N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

L'égarée

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 14:55
Antigone Vassili

âme égarée
Héritage Infortuné ♆  Vassili. tiré au sort.. à partir d'aujourd'hui, c'est ton blaze gamine. On m'a jamais rien dit d'autre. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Antigone. J'aurais p'tetre pu sauver ma famille si j'en avais eu une, j'aurais pu remuer ciel et terre pour faire honneur à mon frère. J'suis pas celle là, mais moi aussi j'finirais morte. Pendue, meurtrie, blessée, vide, seule. C'était mieux avant ♆ 25 ans Première Bouffée d'air ♆ Décembre 1988, à Delphes en Grèce. J'veux bien croire que je viens de là, mais on en sait foutre rien. Papa et Maman ♆ ça vient de Grèce, je crois, je pense... Mon père j'le connais pas, un mec qui a voulu se taper une nana facile c'tout. Ma mère, j'en avais une, trois, dix huit. Mais j'sais plus laquelle est la bonne. Dans mon lit ♆ J'ai grandi uniquement avec des femmes, très peu d'hommes, sauf lui... Je sais pas trop, j'dirais qu'c'est lui mais que ça pourrait être une autre personne. J'suis peut-être un peu tout en même temps. Degré de solitude ♆ Célibataire, seule, abandonnée. ça changera jamais. Tromper l'ennui ♆ voyante-guérisseuse. Cette voix m'a dit que j'pouvais pas échapper à mon destin. Je reprends le flambeau des pythies, j'dois pas le laisser s'éteindre. M'ont dit que je devais soigner les gens au plus profond d'eux même. On m'dit que j'ai rien à faire, faut que j'attende, que j'touche les gens, que j'me penche sur eux, que j'les regarde au plus profond d'eux même et que tout va changer. Alors tout change. Peut-être qu'un jour je saurais comment les tuer.Tombé dans le trou à rat ♆ J'ai perdu la notion du temps, en même temps que j'me suis perdue. ça fait déjà trop longtemps, de trop nombreuses années sans réussir à s'adapter. J'peux juste subir le temps. La nouvelle famille ♆ Parasite


au-delà des dunes
Joli prénom ♆ Marion   Pseudo pas beau ♆ edeen Nombre d'hivers endurés ♆ 19 hivers enneigés et ensoleillés Pierre précieuse préférée ♆ Lapis-Lazuli Compagnie de voyage ♆ Via Bazzart, je cherchais un kit pour un autre forum, le destin m'a guidé jusqu'à vous Mot doux ♆ ba j'suis tombée amoureuse, vous m'croyez ? En fait, je cherchais ce type de forum depuis une semaine, sans trop chercher non plus et BAM, j'tombe sur vous. Coucouc'estmoi.  Degré d'addiction ♆ Minimum 4/7 j'pense, ça dépend des semaines mais je peux passer assez souvent Sésame ouvres-toi ♆ OK PAR SALE Tête de cochon ♆ Melanie Laurent Remerciements ♆ (crédits des images) bannière prise à UMI sur Pinterest, avatars de MORIARTY Mot d'amour en plus ♆NASH jotaime pour ton scénario   
Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. ▲ BAUDELAIRE
S’il y a encore un pauvre fou prêt à se battre pour elle.
Oh oui faut qu'elle vous éblouisse, faut qu'elle paraisse bien, faut qu'elle soit présentable. Alors ça remet en place ses cheveux blonds, faussement sauvages, ça tire sur sa robe un peu courte, ça tourne la tête et... Comment voulez qu'ça plaise alors qu'elle est livide comme ce fantôme qui la suis d'puis des années. Avec ces ombres qui la hantent tellement qu'elles se sont installées sous ses putains d'yeux verts. Elle pourrait tellement en faire quelque chose de c'visage angélique si elle avait pas l'air d'une camée tellement à bout, à force de fumer des trucs qu'en fait elle fume même pas. Parce que non, elle est pas d'ce type là, à se ruiner la santé parce que ça fait du bien. Elle s'ruine la santé parce qu'elle a pas l'choix. Parce que ça lui est tombé d'ssus depuis qu'elle est arrivée, et elle s'souvient même pas quand. Ça lui a aussi effacé la mémoire, un bon lavage de cerveau. Parce que ça fait des années que personne n'voit plus ce sourire sur sa tronche. Sa magnifique gueule qui affiche plus qu'un ramassis d'malheurs dans des sourires amers et perdus. Le regard vide, toujours dans l'vague, dans cette connasse de vague qui l'a amenée ici. Y'a quelque chose qui l'a fait dérivée. Au début, il était encore là lui, avec son visage tellement familier qu'il ressemblait presque au sien. Ce visage si beau, si doux, si attentionné. Un visage a qui elle souriait, sans ret'nue, sans honte, sans s'forcer. Un visage qui finalement, s'perd dans la masse. Au départ elle s'était dit qu'y'a moyen d's'en sortir à deux, qu'y'a moyen d'vivre encore et d'respirer cette poussière qui la détruit. Elle s'était dit qu'il s'rait un substitut d'oxygène, une bouffée d'air qui déchire les poumons et file le cancer tellement c'est bon. Un truc qu'elle voudrait garder toute sa vie, respirer à chaque instant. Un truc tellement fou qu'elle voudrait jamais s'arrêter d'respirer, pas même reprendre son souffle, parce que d'façon son souffle ce serait lui... Et maintenant, elle crève, un corps en train d'périr mais plus personne en a rien à foutre. Et quoi putain ? Faut juste la r'garder s'détruire et rien faire ? Ba ouais c'est ça. La tragédie d'Antigone. Mourir pour un frère. Ça s'répète le destin y paraît... Y paraît.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 14:55
Dans l’étendue absurde du bonheur cruel

l'étrange
Au début, tout s'embrouille, comme une bonne vieille discussion qu'elle saisit pas. Ça d'vient douloureux, elle ferme les yeux. Elle fronce les sourcils. Elle s'touche les tempes et appuie dessus comme une effrénée. Faut qu'ça cesse, faut qu'le cerveau explose qu'on en finisse. Le monde se floute, se brouille et s'écroule. Et elle tombe, la tête contre le sol. Avec de la chance, elle saignera pas. Ça saigne pas à chaque fois si elle tombe bien. Mais cette fois ci y'en a partout, faut qu'ca impressionne, faut qu'ça surprenne, faut qu'ça fasse peur. Puis personne ne peut contrôler son corps. Des spasmes, l'épilepsie. Elle se cambre. Son cœur, prêt à sortir de sa cage, prêt à s'échapper d'un corps à l'abandon. Un cœur qui pourrait faire battre bien d'autres corps. Les yeux, soudainement, montrent leur vert le plus profond. Écarquillés, eux aussi prêts à se barrer de leur orbite. Et c'est une voix qui sort d'elle. C'est pas la sienne. Une voix rauque, plus dure, plus profonde. Une voix qui prédit des choses que personne ne pourrait deviner. La même voix qui la hante, qui prend possession d'sa tête quand elle prétend guérir les gens. C'est la Pythie qui l'habite, c'est c'que les dieux lui ont toujours dit. C'est l'destin qui vient se coupler à elle. Faut qu'elle incarne la destinée. Viens que j'te parle de l'avenir. Alors qu'est ce que vous en dites, ça en jette hein ?
(c) MORIARTY


São Poeira
C'est insupportable. Y'a quelque chose dans l'air qui va pas. Y'a quelque chose qui la rend malade, qui lui donne ces foutues crises d’épilepsie qu'elle contrôle pas. Elle déteste les situations où elle contrôle rien. Elle se sent mal. Son corps ton entier est défaillant. Elle se dit qu'elle manque de sommeil. Parce qu'elle dort plus non plus. Elle arrive même plus à distinguer ce qu'elle pense, ce qu'elle imagine, ce qu'elle voit et ce qu'elle vit. Y'a d'la brume, y'a du gaz. Alors elle court, elle respire plus, elle tombe mais ça fait rien. Elle reprend son souffle. Un souffle âpre, déchirant, ça lui écartèle la cage thoracique. Tout la brûle. Son visage, ses mains, ses narines, ses larmes. Elle entend plus grand chose. Elle s'relève. Elle voit plus rien, elle renifle, elle pleure. Faut la voir faire tout ce cinéma.
Mais ça continue. Plus elle avance, plus elle s'sent libre. Elle sait que d'lautre coté elle sera libérée. C'est c'qu'elle croit en tous cas.  Elle s'dit que ça vaut mieux d'être loin de ce village maudit. Les gens semblent être heureux, ils voient rien ou quoi ? Ils voient pas comme elle, Antigone, centre du monde, elle souffre ? Il l'entendent pas crier Delphes, c'était beau Delphes !  ? Il ne l'entendent pas pleurer ? Avoir des cauchemars toutes les nuits ? Ils ne la voient pas là ? Allongée, de l'autre coté. Celui de la tentation. Ils ne voient pas qu'elle est bien, qu'elle respire, qu'elle pleure de joie. Qu'elle s'sent vivre que quand elle est loin de tout ça. Ils entendent pas son appel de détresse ? Ils entendent pas... Après quelques heures elle s'endort, là, dans l'espoir d'y rester. Elle va s'habituer à être dehors parce qu'elle y est mieux que dedans. Elle va s'habituer à ce sommeil. Ce trop profond sommeil. C'est le sommeil des blessures. Elle est belle quand elle sourit. Elle est belle allongée, le souffle court. Elle est belle Antigone. Elle est belle quand elle respire plus. Sans vie. Elle est belle.
(c) MORIARTY

Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. ▲ BAUDELAIRE
Mon amour ce qui fut sera, Le ciel est sur nous comme un drap, J'ai refermé sur toi mes bras, Et tant je t'aime que j'en tremble, Aussi longtemps que tu voudras, Nous dormirons ensemble.
Aragon
Ils étaient juste là, assis. L'un contre l'autre, il en fallait pas plus. Il fallait pas plus d'amour, y'en avait déjà bien trop. Mais en même temps c'était jamais assez, elle n'se satisfaisait jamais de ce qu'il lui donnait. Parce qu'ils étaient invincibles pour elle, parce qu'ils avaient tout pour eux. Parce qu'il en fallait toujours plus et qu'ils méritaient toujours mieux. Parce que quand elle le regarde, là, contre lui, avec ce putain d'sourire aux lèvres, qui aurait fait chavirer c'bateau, elle s'rend compte qu'ils ont le monde pour eux maintenant. Parce qu'ils s'demandaient ce que tout serait maintenant qu'ils partaient à l'aventure. Ce s'ra plus beaux j'te l'promets . Promets pas si vite. Faut jamais rien promettre. Les promesses c'est des mensonges quand elle voit qu'le bateau tangue un peu vite. Les promesses c'est des mensonges quand elle voit s'rapprocher l'enfer. Les promesses c'est des mensonges quand ils s'retrouvent la gueule dans l'eau à plus pouvoir respirer. C'est qu'des conneries en vrai. Mais elle s'accroche à l'espoir qu'tout ça soit quand même vrai. Elle s'accroche à l'idée que ça peut être beau ensemble. Elle s'accroche à lui. Et elle serre fort, de tout ce qu'elle peut, du plus profond de son être. C'pas bien profond, pas autant que l'océan, mais ça commence déjà à faire. Parce que la profondeur du cœur ça s'mesure pas. La force avec laquelle elle serre Nash comme une bouée de sauvetage non plus. Son cœur se trouve aussi perturbé que la mer. Autant d'agitation, autant de doute, de remous. Jamais elle n'aurait pu penser qu'aujourd'hui, ils ne se tiendraient plus comme avant. Parce qu'il est là à s'ballader devant elle sans se soucier de rien. Ça fait trop longtemps maintenant. Parce qu'il lui jette son bonheur à la gueule à coup de grande pelleté et qu'il a juste oublié d'intégrer Antigone dans cet état à la con. Il lui sourit, comme si tout ça, ça existait pas. Comme si rien n's'était passé depuis qu'ils sont là. Comme si Nash et Antigone, c'était toujours c'qu'ils étaient avant, en Grèce. C'était pas l'meilleur endroit au monde, mais elle s'rendait pas compte de la chance qu'elle avait. Mais de toutes les femmes, il ne voyait qu'elle. Avant, elle était l'unique à ses yeux. Avant, c'était y'a bien longtemps.

« Antigone ? »
Incompréhension « Tu m'appelles pas Antigone d'habitude »
« Et tu me parles d'habitude »
« J'suis pas d'humeur » Pause.
« On est bien là hein ? » lueur d'espoir.
« J'suis malade ici. »
« T'es malade mais on est heureux... On a toujours dit qu'on serait heureux tant qu'on est ensemble. » Doux souvenirs.
« Ouais » Pause. Regard vide. « C'est c'que j'croyais aussi... avant. »

Elle pleure mais il peut plus rien faire pour elle. Antigone c'est ce bateau qui s'est éloigné d'la côte et qui est jamais revenu. Il avait mal amarré son coeur. À la première tempête tout a disparu. Il est revenu sur le quai, il n'y avait plus qu'une épave, bien maigrichonne. Alors il se tourne vers un bateau plus beau. Et Antigone rouille. Brûle. Prends l'eau. Disparaît. Calanche. Abandonnée. Agonise. Antigone.


♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆


« T'as mes clopes ? » Elle lève les yeux d'son journal. Elle essayait d's'instuire, ça arrive pas souvent. Elle qui passe plus de temps à chercher à comment s'échapper d'ici plutôt que d's'intéresser à l'environnement autour. Elle regarde son interlocuteur. Juste les yeux qui bougent, ils s'lèvent, ils tirent, ils retournent à leur occupation. Elle hausse les sourcils. Pour qui il la prend ? Il s'passe rien ici, le temps est maussade, comme toujours. Même quand y'a du soleil, même avec cinquante degrés il s'rait maussade. Elle sent qu'ça tangue, elle voudrait juste pouvoir profiter d'un instant de normalité. Elle jette son journal sur la table basse et croise son regard. Surprise. « Qu'est c'tu r'gardes comme ça ? Baisse les yeux avec moi. » Elle veut pas être gentille. Il est le seul responsable de sa présence ici, dans cet appartement qu'elle supporte à peine. Elle sait même pas pourquoi il est v'nu. Elle sait même pas qui lui permet de rester et d's'asseoir sur c'putain de fauteuil. Et puisqu'il est assis dessus, elle voudra plus jamais y poser une de ses fesses. C'trop néfaste de côtoyer le diable. Elle r'garde dehors et s'perdrait presque dans le paysage. Elle s'imagine que c'est possible qu'un jour elle puisse aller bien. Un jour elle s'ra comme les autres et elle pourra sourire aussi. Elle le déteste. Il aurait jamais dû la toucher, il avait pas l'droit d'la prendre dans ses bras. Il avait pas le droit d'entraîner Nash dans leur malheur. Il aurait dû les laisser vivre ! Où les laisser crever, bien mieux que c't'état de larve qu'elle se traîne. Elle affiche rien d'autre que son air dépressif. Elle est blasée. Elle est déjà morte, mais elle tient debout. Alors elle sort de sa poche un p'tit paquet et lui jette à la gueule. Y'a presque plus rien dedans, elle a déjà presque tout fumé. Elle s'en fout, elle lui doit rien. Il peut rien dire, sinon il aurait jamais plus tout ça. Il dit rien, il observe. Ça la perturbe, ça l'énerve, elle péterait tout si elle pouvait. « Tu te rends compte que tu risques ta vie pour aller me chercher des cigarettes là-bas ? » Ba voyons, prends tes désirs pour la réalité. Elle rit, peut-être le seul rire qu'elle est capable de sortir. Ironique, sadique, vide. Soudainement, son visage redevient marbre. Plus aucune expression. « J'sors pour essayer de vivre, j'fais profiter les autres, pas d'quoi t’exciter. » La prochaine fois elle ramènera rien. Il ira s'faire foutre, y'a qu'ça qui lui convient. Pour la première fois elle le regarde. Pour la première fois depuis aujourd'hui. Pour la première fois depuis longtemps. Elle le r'garde vraiment. Elle aurait préféré qu'il ait leur mort sur la conscience, plutôt qu'elle ait la vie sur la sienne. C'pas si difficile de laissez deux personnes mourir quand on sait c'qui les attend. C'est d'la cruauté, c'est de l'agression, c'est inhumain, c'est du déni. Elle s'lève et s'arrête près de lui. « Connard ». elle le regarde même pas. C'est habituel. Ce sont ses mots d'amour, à sa façon. Antigone pourrait l'apprécier mais elle a trop de rancœur. Trop de désamour, pour elle avant tout. Et c'est en partie sa faute. Il vit avec. « s'tu veux un sandwich, tu t'sers dans l'placard. Attends pas qu'ce soit moi qui te le fasse gros tas. » C'est aussi sa façon de le remercier. C'est comme ça, faut pas chercher.


♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆♆


Elle a les cheveux qui volent. Le vent dans les veines, ça pourrait la tuer. Elle voudrait voir l'avenir aujourd'hui. Elle voudrait voir son évasion. Elle voudrait voir qu'elle est heureuse, que Nash est avec elle. Elle voudrait lui sourire. Se blottir contre lui. Sentir son odeur. Elle n'en sent plus que les effluves quand il passe près d'elle. Un fantôme. Mais heureux. Elle veut l'arrêter et se jeter sur lui. Antigone l'écrase. Ils rient. Elle l'embrasse, elle l'aime. C'est son frère. Son autre. Sa moitié. Son futur. Il remet une mèche de ses cheveux en place. Elle se demande ce qu'il fait. Elle ferme les yeux, profite, respire. Elle se sent vivre. Elle se sent voler. Elle écarte les bras pour profiter du soleil, pour le prendre en elle. Nash s'y réfugie Ils sont heureux. Elle voudrait que ce soit ça l'avenir. Mais c'est un rêve. Un rêve passé, révolu, fini terminé, mort.
Le vent est réel. Elle ferme vraiment les yeux. Pour une fois, elle respire. Mais c'est parce qu'elle est dehors. Elle est loin. Toujours seule, mais bien. Elle se prend elle même dans ses bras, elle a froid. Elle se sent grande, mais sera très vite au plus bas. Mais pour ces quelques instants de bonheur, de vie, elle donnerait tout. Elle en crèverait.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 15:07
MAAAAAAAAA

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !


Désolé, il me restait en tête. Si tu savais à quel point je suis resté bloqué sur ton pseudo... Genre j'ai regardé Antigone. "chouette nom" - oui j'ai pas réalisé tout de suite - puis j'ai vu Mélanie et OH   j'en croyais pas mes yeux  :**: 

J'aime déjà ton début, c'est parfait   
Si tu as besoin d'avoir des détails par rapport à quoique ce soit.   
Et puis même pour le reste, ma boite à Mp est grande ouverte !

JOTEM AUSSI  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 15:11
Ahaha, quand on s'y attend pas, je fais toujours cet effet *modestie quand tu nous tiens*
J'pense que oui, je vais venir te mpotter pour des précisions et pour pas commencer ma fiche n'importe comment   

Ravie que ça commence déjà pas mal, au moins ça me rassure, je devrais être sur la bonne voie :D
Merci pour ton scénario, j'la trouve magnifique Melanie et trop complexe dans ta description, le rôle parfait. Puis le lien déchire sa mamie   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 18:44
OH MON DIEU ! :han:
J'adoooooooore Melanie !
Je l'ai joué tant de fois

BIENVENUE ! perv
Bonne chance pour la suite et pour supporter les fous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 18:53
C'est la première fois que je la joue personnellement, mais elle est magnifique je regrette de ne jamais l'avoir tentée ! C'est le scénar' qui m'a inspirée aussi What a Face 

En tous cas, merci Soren, je pense que je devrais pouvoir m'y faire... Enfin j'espère ^^
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 19:12
Antigone.
Mon dieu.
Je t'aime.
Le début promet et puis ton avatar est superbe et puis tu gères. perv
Ce scénar (et puis Antigone, ce prénom quoi, je l'aime tellement   )
En tout cas bon courage pour ta fiche et BIENVENUE :han:

Et puis si t'as des questions pour le lien ou quoi, hésite pas à me mp
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 19:14
Bienvenue à toi !
Bonne chance pour ta fiche :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 19:25
Je suis aussi tellement fan de ce prénom, quand je l'ai lu j'ai tout de suite accroché je m'suis dis mais un personnage qui s'appelle Antigone quoi :o OUI je dis OUI !!! Et je remercie officiellement Nash pour ce beau scénario encore oui
Merci pour l'accueil mon bichon, ça fait plaisir de se sentir désirée  :han: 

Merci beaucoup Isaï. Mads, c'est une tuerie comme choix !!
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 19:39
bienvenue ici beauté le scénario est sublime, j'ai bien hâte de voir ce que tu vas en faire
et le code est bon perv
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 20:26
Merci Salvatore, j'adore ton prénom *-* J'avais pas reconnu Angie, elle est trop belle !
J'espère être à la hauteur !! merci pour le code et l'accueil  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 20:30
OHMONDIEU
T'as pris le scénario de Nash quoi
Ok, rien que pour ça t'es parfaite perv
Non, mais parce que de toute façon Mélanie Laurent, cette fille, je l'aime tellement
ET LE DEBUT DE TA FICHE   
J'viendrais te réclamer un lien, parce que voilà perv
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 17 Mar 2014 - 20:52
C'est vous qu'êtes parfaits en vrai   
Oh ba trop choupi Nela, merci   Oui il paraît que Nash vient manger chez toi sans arrêt, alors je suppose qu'on est amenées à se connaître !! J'accepte le lien avec plaisir :D
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 18 Mar 2014 - 10:37
Bienvenuuuuue   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 18 Mar 2014 - 17:29
Oh Kaya *-* Magnifique prénom aussi !! Merci à toi  :**: 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» Vestiaire des garçons
» Sandy Farmer. |Sans contrefaçon je suis un garçon ~|| Validée.
» Yuki, garçon des neiges.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: