N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

T'as l'coeur aux bords des lèvres, la vague aux bords des yeux ♆ Pretty

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 18 Jan 2014 - 17:24
olippe wood "pretty"

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ Wood. Juste comme ça, juste ça. Rien d'autre. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Olippe. Doux prénom, prénom court. Une simple goutte d'eau parmi tant d'autre. Olippe comme l'Olympe grand et pourtant si simple. C'était mieux avant ♆ Dix-neuf ans. L'enfant adulte, l'enfant grand et pourtant encore innocent. Première Bouffée d'air ♆ Juste à côté. Pas si loin que ça, pas si loin de là. Juste en contre bas dans ce petit village. Village lointain et pourtant si prêt que l'on pourrait même le toucher. Papa et Maman ♆ Juste un peu d’Amérique et de Pologne. Dans mon lit ♆ Courbes douces, courbes fermes. Il n'a jamais su ce décider, craquant sur le sourire plutôt que sur le corps. Degré de solitude ♆ Seul plus ou moins. Il y a ça de temps en temps, aux bras de jeunes femmes ici égarées mais, surtout, sous un drap bien précis. Le sien. Tromper l'ennui ♆ Il vogue sur l'eau, prêt à l'attaque, prêt à se battre. Pirate. Pour piller, pour vivre. Tombé dans le trou à rat ♆ Depuis bien longtemps à ses yeux. Mais, juste depuis ses quinze ans, âge de la force, de la raison. Lorsqu'il s'est enfui. Laissant tout derrière lui. La nouvelle famille ♆ Errant. Parce qu'il est là sans l'être. Parce qu'il vit là-bas sur l'eau, laissant le village avec ses affaires.

   

au-delà des dunes
Joli prénom ♆ Elsa. Pseudo pas beau ♆ Ella. Nombre d'hivers endurés ♆ Vingt-trois. Pierre précieuse préférée ♆ Euh, bah c'est une très bonne question ! L’émeraude. Compagnie de voyage ♆ Faut demander à Bazzart. Mot doux ♆ Juste que c'est tellement magnifique qu'on pourrait s'évanouir, que c'est superbement bien écrit et que j'ai vraiment vraiment craqué *_* Et que je flippe comme une folle de ne pas être la hauteur xD Degré d'addiction ♆ Un peu tous les soirs en fait. Pour le rp après plus une fois par semaine des fois un peu moins. Sésame ouvres-toi ♆ OK PAR CLEB Tête de cochon ♆ Spencer Hare. Je connaissais pas mais j'adore *_*. Remerciements ♆ Bannière sur tumblr (en fait je l'ai prise dans la fiche du scénario). Mot d'amour en plus ♆ Gros bisous ?
Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore Tu répands des parfums comme un soir orageux Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore Qui font le héros lâche et l'enfant courageux. ▲ BAUDELAIRE
Vague de vie
T’as ça dans le cœur. T’as ça dans le sang. On se demande comment ça peut être possible. Comment ça peut être vrai. Parce qu’en fait ce n’est pas possible ? N’est-ce pas ? Et pourtant, t’as ça dans le cœur, t’as ça dans le sang. Ce pétillement qui glisse dans les vagues de ton regard. Les vagues de ton cœur, de ton sang. Comment, pourquoi ? Toi-même t’en sais rien en fait. Parce que c’est comme ça. T’as toujours été comme ça. Avec ce sourire, cette innocence. Façade, réalité. Un peu des deux. Parce que t’es ça. L’enfant égaré. L’enfant qui sourit et rit. Rit pour vivre, rit pour les autres. Enfant joyeux. Enfant qu’emporte. Là-bas, dans ton monde dans ta vie. Pour vous rassurer, vous magnifier. Oui, t’es comme ça. L’enfant adulte. L’enfant perdu.

Tu le fixes. Tu le regardes, les lèvres serrées, une moue particulièrement enfantine. Et pourtant. Toi tu le vois pas. Le gosse. Parce que là, dans les iris qui te fixent. Dans tes yeux. Tu ne vois pas ce que les autres voient. L'enfant. Pretty. Où ? Comment ? Parce que toi tu ne vois que le noir. Noir de ta vie. Noir de ton cœur. Boum boum. Qui bat encore et encore. Te brisant la poitrine. Toi tu le vois pas l'enfant. Pourtant tu sais qu'il est là. Parce qu'on te le dit. Parce que tu le sens, le ressent. Mais, ce visage qui te fixe n'est-il pas celui d'un adulte. Adulte... T'as ce côté, enterré, puissant, violant. Qui ne veut pas l'être...adulte. Parce que t'as besoin de cette innocence, t'as besoin de tes sourires lumineux, de tes rires brillants. Comme tes yeux où toi, tu n'y vois que noirceurs... L'enfant perdu.
   

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 18 Jan 2014 - 17:24
Juste une vie, juste toi.


l'étrange
Tu savais pas trop qu'il était là. En fait, tu t'en es rendu compte bien tard. Quand tu l'as touché la première fois. Quand tu as glissé ta main dans sa nuque. Pour l'aider, le rassurer. Oué, tu savais pas qu'il était là. Dans ton corps, dans ta tête. Mais, ce jour-là, tu voulais tellement aider. Tellement. Que tu l'as fait sortir. Parce qu'il en avait besoin. De cette innocente enfance. De cet innocent sourire. L'enfance. Tout ce que tu cherches, tout ce qui te fait et pourtant... L'enfance. Tu la fait venir ici. Là. Comme ça, parce que tu le veux, tu le ressens. Parce que tu penses que ça aidera. Elle vient. Telle la lune de sa lumière éclatante. Enfance douce et joyeuse. Chaleur qui étreint le cœur, étreint le corps. Mais, ça à ce côté éphémère. Ça dure pas. Ça rassure le temps d'un moment, selon tes sentiments, ça peut durer plus ou moins longtemps. Mais ça finit par partir. Ça s'efface pour ne laisser que le froid. Le doute. Tu savais pas trop qu'il était là. Et, t'essaies de pas trop l'utiliser. Parce que tu penses que malgré la douceur apportée, ça fait plus mal qu'autre chose. Alors, tu fait autrement. C'est toi. Toi et ton sourire que tu mets en avant pour donner cette chaleur humainement. Pour rendre heureux sans artifice, sans tricherie. Parce qu'il est que ça...de la triche. Triche chaleureuse, triche heureuse. Mais, triche quand même.
(c) babite

São Poeira
C'est ton bateau qui t'as guidé jusque-là. Le tient ? Non, pas vraiment. Il t'as guidé dans ce piège, cette merde et pourtant... T'as la vie meilleure, la vie plus facile. C'est con, c'est dur à croire mais, c'est vrai. Parce qu'ici... tu peux être toi, comme tu veux, quand tu veux. Alors, malgré la tristesse, les défauts de cette ville t'es un peu heureux quand même. Et puis, tu t'es trouvé ce petit coin, sympa, tranquille. Là où on vient pas t'emmerder, où c'est toi qui fais ta vie, ta loi. Ici, t'es tranquille et la ville elle, elle vit sans toi. C'est un peu ça. T'y bouge pas vraiment souvent, tu t'y intéresses pas vraiment non plus. Parce que c'est que la ville est que t'y bouge que quand il faut vraiment. Toi, ce que tu préfères c'est te laisser glisser sur l'eau. Te laisser naviguer. Même si c'est succinct, même si c'est pas loin. C'est sur l'eau que tu vis, pas ailleurs. Alors, la ville ? Oué, tu as bien comprit ce qu'elle était. Pourrie, un trou à rat. Mais, ici, tu peux être toi. Quand tu veux, tu laisses ton sourire et ton rire monter. Alors, cette ville, oué, tu la préfères à l'ancienne.
   
(c) babite
Fait couler le rocher et fleurir le désert Devant ces voyageurs, pour lesquels est ouvert L'empire familier des ténèbres futures. ▲ BAUDELAIRE
angle blessé, ange damné
T’avais atteint cet âge. Cet âge où tu pouvais enfin penser à te défendre, cet âge où t’avais enfin comprit. Comprit que la vie c’était pas ça. Que la vie elle devait pas faire mal. Que tu avais le droit de sourire, de rire. Oui, t’avais atteint cet âge. Pas de la raison, pas de la plus grande force. Mais, cet âge où t’avais compris. Comprit que tout ça était fou, faux. Que tu devrais pas vivre ça. Que tu n’étais pas juste…une merde, un boulet trainant. Non. Tu l’avais compris. Un peu soudainement, comme quand tu ouvres les yeux le matin. Un sursaut de raison, de survit. Parce que tu savais…que si tu restais là tu crèverais. Comme les marques rouges sur tes poignets l’attestaient, comme les marques rouges sur ton corps le prouvaient. Tu n’avais pas de sourire, tu n’avais que la noirceur. Parce que ça avait été de ta faute. Celle d’être vivant. Seul avec lui. Ça avait été de ta faute. Et, il n’avait eu de cesse de te le répéter encore et encore. Vie et enfer ont été ta devise, ton enfance. Inconnu. Enfant devenu grand bien trop vite. Enfant adulte, enfant égaré.

T’avais atteint cet âge. Et, le regard vide, un peu tremblant. Tu le fixais, ce corps étendu à tes pieds. Tu le fixais alors que dans ta main tu serrais compulsivement la clé de ta liberté. Le sang sur tes doigts. Le sang sur tes pieds. Tu ne te rendais pas vraiment compte. T’avais juste voulu te sauver, t’avais juste voulu enfin vivre et… Lorsqu’il s’était enfoncé dans sa peau, une fois, deux, trois, quatre… Lorsque tu avais hurlé tel un fou, les yeux brisés, le cœur éteint, tu n’avais pas pensé, tu avais juste sentit la liberté, la fin de ta douleur, de ta noirceur. Alors, tu l’avais fait. Tu l’avais tué. Et tu t’en fichais d’avoir peur, tu t’en fichais de te sentir si bizarre. Si…triste. Mais, surtout, t’essayais de te ficher de ton horreur, tes yeux le fixant. Il était méconnaissable et toi aussi. Le sang sur tes joues, sur tes doigts. Alors que lui, baignait dedans, des gargouillis plus immondes les uns que les autres sortants d’entre ses lèvres. Tu serras le poignard entre tes doigts et, lentement tu fis un pas en arrière. Puis un autre et, soudainement, tu te retournas. En courant, en pleurant. Tu comprenais pas trop ce qui venait d’arriver. Adrénaline, peur. Fallait que tu partes. Pour enfin vivre. Toi, enfant devenu adulte. Toi enfant battu. T’avais enfin eu le courage. D’ouvrir la porte pour partir, d’ouvrir la porte de ta liberté.

Tu savais pas vraiment où ton bateau allait aller. Tu savais pas vraiment où aller. Mais, tu voulais partir. Loin d’ici, loin de ce monde. Alors, tu l’avais laissé navigué. Déviant dans les vagues du fleuve. Déviant alors que tes propres vagues glissaient hors de tes yeux, ton cœur aux bords des lèvres. T’étais jamais monté dessus, t’avais le mal. Mais, fallait pas. Fallait partir. Alors t’avais pincé tes lèvres et, tu t’étais rincé, changé. Parce que tu pouvais pas rester comme ça. Plein de sang sur le corps. Parce que tu pouvais pas rester comme ça. Tu voulais vivre. Enfin…

Tu le fixais. Droit dans les yeux. Droit dans l'âme. Ton visage face à toi. Ton reflet. En te rappelant tout ça. Ton enfance. Tu le fixais en ne voyant que ta noirceur. Avant de sourire, doucement. Comme tu avais appris à si bien le faire. Ce sourire lumineux, ce sourire d'enfant. Oué, tu savais qu'il était comme ça. Enfantin. Et pourtant, ton cœur, ton âme étaient noirs. Tellement. Toi, tu ne voyais que ça, ta noirceur et pourtant. Pourtant tu le sentais tout autour de toi... l'enfant. Tu le sentais et tu voyais les autres. Alors, tu souriais, tu te laissais partir dans l'enfance que tu n'avais pas eue. Pour être heureux. Pour vivre. Un rire glissa entre tes lèvres et, doucement, tu laissas ton regard dévier, cherchant le reflet d'autre chose. Autre chose que ta douleur égarée. Cette chose, là...Alanguit dans ton lit...non, le sien. Tu savais plus trop. T'avais perdu l'bateau et pourtant t'étais encore dedans. Mais, peu importe. Tu fixais le corps allongé, nu, entre les draps. Un sourire un peu plus grand glissant sur ton visage avant que tu ne te retournes, ce pétillement dans les yeux, ces petites étoiles dans le regard. Oué...tu avais trouvé une vie meilleure que l'ancienne. « Diiiiit ? » Tu rigolas doucement, sautillant un peu. Bizarre de voir un homme faire ça. Mais, tu n'en étais pas vraiment un. Enfant égaré, enfant adulte. « Je peux dormir dans l'lit ? » Et tu te glissas entre les draps, entre ses bras. Oué...tu avais trouvé une vie bien meilleure que l'ancienne.
   

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 18 Jan 2014 - 17:31
BIENVENUE

Ce choix de scénario ...
Cet avatar ...
Ce pseudo ...

PUTAIN ! :han:

Bonne chance pour ta fiche, Pretty est ... IL EST ... NIAAAH !     
Réserve moi un lien pervperv

J'en connais qui vont être heureux de te voir
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 18 Jan 2014 - 18:08
Mondieu. Le début, les mots, tout. Comment t'ose dire ne pas être à la hauteur, toi ? C'est parfait J'suis super contente que tu tente le scénario et le début est déjà parfait. Je meurs d'envie de voir la suite, tout simplement Je t'aime déjà, voilà
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 18 Jan 2014 - 18:11
Hihi...parce que j'ai absolument pas confiance en moi ? XD (et parce que vous écrivez aussi magnifiquement bien par ici *_*)

Mais biiih merci   
Je suis contente si ça te plait déjà et tout *_*

Et merci à toi Soren  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 18 Jan 2014 - 23:26
aaaah le fameux pretty, j'ai reçu un message à ton arrivée (cleb la groupie) mais j'ai pas eu le temps de venir te sauter dessus tout de suite. ça fait plaisir de voir la bête tentée (puis cet avatar quoi.) bienvenue à toi.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 0:39
Ô. ÇA ME PLAIT.

  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 8:45
Merci =D

Oooh j'suis contente alors mon ptit Sulli    
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 8:57
Il est beau ton perso ! Il est beau ton avatar ! T'es beau tout simplement !   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 9:48
Merci beaucoup  :**: 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 464
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : CILLIAN MURPHY.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : FABRICATION DE SOUVENIRS.
♆ ENNUI TROMPÉ : FIGURE PATERNELLE DES ENFANTS VOLEURS. SAINT PATRON DES ORPHELINS. LES BONNES INTENTIONS SE SONT ÉRODÉES AVEC LA POUSSIÈRE. IL LEUR A TOUT APPRIS, LES DOIGTS MAGIQUES POUR DÉTROUSSER SANS SE FAIRE ATTRAPER, LA SOLIDARITÉ DANS LE BUTIN QU’ILS PARTAGENT ET MÊME LES VICES AU CREUX DES DRAPS.

(#) Dim 19 Jan 2014 - 10:10
pour changer, super choix de scénario, tu fais des heureux et tout perv
du coup, j'ai hâte de voir ce que tu nous prépare, jolie chose What a Face

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 10:20
Hihi :p
Merci beaucoup =D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 17:15
bienvenue à São Poeira
la vie est finie, mais tu survis.


Pretty, pretty boy c'est totalement lui, tu l'as bien saisi. à part quelques fautes parfois, d'inattention certainement, c'est carrément parfait. le côté enfantin tout comme le côté adulte là dedans, le mélange de l'homme et de l'adulte, et puis le don - j'avoue, je l'ai volé à jack frost, chut - bref, je t'aime

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé.

les liens utiles

VOS LIENS
POUR LES DIVERSES DEMANDES
REGISTRE DES EMPLOIS
LA VILLE
LES POUVOIRS
LE BOTTIN
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LES ANNONCES




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 17:19
Youpi *_*
Merci beaucoup =D

En tout cas je suis contente que mon petit Pretty te plaise comme ça    
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 22 Jan 2014 - 14:44
oh mon dieu, OH MON DIEU. juste ces mots, ils veulent tout dire et puis j'trouve plus rien à ajouter, j'suis juste en train de saliver.   

bienvenue.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Emilie de Vendières ◘ Le chirurgien doit avoir un oeil d'aigle, un coeur de lion et une main de femme
» madison (+) et du coeur à tes lèvres, je deviens un casse-tête.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: