N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

topic commun #1 ♆ TEMPÊTE DE SABLE

 :: TREMBLE SÃO POEIRA :: LA BOUCHE DE L'ENFER :: MINE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 281
♆ PSEUDO : SATAN
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : OMNISCIENCE
♆ ÉGARÉ : DANS TES CAUCHEMARS
♆ ENNUI TROMPÉ : DÉGUSTATION DES ÂMES

(#) Ven 24 Mar 2017 - 19:10
TOPIC COMMUN #1
TEMPÊTE DE SABLE
Prémices d'un après-midi quiet, étrangeté dans le quotidien qui s'est installé chez la plupart des habitués, habitants maudits, habitants proscrits, à vivre de terreurs et malheurs. Rares sont ceux qui se bercent encore d'illusions de jours meilleurs, la plupart déclarant leur âme condamnée tandis que d'autres enfoncent leurs crocs acérés dans la chair des plus tourmentés. Mais personne n'est aux aguets. Personne n'est préparé. La rafale de sable s'engouffre, insatiable, à travers habitations, allées fréquentées, sans aucune pitié. Elle chamboule les plus inexpérimentés, pauvres écervelés qui songent qu'une vulgaire paillasse les protégera mais à la manière de ceux en première ligne, ils se retrouvent bien vite submergés. Les grains envahissent férocement l'espace, aidés des bourrasques, et recouvrent peu à peu Saõ Poeira. Les cris se perdent dans toute cette précipitation où chacun écrase l'autre pour avoir sa chance. Rares sont les mains tendues qui ne succombent pas à la tempête, qui restent recroquevillées, sans autre solution que d'attendre qu'elle s'achève ou qu'elle les achève.

Les plus censés se retranchent, pris de court, vers l'unique lieu capable de leur épargner cette calamité. Vers le seul lieu qui pourtant, en est une à lui tout seul. Jambes tremblantes, cœurs affolés, le choix est vite fait face au déferlement violent. Seuls les moins apeurés sont épargnés. « Aux mines, vite ! » Le moindre mal de l'instant, la gueule béante disposée à les accueillir, peut-être pour mieux les faire souffrir. Le piège cruel qui mène si bas le troupeau de brebis égarées, évoluant dans l'obscurité, stagnant tandis que quelques échos suspects parviennent jusqu'à leurs oreilles. Personne ne s'éloigne, personne n'ose s'aventurer de son propre chef plus en avant dans l'antre du diable. Demeure exécrable des satanistes où certains murmurent se perdent. Si quelques-uns évoquent une embuscade, ils ne peuvent en réchapper. Condamnés jusqu'à ce que la tempête de sable qui gronde à l'extérieur se tasse. Condamnés à suffoquer dans ces mines macabres qui en épouvante plus d'un.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 81
♆ PSEUDO : aish ☾
♆ AVATAR : kim taehyung.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : yamamba. incarnation infâme de la sorcière de la forêt du folklore japonais. dès qu'il retourne ses globes oculaires, sa peau se flétrie, se ternie, vieillit subitement. incarnation d'une chose qu'il a jamais atteint, plus sujet à incarner la candeur juvénile. il se verra pas. il se verra jamais. et seul les autres pourront se détourner d'horreur.
♆ ÉGARÉ : un peu partout quand il peut. ici. là. dans l'appartement de wilhelm, beaucoup.
♆ ENNUI TROMPÉ : artiste, danseur de butoh. fut un temps il pouvait se vanter de faire partie d'une compagnie.

(#) Sam 25 Mar 2017 - 12:01
c'est quoi ça.
il attend les cavaliers de l'apocalypse, il attend le jugement du foutu seigneur made in occident, il attend. il attend il sait pas trop quoi, sora. parce que c'est même pas qu'il marche en plus, il se tire en courant en suivant la foule sans trop penser, sans trop réfléchir. c'est venu comme ça, de nulle part et de nulle part ça a embarqué une panique généralisée. il a un noeud dans le bide, ça tape tellement fort qu'il fait plus trop gaffe aux vieilles biques qui tirent sur les passants pour suivre le rythme. de là-haut y doivent bien avoir l'air cons. d'en bas. d'en bas c'est juste n'importe quoi. lèvres sèches, il laisse les sons traverser ses oreilles. il laisse tout passer au-dessus, à des kilomètres pour pas se dire qu'aujourd'hui c'est foutu. saõ poeira, repère des déchets qui se mêlent au sable et brûlent sous le soleil de plomb. une direction à prendre, ça se colle, ça se marche dessus. y'a même un instant déchirant où un mouflet perd son père et chiale à outrance.
c'est une grosse blague.
sora, à la rigueur, de ce dont il peut avoir peur c'est des tremblements, des foutues vagues qui prennent des tailles titanesques et qui ravagent tout. c'est tout neuf. c'est une peur à noter sur un petit bloc-note au cas où il oublierait. il tousse, recrache les quelques grains qui se fraient un chemin dans son nez puis dans sa gorge. et.
et.
et enfin. enfin pas vraiment la liberté. juste un huis-clos poisseux qui pourra les protéger le temps que ça s'apaise, que ça passe. comme tout. comme une vieille douleur aux os qui se lance un matin et s'arrête en début d'après-midi. mais lui, lui, il passe ses doigts sur ses genoux, se penche un peu en avant pour reprendre ses esprits. c'est quoi ce bordel. il est pas sûr, pas convaincu d'avoir déjà posé les pieds ici. ça lui arrache un frisson froid dans le dos, y se serre dans ses fringues comme s'il voulait rentrer dedans, se fondre dans le tissu.
putain, putain, putain.
y'a du bruit. y'a des sons qui viennent de la gorge infecte. lui il préfère pas bouger, quitte à faire partie des meubles et se la jouer roche un peu trop en peau. il est pas le seul à être tendu, suspendu à un fil qui menace de craquer. il a rien à dire, c'est pas le leader, il a pas la gueule du chien de chasse prêt à foncer dans l'ours pour finir éviscéré dans une vieille flaque de boue.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


them
tag you're it ☾ big shot screaming, "put your hands in the sky," he says, "give it up boy, give it up or you're gonna die."

Revenir en haut Aller en bas
Felipe Da Silva
BEAST OF LUST
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 262
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : PEDRO PASCAL.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE NOMBRE D'INDIVIDUS AVEC QUI VOUS AVEZ COUCHÉ TOUT AU LONG DE VOTRE VIE S'AFFICHE SUR VOTRE MAIN ET SEULES SES PUPILLES LE VOIENT.
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL, ENTRE TES CUISSES, PROCHE DE LA DEMEURE DU DIABLE.
♆ ENNUI TROMPÉ : GÉRANT DU BORDEL DE SÃO POEIRA, PROSTITUÉ QUI DÉCIDE AVEC QUI IL ÉCARTERA LES JAMBES OU QUI LES ÉCARTERA POUR LUI, BRAS MUSCLÉ QUI DÉFEND SON TERRITOIRE ET SES PROTÉGÉ(E)S.

(#) Dim 26 Mar 2017 - 15:43
TOPIC COMMUN #1
Le vice, toujours sombre, aime l'obscurité
Réconfort des mines. Réconfort déniché dans l'antre de Satan, apaisant les pensées légèrement perturbées suite aux récents événements. Un en particulier, pour être franc. L'incident frôlé mais le mal causé, le faciès presque dépité mais le cœur tout de même pas mal accroché pour encaisser la révélation. Les souvenirs passés qui resurgissent et les plaies mal pansées qu'il tente à nouveau d'apaiser dans la chaleur sécurisante de ces tunnels aménagés. Le fils amoché et souillé par la religion qu'il tente d'oublier, un instant, au calme. Le temps d'y voir plus clair. Questionnant son tout puissant sur ses intentions. Felipe semble bien parti, ainsi, ne se doutant pas de toute l'agitation à l'extérieur avant que quelques échos ne parviennent jusqu'à ses oreilles. Un mélange de cris, de lamentations provenant très certainement de l'entrée des mines. Il est difficile d'en être certain mais l'habitude des lieux joue beaucoup là dessus. La curiosité s'empare très rapidement de son être, se doutant que les quelques autres satanistes présents ne comptent pas non plus faire la sourde oreille.

C'est ainsi qu'il évolue plus en avant, tout juste vêtu d'un bas, se rapprochant d'un attroupement d'habitants piégés dans l'obscurité. Se faufilant à leurs côtés ni vu ni connu avec plusieurs idées germant au sein de son esprit. Des idées salaces pour se détendre, comme si Satan venait de lui apporter une distraction afin de soulager ses pensées un peu tourmentées. Et il est évident pour lui que la tempête de sable qui gronde n'est pas un hasard. Depuis sa position, il la discerne clairement, en train de faire rage ainsi que moult ravages en extérieur. Il grimace tout de même en espérant que ses catins étaient bien abritées ou que la plupart se sont frayées un chemin jusqu'ici. Malgré sa vision très réduite dans le noir, il en cherche quelques unes dont Ninõ, qu'il espère, n'est pas en danger. Mais si c'était le cas, Lucifer lui aurait bien envoyé un autre signe n'est-ce pas ? Tout en se faufilant à travers la petite foule à la recherche de têtes, il en profite pour laisser ses mains traîner un peu partout. Plus particulièrement sur les fessiers. Provoquant quelques sursauts qui l'amusent. Sa paume s'attarde encore sur l'un d'entre eux immobile, bien évidemment de dos, plus frêle que les autres et qui ne lui semble pas si inconnu que ça.
(c) AMIANTE

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

You had just begun to explore the dark, our funeral pyre and we are here to revel forevermore. You just had to know all about the world but you will never know. The world is on fire and you are here to — .
stay and burn with me
Revenir en haut Aller en bas
Bélial Chateminoy
SATAN M'HABITE
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 326
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DIEU DEPP.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : LES ANNÉES S'AJOUTENT ET DISPARAISSENT. LE TEMPS NE FAIT PLUS EFFET SUR SES TRAITS. TANTÔT ENFANT AUX MAINS BALADEUSES, ADULTE AUX SOURIRES CRASSES ET VIEILLARD AUX MOTS AIGRIS.
♆ ÉGARÉ : DANS L'ANTRE DE SATAN.
♆ ENNUI TROMPÉ : GOUROU SATANISTE. CHIEUR, FARCEUR, EN MISSION POUR LUCIFER POUR FAIRE DE VOTRE VIE, UN ENFER.

(#) Lun 3 Avr 2017 - 1:28
TOPIC
COMMUN
roses have wilted,
violets are dead,
demons run in circle,
round and round in my head
L’obscurité à l’étreinte familière, comme une vieille amie penchée sur son berceau, une amante qui s’est immiscé jusque dans le cœur pour y laisser bien des griffes de noirceur. Le démon se rit des infortunés échoués dans l’antre des terribles, dans ce piège déjà fermé qui ne fait que se resserrer. Tant de petits agneaux dans la gueule du grand méchant loup, dont les babines s’inondent de salive, le festin s’annonce grandiose. Ils sont tous venu pour les déguster, ses fidèles diaboliques, masqué dans la foule paniquée, point de cornes de bélier ni de sabots pour aider à les distinguer. Prédateurs parmi les proies, chasseur au milieu des cassés. Territoire connu par cœur, longs corridors parfumés au souffre, gare à celui qui s’égare qui pourrait se retrouver aux portes des enfers, sans être six pieds sous terre. Les apparences trompeuses, un enfant qui se faufile à travers les corps, animé par une aisance qui n’est pas siennes, les phalanges s’égarant trop souvent sur les chairs qui se présentent. Quelques cris de surprise qui s’élèvent à son passage, des têtes qui se tournent, pupilles ténèbres pour chercher le coupable. Mais personne ne penserait à l’enfant, pauvre petit plein d’innocence. Pas même dix ans dans la poussière, la peau vierge d’égratignures, l’esprit dénué de vices. Un élan de pitié qui serre les cœurs pour le môme damné parmi les démons et les monstres, pour le gamin né au mauvais endroit au mauvais moment, sans avoir rien demandé. Peu se douteraient qu’au-delà de la candeur de son allure, la pureté de ses traits, la jouvence du corps, se terre le pire des démons de ses lieux. Alors Bélial profite, palpe et tâte, toutes les courbes et les formes, jusqu’à ce qu’on l’arrête, des doigts fermes autour de son poignet. « Dé… Désolée… J’ai perdu mon papa… On s’est fait bousculés et il a lâché ma main et je le trouve plus… » Le véritable spectacle débute, la mascarade toute préparée. L’enfant minaude, les phrases se ponctuent de sanglots, les phalanges se font tremblotantes. « J’ai peur… Mon papa a dit qu’il y aurait pleins de vilains ici… Est ce que vous… vous voudriez bien m’aider à le retrouver ? »
(c) AMIANTE

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Fulvo
SKULLCRUSHER
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 213
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : MICHAEL FASSBENDER.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE MAUVAIS
♆ PERDITION : JAUGE DE COLÈRE. PLUS CELLE-CI MONTE EN LUI, PLUS SES DOIGTS VIRENT UN PAR UN AU ROUGE ET SI JAMAIS TOUS SE REMPLISSENT, CHOSE PLUTÔT RARE, DE FINES FLAMMES APPARAISSENT SUR CES DERNIERS.
♆ ÉGARÉ : EN PLEIN PILLAGE, AU FIGHT CLUB, LE POING ÉCRASÉ CONTRE TON FACIÈS.
♆ ENNUI TROMPÉ : ÉCUMEUR DES MERS, BRAS DROIT CORROMPU DU CHEF DIOGO, FORBAN AUX ENVIES MUTINES QUI SE DESSINENT DOUCEMENT MAIS CERTAINEMENT.

(#) Lun 3 Avr 2017 - 13:31
TOPIC COMMUN #1
Life's not fair,
is it ?
Pourquoi diable ce genre de catastrophes naturelles ne surviennent jamais lorsqu'il séjourne en mer ? Il n'est ni poisseux ni si malheureux mais aime parfois songer que c'est un fait exprès. En un instant, la panique et les cris sont parvenus jusqu'à ses oreilles. En un instant, il a vu la tempête de sable s’engouffrer dans le village telle un raz-de-marrée qu'il valait mieux fuir plus qu'éviter. Les muscles encore abîmés de ses démêlées au fight-club quelques minutes plus tôt. La respiration obstruée par quelques grains gênants aussitôt recrachés, promptement éjectés de sa carcasse. Dans sa course jusqu'aux mines, Hannibal ne s'est même pas affolé. Quelques injures se sont simplement extirpées d'entre ses lèvres une fois abrité. Le voici désormais dans l'obscurité aux côtés de multiples personnalités du village, des plus appréciées au plus rejetées. Un ramassis d'âmes en peine qui geignent pour la plupart. Le bras droit supporte les plaintes, renforcées par son ouïe en l'absence d'une bonne vision. Un voile noir installé devant ses rétines qui s'étiole au fil des minutes qui passent, lorsque celles-ci finissent par s'habituer. Bientôt, elles entrevoient quelques courbes et visages assombris. Rien d'intéressant, personne avec qui il partage vraiment quelque chose. Juste des faciès qui se perdent à nouveau dans l'obscurité, ses pieds qui avancent plus en avant dans le troupeau assemblé. Instinctivement, il cherche des membres de son équipage. Instinctivement, il cherche Atilio. La détermination est telle qu'il n'hésite pas à bousculer les individus étalés dans toute la zone tout en ignorant les quelques insultes à son encontre. Puis il l'entend enfin. Non pas Atilio, mais Noche, l'un de ses sales gamins de ce dernier dont il reconnaîtrait entre milles le rire. Rire stupide qui résonne sur les parois de la mine, qu'il suit en quête du chef des voleurs très probablement dans le coin. Une silhouette familière se dresse finalement devant lui peu de temps après, de dos. Difficile d'être certain de son identité mais Hannibal, bien plus qu'une simple impression, le ressent. Il tente une approche. Profitant du manque d'éclairage, glissant fermement l'une de ses mains contre sa bouche et l'autre plus bas, qui dérive.
(c) AMIANTE

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Self control breaks down, why's everything so tame ? I Like my life insane. Right now I feel it scratch inside, I want to slash and beat you. I'm feeling cold today, not hurt just Fucked away. I'm devastated and frustrated. My god i cannot take it, shut up — .
right now, i can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 39
♆ PSEUDO : Livingston
♆ AVATAR : Marina Nery
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : La petite cuisinière aux doigts de fée. Quoi que ça puisse être, alchimiste, elle sait redonner de la couleur à la grisaille de vos plats.
♆ ENNUI TROMPÉ : Cuisinière

(#) Jeu 6 Avr 2017 - 21:18
Tempête de sableTopic commun
"D'où viennent-ils ? De la poussière. Où vont-ils ? Vers la tombe. Le sang coule-t-il dans leurs veines ? Non."  ( R. Bradbury ) •••

Jour de colère que ce jour. Nela n'aura même pas eut le temps de poser ses affaires. Elle a entendu le sifflement lointain et les cris de la population et elle a compris. Cette mélopée lancinante ce n'était pas la première fois qu'elle l'entendait. Glas terrible à l'aura menaçant, l'alarme a retenti dans tout son être. Le fléau du désert était de retour. Elle n'avait plus de temps à perdre, la petite hirondelle s'était mise à courir, sa silhouette frêle filant sur les quais à une rapidité qui l'étonna elle même. Il n'y avait rien de tel que la faucheuse planant au dessus de votre tête pour vous rendre rapide comme l'éclair. Car elle savait bien la gamine, que rester ici au village c'était signer son arrêt de mort. Elle avait encore en tête les images d'une scène, il y a bien des mois de cela. La vision de corps a moitié ensevelis sous la poussière, déchets laissés là par une tempête de sable qui avait terminé sa funeste moisson. Il n'était pas question de servir d'offrande aux titans du désert.

Alors elle s'était mise à courir, son gilet enroulé autour du visage, protection de fortune contre le vent qui lui brûlait les yeux. Son sac de toile lui battait cruellement les reins alors qu'elle se faufilait entre les masses traînantes, sans un regard pour les retardataires. Demain elle se poserait la question , elle se demanderait pourquoi elle ne s'était pas arrêtée pour aider ceux qui en auraient eut besoin. Les forces de la nature avaient le don de vous révéler totalement au monde. Et sous ses dehors de généreuse bonté, elle ne valait pas mieux que les autres la pauvre, toute aussi égoïste et décidée à sauver sa misérable carcasse.

La mine se referma sur elle, l'obscurité fondant sur eux tel un nouvel ennemi. Elle n'avait jamais pu se défaire du sentiment qu'ils tournaient le dos à la menace du désert pour foncer directement dans les bras du démon qui les attendait, tapi dans l'ombre. La mort ou la damnation éternelle. Voilà un marché auquel ils ne pouvaient pas gagner. Mais damnés ne l'étaient-ils déjà pas ? La jeune fille s'est faufilée contre une paroi, résistant à l'envie de se terrer contre un coin de mur et d'attendre que ça passe. Elle n'avait vraiment pas envie de se trouver là. L'obscurité et la proximité de tous ces inconnus la hérissaient et elle retenait à grand peine l'envie tenace de sortir d'ici pour se mettre à l'abri, loin de tous ces corps en perdition qui se pressaient contre le sien. Mais au dehors la Mort rôdait et elle n'aurait pas la moindre chance. Alors elle retint l'expression de dégoût qui s'était emparée d'elle, tentant de faire bonne figure dans la pénombre. Elle détestait qu'on la touche, elle avait toujours l'impression que le moindre geste dessinerait de vilaines corolles violacées sur sa peau. Comme avant. Et une main plus curieuse que les autres lui arracha une exclamation étouffée et un geste de défense. Ses doigts se refermèrent brutalement sur un petit poignet, prête à riposter. La jeune fille retint son mouvement de recul. Un enfant. La petite voix tremblante la tira de sa stupeur et elle resta là, interdite. Que pouvait-elle répondre à ça ?

« Il fait noir ici, souffla-t-elle plus rudement qu'elle ne l'aurait voulu, mieux vaut ne pas trop s'éloigner de l'entrée où tu vas te perdre pour de vrai. On peut regarder mais moi je ne vais pas trop loin. »

De là où elle était, elle distinguait l'ombre fantôme de l'entrée et elle ne voulait vraiment pas s'enfoncer dans les ténèbres. Pas dans une quête perdue d'avance pour retrouver le père fantôme d'un bambins égaré. Ils finiraient par se perdre. Mais elle sentait déjà que sa détermination chancelait, son instinct de survie se heurtant à la petite voix suppliante qui lui demandait de l'aide. Nela elle n'était pas méchante, elle avait vraiment bon fond. Et sa culpabilité lui soufflait qu'elle aurait du avoir honte de se montrer si égoïste. Mais la rumeur de l'obscurité éveillait en elle une terreur sourde qu'elle avait de plus en plus de mal à maîtriser.  
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 23
♆ PSEUDO : vntmlsc
♆ AVATAR : Shaun Ross
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : Pouvoir de pacotille, peau blanche que personne n'arrive à colorer, d'encre ou d'ecchymoses. Il est né enfant de la lune, enfant de la lune il périrat, aucun souvenir à graver entre les couches qui protègent son coeur d'artichaut du monde réel.
♆ ENNUI TROMPÉ : Mûle à qui on balance quelques pièces quand on y pense, facteur des gros bras qui n'arrivent pas à rendre les droites, messager qu'on voudrait égorger pour bien faire passer le message mais qu'on laisse pourtant gambader, sans doute amusé par la farce qu'il a mis en place et qu'il appelle service postal.

(#) Jeu 13 Avr 2017 - 13:17
Si le vent ne commençait pas à lui lacérer le dos de grains de sable assassins, sans doute ne se serait-il pas glissé dans la grotte, seul refuge plausible du déluge qui commençait à abattre sur le village. Il y était venu en marchant, lentement, suivant les quelques fous qui s’y abritaient en courant,  son corps suffoquant de l’angoisse que lui procurait les réminiscences de l’ancienne mine, repaire du démon et de ses vices qui lui avaient lacérés le corps. A l’intérieur, sa vision ne fut que diminué par le monde qui s’y était entassé sans réfléchir à plus que le besoin de s’abriter, comme si les entrailles du lieu n’étaient pas prêtes à s’ouvrir pour les avaler sans prendre la peine de mâcher leurs âmes défaites. Il mit quelques minutes à s’habituer aux masses informes pour leur donner des identités, trésailla de revoir le corps de Felipe s’engouffrer dans le labyrinthe des perdus, mais ce fut la voix fluette d’un enfant démoniaque qui l’amena à poser son regard sur un visage familier – qui ne lui donnait pas envie de vomir, miracle angelin parmi les monstres. « Nela ! » Il attrapa son poignet libre, repoussant le gosse aux yeux de feu qu’il reconnu de par la perversité de son sourire, criant le prénom de sa confidente malheureuse plus fort qu’il ne l’aurait voulu, serrant sans doute avec trop de zèle son poignet fil de fer de sa main étau. « Tu devrais pas lui parler, c’est pas un gamin innocent. » Ce n’était pas un gamin tout court, mais sans doute que le Dado de marbre craquelé devrait profiter de la faiblesse physique de son cauchemar pour tenter de le vaincre, il n’était pas encore assez fou pour agresser ce qui semblait être un enfant devant une assemblée dont les yeux n’attendaient qu’une distraction pour s’y river, dans un lieu empli par le démon et ses admirateurs qui voyaient en la bête Bélial une émanation du malin. « Viens, on va se mettre là-bas. » Sans prendre en compte quelconque manifestations des doigts de fée, il l’entraînait déjà de l’autre côté de la grotte, plus près de l’entrée, loin du danger, prêt à s’envoler avec les vents tempétueux plutôt que de retomber dans le piège qu’il connaissait maintenant.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 39
♆ PSEUDO : Livingston
♆ AVATAR : Marina Nery
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : La petite cuisinière aux doigts de fée. Quoi que ça puisse être, alchimiste, elle sait redonner de la couleur à la grisaille de vos plats.
♆ ENNUI TROMPÉ : Cuisinière

(#) Ven 14 Avr 2017 - 14:52
Tempête de sableTopic commun
"D'où viennent-ils ? De la poussière. Où vont-ils ? Vers la tombe. Le sang coule-t-il dans leurs veines ? Non."  ( R. Bradbury ) •••

Une exclamation rompit le charme et une main s'abattit sur son poignet osseux, l'arrachant à sa valse hésitation. Nela tressaillit brutalement et son cri de surprise mourut sur ses lèvres avant même d'être entendu. On s'habituait vite à être le plus silencieux possible dans ce lieu où l'intimité n'était qu'un vague souvenir insaisissable. Dado. Spectre parmi les vivants, son visage de lune était venu briser le sort, s'insinuant dans son champs de vision comme pour l'arracher au regard interrogateur du petite garçon. Pas innocent ? Elle ne savait pas vraiment ce qu'il entendait par là. Il y avait quelque chose qu'il ne lui disait pas mais la petite Nela n'était jamais certaine de pouvoir croire aux histoires du jeune homme au visage d'opale. Mais il ne lui avait jamais donné de raison de douter de lui jusque là et elle avait réellement cette mauvaise tendance à oublier que des menaces invisibles flottaient sur le village. Il ne fallait pas toujours croire ce que l'on voyait en ces lieux et le Mal se cachait parfois sous des traits juvéniles pour mieux vous attirer dans ses filets. Mais qu'elle l'ait cru ou pas était futile, il l'avait entraînée un peu plus loin sans lui demander son avis et la brunette réprima une grimace, légère réminiscence de souvenirs effacés par le temps. Un réflexe que les mois n'étaient pas encore parvenus à briser.

L'ombre fantomatique de l'entrée s'agrandit un peu plus à mesure qu'ils approchaient et Nela apprécia sans le dire de pouvoir baigner dans sa lueur rassurante. Plus près de la sortie ça signifiait qu'elle serait plus vite dehors, sitôt la tempête éloignée. Mais ce moment n'était pas encore venu et la plainte des vents résonnait à leurs oreilles tel un requiem funeste. Quelqu'un pleurait là haut et ses sanglots leur parvenaient, étouffés par les éléments. Peut-être qu'elle se berçait d'illusion avec tous ces contes. Peut-être qu'il n'y avait personne et qu'ils étaient véritablement abandonnés sur ce coin de  terre maudit. Nela ne savait pas quelle alternative l'inquiétait le plus. Avoir été punie pour une bêtise dont elle ignorait tout ou que tout ceci ne soit que le fruit d'un hasard cruel.

« Mais qu'est ce que tu fais ? » Protesta-t-elle à voix basse

Précaution inutile puisqu'il était presque impossible de ne pas être entendu avec une telle promiscuité. Peut-être avait-il eut raison de l'éloigner, peut-être pas. Mais l'ignorance ne lui plaisait guère. Ce que vous ignoriez pouvait tout à fait vous faire du mal et celui qui disait le contraire n'était visiblement pas si éclairé que ça. Son regard clair se plongea dans celui de son compagnon de galère, tentant de le sonder silencieusement. 
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Help] Demande avis pour une team Tempête de Sable
» Tempête de Sable, une louve caractérielle.
» TOPIC COMMUN - Un escalier bien capricieux
» [TOPIC COMMUN] Dans le bus
» Evénement #3 : Halloween 2013 [Topic Commun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: TREMBLE SÃO POEIRA :: LA BOUCHE DE L'ENFER :: MINE-
Sauter vers: