N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

stop wasting your breath ☩

 :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : ⊕ JEFFREYS
♆ AVATAR : VOLKER WHO
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE BRUIT QUI FULMINE FURIEUX, CES BATTEMENTS QUI SE TROUBLENT À MESURE QU’IL APPROCHE. C’EST CE QU’IL A, LA BERCEUSE MACABRE DES COEURS TOURMENTÉS. LE SIEN, LES AUTRES
♆ ENNUI TROMPÉ : LES VESTIGES DU PASSÉ, CELUI QU’ON PRÉFĒRE TAIRE, CELUI QU’ON MONTRE À LA TÉLÉ POUR EFFRAYER LES GAMINS. LE PETIT HOMME SUR LA TRIBUNE QUI ABOIE AVANT DE MORDRE ET LES AUTRES. TOUS LES AUTRES. LES SUIVEURS, INSOUCIANTS ET PROFITEURS. UN TRÉSOR INESPÉRÉ QUI ACHÈVE LA MORALE À COUPS DE PELLE

(#) Mar 21 Mar 2017 - 1:54
wilhelm schwabl
Kho j'ai dar gicler sur les mythos tah r'piqué. Boule de star clippé pendant que les shtars t'niquaient. Dans les squares pétés, allez tous les soirs tiser. Aucune histoire renversante faut s'les fabriquer. Forcé d'articuler mec avoue j'suis particulier.
V.A.L.S.E ▲
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ ça fait sourire, ça fait sourire et j’ai toujours détesté ça. schwabl, pour sûr que ça fait éleveur de porcs bavarois, un bail dans l’genre. schwabl c’est mignon et schwabl ça restera pour la forme dans un vieux dossier d’la polizei. parce que schwabl, on le retrouvera jamais. au moins j’ai porté le nom. suffisamment pour le détériorer. c’était déjà pas foufou avant, à cause de papy. au pire ils jetteront des oeufs. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ wilhelm, y avait de l’espoir là-dedans, on frôle le classicisme et la chiantude. C'était mieux avant ♆ trente-huit, c’est poussif mais ça se fête. y a encore les lettres de circonstance, les couleurs criardes, la voix étranglée, la musique qui campe plusieurs jours dans un coin d’la tête. et tous les ans je pleurniche. ‘c’est pas la peine’. et tous les ans je reçois comme un affront un ‘joyeux anniversaire’ de papa-maman. Ça finira sûrement par me manquer, j’suppose, c’est pas encore le cas. Première Bouffée d'air ♆ leipzig, ex-RDA, un quinze novembre. ville bétonnée, ancrée dans de futiles conflits. ça n’avait rien à foutre là, mais sur la fin, on voyait plus. aveuglés. on voyait pas la perspective d’évolution. on savait même pas que ça pouvait exister. c’était pas des connards. 'pauvres allemands du bloc de l’est. ils sauraient même pas quoi faire d'un walkman, c'est ridicule'. quelle bande de peigne-culs. Papa et Maman ♆ avec une gueule pareille j’peux vous assurer que j’aurais fait des ravages sous l’troisième reich. il ne me manque que le stahlhelm et l’uniforme pour avoir la panoplie du parfait nazi. heureusement que j’ai cet accent allemand incompréhensible pour parfaire ce glorieux tableaux. scheiß. Dans mon lit ♆ le sexe opposé, non. c’était marrant au début, c’était marrant jusqu’à cette grosse salope de julika. elle a fait l’truc bien. moi j’voulais pas d’elle. forcément, elle a fait un gosse. et oui, toute seule. certainement pas avec moi. c’était comme se faire prendre dans une immense toile d’araignée. alors maintenant, je tique plus comme avant devant une belle paire de miches. je fronce les sourcils en me disant, pour moi-même, ‘encore une sacrée pute’. Degré de solitude ♆ la surenchère de saloperies. un beau casse-gueule. sublimé par les coups, les menaces et les insultes intempestives. ça dit dégage mais ça arrache les cheveux pour affirmer le contraire. Tromper l'ennui ♆ je maîtrise le sujet sur le bout des doigts. les fausses appellations, les insignes, les distinctions honorifiques. décorations militaires accrochées comme une laisse à un clébard. ça pourrait passer pour une obsession morbide. c’est mon boulot. et c’est honteux et méprisable. c’est ramper dans la fange pour entrevoir la lumière. maintenant je bégaye. je bute sur tous les mots. le kapo qui finit par s’faire doucher. se faire du blé sur le nazisme c'était peut-être pas l'bon plan. Fanatisme déclaré ♆ j’suis pas suffisamment con pour croire à ces merdes, merci. dieu c’est un putain de gitan. s’il était juste et sage, il m’aurait pas donné un fils à marteler. faut pas être einstein pour comprendre que la religion c’est uniquement là pour asservir les mongoles. la Vraie Famille ♆ sanganço, fallait s’y attendre, j’vais pas soudainement me mettre à vendre des aspirateurs et faire du porte-à-porte. aussi propret que le cul du petit jésus le soir de noël, je n’vole qu’aux voleurs. mais les bons. pas ceux qui cassent les prix du dernier iphone sur la grande avenue. Tombé dans le trou à rat ♆ j’ai voulu partir comme un roi mais j’ai juste fait quatre lignes dans la rubrique faits divers du bild il y a un an. ‘le très conversé business des objets nazis fait encore couler de l’encre’. fallait que ce connard de baumann se chie dessus. forcément. qu’il lâche l’adresse de ma planque à la bleusaille. quel crétin. donc quitte à m’barrer, autant emprunter la voie royale. l’amérique du sud c’est cool, ça fait très fin de IIIe reich. La nouvelle famille ♆ crapule.
L'ANGE DÉCHU
j’suis pas qu’un pauvre cutéreux, un queutard des friches urbaines qu’on s’applique à marginaliser. j’ai des principes. parfois, ça m’saute au visage comme une bombe lacrymo. comme les réprimandes de mon père, comme les petits larcins. oubliables. excusables.
et cinq minutes, c’était pas excusable. c’était cinq minutes de trop. cinq minutes à regarder défiler l’temps. c’était l’angoisse de s’dire, je l’aurai plus. d’oublier le visage, d’oublier le corps. d’oublier la rage qu’il met dans ses deux poings quand il prétend ne pas vouloir d’ma queue l’matin. oublier. j’pensais que j’pouvais avoir confiance. c’était peut-être trop tôt. ou alors, peut-être que ça pouvait pas s’faire tout simplement. les barreaux ne font pas la cage. c’est peut-être moi la cage.
et sora, il doit être loin maintenant. même si ça fait qu’une heure et cinq minutes. parce que sora, y a plus d’aiguille à son réveil. alors j’sais pas. j’sais pas si j’dois me bouger. si j'dois retourner la terre cent fois pour l’serrer. et j’ai le coeur qui claque, paniqué, qui fait tic tac.
tic et tac.
tic et tac.
c’est comme un montre sous-marin qui s’abreuve de tout. en dehors. de la colère. de la frustration. de la peur. ça fait compteur électrique court circuité. c’est du démerde yourself pur et dur. y a plus qu’à effilocher la chair. et attendre.
qu’il revienne. ou prendre les clefs. maintenant. jamais. tout à l’heure. demain. j’aurais dû. j’en sais rien, plus réfléchir?
mais j’aurais loupé ça.
ça, juste là. le retour de sa majesté tête-de-gland. moi pas comprendre. cinq minutes. putain.
mais quand même, c’est beau quand il marche au pied sans tirer.
c’est beau d’se dire qu’il préfère la laisse. qu’il me préfère moi.
qu’il me préfère moi plutôt que les autres.
moi plutôt que lui.
LE DÉMON EXPIÉ
berceau d’obus. applaudissements. le grand chaos, qu’on étouffe sous l’oreiller. le souffle après l’explosion. la deuxième vague qu’on capte même plus. les mots qui mentent, l’esprit qui rejette et ce bruit. ce bruit qui m’étrangle quand vient la nuit. quand l’aube se révèle. tout le temps en fait. maintenant. demain. jeudi. quand j’me lève. quand j’me couche. quand je sors. quand je baise. quand j’affiche un sourire de circonstance. quand j’suis totalement fucked up.
concerto à la franz liszt.
j’suis un putain de stéthoscope. un électrocardiogramme sans les dessins, les montagnes et les vallées.
et parfois, il y a des pieux qui se plantent.
qui creusent des tranchées.
l’assonance du corps. qui court. le bruit qui fulmine furieux à mesure que j’approche. ça dévale le ravin sur une planche de skate. et moi j’ai la bande-son. la mienne. celle des autres. comme si j’en avais quelque chose à foutre de bernardo et kevina.
LES GRIFFES DU DIABLE
j’ai pas envie d’finir dans le sang. la pureté noyée dans le chanvre.
j’voulais pas disparaître. j’voulais pas m’évanouir dans une de ces cellules poisseuses à demander à ce qu’on m’la mette plus fort. raser les murs c’est pas mon style, j’suis plutôt bouche à saloperies. sauf que la taule, j’pouvais pas. pas question d’finir la gueule cassée contre, vidangé au rasoir. alors, sans même une nuit d’ivresse, sans manquer à berlin, j’ai taillé la route. presque sans thune, sans rien. y avait tout à refaire, comme un puceau qui ment, l’broliqué à la main.
alors j’ai roulé des mécaniques, parce qu’un schleu. un schleu c’est forcément droit comme un piquet de bois, raboté, ça se maintient dans l’air comme un gaz inodore mais mortel. j’vois pas pourquoi ça serait différent à são poeira.
são poeira c’est la panse dévorée par les rats qui se putréfie, qui empeste la mort et l’adicão. c'est beau comme une salle des fêtes.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ sam-sam c'est mon blase. Cool Pseudo pas beau ♆ jeffreys. Nombre d'hivers endurés ♆ vingt-cinq c'est vieux? Pierre précieuse préférée ♆ tanzanite. Compagnie de voyage ♆ on m'a plus ou moins forcé la main. Mot doux ♆ j'pense qu'on a bien fait d'me tirer de ma grotte, ça à l'air douillet et trash ici. pedo Degré d'addiction ♆ it depends, j'suis une grosse glandeuse sur saian supa crew. Tête de cochon ♆ volker bruch. Remerciements ♆ la plus bonne, et pour la bannière idk. Mot d'amour en plus ♆ déso pas déso j'ai pas les boobs.
DONA NOBIS PACEM


(intruder)

y a de la meuf dans cette soirée mais moi j’ai vu que toi. julika. blonde incendiaire, joint à la bouche. je devais être un peu raide parce que quand j'me suis réveillé, le lendemain, elle était pas si bonne julika. elle avait une paire de miches prête à m’exploser à la gueule. ploc, bye bye la prothèse. elle était pas belle, mais suffisamment en chair pour faire le trottoir. alors j’ai dit stop. on arrête. on arrête la baise. j’assume pas d’te fourrer. et j’ai reçu une claque et elle est partie. et moi j’étais soulagé.
mais elle revenue julika,
les collants effilés,
elle a lâché un sale mollard près d’mes godasses.
- j’suis en cloque. j’ai pas moufté. comme j’étais dubitatif, elle a lâché un vieux rire
hystérique insupportable. elle devait avoir de la merde dans les yeux. c’était pas impossible. déjà qu’elle avait le trou du cul en chou-fleur.
nope. dégage. pars, pars loin.
- qu’est-ce que j’en ai à foutre, de mes deux, t’es le plus grand garage à bites du quartier. elle allait pas me refiler sa camelote. un bambin con comme un manche, on est où là? j’ai une gueule à changer une couche? j’ai une gueule à m’faire sucrer trois cent balles par mois?
- j’en ai rien à foutre, j’sais que c’est toi schwabl. t’es le seul à chialer pour pas mettre de capote.

donc je suis devenu papa cinq mois plus tard,
j’étais ravi par la nouvelle.
tom, 3kg trente, 46 centimètres.
ma mère était ivre de joie, mon père ruminait dans sa barbe et moi, je croulais sous les ‘félicitations’, les ‘c’est ton portrait craché’. il avait une sale tronche pourtant, ça sautait aux yeux qu’il était pas de moi. il avait le même nez busqué que le zoulou du cinquième. à la différence faite qu’il était blanc. et dire que j’ai dû tenir la main de l’autre conne pour expulser ça. pour avoir ça. tom. même un tamagotchi première génération c’est moins contraignant.
ça pleure.
ça pleurniche.
ça chouine en permanence. ça veut les bras sinon ça dort pas. et ça se retrouve dans mon pieu à quatre heures du matin. quel petit con.
c’est insupportable. si seulement j'pouvais le secouer pour qu'il arrête.

- attends, j’te rappelle. vent de panique sur l’adriatique. j’ai raccroché et j’me suis rapproché de la baignoire. il flottait au-dessus de l’eau comme un canard en plastique. il bougeait plus tom. sa poitrine se soulevait plus. la mienne non plus d’ailleurs. je l’ai porté à bout de bras. suspendu à ses paupières closes. ses lèvres bleutées. j’ai appuyé fort contre sa poitrine, si fort qu’il a fait crack tom. alors j’ai arrêté. il était mort tom. il est mort parce que j’ai préféré jouer à chat-bite au téléphone.
quelle enculerie.
quelle tragédie.
hoquet de terreur, j’ai dégueulé. j’ai dégueulé les coquillettes ketchup du midi et de la veille dans la cuvette des chiottes. affreux, vraiment affreux.
 
- wilheeeeeeelm. hurlement désespéré. j’augmente le volume de la télé en grimaçant. les larmes viennent pas. je ressens de la tristesse, évidemment, mais pas seulement. c’est fini. je vais pouvoir m’tirer d’ici. j’vais peut-être la bz une dernière fois, pour la forme. ça serait honteux de partir sur un cercueil aussi petit.
- je te jure, j’vais t’niquer schwabl. et elle dit ça en étouffant ses sanglots de bonne maman. en tenant tom comme une poupée entre ses bras. la photo me file un haut-le-coeur, pourtant j’me suis vidé y a vraiment pas longtemps. j’y suis même allé avec l’index et le majeur, pour être sûr. ça m'a déglingué le pharynx comme une gorge profonde trop profonde.
le gosse, je le lui arrache sans épargner son chagrin. il est mort. clap de fin, c’est brut de décoffrage mais elle me file la gerbe à faire l’éplorée. je l’emmène hors de ma vue sans le regarder une seule fois.  
et elle me laisse faire julika,
et elle me dévisage, si j'étais pas aussi massif, elle aurait peut-être tenté la vendetta.

crachat en pleine gueule. moi tu vas m’niquer? je t’attends. elle tente de me gifler, ça passe tout près. julika elle sort les crocs mais c’est trop tard. je surplombe déjà son corps de lilliputienne. j’ai mon genoux sur sa nuque qui défie. et elle pleure julika, elle est pas d’humeur à jouer aujourd’hui. elle me demande d’arrêter, j'ignore simplement sa requête. j'déboutonne mon jeans, passe une main sous sa robe sans bouder mon plaisir.
- t’es qu’un sale queutard terminé à la pisse. pire qu'un cancer.
- et toi qu’une sale chienne vaginalement motocultable donc ferme-la.

(bad kingdom)

six heures du matin.
descente de flics sur neukölln.
y a les chiens, et les matraques. la petite flicaille de berlin à tirer le gros lot.
la petite flicaille qui capte que dalle, qui attend patiemment le déroulement de ces guerres intestines. la déflagration. les dénonciations, retour à la bonne époque. un bon procédé. faut savoir se méfier de son voisin. ou dégainer le premier. et moi, le grand dadais comme ils disent. ce matin. j’ai mis un bon coup de schlass dans la chair dégonflée. bye au royaume des quarante voleurs.
qu’ils viennent seulement me bouffer dans la main maintenant. je vais appliquer des prix merdiques. ils vont plus avoir le choix. les autres têtes sont dans le panier.
je regarde le spectacle depuis le balcon en clopant. y a beaucoup de protestations. de haine. de ‘c’est ce fils de pute là-haut’ sauf que moi, j’ai encore rien fait.
moi j’suis que l’armoire qui sert à soulever.
qu’on voit pas, qu’on soupçonne pas. niquez-vous les pantins.

l’endroit est peu accueillant,
pourtant je pieute ici tous les soirs depuis deux mois. j’ai un boulot monstre. monstrueux. je dors sur un clic-clac, j’suis tellement terminé que j’sens plus les ressors. les cadavres sont là, sur la table basse. j’ai pas rangé l’endroit depuis six mois. ça sent le mauvais whisky et la bombe désodorisante qu’on applique pour se donner bonne conscience. ça sent bon. ça défonce les sinus en une application.
premier client. toujours le même. ponctuel.
petit, bien portant, avec une rune d’odal sur l’bras. c’est forcément pas un hasard. faut juste savoir lire entre les lignes. décoder le langage. il lève le bras droit bien haut, il prononce pas les deux mots. y a pas besoin. je vois parfaitement où il veut en venir. je l’imite. j’ai même pas honte. je m’en cogne.
- wilhelm, on m’a dit que tu venais d’acquérir une pièce de choix alors j’viens à la pêche aux infos.
j’hoche la tête. hésitant. j’ai pas confiance.
ce type, il achète beaucoup. beaucoup. beaucoup de babioles. c’est pas un connaisseur, il veut s’la raconter, faire partie de la bande mais ça s’arrête là.
- c’est pourquoi? un anniversaire? il est tôt, trop tôt. j’suis mal réveillé.
j'vois pas le micro sous sa chemise.

(burn with me)

dégueuli dégueulasse.
écume.
bouillasse.
il a lâché les chiens. bâtard. bâtard de raclure de face de nem fisté. qu’il se les enfonce bien comme il faut ses baguettes. bâtard. il m’a craché dessus. comme si j’étais sa pute. il m’a craché dessus.
l’info passe pas. c’est un gosse, certes. je devrais lui pardonner?
je pourrais.
je pourrais si j’voulais. mais il considèrerait pas. il trouverait ça normal le tenpura. il trouverait ça normal de m’cracher dessus. il verrait pas l’effort de guerre. l’effort consenti. et puis,
frapper c’est plus facile. un coup c’est plus parlant que mille discours. un coup ça marque l’épiderme. ça fera petite fiotte sur sa tronche de chintok. c’est beau, c’est bien.
c’est bon pour lui ;
c’est pas bon pour moi. pour mon coeur. j’ai le coeur qui s’emballe. trop vite, trop fort. qui fait des siennes à pleine bourre. et lui qui s'effondre sans riposter, j’ai même pas terminé.
je rase ma joue. c’est toujours là. dégueuli dégueulasse. j’efface. je frotte pendant trois longues minutes.
je pourrais en rester là. je pourrais contempler les travées boursouflées de sa sale gueule. je pourrais me féliciter du travail accompli.
- nique ta mère tching tchong. j’fais deux ou trois pas près d’son cadavre. ‘fin cadavre, j’peux encore l’baiser sans taper dans la nécrophilie. d’ailleurs j’vais pas m’priver d’le faire. je soulève son squelette désarticulé, allume la radio. et j’oublie.
j’oublie simplement qu’il est là.

dans le coffre.

je suis en train de cramer comme un insecte. ça m’apprendra à baiser dans la caisse sous trente degrés couilles rabattues. faut dire que jackie chan avait du plomb dans l’aile. maintenant il a juste les yeux en trou de bite. faudrait pas qu’il me claque entre les pattes. j’ai pas besoin d’un autre mort sur la conscience.
déjà que j’suis bloqué. j’pourrais le relâcher, bien sûr. j’pourrais le relâcher parce qu’on comprend rien quand il cause. ça serait pas préjudiciable d'le laisser filer.
mais j’vais le garder,
comme ami.
comme place de parking.
comme fourre tout.
comme distraction.
comme clebs.
j’sais pas encore.

Revenir en haut Aller en bas
Bélial Chateminoy
SATAN M'HABITE
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 326
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DIEU DEPP.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : LES ANNÉES S'AJOUTENT ET DISPARAISSENT. LE TEMPS NE FAIT PLUS EFFET SUR SES TRAITS. TANTÔT ENFANT AUX MAINS BALADEUSES, ADULTE AUX SOURIRES CRASSES ET VIEILLARD AUX MOTS AIGRIS.
♆ ÉGARÉ : DANS L'ANTRE DE SATAN.
♆ ENNUI TROMPÉ : GOUROU SATANISTE. CHIEUR, FARCEUR, EN MISSION POUR LUCIFER POUR FAIRE DE VOTRE VIE, UN ENFER.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 9:51
tellement de points godwin dans cette fiche j'adore Adolf
bienvenue mon bel aryen misae


bon, je suis carrément trop fan de la plume si sale et si beau en même temps Cunnilingus heureusement que t'as posté un gros bout d'entrée comme ça gnah mais c'est quand même pas assez, il me faut plus sur ton sagouin et plus vite que ça :tss: sinon je vais aller en mode full ilse koch et ramener mon fouet pedo

(en plus volker putain Cunnilingus j'en avais fait un petit-fils à goebbels pendant un petit temps siffle -pan-)

j'espère que tu viendras me murmurer des mots doux en allemands à l'oreille achab
-s'en va avec son humour de merde et ses nazis ailleurs-

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 81
♆ PSEUDO : aish ☾
♆ AVATAR : kim taehyung.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : yamamba. incarnation infâme de la sorcière de la forêt du folklore japonais. dès qu'il retourne ses globes oculaires, sa peau se flétrie, se ternie, vieillit subitement. incarnation d'une chose qu'il a jamais atteint, plus sujet à incarner la candeur juvénile. il se verra pas. il se verra jamais. et seul les autres pourront se détourner d'horreur.
♆ ÉGARÉ : un peu partout quand il peut. ici. là. dans l'appartement de wilhelm, beaucoup.
♆ ENNUI TROMPÉ : artiste, danseur de butoh. fut un temps il pouvait se vanter de faire partie d'une compagnie.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 10:17
eyes
crève.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


them
tag you're it ☾ big shot screaming, "put your hands in the sky," he says, "give it up boy, give it up or you're gonna die."

Revenir en haut Aller en bas
Noche Lampião
NIGHTMARE BASTARD
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 145
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : ANDY BIERSACK.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : MORPHÉE DES CAUCHEMARS. IL LUI SUFFIT DE CONNAITRE VOTRE VISAGE, D'Y PENSER TRÈS FORT OU DE VOUS AVOIR SOUS SES YEUX AFIN DE HANTER VOS NUITS PAR DE MAUVAIS RÊVES. EN CONTRE PARTIE, A L'ORIGINE INSOMNIAQUE, IL NE PEUT PLUS DORMIR.
♆ ÉGARÉ : AU SEIN DE TES SONGES LES PLUS PROFONDS.
♆ ENNUI TROMPÉ : VOLEUR AUX DOIGTS AFFÛTÉS, AU RICTUS AMUSÉ. EMMERDEUR DEPUIS LES HAUTEURS, GAMIN MOQUEUR A LA LANGUE BIEN PENDUE.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 10:47
"même un tamagotchi première génération c’est moins contraignant" putain c'est beau. bienvenue :chou:
il y a beaucoup trop de perles dans ta fiche pour toutes les citer singletear aussi, je connaissais pas Volker mais j'aime ça compense le nom de famille impossible à prononcer :pff:

j'viendrais te demander un lien avec un (ou plus) de mes persos, et c'est pas négociable russe j'ai hâte de lire la suite de ta fiche perv

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Cut through the clouds with the speed of a demon, I am as I was as I will be. Oh ! Ah ha ha ha ! What a sensation, what a sensation, can you feel it ? Can you see what I see ? Intruder, I always came uninvited, the hunt has begun and soon you'll be bleeding — .
stare at the night sky, ignited
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 219
♆ PSEUDO : ECTOPLASM.
♆ AVATAR : MATTHIAS SCHOENAERTS, UNE FOIS.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGEMENT DE SEXE ÉPHÉMÈRE. (MARION COTILLARD SOUS SA FORME FÉMININE)
♆ ÉGARÉ : DANS SA CARAVANE, PERDUE AU MILIEU DE SA CASSE.
♆ ENNUI TROMPÉ : PASSION NATURELLE POUR LA FERRAILLE.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 13:00
Hello beau damoiseau, les autres ont déjà tout dit so


achab

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

La vie est construite sur une faille
et j'espère tout s'effondrera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : ⊕ JEFFREYS
♆ AVATAR : VOLKER WHO
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE BRUIT QUI FULMINE FURIEUX, CES BATTEMENTS QUI SE TROUBLENT À MESURE QU’IL APPROCHE. C’EST CE QU’IL A, LA BERCEUSE MACABRE DES COEURS TOURMENTÉS. LE SIEN, LES AUTRES
♆ ENNUI TROMPÉ : LES VESTIGES DU PASSÉ, CELUI QU’ON PRÉFĒRE TAIRE, CELUI QU’ON MONTRE À LA TÉLÉ POUR EFFRAYER LES GAMINS. LE PETIT HOMME SUR LA TRIBUNE QUI ABOIE AVANT DE MORDRE ET LES AUTRES. TOUS LES AUTRES. LES SUIVEURS, INSOUCIANTS ET PROFITEURS. UN TRÉSOR INESPÉRÉ QUI ACHÈVE LA MORALE À COUPS DE PELLE

(#) Mar 21 Mar 2017 - 13:55
vous êtes bons par ici. Adolf
god. damn. shit. fuck.  
trop de compliments, je blush as hell. avec les flammes de l'enfer et tout et tout. c'est vous les meilleurs. :pff:

oh t'sais, tu peux ramener bien plus qu'un fouet. ça m'fera même pas aller plus vite.
(mais. ahem. wait. what? le petit-fils à goebbels omg, stop. c'est du génie, jtm, j'te bz.)

no worries, je viens quand tu veux dans ton plumard. on débriefera le rienzi de wagner tous les deux. Arrow perv

sora - open your ass my luv.

noche - moh, vous voulez m'foutre à terre avec vos compliments?
ça fonctionne.
j'suis déso pas déso pour le nom. on m'a dit un jour qu'il était ridicule. depuis je l'aime fort.
on pourrait dire 'chvabeul' si tu préfères. siffle oh oui, un lien. je veux, j'exige, je veux, please. j'serai sage et tout. perv
clint - ledoux, ton nom est juste putain de fab. j'vais jamais m'en remettre. gnah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 81
♆ PSEUDO : aish ☾
♆ AVATAR : kim taehyung.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : yamamba. incarnation infâme de la sorcière de la forêt du folklore japonais. dès qu'il retourne ses globes oculaires, sa peau se flétrie, se ternie, vieillit subitement. incarnation d'une chose qu'il a jamais atteint, plus sujet à incarner la candeur juvénile. il se verra pas. il se verra jamais. et seul les autres pourront se détourner d'horreur.
♆ ÉGARÉ : un peu partout quand il peut. ici. là. dans l'appartement de wilhelm, beaucoup.
♆ ENNUI TROMPÉ : artiste, danseur de butoh. fut un temps il pouvait se vanter de faire partie d'une compagnie.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 15:12
dégage le père noël et on verra. eyes

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


them
tag you're it ☾ big shot screaming, "put your hands in the sky," he says, "give it up boy, give it up or you're gonna die."

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : ⊕ JEFFREYS
♆ AVATAR : VOLKER WHO
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE BRUIT QUI FULMINE FURIEUX, CES BATTEMENTS QUI SE TROUBLENT À MESURE QU’IL APPROCHE. C’EST CE QU’IL A, LA BERCEUSE MACABRE DES COEURS TOURMENTÉS. LE SIEN, LES AUTRES
♆ ENNUI TROMPÉ : LES VESTIGES DU PASSÉ, CELUI QU’ON PRÉFĒRE TAIRE, CELUI QU’ON MONTRE À LA TÉLÉ POUR EFFRAYER LES GAMINS. LE PETIT HOMME SUR LA TRIBUNE QUI ABOIE AVANT DE MORDRE ET LES AUTRES. TOUS LES AUTRES. LES SUIVEURS, INSOUCIANTS ET PROFITEURS. UN TRÉSOR INESPÉRÉ QUI ACHÈVE LA MORALE À COUPS DE PELLE

(#) Mar 21 Mar 2017 - 15:29
fais pas ta mijaurée, faudra m'supplier bientôt. frodon
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 136
♆ PSEUDO : vntmlsc.
♆ AVATAR : Alaska Tunderfvck 5000.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : Des voix qui se mêlent aux bêlements des créatures du diable, la grande Divine peut communiquer avec les chèvres et, à son plus grand malheur, les quelques unes qu'elle rencontre finissent toujours par la suivre.
♆ ÉGARÉ : Des quelques mois qu'elle a mis à rénover le théâtre, elle ne l'a plus jamais quitté, cinq ans à rester enfermée dans sa forteresse et à n'en sortir que pour faire baver les quelques crapauds qui voudraient la voir crever.
♆ ENNUI TROMPÉ : Main de fer qui frappe les charbons pour en faire des diamants, vitrine du théâtre et chef d'orchestre des nuits de lumière, Divine gère le théâtre et n'est pas prête d'y perdre son contrôle.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 23:59
c'est joli ici

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

sweet child of mine
you're divine
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : ⊕ JEFFREYS
♆ AVATAR : VOLKER WHO
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE BRUIT QUI FULMINE FURIEUX, CES BATTEMENTS QUI SE TROUBLENT À MESURE QU’IL APPROCHE. C’EST CE QU’IL A, LA BERCEUSE MACABRE DES COEURS TOURMENTÉS. LE SIEN, LES AUTRES
♆ ENNUI TROMPÉ : LES VESTIGES DU PASSÉ, CELUI QU’ON PRÉFĒRE TAIRE, CELUI QU’ON MONTRE À LA TÉLÉ POUR EFFRAYER LES GAMINS. LE PETIT HOMME SUR LA TRIBUNE QUI ABOIE AVANT DE MORDRE ET LES AUTRES. TOUS LES AUTRES. LES SUIVEURS, INSOUCIANTS ET PROFITEURS. UN TRÉSOR INESPÉRÉ QUI ACHÈVE LA MORALE À COUPS DE PELLE

(#) Mer 22 Mar 2017 - 14:24
kinky, c'est toi la plus belle de mon répertoire.
Revenir en haut Aller en bas
Noche Lampião
NIGHTMARE BASTARD
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 145
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : ANDY BIERSACK.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : MORPHÉE DES CAUCHEMARS. IL LUI SUFFIT DE CONNAITRE VOTRE VISAGE, D'Y PENSER TRÈS FORT OU DE VOUS AVOIR SOUS SES YEUX AFIN DE HANTER VOS NUITS PAR DE MAUVAIS RÊVES. EN CONTRE PARTIE, A L'ORIGINE INSOMNIAQUE, IL NE PEUT PLUS DORMIR.
♆ ÉGARÉ : AU SEIN DE TES SONGES LES PLUS PROFONDS.
♆ ENNUI TROMPÉ : VOLEUR AUX DOIGTS AFFÛTÉS, AU RICTUS AMUSÉ. EMMERDEUR DEPUIS LES HAUTEURS, GAMIN MOQUEUR A LA LANGUE BIEN PENDUE.

(#) Mer 22 Mar 2017 - 18:31
bienvenue à São Poeira
"comme place de parking" j'ai ri (pas qu'à ça remarque) en tout cas c'est bien, enfin un voleur indépendant pour se tirer dans les pattes perv aller va rejoindre sora, j'suis sûr que tu lui manques terriblement pedo

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient  ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé. N'oublie point de remplir ton profil en entier et vérifier les informations dans les bottins. Et surtout amuse toi ! Si tu as la moindre question ou autres, tu peux en venir faire part au staff ici. D'autres liens utiles ci-dessous :

LES  FICHE DE LIENS
POUR LES DEMANDES DIVERSES
LES BOTTINS
LES TÉLÉPHONES
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LE FLOOD
LA CHATBOX

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Cut through the clouds with the speed of a demon, I am as I was as I will be. Oh ! Ah ha ha ha ! What a sensation, what a sensation, can you feel it ? Can you see what I see ? Intruder, I always came uninvited, the hunt has begun and soon you'll be bleeding — .
stare at the night sky, ignited
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : ⊕ JEFFREYS
♆ AVATAR : VOLKER WHO
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE BRUIT QUI FULMINE FURIEUX, CES BATTEMENTS QUI SE TROUBLENT À MESURE QU’IL APPROCHE. C’EST CE QU’IL A, LA BERCEUSE MACABRE DES COEURS TOURMENTÉS. LE SIEN, LES AUTRES
♆ ENNUI TROMPÉ : LES VESTIGES DU PASSÉ, CELUI QU’ON PRÉFĒRE TAIRE, CELUI QU’ON MONTRE À LA TÉLÉ POUR EFFRAYER LES GAMINS. LE PETIT HOMME SUR LA TRIBUNE QUI ABOIE AVANT DE MORDRE ET LES AUTRES. TOUS LES AUTRES. LES SUIVEURS, INSOUCIANTS ET PROFITEURS. UN TRÉSOR INESPÉRÉ QUI ACHÈVE LA MORALE À COUPS DE PELLE

(#) Mer 22 Mar 2017 - 20:50
yeass.
ptn, j'ai un potentiel humoristique. c'est beau la vache. c'est la première fois j'ai un aussi beau compliment.
je pourrais t'faire les poches comme ça - et inversement.
pour sûr, il doit m'attendre à un arbre, c'est pas un clodo pour rien. pedo
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ❝ Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ❞ Azure & Conrad.
» 05_ i just can't stop loving you
» 01. Don't stop me now !
» Breath Lynas
» 222 t-shirts et du stop-motion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES-
Sauter vers: