N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

survival of the fittest.

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 15:29
doll de souza

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ De Souza. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Doll, on l'appelle Doll. Doll, la petite poupée de vos coups de reins. Doll, c'est tout. On oublie Dolorès, parce que Dolorès, c'est la douleur en espagnol et Doll, c'est le plaisir, juste le plaisir. C'était mieux avant ♆ La petite a dix-neuf ans. Ses traits enfantins enchantent bien des anciens. Elle fait jeune la petite. C'est malsain. Première Bouffée d'air ♆ Vingt décembre, là. Son coeur va et vient dans le monde, il découvre des contrées qu'elle emplit de son amour. Mais au fond, elle n'a jamais bougé. Son âme est là. Immobile. Papa et Maman ♆ Elle est brésilienne, la petite. Elle l'est. Elle n'est pas comme sa mère. Elle n'a rien de l'espagnole qui danse pour charmer, elle danse quand elle a charmé. Elle a tout de son père, la beauté et le Brésil. Dans mon lit ♆ Dans son lit, le plaisir. Dans son lit, le bonheur. Dans vos lits, elle est là. Degré de solitude ♆ Elle est à toi, elle est à lui, elle est à celui, à celle qui la veut. Tromper l'ennui ♆ Elle aurait aimé être actrice. Être le modèle des petites, être son propre modèle. Mais elle erre, elle vit chez les autres, elle vit des autres. Et elle tient un stand, un stand de jouets. De ses doigts fins, elle répare les jouets des petits. De ses doigts habiles, elle fabrique les poupées des petites. Tombé dans le trou à rat ♆ Depuis trop longtemps peut-être ? La nouvelle famille ♆ Errant, je crois.

   

au-delà des dunes
Joli prénom ♆ Camille.   Pseudo pas beau ♆ RAMSEY. Nombre d'hivers endurés ♆ Dix-huit, et j'approche des dix-neuf, quelle horreur. Pierre précieuse préférée ♆ Le saphir, je pense, il est souvent bleu.  Compagnie de voyage ♆ Mel. Mot doux ♆ Vous êtes doux. C'est beau. Degré d'addiction ♆ Je sais pas, ça varie beaucoup. Sésame ouvres-toi ♆ OK PAR ADOLF. Tête de cochon ♆ Daria Sergeeva, la petite merveille. Remerciements ♆ Bannière de Olivia Bee, avatars de fanaticcc sur tumblr. Mot d'amour en plus ♆ Trop d'amour tue l'amour, non ?
Incipit & Invocation : laisse-moi puiser dans tes désirs et peines les essences dont je fleurirai mes lignes. ▲ MIROIR-FUMANT
puérile

Quelques notes. Symphonie des souffles partagés. Elle est belle cette symphonie. Elle fait danser la poupée. Oui, parce qu'elle danse, la poupée. Elle danse comme un serpent. Elle danse et de tes grandes mains, tu t'y accroches. Parce que tu veux danser avec elle. Tu veux la suivre dans ses mouvements. Ne former qu'un seul corps, définitivement. Alors tu serres. Mais pas trop fort. Pas trop fort, tu risques de la briser, la poupée. Sa porcelaine est si belle, si douce. La moindre fissure et tout est gâché, tu te dis. La moindre fissure et perdues sont la douceur et la beauté. Tu te dis que c'est tout ce qu'elle a. Tu te dis que chacun a sa propre chose, et tu te dis que sa chose à elle, c'est d'être la porcelaine que l'on brise dans un élan de bonheur. Alors, tu serres. Mais tu serres doucement. Mais pas trop doucement. Pas trop doucement, tu risques de la perdre. Tu tangues entre t'accrocher et la briser. Tu as peur. Mais tu es bien. Et tu te dis qu'elle est bien aussi. Tu te dis que ses souffles te le prouvent. Elle ne ment pas, la poupée. Elle ne ment pas, ils le disent tous. Elles le disent toutes. Elle ne ment jamais, la poupée. Elle est toujours vraie. Comme une enfant. Et comme une enfant, elle en a l'innocence. Elle a ce regard étoilé sur le monde qui s'offre à elle. Celui de l'enfant. Celui de l'enfant qui a tout à connaître, tout à découvrir. Elle est enfant. Elle est enfant malgré vos coups de reins. Elle est enfant malgré tout, la poupée. Elle est enfant, et c'est comme ça.
   

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 15:33
em virtude do amor

l'étrange

Les cris, les tremblements, l'orgasme, et cette sensation.
La première fois, c'était étrange. Jamais. Jamais on avait ressenti ça. C'était comme une drogue. Comme une dose d'héroïne. L'explosion de bonheur. Le monde différent. Relaxation, apaisement, euphorie, extase. Extase. Oui, extase, c'est le mot. C'était la chose la plus douce du monde. Ces mains, ces reins, ces lèvres, ce corps, qui te mène à ce bonheur immense, c'était le paradis. Le paradis.
Le paradis.
L'enfer.

L'enfer. C'était l'enfer. La descente de l'enfer. Une gueule de bois mortelle. L'estomac, la tête. La lumière trop forte. Le cri cinglant des pas sur le sol. Et la fatigue. Extrême. Le monde réel et sa violence. La réalité et sa réalité.
Et la dépendance. Un besoin de recommencer. Un besoin de retourner dans les hauteurs. Un besoin de se loger entre ses cuisses. Un besoin de ressentir le bonheur. Être heureux, pleinement, encore une fois. Une fois, encore, la dernière, c'est promis. Mensonge. Ce n'est jamais la dernière. Le corps en a besoin. Comme la drogue, elle a ses sommets, mais elle a surtout ses creux. Vide et violent.
Et la vie qui suit. Une vie de junkie. Dépendance aux orgasmes. Dépendance aux orgasmes de la poupée. Poupée elle-même dépendante de ses orgasmes. Le monde est perdu s'il s'aventure entre ses cuisses. Le monde est perdu s'il s'aventure dans ses bras.
Les cris, les tremblements, l'orgasme, et cette sensation.
(c) FANATICCC


São Poeira
Elle est blanche, la peau pâle de porcelaine. Elle a les yeux clairs, les yeux bleus de la mer. Pauvre poupée. Elle est d'ici sans l'être. Pourtant, elle le sait, elle n'a rien de l'espagnole qu'était sa mère. Elle le sait, elle a tout du brésilien qu'était son père. Elle a tout de lui. Elle a le Brésil dans le sang. Elle a l'âme à São Poeira. L'âme et le corps, désormais. Le destin a fermé les barrières. La poupée aime sa ville. La poupée est à la maison. Mais la poupée veut le monde. La poupée avait le monde. Mais il est perdu. Il n'est plus accessible. Il n'est plus que rêve. Rêve et cauchemar. Alors quand elle ferme les yeux, elle se sent partir. Elle se voit traverser le monde. Elle se voit aimer le monde. Le chérir de tout son cœur. Lui donner tout son corps. Elle se voit partout. Elle se dit même, parfois, qu'elle n'appartient pas à São Poeira. Elle se dit qu'elle n'a rien à y faire. Elle se dit qu'elle en a fait le tour, qu'elle lui a donné tout l'amour qu'elle pouvait. Elle se dit qu'elle serait mieux à trouver sa place autre part. Quelque part où les filles sont de porcelaine. Quelque part où le bleu des yeux est celui de la mer.
Mais elle a l'âme São Poeira.
   
(c) FANATICCC
On te respire comme un lit. Tu crois qu’on t’aime.
On te boit, ô Juan, sur ta bouche d’oubli.
On se couche sur toi pour rêver à soi-même,
On te perd, on te gagne aux dés, comme un pari.
▲ SODENKAMP
femme ?
Nous sommes les enfants des rues. Ceux qui courent main dans la main. Ceux que les gens aiment. Ceux qui font du monde leur terrain de jeu. Ceux qui jouent à la guerre avant de finir dans les bras l'un de l'autre. Ceux dont l'absence choque plus que la présence. Ceux que les gens détestent. Ceux qui rentrent chez eux poussiéreux. Ceux qui se haissent pour s'aimer plus fort. Ceux pour qui la ville est un studio où les plus beaux films sont tournés. Les films de notre enfance. Les films du bonheur. Les films des rires et des courses. Les films de ce que nous avions l'habitude de partager. Nous sommes les enfants des rues. Nous appartenons à ce sable tout en l'imaginant herbe. Nous nous plaignons des vieux tout en pleurant quand ils meurent. Nous sommes les enfants des rues. Nous grandissons main dans la main.
Je t'appartiens, je t'appartiens.
Je suis là, je suis la
Un jour, on m'a regardé et on m'a demandé « Toi, tu baises ou tu fais l'amour ? ». Et je dois vous avouer que voici là la question la plus difficile que l'on m'a posé de toutes celles entendues. Je l'ai regardé, droit dans les yeux, d'abord, avant de détourner le regard sur mes pieds. Sur moi-même. Moi, je baise ou je fais l'amour ? La question a retourné mon esprit. Je me suis retrouvée dans cette spirale infernale. Faire un choix. Exprimer son choix. Comprendre pourquoi ce choix. Expliquer. J'ai pensé. Beaucoup. Je crois que mon interlocuteur m'a abandonnée. Il s'est aperçu que je n'avais aucune idée. Alors, il s'est certainement dit que si je ne le savais pas, il ne le saurait jamais. Ainsi, seule, j'ai pensé. Moi, je baise ou je fais l'amour ? Baiser, baiser. Baiser, le terme parait violent. Brûlant sur les lèvres comme la passion de deux êtres. Baiser, baiser. Baiser sans sentiments, baiser avec sentiments. C'est possible ? Peut-on baiser sans sentiments ? J'ai regardé autour de moi. Peut-on ? Peut-on ? Et faire l'amour. Faire l'amour. Amour. Faire. Amour, amour. L'amour, lequel ? Que fait-on ? L'amour. Alors, peut-on faire l'amour sans sentiments ? Je ne sais pas. Aucune réponse.
Moi, je baise ou je fais l'amour ?
Je ne sais pas.
poupée des bas quartiers.
Maman m'a dit qu'un jour, toujours, elle sera fière de moi. Maman m'a dit qu'elle m'aimait. Maman m'a dit qu'elle aimait papa. Maman m'a dit beaucoup de choses. Elle m'a dit de faire attention aux loups. Elle m'a dit que les loups ne valent pas l'attention. Elle m'a dit que les loups ne voulaient que la tarte que je transporte dans mon panier. Elle m'a dit, qu'en vérité, les loups ne voulaient pas de moi entière. Elle m'a dit qu'ils étaient tous intéressés. Elle m'a dit que les loups n'aimaient pas les petites filles. Elle m'a dit qu'ils les utilisaient juste. Elle m'a dit de ne pas m'approcher d'eux. Et encore moins des louves, m'a-t-elle dit. Elle m'a dit que les louves sont vicieuses. Elle m'a dit qu'elles mangeaient la tarte et qu'elles te trompaient. Elle m'a dit que les louves mentaient. Elle m'a dit qu'elles ne voulaient pas de moi entière mais qu'elles me faisaient croire à leur intérêt. Elle m'a dit de me méfier, des loups, des louves. Elle m'a dit beaucoup de choses. Alors, moi, je me suis lancée dans les bois.
Je suis là, je suis la
poupée des bas quartiers.

femme.

   

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 15:53
HAN DARIA LA SUBLIME !!! Elle est juste magnifique cette mannequin (pire qu'une poupée, elle a croqué ! )

Dis, j'ai cru te reconnaître, mais tu es bien Noe Pandore ?    
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 464
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : CILLIAN MURPHY.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : FABRICATION DE SOUVENIRS.
♆ ENNUI TROMPÉ : FIGURE PATERNELLE DES ENFANTS VOLEURS. SAINT PATRON DES ORPHELINS. LES BONNES INTENTIONS SE SONT ÉRODÉES AVEC LA POUSSIÈRE. IL LEUR A TOUT APPRIS, LES DOIGTS MAGIQUES POUR DÉTROUSSER SANS SE FAIRE ATTRAPER, LA SOLIDARITÉ DANS LE BUTIN QU’ILS PARTAGENT ET MÊME LES VICES AU CREUX DES DRAPS.

(#) Dim 12 Jan 2014 - 16:00
oh c'est vrai qu'elle est à croquer dis donc perv
bienvenue parmi nous sinon, ma belle, j'ai hâte de voir la suite :han:
j'ai validé ton code sinon (a)

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 16:05
elle l'est, sublime. la tienne aussi l'est.
et oui, c'est bien moi.  perv 

merci adolf.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 21:33
le nom m'a fait un quelque chose, je ne saurais dire quoi.
en tout cas bienvenue, et au risque de répété : oui, elle est magnifique cette mannequin.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 16:45
le nom t'a fait quelque chose, dans quel sens ?
merci alcide, j'aime beaucoup ton pseudo.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 17:01
oh en bien, en très bien. et merci de même.

pis courage pour ta fiche.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 15 Jan 2014 - 16:28
Bienvenue  

Magnifique choix d'avatar. Elle magnifique   

J'ai hâte d'en savoir plus sur ton magnifique personnage   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 1:51
ho, et bien tant mieux alcide. (alcide, ça fait acide, mais placide aussi, j'aime vraiment)   
merci encore.

merci antony, je salue aussi ton choix d'avatar, audacieux. je trouve sa bouille adorable.   (et ton personnage est énorme, aussi)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 2:25
bienvenue à São Poeira
la vie est finie, mais tu survis.


j'aime doll. j'suis amoureuse du prénom dolorès en fait, et ça depuis bien longtemps. et ta petite, je l'aime. pour tout ce qu'elle a comme potentiel et tout ce qu'elle représente. je crois bien que j'viendrais te chercher un lien avec João, parce qu'ils sont du même genre. parce qu'ils peuvent faire de grandes choses, ensemble. tu peux faire de grande chose, avec cette belle perv j'ai hâte de voir tout ça à l'oeuvre

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé.

les liens utiles

VOS LIENS
POUR LES DIVERSES DEMANDES
REGISTRE DES EMPLOIS
LA VILLE
LES POUVOIRS
LE BOTTIN
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LES ANNONCES




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 2:33
le prénom dolorès est beau, c'est vrai. j'ai hâte de te voir débarquer avec joão (je vais d'ailleurs allez lire la fiche). je suis vraiment contente qu'elle te plaise, j'espère ne pas te décevoir sur la suite du coup. merci.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» (11) this is survival of the fittest, this is do or die + alexiane
» ❝ THIS IS SURVIVAL OF THE FITTEST, THIS IS DO OR DIE ❞
» SURVIVAL OF THE FITTEST: Eye of the Insane(Chapitre 5)
» This is survival of the fittest, This is do or die • Tyler
» Survival game #1 — Kpop Boybands Edition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: