N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

It’s some kind of madness, it started to evolve.

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 22:35
Karol N. Jiménez

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ Jiménez Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Karol Navajas C'était mieux avant ♆ 23 années d'agonie. Première Bouffée d'air ♆  le dix-sept mai, à sao poeira, juste après l'autre toi. Papa et Maman ♆ Passé très flou Dans mon lit ♆ Seul ? T'as jamais vriament su. Puis, ça aide pas à vivre cette chienne de vie.   Degré de solitude ♆ Le misérable.Tromper l'ennui ♆ Dérobeur, emprunteur, aguicheur, un peu tout pour te permettre de voler avec ton frère.  Tombé dans le trou à rat ♆ La naïssance sûrement ? Le premier cri.   La nouvelle famille ♆ Errant


au-delà des dunes
Joli prénom ♆ Emeline  Pseudo pas beau ♆ Mr Hyde, mais c'est badass. Nombre d'hivers endurés ♆ 18 hivers ( aucun en fait o/ )  Pierre précieuse préférée ♆ Le galet, c'est rond, ça rebondit pas vraiment en plus.Compagnie de voyage ♆ En train o/ Non, on a vue que les admins étaient beaux par Bazart. Mot doux ♆ J'aime tout chez vous, puis forcément, tout est beau avec un contexte aussi génial.  Degré d'addiction ♆ 4 ou 5 jours sur 7 Sésame ouvres-toi ♆  ok par alcide Tête de cochon ♆ Jake Cooper Remerciements ♆ (crédits des images) bannière  sur tumblr, avatars sur Bazzart. Mot d'amour en plus ♆ J'espère que vous allez aimer le lien de fou de Jaime et moi.

Pretending,
Someone else can come and save me from myself. I can't be who you are.
▲ LINKIN PARK
In my soul.
T’exaltes le bonheur avec ce fier sourire que tu arbores, peut être trop rarement. T’es le petit rayon de soleil sur cette île damnée, t’es un peu le chapardeur des rêves des autres, l’ambitieux, le courageux. Et non tu perdras jamais espoir face à cette condamnation prématurée, tu n’abandonneras pas l’idée qu’un jour ton île natale redeviendra le paradis sur terre. Seulement petit bout de vie le perds cet espoir parfois, surtout depuis la mort du meilleur ami. Alors tu ne sors pas, tu ne bouges pas non de l’endroit qui t‘as vu naître, de cette misérable chaumière qui te protège des débris du monde. Tu t’enterres un peu chaque jour, surtout depuis que tu ne peux plus aller à l’école. Tu demeures ce cadavre dépérissant chaque jour, rongé par la jalousie. Parce que oui, t’es bien sur ce garçon désireux de n’être qu’avec son frère. T’es cette corde qui étouffe ta moitié, qui s’enroule autour de sa nuque si semblable à la tienne pour étouffer ces cris de liberté. Tu l’entraves. Et parfois tu ne t’en rends pas forcément compte non que tu es trop attaché à ta moitié. Parfois c’est vrai que tu ne vois pas combien le fait qu’il ne soit pas là t’affecte, quand tu restes éveillé la nuit dans l’espoir qu’il rentrera rapidement, les ongles rongés par l’inquiétude. C’est que t’es bien attaché à Jaime, au fond c’est indéniable. T’aimerais bien n’être qu’avec lui et oublier tout le reste, rester là contre ses bras dans des draps sales, rester à parler et rire sans t’occuper du reste du monde. Si seulement votre île n’était pas le cauchemar sur terre désormais. Alors tu tentes de rester calme, tu serres les poings en attendant que le vacarme n’obstrue plus tes petites oreilles, et que les cris ne résonnent plus dans ton âme souillée. Mais tu ne perds pas espoir non, le monde est beau, ça reste gravé là contre tes souvenirs un peu fausser par le temps. Comme une photo floue et abimée par le temps. Mais ça reste gravé, ça reste collé contre ton esprit troublé.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 22:36
In Hell

l'étrange
C’est autour de tes 16 ans que tu avais découvert la chose. En fait, tu n’as jamais compris comment tout ça est arrivé en toi. Secrètement alors que l’autre toi gueulait contre toi, tu avais fermé les yeux, juste pour qu’il cesse, qu’il s’arrête. Tu te répétais mentalement : Tais-toi, j’ten pris, chut… Et ta moitié ne semblait rien comprendre ça non, à déblatérer sa rage mal contrôler contre toi. Alors tu as lentement posé tes mains sur tes oreilles, puis tu as fermé fort les yeux en imaginant qu’il devienne muet, que juste pour une fois sa voix s’éteigne pour laisser place au calme. Le calme après tout ce chaos dehors. Non, décidément tu n’avais pas compris quand Jaime ta taper le bras, les yeux en alertes face à ce qu’il venait de se passer. Et sa bouche semblait vouloir crier des sons sans pour autant laisser sortir aucunes paroles audibles à ton encontre. Tu avais alors souris, bien que la situation t’oblige à te sentir un peu mal à l’aise. Tu avais alors surtout peur que la cécité demeure. C’est une demi-heure après ce long silence que ton frère avait retrouvé l’usage de la parole pour s’inquiéter et te demander si tu étais malade. Il est possible oui, que tout ça ne soit qu’une forme de virus circulant sur votre ville natale. Qui sait au final ? Peut t’importait en réalité, puisque depuis ce jour tu n’as eu de cesse de tenter de contrôler ton pouvoir, pourquoi refuser un cadeau si précieux après tout ?
(c) MORIARTY


São Poeira
La ville de Sao Poeria te semblait merveilleuse avant. En fait, te balader le soleil chaud cuisant tes cheveux bruns te plaisais énormément. Le fait de sentir les rayons transpercer le ciel, virevolter là contre le lustre en verre que tu avais confectionné habilement, te faisais vraiment rêver. Et les mélanges de saveurs épicés odorant ta ruelle, se mêlant ainsi aux langues chaleureuses et au roulement des S de manière si anodine contribuaient à faire battre ton fragile cœur.  C’était un peu tout ça, une ville conviviale ou tu aimais bien te perdre là dans les rues bondés de monde, traîner un peu, le sourire aux lèvres en voyant les marchands se ruer dans les rues pour mettre en place leur tables. Et puis voir un peu toutes ces couleurs se mêler à ce rêve, glisser contre ton esprit pour inonder cette terre d’un peu de vie. Décidément, ce que tu pouvais l’aimer cette ville. Et si désormais les couleurs on fait place aux noirâtres cendres échapper de la mine, et à ces couleurs terreuses et si horriblement sales, tu n’arrives toujours pas à t’éloigner de ce petit paradis. Et pourtant, malgré ce que Jaime te force à voir, malgré ces petits corps sans vie que tu as vue évacuer de la mine incluant papa, tu ne comprends pas non pourquoi certains désertes cette ville qui ta vue naître. T’es un peu naïf faut croire, mais tu restes très attacher à ce monde-là. Au fond, peut être que tu as peur du vrai monde, tout là-bas, au dehors. Il est possible que tu ne fasses que ‘admirer de ta fenêtre, ne tenant rien pour t’échapper de cet enfer.
(c) MORIARTY

"Être profondément aimé par quelqu'un te donne la force, tandis qu'aimer quelqu'un profondément te donne du courage." ▲ LAO TSEU
You and I
C’est peut-être cette impression qui te plait le plus, celle où dans ses bras tu as le sentiment qu’il est ton héros. C’est un peu naïf tu le sais, c’est juste qu’après la mort de votre père, il est le seul à t’avoir décemment élevé. C’est évident que sans lui tu ne serais rien. Puisque oui, maman n’est désormais plus qu’un piètre cadavre, et tu te souviens bien de l’époque où ce petit garçon qui n’était pas plus âgé que toi te servais des repas fait pour le mieux. Bon, il ne fallait pas trop en demander non plus, il était rare que vous mangiez quelque chose de très consistant vue votre revenue, mais au moins quelqu’un te servais à manger tous les soirs, le léger sourire sur les lèvres pour que tu te sentes vraiment chez toi. Au fond, c’est probablement que dans les bras  de ton frère que tu te sens chez toi. Là, contre ses côtes qui se laissent sentir à cause de votre alimentation défaillante, contre son corps un peu sale de vos escapades à voler les autres. Mais c’est chez toi. Il sera toujours là et tu le sais bien. Pour le meilleur et pour le pire. Alors parfois quand maman déprime un peu trop tu le sens essayer de la motiver, lui donner ces cadeaux et lui refaire aimer cette vie qui l’a détruite. Ça te pousse quelque part à croire que c’est quelqu’un de bien ce petit gars, un peu à l’étroit dans cette ville. Ce petit bout de vie qui demande qu’à vivre. << Jaime, un jour peut-être on ira loin d’ici tu vois. On ira là où tu voudras…>> Tu n’y a jamais vraiment cru à tout ça, sûrement parce que même toi tu as cessé d’y croire. T’as perdu pied dans ce monde, et tu ne veux plus que vivre là, avec maman qui boude, rester prendre soin d’elle et pas perdre ton monde qui ta vue naître. << J’veux juste qu’on soit ensemble, pour toujours tu vois. >>  Et un léger sourire se fait sentir sur tes lèvres alors que tu caresses le torse de ton frère. Ce que tu peux aimer sa présence près de toi. Tu souris, espiègle, tes lèvres déposant un fin baiser sur sa joue, persuader que tout cela s’arrangera bien un jour. Stupide espoir quand tu nous tien.
Only you

C’est sûrement la chose qu’on pourrait le plus te reprocher dans tes attitudes. Depuis la mort de ton père, tu as eu cette fâcheuse habitude de coller un peu trop ton grand frère. C’était anodin au départ, presque normal pour un enfant perturbé par le départ mal expliquer de son géniteur. Tu ne comprenais pas grands choses de ce qu’il se passait, ni de toutes ces larmes déversées pour rien. Alors tu t ‘attachais fidèlement au seul qui te semblait normal dans ce monde de fou, t’accrochant à lui sans le quitter une seconde de vue. D’ailleurs, il était très rare que vous soyez séparer vous deux. Vous auriez dû au final. Puis, entre frère on tente de s’aider au mieux quand ça va pas, alors tu as vite pris l’habitude de coller ton frère, comme son ombre, atténuant ses larmes, pansant ses plaies comme aurait dû le faire votre mère. En réalité, vous avez tenté à deux de vivre et d’endosser ce rôle de parent qui vous a tant manquer, mais jamais un jumeau ou un frère ne peut remplacer l’apprentissage ou l’éducation. Ca non.  Puis, ça à commencer à devenir maladif, presque bizarre. Au fond de toi naissait peu à peu cette jalousie lorsque ton frère s’absentait pour voir d’autres amis, avec ce besoin viscéral de n’être qu’avec lui, qu’il s’occupe de toi. Quand Jaime osait perdre l’attention une seconde voir une journée sur ton petit être, s’en suivait alors de longues crises de nerfs et des disputes stupides. Comme si finalement, tu avais un droit de propriété sur ton frère et que personne d ‘autres n’avait le droit de l’aborder. C’est vrai que tu t’es renfermé depuis quelques temps et tu refusais de sortir. Probablement depuis le mot de ton meilleur ami Francisco. En fait, c’est principalement depuis son accident que tu as perdu l’envie de sortir, de rencontrer des gens ou même de faire quoi que ce soit de bon dans ta misérable vie. D’un côté, tout cela explique sûrement pourquoi tu désires tant que ton frère reste avec toi, t’as trop peur pour aller voir dehors. Aller voir le monde qui t’entoures. Juste te dévoiler au monde au lieu d’attendre passivement que les choses viennent à toi. C’est à partir de là que tout à commencer à être bizarre, que tu as commencé à être de plus en plus jaloux, crisant pour avoir des nouvelles toute la journée, pour être toujours informer des endroits où il pouvait se trouver. Angoissé tu as vite perdu le sommeil à le savoir dehors, rêvant du monde qu’il a toujours désiré. Et toi tu t’es toujours bouffer les lèvres, inquiet dans la pénombre de votre maison, bouillonnant. Et Jaime n’a jamais sembler s’en inquiéter, comprenant presque au départ tes inquiétudes mal contrôlées, sans jamais voir le réel problème qui s’imposait. Sauf cette fois-là, quand il t’a proposé de sortir. « Toi, demain, tu viens avec moi. On sera les Robins de nos bois. » Alors petit Karol tu souris, heureux qu’il voit que ton réel soucis t’emprisonne dans cette foutu maison. << Où on va ? >> Disais-tu d’une voix adorable, un peu voilé par le sommeil tant manquer. Tu n’imaginais alors pas possible tout ce qui c’est passer. Tu ne comprenais pas non, que ta jalousie pour ton frère tournait bien trop mal.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 22:45
Les infos doivent être écrites avant de poster la fiche. Je déplace dans les fiches en danger jusqu'à temps que ce soit fait . Arrow
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 22:46
je vais me répéter mais l'idée des jumeaux est top.  What a Face 

bienvenue et bonne chance pour ta fiche, par contre comme dit dans le règlement il faut remplir la première partie de la fiche avant de poster, du coup je déplace dans les incertains. ;) merde, devancé Arrow

p.s : cooper jolem  :huhu:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 22:52
Merci. Oui je comprenais pas c'que ça voulait dire, j'le fais, vous pourrez remettre en place o/
J'aime beaucoup l'idée dess jumeaux aussi, en espérant ue ça soit pas torp cliché pour vous.
D'ailleurs, j'aime beaucoup le prénom Alcide, ça en jette !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 23:02
oh merci.   oh et le gif   

je remets le sujet en place  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 23:04
Je voulais garder votre image en fait, parce quelle est foutument belle aussi. Mais celui là était irrésistible (a)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 23:12
Bienvenue ici   

Des jumeaux ? C'est très intéressant, et fort intriguant    J'ai hâte de voir ce que vous allez faire  :han: 

Et bonne chance pour ta fichette   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 23:15
Ah merci beaucoup ! Eh bien, je susi contente ue le concept vous plaise, ça fait plaisir.
Merci beaucoup !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 25 Jan 2014 - 0:30
Voilà, je voulais juste t'informer que ici aussi tu pouvais m'agresser avec tes Mp d'amour ahah (d'ailleurs ça fait longtemps que j'en ai pas reçu, ça me manque Arrow )
Bienvenue, j'ai hâte de voir ton perso
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 25 Jan 2014 - 1:46
Oh Ma Elsie ?! Eh bah, y'a tout un beau monde par ici  :affraid:  
Suis contente d'avoir des personnes familières ! Promis je t'agresserais. ! Et merci.  :fish: :fish: 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 25 Jan 2014 - 2:13
va falloir changer l'avatar par contre, il fait 202x322 Laughing et ça déforme le truc du coup.
bienvenue sinon
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 464
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : CILLIAN MURPHY.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : FABRICATION DE SOUVENIRS.
♆ ENNUI TROMPÉ : FIGURE PATERNELLE DES ENFANTS VOLEURS. SAINT PATRON DES ORPHELINS. LES BONNES INTENTIONS SE SONT ÉRODÉES AVEC LA POUSSIÈRE. IL LEUR A TOUT APPRIS, LES DOIGTS MAGIQUES POUR DÉTROUSSER SANS SE FAIRE ATTRAPER, LA SOLIDARITÉ DANS LE BUTIN QU’ILS PARTAGENT ET MÊME LES VICES AU CREUX DES DRAPS.

(#) Sam 25 Jan 2014 - 13:39
c'est qu'ils sont bien blancs pour des natifs d'ici What a Face
allez bienvenue parmi nous, toi
j'me demandais quand est ce que vous alliez vous décider, aha Arrow
hâte d'en savoir plus perv

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 25 Jan 2014 - 18:14
Oui pardon, j'avais pas fais gaffe au deux foutu pixels en trop --'
Merchi Mel' ! ( Je fais pleins de conneries eh oui. )
Awh Lydie ! Oui ils sont blancs mais on connait pas vraiment l'origine de leur parents, vois-tu  What a Face 
On a vue que tu faisais partie des magnifiques admins, on a pas hésité trop longtemps crois moi xD
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 27 Jan 2014 - 18:49
sublime avatar.
bienvenue !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» Some kind of madness ∞ Théoxane [TERMINÉE]
» Madness [Libre]
» This is Madness ! Madness ?
» « Drunkenness is nothing but voluntary madness » || Lerena Evergreen
» It started out with a kiss, how did it end up like this ? It was only a kiss... [Duc(hesse) :} ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: