse, un peu trop heureuse mais surtout, un peu trop salope. Si ça s'trouve, son père n'était autre que l'facteur ou bien le voisin survivaliste. Au moins, on sait de qui l'Ange tient sa manie à mourir dans les draps d'un autre. Bâtard. Dans mon lit ♆ Bouche pleine, cuisses ouvertes, peau moite, respiration coupée, ongles ensanglantés. Hommes, femmes, enfants, il demande juste à ce qu'on l'baise de façon sauvage et dégueulasse. De façon à oublier la solitude. Oublier le visage du bien aimé.  Degré de solitude ♆ cœur à p endre. Tromper l'ennui ♆ il est capable de rien, l'ange blond, juste de s'envoyer de la merde dans les veines. Il attend la mort, rien que ça, la Mort. Tombé dans le trou à rat ♆ Trois mois déjà qu'il crame au soleil. Ça lui semble une éternité. Une poignée d'sable entre les doigts qui ne cesse jamais de lui échapper. Malédiction ♆ toons vivant.
Quand on a cinq ans et qu'on a mal quelque part, on crie pour que le monde entier soit au courant. A dix ans, on gémit. Mais dès qu'on arrive à quinze, on commence à grignoter la pomme empoisonnée qui pousse sur votre arbre de douleur personnelle (...). On commence à bouffer ses poings pour étouffer les cris. On saigne à l'intérieur. ▲ RICHARD BACHMAN
rage au cœur
Ange, c'est tout une multitude de crasses. C'est rien d'plus qu'un foutu déchet de la nature, celui qui est naît la tête dans l'mauvais sens, une connerie dans le genre. Il a l'sang des autres sur ses mains, même pas le sien. Il vit plus pour grand chose, si ce n'est pour la drogue et ses bras troués. Ses bras qui chialent toute la misère qu'il se cherche. C'est un bout de violence qui ne s’éteint jamais. Une pluie de météorites qu'on veut esquiver mais qui nous tombe sur la gueule au moment où on s'y attend le moins. La petite raclure qui défonce la porte de derrière pour venir voler tes bijoux et casser quelques meubles, juste pour le plaisir, sinon c'est pas marrant. Ange, il est conscient de toute la merde qu'accumule son cerveau. Il connaît qu'le mauvais des choses.
Les hommes qui le frappent.
Les femmes qui le griffent.
Mets lui un flingue dans la bouche, il l'sucerait, comme l'une de ces salopes incapables de tenir leur langue entre leurs dents. Foutu toxico qui donnerait tout pour un gramme de coke. Un peu de poudreuse et il te vendrait sa mère. Il s'laisserait violer dans tous les sens, parce que la dignité, ça fait bien longtemps qu'elle est morte. Qu'elle baigne dans les chiottes publics, en même temps que sa sagesse. Faudrait, j'sais pas, lui foutre des électrochocs, lui griller les neurones, le jeter à l'abattoir pour qu'il arrête de s'envoyer en l'air avec n'importe qui. Encore plus depuis qu'son connard de Cleb l'a abandonné. Le crâne rasé, ça l'rend juste un peu plus méprisable. La croix gammée sur son incrustée sur son front, elle témoigne plutôt bien de sa haine.
Sa haine pour les noirs.
Sa haine pour les blancs.
Sa haine pour les femmes.
Sa haine pour l'Homme.
Sa haine pour la justice.
Sa haine pour Cleb.
Sa haine pour lui-même.
Il parle plus de mort qu'il ne parle de vie. Ange, il a déjà un pied dans la tombe, c't'un peu comme si sa pute de mère avait accouchée l'vagin dans un cimetière. Et son père, le grand pantin creusait déjà sa tombe. Mais heureusement pour l'gamin, l'argent était pas là pour payer l'cerceuil. Alors, il a étouffé, avec un peu de terre dans les poumons. Ça l'a fait chialer, jusqu'à ce qu'un grand barbu le sorte de là, mais c'était trop tard. Le petit blond, il avait déjà l'enfer au fond d'ses pupilles. Et sa cicatrice dégueulasse qui traverse son bide, c'est simplement l'entrée forcée du démon. Il doit loger quelque part entre son estomac et ses poumons. Quelque part, sous sa cage thoracique. Mais toi, espèce de fou, t'as refermé la plaie, t'as scellé cette foutue porte. Depuis tout c'temps, ça remue en lui. Ça grouille comme les asticots dans un cadavre.
Avant, il mangeait beaucoup, un peu trop, sa graisse prenait le pas sur tout. Mais depuis qu'il a touché à la drogue, depuis qu'son âme est aussi sombre que le charbon, la bouffe, elle refuse de venir à lui. Elle finit la plupart du temps sur ses chaussures. La coke c'est son petit déjeuner, l'héroïne, la plupart de ses repas. On pourrait l'décrire de façon poétique, sans bouffer nos mots, en utilisant de belles métaphores mais Ange, c'est pas ça, non, il est trop brute pour ce genre de choses. C'est comme un gaz violent et inodore qui s'répand dans l'air et le pollue. Une étincelle et c'est l'explosion, ses cris résonnent, te dévorent.
Au final, le rasé, il a absolument rien de son prénom si c'n'est ses yeux un peu noyés, un peu révoltés. Ses yeux qui pleurent à toute cette vie merdique qu'il porte à bout de bras. Ça sonne comme une drôle de mélodie dans sa tête, une mélodie qui devient un peu plus forte : T'es un rat.
Un rat d'égout.
Des goûts de toi.
Dégoûte-toi, rat d'égout.

M — L’ÉPONGE. tu prends les débris de son âme, sa tristesse, ses larmes, ses veines défoncées et tu les fous à la poubelle, pour quelques heures, jusqu'à ce qu'il aille les récupérer. t'es le seul espoir d'ange, ici bas, tu lui donnes même parfois le sourire, quand il a juste envie de se tirer une balle. t'es l'une de ces relations qui ne tourne pas sans cesse autour du malsain, un baume au coeur, un petit pansement sur ses genoux usés. il t'arrive même de le faire manger, parfois. et lui, cet idiot, cette pute bas de gamme s'accroche à toi. il est pas rare pour toi, non, de le voir débarquer au milieu de la nuit pour dormir dans tes bras, plus confortables que le reste.
M/F — ROYAUME DE L'ENFANCE ange, il a jamais connu l'enfance et les sourires qui vont avec. enfermé dans sa bulle, il a oublié de profiter réellement de la vie, comme si des murs immenses s'étaient levés tout autour de son âme. il a eu l'impression de mourir en tombant ici bas mais t'es arrivé, avec ton grand sourire et ta bonne humeur. t'as su apprivoiser la bête et lui montrer une autre facette de la vie. c'est avec toi, et toi seul, qu'il se voit conquérir le monde. vous regardez même les étoiles, parfois, pour essayer d'oublier la merde dans laquelle vous êtes.  

CURIOSITÉ DIABOLIQUE



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:24
le gaz.

cleb roach
Tu sais que t'es le pire des menteurs ? Bien sûr qu'tu le sais, parce que c'est en toi, dans tes veines. J'ai souvent envie de t'exploser à la gueule lorsque tu me regardes avec ton air presque désolé, qui cherche je sais pas quoi. J'ai cessé de croiser tes pupilles parce que j'sais que tu continues à espérer quelque chose de nous. Le problème, c'est qu'il y a jamais rien eu. Pendant que j'te bouffais des yeux, les aiguilles dans le bras, toi, tu regardais ailleurs, tu te perdais entre les reins de Birdy. Moi, j'me suis réfugié dans les bras de ta sœur. J'voulais que tu gueules, que tu lui foutes une baffe et puis que tu me vires de son lit. J'avais envie, de te voir partir en vrille pour moi, que tu pètes un plomb, ou deux. Un signe, un rien de toi et je l'aurais laissé tombé, tu vois ? T'aurais pu me demander de sauter d'un pont avec toi, je l'aurais fait. Mes sentiments puaient, même les yeux fermés t'aurais pu les sentir mais t'as préféré de te barrer, pour cette connasse. Cette fille, incapable de te respecter et de t'aimer comme il le fallait.
C'est à cause de toi, aujourd'hui, si je te regarde avec haine. Tu l'as cherché, cette colère interminable, ce cœur mort et ce flingue sur la tempe. J'sais même pas pourquoi j'ai accepté de te suivre. Certainement parce que tu m'en parlais depuis quelques semaines, tu me gavais de tes mots, tu sais. J'ai été débile d'y croire. Idiot de fermer les yeux sur ta lâcheté.
J'aurais du hurler et puis te le dire : Arrête ! Arrête de mentir ! Ici ou ailleurs, ça ira pas mieux ! T'as jamais su m'aimer, pourquoi là-bas on serait plus heureux ?
J'ai des tas de questions qui traînent dans mon esprit, faudrait peut-être les éclaircir pour crever l'abcès mais avant ça, faudrait que je sois capable de te parler, à nouveau. Mais j'y arrive pas, pour le moment, non, j'ai peur d'un rien et je dissimule. Je fuis dans les draps des autres mais j'y trouve rien alors j'y retourne, encore. Je sais pourtant, au fond de moi, que tu es seul dans mon cœur et que personne n'y rentrera jamais. Tu me tues, Cleb, tu me détruis à chaque absence que tu me donnes. J'ai souvent envie de te retenir par la main pour t'empêcher de partir mais même ça, j'en suis incapable. Tu vois pas pourtant, ce cœur qui bat en t'voyant ? T'entends pas les larmes couler pendant la nuit ? Pourtant elles sont là, bruyantes. C'est comme ça que je m'endors : à côté de toi, les larmes aux yeux et le cœur en bataille. Faudrait être sourd et aveugle pour pas s'en rendre compte. Ou simplement con.
Car c'est ce que tu es : con. Et moi, encore plus, à t'aimer quoi qu'il advienne, faudrait que je fasse une cure de désintox contre toi ou je sais pas. J'veux que ça cesse, avant que j'en crève.
(c) .reed

thackery darko
Comment j'en suis arrivé là ? Perdu dans ses draps brûlés, entre ses bras trop musclés. Darko, putain, si tu savais comme j'aimerais t'enfoncer un couteau dans le cœur, juste pour t'entendre gémir, comme à chaque fois où tu décides de me baiser de façon malpropre. Oui, c'est ce que j'aimerais, tu sais, t'entendre gémir comme j'ai pu le faire sous tes coups de rein que je ne voulais pas. Tu t'en foutais, toi, tu les étouffais de ta main trop grande, mes cris désespérés. Le plus douloureux, c'était même pas de te sentir en moi, non, c'était de voir ma fierté et mon cœur se briser en petits morceaux que tu mettais dans ta bouche pour les avaler. J'ai toujours eu la folie de rire lorsque tu me disais, comme ça, de ta voix trop sombre, que t'étais le roi des cœurs. Mais aujourd'hui, j'ai cessé de rire. J'ai toujours les yeux baissés lorsque tu t'approches trop de moi. Je laisse mon corps à des inconnus pour quelques grammes de plaisirs que tu me donnes. Il t'arrive de sourire, et tu exiges que j'en fasse de même, malgré les bleus que tu as laissé se dessiner sur mon corps. Ta voix, elle résonne sans cesse dans mes pensées. Le jour, la nuit, le matin, le soir, l'après-midi, lorsque je pleure en silence. Tu prends même le dessus, lorsque je m'imagine le sourire de Cleb. Parce que lui, il m'a encore une fois laissé tomber. T'es en train de me tuer avec ta drogue dégueulasse et ton sexe malpropre mais au moins, j'parviens à oublier le chagrin. Tu m'répètes sans cesse que je t'appartiens, en long, en large et en travers. Alors, putain, j'espère que t'auras au moins les couilles de pas me laisser, toi aussi. De toute façon, à ce rythme là, on risque de vite arriver au bout du chemin. Mourir avec quelqu'un que l'on déteste c'est toujours mieux que d'finir seul, non ?
(c) Sugar Slaughter
JOÃO INGRAM
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.
(c) babite

prénom nom
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.
(c) eden memories

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:25
un titre ici

prénom nom
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.
(c) eden memories

prénom nom
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.
(c) reed
prénom nom
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.
(c) reed

prénom nom
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.
(c) eden memories

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:39
 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:44
il est moche, ton smiley.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:47
c'est le plus beau lama du monde, parce qu'il crache, comme toi Arrow
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 15:56
c'est pas un lama, c'est un chien, comme toi. ö
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ange gardien
» L'automne en mille morceaux!
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: