N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

HOLY (poor unfortunate soul)

 :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 1
♆ PSEUDO : léo
♆ AVATAR : timur simakov
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : La température de son organisme chute brutalement, comme un corps en hypothermie.
♆ ENNUI TROMPÉ : Mécanicien paumé, avec aucune voiture à réparer dans le coin. Et le soir, il s'introduit chez les gens, à travers les ondes radios.

(#) Jeu 25 Mai 2017 - 9:25
yaël marsen
Il était si las de ce mois de repliement désolé sur lui-même et d'excitation morose qu'il avait envie, ne fût-ce qu'un instant, de respirer dans un autre monde, quel que fût ce monde.
F. DOSTOÏEVSKI ▲
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ Marsen. Sans origine particulière, Marsen, qui orbite autour de la terre, sans attache. Il n'y a que la gravité pour l'empêcher de sombrer dans le vide. (Ce n'est pas son vrai nom, c'est un nom qu'il a pris pour tout effacer derrière lui. Sans attache, sans ancre avec son passé). Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Yaël. Nom féminin, nom pur. Prédestiné à faire le bien, ou du moins à essayer. Yaël qui voudrait lui aussi, recevoir une bénédiction. C'était mieux avant ♆ vingt-deux ans. vingt-deux ans à glisser entre les mailles de la vie, à se faufiler entre ses pièges. Première Bouffée d'air ♆ vingt-et-un novembre, à Prague, peu longtemps après que la Tchécoslovaquie ait cessé d'exister. Papa et Maman ♆ Maman est tchèque, et son père aussi probablement, mais ça on le saura jamais vraiment.Dans mon lit ♆ Personne. Il a jamais voulu se trouver dans le même lit qu'autrui, ses hormones elles sont à plat, c'est comme ça. Dans son lit, il n'y a que son corps mince et la fumée des cigarettes suspendue dans les airs.  Degré de solitude ♆ Maximal. Mais il s'en fait pas avec ça. Ça le dérange pas. Il attend patiemment que son tour vienne.  Tromper l'ennui ♆ Mécanicien paumé, avec aucune voiture à réparer dans le coin. Il se tient à la station service, une clé à molette huileuse abandonnée dans sa poche. Et le soir, il s'introduit chez les gens, à travers les ondes radios, avec sa voix, avec son émission où il parle, en apparence pour rien dire, mais si on tend l'oreille, on se rend compte que ce gamin en connaît beaucoup. Peut-être trop. Fanatisme déclaré ♆ Yaël, il se promène avec une croix autour du cou, enfouie sous son pull, le métal contre son torse. Yaël n'est pas particulièrement public sur le sujet, mais des fois vous pourrez le surprendre à réciter des prières.
Et surtout, la foi l'accompagne, tous les jours. la Vraie Famille ♆ Il côtoie de près les catholiques, bien qu'il ait été élevé comme orthodoxe, ce sont des croyants comme lui. Pour le moment, il ne s'adonne pas à toutes leurs réunions. Tombé dans le trou à rat ♆ Ça fait maintenant un peu plus de quatre ans. Quatre ans coincé ici, quatre ans à tenter de se convaincre qu'il lui reste encore beaucoup à vivre, que ce n'est pas vraiment la fin de l'aventure. La nouvelle famille ♆ salaud.
L'ANGE DÉCHU
Avant, Yaël c'était un rayon de soleil. Il marchait la tête bien haut, parce que sa maman lui a dit que c'était pas bien de marcher la tête baissée. Yaël, il voyait le bien partout, Yaël, il croyait pas vraiment à la méchanceté. On lui disait bien qu'il était naïf. Mais ça, il ne s'en rend compte que maintenant. Maintenant, Yaël, il est froid et il est amer. Il a peur de regarder au loin, parce qu'il ne veut pas savoir ce que l'avenir lui réserve. Mais pourtant, il tente désespérément de retrouver l'ancien lui, il prie chaque soir, croix entre les doigts, il adresse ces mots, ces cris plaintifs et désespérés au Seigner et il espère. Il espère sans cesse qu'un jour il se réveillera et qu'il n'aura plus à ravaler ses paroles mauvaises, que son esprit ne sera plus parcouru par des idées viles et impures. Il veut retrouver l'optimisme dont il faisait preuve auparavant, parce que s'il y a bien un endroit où il en a besoin, c'est ici. Yaël, il voudrait se noyer dans un lac de miel, juste pour enlever le goût amer qu'il a sur la langue en permanence. Yaël, il essaye tout le temps d'être fort, d'être bon, même si ça le ronge à l'intérieur. Des fois, c'est difficile de retenir toutes les remarques acerbes qui lui démangent les cordes vocales, des fois il voudrait juste gueuler, tout déverser dans l'air plein de gaz. Mais il peut pas, parce qu'il a fait trop d'efforts, trop d'efforts pour redevenir lui, qu'il voudrait pas les gâcher. Il veut redevenir bon et fiable, parce qu'il en a assez d'être toujours maussade, de s'énerver pour un rien. Yaël, il voudrait toucher le soleil et absorber sa chaleur, juste pour redevenir le gosse qu'il était, loin de la douleur du monde.
LE DÉMON EXPIÉ
La température de son organisme chute brutalement, comme un corps en hypothermie. Sa peau est glacée au toucher, c'est à peine si on sent son faible souffle glacé qui s'échappe de ses narines. Il ne s'en est pas rendu compte, les premières fois. Pas avant qu'il ne soit réveillé par des cris, pas avant qu'une silhouette penchée au-dessus de lui sursaute lorsque Yaël a ouvert les yeux. Sa peau était tellement froide qu'on le croyait mort. Quand ça arrive, Yaël ne sent rien. Vraiment rien, que ce soit le froid ou la chaleur. Il pourrait se mettre dix couvertures sur les épaules ou passer ses doigts au-dessus d'une flamme sans rien sentir, mais les brûlures elles, seront présentes et il aura mal une fois la température de son corps remontée. Il avait du mal à comprendre ce qui déclenchait son pouvoir, parce que s'il savait une chose, c'est que ce n'était pas volontaire. Si son corps devient aussi froid, c'est un genre de moquerie. Parce qu'avant, Yaël, c'était quelqu'un de rêveur et joyeux, qui iradiait de joie, dégoulinant comme l'été. Puis quand sa mère est morte, il a changé. Il est devenu froid. Et depuis qu'il est à São Poeira, lorsqu'il se retrouve en situation inconfortable il devient littéralement glacial, l'empêchant de poursuivre sa quête, de retrouver Yaël le soleil.
LES GRIFFES DU DIABLE
Tout a commencé il y a quatre ans. À ce moment-là, Yaël était à peine un adulte légal. Mais la vie et la mort, elles se moquent bien de l'âge. La mort, elle a emporté sa mère. Et alors, il a emballé quelques affaires rapidement dans un sac à dos, et il est parti. Loin. Il ne pouvait plus supporter la vision des rues de New York, les rues où il avait l'habitude de marcher quand elle était encore là. Yaël, il est parti. Et une fois là-bas (ailleurs, ici, n'importe où tant que c'est pas la maison), il a changé de nom. Pas officiellement ou rien. Si on regardait son passeport, c'est le nom de sa mère qui y figure. Mais Yaël, il pouvait même plus supporter ça. Il a changé, il n'était pas capable d'affronter le malheur en pleine figure, parce qu'au fond, il est lâche. Alors il a décidé qu'il ferait le tour de l'Amérique. Mais son voyage fut coupé court lorsqu'il arriva à São Poeira, coincé là. Il aurait voulu repartir, ça c'est sûr. Maintenant, ses pensées l'ont rattrapé, et il n'a nulle part où s'enfuir, les semer et les laisser s'étouffer dans la poussière. Il doit apprendre à leur faire face, à faire face à la perte, et il n'est pas prêt. São Poeira, c'est l'enfer, mais c'est peut-être le village qui saura panser ses plaies.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ Léo.   Pseudo pas beau ♆ Spf, encore et toujours. Nombre d'hivers endurés ♆ 20. Pierre précieuse préférée ♆ L'aigue-marine ou le diamant.  Compagnie de voyage ♆ Vous vous souvenez peut-être d'un certain Yaël, y'a presque deux ans ? Comme vous vous en doutez, c'était moi. Je crois qu'à l'époque j'étais pas prête à gérer, mais un an et demi plus tard, j'ai repris confiance niveau écriture, je suis mieux solidement plantée côté études et juste... plus prête à tenter l'aventure, si vous voulez bien de mon gamin (qui aura pris un tournant catho entre autres). Mot doux ♆ C'est toujours aussi beau, aussi fascinant et "eerie". C'est Sao Poeira quoi. C'est vous, vos magnifiques plumes et votre forum génial. Degré d'addiction ♆ 7/7, c'est les vacances on se fait plaisir. Tête de cochon ♆ timur simakov Remerciements ♆ bannière de timuran, avatars de eriam Mot d'amour en plus ♆ J'vous aime bien.
Tu flamberas et puis tu t'éteindras, tu guériras et tu reviendras
(au-dessus de 400 mots) On passe aux choses sérieuses, voilà l'emplacement de l'histoire. La forme est libre, bien évidemment. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Poor Unfortunate Soul - Ursula
» Patte de Sorbier | I'm poor little soul who have lost all control || PAUSE
» ⊱ poor unfortunate souls
» Δ Poor Unfortunate Souls
» !! ..: Poor Soul :.. !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME-
Sauter vers: