N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

Loxo Leata - calm like a storm

 :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : saucisse
♆ AVATAR : Giza Lagarce
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : Venimeuse par morsure et par griffure. Rien qui ne vaille, si vous souhaitez l'allonger sur vos draps.
♆ ÉGARÉ : Theatro Boal pour la grande majorité de son temps
♆ ENNUI TROMPÉ : Chanteuse au Theatro Boal

(#) Sam 18 Mar 2017 - 22:39
Loxo Valeria Laeta
Je sucerai, pour noyer ma rancœur, le népenthès et la bonne ciguë, aux bouts charmants de cette gorge aiguë ,qui n’a jamais emprisonné de cœur
Le lethé, Baudelaire ▲
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ Laeta, nom de famille qui va presque un peu trop bien avec ce qu'elle est devenue. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Loxo Valeria, Loxo pour l'araignée, Valéria pour la beauté du prénom, et prénom de sa mère morte le jour de son éveil. C'était mieux avant ♆ 25 ans à traîner sa frêle carcasse. Première Bouffée d'air ♆ 9 septembre, à Sao Poeira Papa et Maman ♆ Brésilienne de souche et de naissance, jusqu'à ce qu'on l'écrase d'une botte. Dans mon lit ♆ Des mâles et des femelles, mais plus souvent des mâles, l'appel du dard, mes amies, l'appel du dard.  Degré de solitude ♆ Libre, c'est tout ce qui  peut importer. Tromper l'ennui ♆ Chanteuse au Theatro BoalFanatisme déclaré ♆ Si elle doit se déclarer, elle vous dira catholique. Par habitude, ou par éducation, comme tout cliché d'enfant brésilien, sa mère était une fervente croyante. Mais Loxo n'a pas prié depuis longtemps, et refuse de se mettre à genoux devant quiconque. Loxo n'a pas mis les pieds dans la maison de Dieu depuis des années maintenant. Et puis, avec son régime alimentaire, il n'y a plus aucun Dieu qui voudra bien la sauver.  la Vraie Famille ♆ Theatro Boal, pour les paillettes et les illusions. Tombé dans le trou à rat ♆ Elle est tombée dedans quand elle était petite. Loxo est une enfant de ce trou à rat. Loxo n'a jamais vu autre chose que la ville. Faîtes la voyager avec les récits de vos aventures. Née ici, coincée ici, et mourra sûrement ici. Telle est la malédiction des natifs de San Poeira.   La nouvelle famille ♆ Traînée
L'ANGE DÉCHU
La jolie môme qu'elle est, est pleine de malices. Elle se cache derrière des airs hautains, et des sourires orgueilleux, un peu moqueuse. Ne croyez pas que Loxo ne porte pas les séquelles de l'horreur qui lui est arrivé. Mais ne méprenez pas cette fragilité pour une ouverture à la faire souffrir beaucoup plus. Il est facile de s'attaquer à plus faible que soi, cette facilité elle vous le fera payer. Derrière les caractères les plus fort se cachent les plus grosses failles et les plus grosses cicatrices. Derrière le regard de malice, les oeillades en biais et l'apparente insolence, se cache le frisson de dégoût lorsqu'on la touche sans son consentement. Si aujourd'hui, elle voit dans vos yeux le désir, elle le comprendra, sans pour autant l'appréhender de la bonne manière.

Mais Loxo compense. Elle peut se le permettre, elle se construit, se reconstruit, doucement mais sûrement, comme une araignée qui tisse sa toile. Qui ne garderait pas les traces du viol sur son corps et sur sa chair, comme cette cicatrice qui marbre son épaule ? Faussement ingénue, elle jouera de flirt, et de sourire, elle appréciera le jeu, mais ne voudra jamais gagner la partie. C'est une charmeuse, elle l'a toujours été, même avant  d'avoir été abusée. N'essayez pas de vous imposer à elle, Loxo mord, et Loxo mange. Si la première expérience fut traumatique, sa nature discrète s'est mué en un trait de caractère qui se lie à l'observation et l'attente. Loxo connaît le pire de la nature humaine, ce qu'il y a de plus pourri, et de plus abjecte, par conséquent n'accepte pas les excuses, et ne connaît pas le pardon, d'une terrible franchise, elle n'a pas peur de dire ce qu'elle pense. Le cynisme qu'elle emprunte, n'est la que pour filtrer les gens qu'elle rencontre. Loxo ne fait pas semblant, et n'apprécie pas réellement l'hypocrisie, sa franchise peut être cinglante et blessante, c'est bien un chose qu'elle ne contrôle pas. Attention à ne pas réveiller sa colère, qu'elle garde bouillante.

Elle fuit le contact intime. Ce n'est pas qu'elle ne voudrait pas, c'est qu'elle ne peut pas. Elle aura essayé une fois, mais comme une mauvaise blague, le souvenir glisse sous sa jupe à mesure que l'homme qui l'aura charmé tente de goûter à sa chaire. Elle a mordu, elle a mangé. Elle n'a pas ressayé.

Pourtant, vous ne verrez jamais plus beau sourire. Vous ne verrez jamais plus belle beauté, une divine beauté écorchée par cette ville et ses habitants.  Vous n'entendrez jamais plus belle honnêteté que celle de sa voix. Car si Loxo chante, elle ne ment pas, elle est elle même, oublie ses cicatrices, roulera des hanches mutines, partagera sa voix, jusqu'à la dernière note, avant d'arrêter, égoïste, et de revenir à ce visage solaire et pourtant fermé. La belle n'attends que son sauveur ou celui qui damnera son âme, attirée par les recoins sombres depuis son éveil au cannibalisme, il ne suffit plus de beaucoup, une simple étincelle, pour que le soleil se transforme définitivement en ombre. C'est une question de libre arbitre, ou de terrible coïncidence.
LE DÉMON EXPIÉ
Vous connaissez les araignées n'est ce pas ? Qui ne connait pas ces petites bêtes à six pattes ? Celle qui tissent leur toile, et attendent patiemment l'arrivée d'un moucheron ou d'une jolie créature aux ailes colorées ? Comment pensez vous qu'elle serait si elle était humaine ? Venimeuse et cannibale ? Je n'ai pas six pattes, et je n'ai pas six yeux. Je ne suis ni une mutante, ni spiderman. Je n'ai pas de super pouvoirs, et je ne grimpe pas au mur. Mon âme s'est simplement envenimée quand on a voulu m'assaillir de gestes et de coups non désirés. Je ne lance pas de toile, et ne dort pas dans un hamacs de soie. Mon coeur et mon corps sont humains, mes dents et mes ongles sont Loxoscelles. La morsure tue, la griffure paralyse. J'envenime l'esprit par le chant à défaut de pouvoir vous attirer dans ma toile. Mais mon chant n'a rien de magique, ou de surnaturel. Pourtant, on le croirait non ? Cette malédiction est née quand j'avais dix sept ans, sous l'assaut d'un dégueulasse trafiquant de drogues. Mais voyez vous, cette morsure va avec une soif de chair, comme l'arachnide, si je mords, je mange.  Si je te mord, est ce que penses que tu meurs ? Est ce que je te manges ? Tout dépends. La morsure n'est pas fatale dans la seconde qui suit, mais je vous conseille de fuir vous soignez, et de ne pas me prendre pour un moustique, ma piqûre n'est pas bénigne, elle nécrose, et paralyse. Une malédiction d'anthropophage, récompensée par un venin. Faut-il payer pour ce que l'on est ?  

Cette malédiction s'était endormie, elle n'avait pas de raisons d'être, pas de raisons de se présenter, pas de raisons de mordre ou de griffer. Elle avait sentie quelque chose bien sur, mais elle n'était qu'une enfant après tout. Alors cette petite chose dans ma tête, est restée comme une araignée dans le coin d'un plafond, qui reste, mais que l'on oublie. De mes ongles et de ma bouche, et si je ne fais que vous paralyser, attendez vous peut être à être mangé. Les ongles qui poussent à une vitesse grand V, je suis obligée de les tailler, ressemblant à des pics à brochettes, je vous empalerais le coeur, sans vos procès d'intentions qui me condamne. 

Alors combien dois-je le prix de cette morsure ? Le prix n'est pas anodin, ou banal. Peu de gens le savent, ou s'en rendent compte. Comment réagiriez vous si celle qui vous fait fantasmer, pourrait vous dévorer sur un coup de tête, sous une pulsion ? Mon rapport à l'autre s'en est retrouvé totalement biaisé. Le dialogue est facile, mais l'approfondissement d'un lien ? Apprendre à se connaître, les émotions qui vont avec ? Impossible. Ce n'est pas que les penchants me font avoir envie de mange tout ce qui me passe devant. Mais l'appréhension que mes pulsion me prenne aux tripes est réelle. C'est comme une mauvaise chanson, ou une mauvaise idée qui sonne et résonne dans votre tête, et ne vous laisse jamais tranquille. L'indifférence est plus facile à jouer que le monstre affamé, alors mépris et indifférence je préfère offrir. Votre vie, et ma tranquillité en dépend.

La culpabilité est un compagnon que je n'aime pas beaucoup, surtout lié avec mes troubles du sommeil, pourtant, si la peur était ma première amante face à cet immonde régime, je n'ai pas pu me résigner qu'à la culpabilité. Le monstre a le défaut d'être le plus humain de tous, je suppose qu'il serait plus facile de ne plus rien ressentir, et de laisser mes émotions aux portes de mon cannibalisme, mais elles défoncent la porte et reviennent m'étouffer. Les mains en sang et la bouche dégoulinante, elles me prennent à la gorge, et comment gérer cette culpabilité qui me fait souffrir aujourd'hui ? Je suis un monstre, ce traumatisme m'aura transformé en une de ces créatures que l'on trouve sous les lits. Cette transformation m'emplit de rage, de colère et de tristesse. Je ne sais pas gérer ses émotions, et je ne veux parler à personne. Je n'aime pas le regard des gens qui ne voit en moi plus qu'une victime. J'ai mangé tout ceux qui m'ont un jour regardé comme ça. Pour ce qui est des corps... Je m'arrange pour commencer à me nourrir dans un endroit éloigné, d'attirer la proie dans un endroit où il serait facile de s'en débarrasser. J'offre une mort loin de tout et loin des votres, loin de tous pleurs et de toutes prières.

Folie ? Dépression ? Folie surement..Peut être. Je me sens basculer, instable émotionnellement, incapable de gérer les émotions forte, aussi bien négative que positive. Trop humaine pour être un monstre sûrement ?  Mon histoire n'aurait jamais du devenir aussi tragique, et aussi sanglante, ce sentiment d'injustice qui me hante. Mais aujourd'hui, ce qui me fait le plus peur, c'est que ces plaies béantes n'attirent un autre type de prédateur... Mais si la folie peut me guérir de cette souffrance, alors qu'il en soit ainsi.
LES GRIFFES DU DIABLE
Qui aimerait cette ville ? Ceux à qui elle ressemble. Les crapules, les vauriens, les tyrans et les putains. Les travailleurs, et les optimistes, les moralisateurs et les dépravés. L'endroit transpire quelque chose de profondément malsain. Pourtant, Loxo y est née, beauté dans la crasse, elle est née ici. Elle est un pur fruit de cette ville, elle ne déteste pas sa ville natale, elle en a été protégée jusqu'à ces dix sept ans, jusqu'à ce que le réalité de la ville la rattrape et l'attrape, la prenne et la reprenne. Elle a apprit à vivre à San Poeira, elle apprit à comprendre qu'elle ne sortirait certainement jamais de cet endroit. Elle a apprivoisé la vie ici. Il ne sert à rien d'avoir des illusions de grandeur toute relative par ici. Ce n'est pas une question d'humilité, c'est une question que l'espoir n'est pas quelque chose de facile à réparer une fois brisé. Vivre ici, ce n'est pas de tout repos, ce n'est pas quelque chose de simple. Il y a cette atmosphère malaisante, la ville ne semble pas réussir à s'en défaire. Alors plutôt que se morfondre, Loxo a reçu le don de se protéger, pour ce qui lui est arrivé ne se réitère jamais.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ Solène   Pseudo pas beau ♆ Saucisse Nombre d'hivers endurés ♆ 24 ans Pierre précieuse préférée ♆ Le saphir blanc  Compagnie de voyage ♆ Je suis arrivée par croisière Top Site Mot doux ♆ Le forum me fait autant peur qu'il me facile..    Degré d'addiction ♆ (fréquence de connexion) 5/7 Tête de cochon ♆Giza Lagarce ( de circonstance non ? ) Remerciements ♆ tumblr Mot d'amour en plus ♆ sivouplé je suis gentille, je fais pas de mal, venez m'aimer.  ange  
La morsure et le baiser
L'araignée pour le prénom. Le reste n'est qu'un dramatique concours de circonstance.

Connaissez vous, connaissez vous l'origine du prénom de Loxo ? Un prénom peu commun n'est ce pas ? Avez vous déjà entendu un prénom aussi ... étrange ? Connaissez vous l'histoire de Loxo ? J'imagine que non. Pourtant, quand vous l'aurez vu pour la première fois, vous aurez envie de connaître jusqu'à la couleur de ses yeux, la taille de ses hanches. Elle porte le nom d'une araignée. Une araignée venimeuse, qui peuple les amérique latine, et tue les curieux un peu trop zélés, trop culottés.

Loxosceles, l'araignée qui fut recluse. Et puis maintenant nécrose votre esprit. Mais approchez, approchez, elle voue tends les bras, laissez vous allez à la poésie de sa beauté et à la dangerosité de son sourire. Elle vous piquera au cul et au coeur avec des ongles pareils. La venimeuse est née au mois de septembre, le neuf, pour ce que ça pourrait intéressé. Mais voyez vous, peu de gens lui souhaite encore son jour de naissance, car après tout, il est de rigueur pour une personne comme elle, de n'avoir plus ni père, ni mère. Et bien entendu, s'il faut pousser le cliché assez loin, elle n'a pas choisi leur mort. Loxo était trop belle pour naître, elle attirait trop les convoitises, elle était trop... solaire, vous savez trop.. toujours trop, trop souriante, trop timide, trop intouchable. Mutine, elle jouait des regards par dessus son épaule, un peu assurée de son charme mais jamais maniérée par l'orgueil. On l'entendait fredonner sur les toits de la favellas, alors qu'elle étendait le linge, les épaules nues, le visage innocent, et la voix stellaire. Sa voix attirait les badauds en manque de beauté dans la vie grise de San Poeira. Comment un être pareil avait pu naître dans un trou aussi noir, et pervers. Comme les temps changent, comme les âmes noircissent. L'innocence ne fait jamais bon ménage avec la lourde atmosphère de la ville. Les jolies choses sont souvent convoitées par les âmes les plus noires, les mal intentionnés, les truands, les dégoutants. Sa voix, c'était comme si elle appelait quelque chose, seulement, seul un monstre à répondu à l'appel.

Ne lui en voulez pas d'être devenu le monstre qu'elle est aujourd'hui, elle n'est pas désolée de l'être. Ou du moins pas tout à fait. On lui reprochait d'être intouchable, inabordable, d'être d'une hypnotisante beauté, elle ne laissait jamais indifférent qui pouvait bien croiser son chemin. Mais dans cette ville, dans un monde corrompue où la beauté s'écorche, et où les excès dévorent les plus belles choses. Loxo fut victime de ces rumeurs. Ce n'est pas une histoire qui vous étonnera, malheureusement, elle est d'un terrible cliché, et d'une atroce banalité.

La jeune demoiselle, avait eu la vie banale et peu palpitante d'une enfant pauvre, son père n'était qu'un banal trafiquant de drogues et sa mère, une femme de ménage fatiguée par les brimades et les humiliations. Sa fille était la seule chose qu'elle estimait avoir réussi. Loxo était grande, élancée, belle, beauté brésilienne qui dans d'autres conditions ne serait pas devenue qu'une simple chanteuse dans un trou de débauche. Sa voix, cette magnifique voix.. Seulement, son père, la crapule qu'il était n'avait jamais compris son commerce pourrait valoir la sécurité de cette petite famille, surtout Loxo. Elle attirait les convoitises, les envies douteuses, les fantasmes pervers, il ne suffisait que d'une étincelle pour mettre le feu au poudre. Et c'était toujours une histoire de poudre, à s'en mettre plein le nez. Son père avait fauté face à son fournisseur, une faute involontaire pensez vous bien, mais malgré toute la bonne foi, et toutes les supplications de l'homme, le fournisseur ne voulait rien entendre, et cette petite histoire allait lui donner le prétexte dont il avait besoin pour s'emparer du bien le plus précieux du père : la Loxo Laeta, araignée recluse, qui ne sortait que pour profiter du soleil, et aller à l'école pour s'instruire. Sauf que celui qui ne sait pas ce qu'est un Loxosceles n'a aucune chance de comprendre, que la venimeuse était belle, si belle qu'elle en était dangereuse. Elle ne pouvait pas tisser de toile, alors elle attirait les proies, mais tout ça était si inconscient. Derrière les murs fins, on entendait chanter la Loxo, la jolie Loxo, qui vivait ses dernières heures d'innocence.


L'araignée Gipsy, monte à la gouttière... tiens voilà la pluie. Gipsy tombe par terre, mais le soleil ... à chassé la pluie.

Il avait soulevé sa jupe colorée, et l'avait frappée pour qu'elle se taise. Pour qu'elle arrête de chialer, qu'elle arrête de hurler, il l'avait frappée au visage, l'avait mordu à l'épaule profondément pour qu'elle en porte encore la cicatrice aujourd'hui. Elle avait arrêté de hurler, elle avait arrêté de fonctionner, vous savez le cerveau à ses complexités qui sauvent. Le traumatisme est présent, les coups et les à-coups. Les secondes se transformaient en heures.. Elle aurait voulu se réfugier dans la chanson, mais il lui avait coupé le sifflet, en la tenant par le coup et par les hanches. Elle porterait les bleus de ses mains sur son cou pendant des jours.

Les circonstances de vie font que certains éveils se font sur le tard. Il y a des choses qui restent enfoui parce qu'il n'y a pas de raison pour que ce genre de malédiction éclate au grand jour. La jeune Loxo était innocente, comme nous tous à un moment.  Mais dans le coeur, parfois l'obscurité prends parfois bien plus de place. Il ne suffit d'un rien, pour que ce visage sain, pur et sans histoire deviennent tout simplement magnifique de secrets, de mystères et d'insanités. Regardez donc ce joli petit minois, qui voue regarde avec cette étincelle de malice. Vous comprenez que son histoire n'est pas joyeuse. Quand, elle chante pour l'entendez à cette voix douce et brisée.

L'araignée Gipsy bouffa son tortionnaire, sans autre forme de procès, elle était procureur et juge, témoin et bourreau. L'araignée gipsy, piqua son tortionnaire, nécrosa sa peau, et bouffa ce qui n'était pas pourri.

Et ainsi l'instinct qui sauve, et la pulsion qui jaillit. Le venin était toujours là, sous jacent, en attente. Pourquoi aurait-elle eu besoin de mordre ou de griffer quelqu'un jusqu'au sang ? Pendant son enfance, jamais. Elle ne se connaissait pas cette capacité, elle n'avait jamais été une enfant turbulente, ou une adolescente rebelle qui aurait eu besoin de se défendre. Adorable créature, qui cachait en elle un monstre. Elle ne l'aurait sûrement jamais découvert, sans ces circonstances. Il y a des choses qui restent mystérieuse à San Poeira, c'était là, tout le temps, il fallait que ça sorte. Quel était l'expression déjà ? C'est mieux dehors que dedans ? Elle s'est relevée, son visage s'est mué en une froide expression, elle avait vu l'araignée dans le coin de sa chambre doucement tisser sa toile, avec patience. Quel était cet instinct grégaire ? Quel était cette pulsion basique ? Ce besoin de sang ? La belle, planta à son tour ses dents dans son épaule. Ce qu'il pensait comme étant une invitation, se releva bien vite être un cadeau empoisonné.

Elle ne saura expliqué ce qui s'est passé pendant les heures qui ont suivi. La pulsion de défense, l'instinct de survie. Mais de là, à manger son assaillant ? La gamine de dix sept ans, n'est plus en cet instant. Illustration parfaite de la pulsion de mort, l'instinct est seul aux commandes dans cette scène. Loxo ne saura jamais ce qui a bien pu la prendre, ou la piquer, car après ce moment, elle ne sera plus jamais la même. L'homme cherche à gifler à nouveau, mais voilà quelque chose change, sa vision se brouille et son corps se raidit. Loxo ne sait sûrement pas ce qu'elle fait, mais elle regarde l'homme tomber en arrière comme si ses forces l'avait quitté, la blessure de l'homme rougit, puis commence à noircir, et alors que l'histoire devrait se terminer là, la victime se transforme en prédateur, et les effusions de sang, et puis la morsure donna sûrement envie, comme une suite logique, si elle l'avait mordu pour l'arrêter, elle allait devoir le manger pour le terminer ? Sa bouche lui faisait mal, comme si sa mâchoire changeait au rythme de cette pulsion qu'elle cherchait à réprimer. Qui ne chercherait à résister à l'appel du cannibalisme, pourtant.. pourtant, ce fut plus fort qu'elle, comme si une main douce se glissait dans sa nuque pour la rassurer, l'enrageant à manger, que de toute manière, il ne méritait non ? Après ce qu'il venait de lui faire ? Ce qu'il avait osé lui faire ? Ce n'était qu'un juste retour des choses non ?  Il n'y aurait pas de regrets à le faire, c'était ce qui faisait d'elle, une Loxosceles.

Et quand elle s'est arrêtée, elle s'est mise à chanter, d'une voix brisée, la bretelle de son débardeur déchirée, le visage tuméfié, taché de larmes et de sang, assise dans la chair et la violence. Comme la journée avait commencé sous d'autres augures, comme sa vie d'ailleurs. Elle passera des heures, et des heures, aucune idée du temps qu'elle passera dans cette baignoire de fortune, l'eau alternait chaud puis froid, sur son corps tremblant, entre terrifiée par son acte, et traumatisée par ce qui venait de lui arriver. Plusieurs heures sont passés, elle était restée immobile, sans vie, vidée par tout ça. Elle avait du se remémorer chaque seconde alors qu'elle nettoyait, alors que le sang semblait s'étaler plutôt que s'effacer. Qui aurait cru que le sang était si dur à faire disparaître.

Elle a enterré sa mère. L'état dans lequel, était la traumatisée, ne faisait pas illusion. Elle était dans un état pitoyable, rien de bien étonnant, elle portait les traces des dernières heures. Elle n'avait pas à en parler, elle n'avait pas à raconter ce qui venait de lui arrivé, la phase de déni avait commencé, elle n'avait pas parlé de son viol, elle n'a pas mentionné son acte de cannibalisme, sa morsure venimeuse, la mort de sa mère. Non, elle semblait faire comme ci rien ne s'était passé, mais les terreurs nocturnes la trahissait, et les cauchemars se chargeaient de lui rappeler que la réalité ne pouvait pas être oubliée. Le déni se transforme vite en pathologie physique, comme des rappels, victime de paralysie du sommeil depuis plusieurs années, ces pathologies hantent les nuits de Loxo, jusqu'à ce que sa langue se délie en chanson, thérapie qu'elle a choisie. Peu de gens savent ce qu'elle est, peu de gens. Mais on comprends quand elle chante, on comprend quand elle parle. Qu'elle a vécu le pire de l'homme, et qu'elle a fait le pire.

Elle s'est enfermée, à double tour. L'odeur du sang qui chatouillait toujours ses narines, et ce lit qui n'était plus qu'un témoin, un souvenir de se moment, ou sueur et douleur ne faisait qu'un. Elle regardait ce lit vide, où trainait son sang, et celui de l'autre. Elle restait silencieuse, basculant sa tête d'avant en arrière. Jusqu'à ce que sa peau lui semble sale, elle se leva, l'air fou et paniqué, il restait des traces, elle voyait la marque de morsure profonde de son violeur imprimé sur son épaule, les marques de doigts sur son cou. Loxo n'arrivait plus à respirer, les souvenirs venaient s'enrouler autour de son cou. Elle entra dans la salle de bain, et resta sous l'eau si longtemps que tout son corps s'était fripé. Elle resta inerte dans la baignoire de fortune, elle n'avait plus de larmes, ni de force..

Elle erra sans but, avant de trouver refuge dans un coin de cette maison qui empestait, les genoux contre la poitrine, rembobinant sa vie, défilant son traumatisme, et ce qu'elle avait osé faire, ce qu'elle avait osé manger.

Le cannibalisme n'est pas quelque chose d'anodin, ce n'est pas votre régime minceur, ce n'est pas quelque chose qu'on crie sur tous les toits. Ce n'est pas simple, et pour elle, quelque chose d'incontrôlable. Si elle en fut effrayé la première fois, elle n'a pas eu le choix que de s'habituer à cette pulsion meurtrière. Comment voulez vous faire sinon ? Se torturer jusqu'à ce que culpabilité vous achève ? Ou discrètement vivre cette chose que vous apprivoiser au fur et à mesure ? La culpabilité la prendra à chaque fois au début seulement, les premières bouchés ont goût d'excès, mêlé à un sentiment de toute puissance, comme une revanche. Une malédiction encombrante, elle le sait, elle le conçoit. N'est pas Hannibal Lecteur qui veut. Elle n'a pas la finesse d'un sociopathe, elle ne fait que répondre à des pulsions, elle a beaucoup de mal à se contrôler, elle ne déteste pas ce sentiment un peu grisant de savoir ce qu'elle va dévorer. Bien sur, bien sur la meurtre n'est jamais anodin. Mais c'est grâce à ça, qu'elle a pu prendre sa revanche, qu'elle a pu se débarrasser de la crasse qu'était son violeur.

Combien de temps avait-elle passé ? Combien de jours ? Combien d'heures, elle n'avait rien fait. Comment pourrait réagir les gens autour d'elle s'il venait à apprendre ce qu'elle avait fait. Elle s'était dit que c'était une fois, et que ça ne se reproduirait pas. Pourquoi réitérerait-elle cette horrible pratique n'est ce pas ? Mais, comme beaucoup de choses, une fois goutée, il est difficile d'y résister. Elle se retrouvait, hantée par ses pensées, ses pulsions folles. Beaucoup de questions se posaient, et elle avait si peu de réponses. En proie au doute, elle se rassurait en se disant que ce n'était que l'histoire d'une fois. Les gens la fuiront à la seconde où ils sauront, les gens n'oublieront jamais cette information. Il la regarderont comme un monstre, impie, impur, cannibale, immonde. Elle allait devoir fuir la proximité, les amitiés, les amours. Les amours ? Comme si elle avait ça en tête, comme si sa peau ne se couvrait pas de frissons de dégout. L'enfer c'est les autres, c'est ça ? Son enfer se sera les autres. Ce sont les autres, c'est l'autre qui l'a fait ce qu'elle est. Ou était elle ainsi depuis toujours.

Le Theatro Boal n'est pas de tout repos. Au contraire, si les paillettes y sont monnaies, l'endroit n'est pas un havre de paix, où règne entente et tolérance. Illusion et ambition, voilà ce qui rythme la vie des artistes et des habitants du lieu. Elle a pris son courage à deux, sortant de cette léthargie de zombie qui durait depuis des mois l'automatisme d'une vie sans saveur, remuée par les flashbacks d'atroces souvenirs. Elle enfouissait ça loin dans son esprit, assez loin pour essayé de ne pas y penser chaque jour, de chaque seconde. Elle était devenu si terne..Loxo a pu dénoter pendant les premiers mois, trop discrète sûrement, elle se battait avec ses propres démons, avait-elle le temps, donc, de ce battre avec ceux des autres. Elle qui ne savait pas ce qui lui arrivait, et rejetait son corps pour ce qu'on lui avait fait. La belle n'avait que peu de tant accorder aux jeux de pouvoir. Pourtant, elle s'est prise au jeu, au fur et à mesure, c'était une manière aussi, de porter son esprit sur autre chose que sur l'introspection de son traumatisme. Ce qu'elle a appris au theatro Boal, c'est qu'il est préférable de ne pas être altruiste, l'égoïsme et l'égo grandiront à la même vitesse que la très relative ascension de Loxo sur la scène. Y'a t-il un complice dans la salle ?


Venez, venez, écoutez, l'araignée, il parait qu'elle mord, il paraît qu'elle mâche.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 79
♆ PSEUDO : P&H
♆ AVATAR : contrairement au reste ici, seydoux.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : Divinité de sainteté, elle incarne la normalité. Immunisée, le monde change autour d'elle sans qu'elle ne puisse rien y faire.
♆ ÉGARÉ : A la mairie, un peu partout, les ruelles sales ne sont pas si nombreuses.
♆ ENNUI TROMPÉ : Debout au milieu des camés, elle incarne une certaine stabilité. Les faux-semblants sont de mise, et la mairie son terrain de jeu.

(#) Dim 19 Mar 2017 - 10:27
Giza, le début Cunnilingus
Bienvenue ici et bon courage pour la rédaction

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

hidden figures
On a long enough timeline, the survival rate for everyone drops to zero.
Revenir en haut Aller en bas
Felipe Da Silva
BEAST OF LUST
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 262
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : PEDRO PASCAL.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE NOMBRE D'INDIVIDUS AVEC QUI VOUS AVEZ COUCHÉ TOUT AU LONG DE VOTRE VIE S'AFFICHE SUR VOTRE MAIN ET SEULES SES PUPILLES LE VOIENT.
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL, ENTRE TES CUISSES, PROCHE DE LA DEMEURE DU DIABLE.
♆ ENNUI TROMPÉ : GÉRANT DU BORDEL DE SÃO POEIRA, PROSTITUÉ QUI DÉCIDE AVEC QUI IL ÉCARTERA LES JAMBES OU QUI LES ÉCARTERA POUR LUI, BRAS MUSCLÉ QUI DÉFEND SON TERRITOIRE ET SES PROTÉGÉ(E)S.

(#) Dim 19 Mar 2017 - 11:47
Oh, les rangs du Theatro Boal se remplissent c'est génial
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour la suite

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

You had just begun to explore the dark, our funeral pyre and we are here to revel forevermore. You just had to know all about the world but you will never know. The world is on fire and you are here to — .
stay and burn with me
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 219
♆ PSEUDO : ECTOPLASM.
♆ AVATAR : MATTHIAS SCHOENAERTS, UNE FOIS.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGEMENT DE SEXE ÉPHÉMÈRE. (MARION COTILLARD SOUS SA FORME FÉMININE)
♆ ÉGARÉ : DANS SA CARAVANE, PERDUE AU MILIEU DE SA CASSE.
♆ ENNUI TROMPÉ : PASSION NATURELLE POUR LA FERRAILLE.

(#) Dim 19 Mar 2017 - 13:24
Giza elle est so caliente je lui fais des petits tous les jours achab
Bienvenue et hâte de voir ce que tu nous réserves

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

La vie est construite sur une faille
et j'espère tout s'effondrera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : saucisse
♆ AVATAR : Giza Lagarce
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : Venimeuse par morsure et par griffure. Rien qui ne vaille, si vous souhaitez l'allonger sur vos draps.
♆ ÉGARÉ : Theatro Boal pour la grande majorité de son temps
♆ ENNUI TROMPÉ : Chanteuse au Theatro Boal

(#) Dim 19 Mar 2017 - 13:57
Giza
Je veux pas de petits moi, mais j'veux bien essayé achab

Merci à vous trois ! misae

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

I have been stained by you and corrupted. I ride the sun and fuck the moon. Forgive me if I taste like venin, my bite is a kiss. I'll eat you whole, body and blood, for it is my curse. So shall we? ©️ u.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 136
♆ PSEUDO : vntmlsc.
♆ AVATAR : Alaska Tunderfvck 5000.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : Des voix qui se mêlent aux bêlements des créatures du diable, la grande Divine peut communiquer avec les chèvres et, à son plus grand malheur, les quelques unes qu'elle rencontre finissent toujours par la suivre.
♆ ÉGARÉ : Des quelques mois qu'elle a mis à rénover le théâtre, elle ne l'a plus jamais quitté, cinq ans à rester enfermée dans sa forteresse et à n'en sortir que pour faire baver les quelques crapauds qui voudraient la voir crever.
♆ ENNUI TROMPÉ : Main de fer qui frappe les charbons pour en faire des diamants, vitrine du théâtre et chef d'orchestre des nuits de lumière, Divine gère le théâtre et n'est pas prête d'y perdre son contrôle.

(#) Dim 19 Mar 2017 - 16:02
Oh une chanteuse pour le théâtre frodon
Bienvenue parmi nous misae

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

sweet child of mine
you're divine
Revenir en haut Aller en bas
Bélial Chateminoy
SATAN M'HABITE
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 326
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DIEU DEPP.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : LES ANNÉES S'AJOUTENT ET DISPARAISSENT. LE TEMPS NE FAIT PLUS EFFET SUR SES TRAITS. TANTÔT ENFANT AUX MAINS BALADEUSES, ADULTE AUX SOURIRES CRASSES ET VIEILLARD AUX MOTS AIGRIS.
♆ ÉGARÉ : DANS L'ANTRE DE SATAN.
♆ ENNUI TROMPÉ : GOUROU SATANISTE. CHIEUR, FARCEUR, EN MISSION POUR LUCIFER POUR FAIRE DE VOTRE VIE, UN ENFER.

(#) Mar 21 Mar 2017 - 9:52
moi j'aime pas les araignées, alors oust :tss: -pan-
bienvenue la jolie achab

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : saucisse
♆ AVATAR : Giza Lagarce
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : Venimeuse par morsure et par griffure. Rien qui ne vaille, si vous souhaitez l'allonger sur vos draps.
♆ ÉGARÉ : Theatro Boal pour la grande majorité de son temps
♆ ENNUI TROMPÉ : Chanteuse au Theatro Boal

(#) Mar 21 Mar 2017 - 21:10
QUEWA ? T'aime pas les araignées ?

Merci merci

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

I have been stained by you and corrupted. I ride the sun and fuck the moon. Forgive me if I taste like venin, my bite is a kiss. I'll eat you whole, body and blood, for it is my curse. So shall we? ©️ u.

Revenir en haut Aller en bas
Nimrod Byquist
APOCALYPSE NOW
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 52
♆ PSEUDO : vox populi.
♆ AVATAR : mads mikkelsen.
♆ PERDITION : les prunelles dardent sur autrui un regard funeste, cherchant les fautes au fond du regard. Les fautes dévoilées pèsent dés lors sur le pêcheur, affligeant la brûlure pénitente et enchaînant l'esprit le temps d'un instant. - regard pénitent.
♆ ÉGARÉ : au fond de son verre, sujet aux infectes tentations de son existence.
♆ ENNUI TROMPÉ : chien de garde, ancien flic, il est désormais le garde-fou d'un endroit maudit, se raccrochant à quelques chimères en contaminant les esprits juvéniles qui s'égarent à ses côtés. Il est désormais juge et bourreau, l'infect a qui on donne du shérif avec une ironie joueuse.

(#) Mer 22 Mar 2017 - 22:11
Bonjour, bonsoir miss, je viens m'occuper de la modération de ta fichette. perv

Alors, avant de procéder à ta validation, voici quelques petits points qu'il faudrait revoir afin de coller au mieux au contexte :

- Pour commencer, tu as mis ta demoiselle chez les Salauds, mais au vu de la lecture de ta fichette, elle correspondrait plus aux traînées. (Les salauds sont les travailleurs, les honnêtes, les bons gars, ceux piégés par Sao Poeira, les justiciers cabossés etc... Ta miss ne colle pas vraiment à cette catégorie vu son caractère (et ses penchants alimentaires  siffle ).

- Ensuite, après la lecture d'un passage de ta fiche :  

Citation :
"Sachez que Loxo aime les émotions violentes, les émotions chaotique, la banalité ne fait pas partie de son quotidien. Elle ne saurait s'insulter de la vie banale et de l'ennui de la routine."

Je ne peux m'empêcher de penser qu'il faudrait étayer un peu avec le vécu de Loxo. Après tout, elle a vécu un événement traumatisant - un viol alors qu'elle avait dix-sept ans, sa première relation sexuelle qui plus est. C'est plus un avis plus personnel, un conseil, mais il faudrait expliquer pourquoi elle cherche tant ces imprévus. Est-ce qu'il n'y a pas une toute partie d'elle qui porte encore le souvenir douloureux de cet épisode ? Après tout l'imprévu à Sao Poeira équivaut généralement à de très sales surprises. Y a même pas besoin de le vouloir, il vous tombe sur la gueule lorsque vous l'attendez pas.  russe

- Le cannibalisme - d'après ce que j'ai compris il accompagne la malédiction de Loxo, ce serait toutefois bien que tu développes un peu plus ce point. Après tout l'anthrophagie est pas une pratique auquel tu te convertis sans ciller surtout s'il s'agit d'une "impulsion" provoqué par son don. Certes, la malédiction change la vie d'une personne mais elle ne la change pas du tout au tout. L'assombrissement de sa personnalité viendrait plus sur le long terme et n'importe qui - même quelqu'un sans scrupule ou limite dérangé - réagirait violemment à une pareille envie soudaine. Quel est son rapport à ce nouveau régime ? Elle dévore la chair de ses semblables, ça doit avoir eut un impact sur elle tout de même. Est-ce qu'elle éviterait ce prix à payer pour sa "sécurité" ? Est-t-elle au contraire effrayée par ce don ?

- Les satanistes - alors le teatro et les satanistes ça va être pas être possible, désolée. Arrow  Si tu décides d'opter pour les enfants de satan, il faudrait que tu mettes quelques mots de plus sur le "fanatisme" de Loxo. Certes, Bébé a fait une pub de ouf avec ses orgies mais ce qui convainc un individu de donner sa vie au Diable est un peu plus complexe.  siffle C'est un engagement important après tout. Excepté la mention dans les informations d'en tête, je ne la voyais pas particulièrement sataniste. Au mieux, je la vois plus sans croyance précise, dans le cas contraire, il faudrait toucher un mot supplémentaire sur cette croyance. Si tu décides de t'orienter vers le Teatro, il faudrait que tu parles un peu plus de ce qui l'a amené là bas. Elle est chanteuse mais tu ne le mentionnes presque pas dans ta fiche. Est-ce une passion ? Juste un gagne-pain ? Vu qu'elle est sur scène (chanteuse), il faudrait que tu ailles jeter un petit coup d’œil par ici pour t'imprégner un peu plus du fonctionnement.  

- L'histoire - je cite de nouveau le caractère de ton personnage, tu décris Loxo comme une jeune fille autrefois souriante, solaire. Je te conseille d'alléger un peu le caractère, ou de le nuancer. Oui une existence rude peut créer des monstres mais autant qu'elle peut fragiliser, marquer de cicatrices ou renforcer, ses marques sont profondes. Tu devrais lui ajouter des faiblesses (assurance fausse, crainte d'elle même, etcaera...) la rendre moins "intouchable" comme on pourrait la croire en l'état. Il aurait s'agit d'un personnage un peu plus âgée, ayant traversé un peu plus d'épreuves... pourquoi pas. Mais même en décidant de se refermer sur soi même, il y a forcément des éléments de fragilité qui transparaissent.  

- Le don - alors, je crois qu'il y a eut une erreur au niveau de celui-ci : Loxo est arrivée depuis cinq années, elle a vingt-cinq ans, et sa malédiction s'est provoquée à ses dix sept ans... mais l'origine des malédictions vient de Sao Poeira, suite à une fuite de gaz lors de l'explosion de la mine (en 1999). De plus, la chose n'est pas volontaire : tout le monde se coltine un don qu'il soit catho ou sataniste convaincu. Aucun n'est conscient, et il se manifeste peu de temps après la "contamination". Le plus simple serait que tu fasses de Loxo une native de Sao Poeira je pense.  

Voilà, voilà. Je te remercie pour ton attention. Si tu as la moindre question, n'hésites pas nous sommes là pour ça !

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆



Decorate my bones
Snow Ghosts ☽ Don't leave me half hanged, like the witch in the dark. This place grows colder as strong as we are. With every rope swing, I struggle for air. I know I'm breathing but is it still there ? Are you still there ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : saucisse
♆ AVATAR : Giza Lagarce
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : Venimeuse par morsure et par griffure. Rien qui ne vaille, si vous souhaitez l'allonger sur vos draps.
♆ ÉGARÉ : Theatro Boal pour la grande majorité de son temps
♆ ENNUI TROMPÉ : Chanteuse au Theatro Boal

(#) Mer 22 Mar 2017 - 23:00
Je m'occupe de toutes les modifications dans les deux/trois jours, étant complètement à l'agonie de la maladie, ça risque de me prendre tout petit plus de temps. J'ai peut être un peu trop fait à la vite et voilà voilà     . J'vais tout bien relire, et m'atteler à la tâche!
Je vous refais signe dans "signaler une fiche terminée" dès que les modifications sont faîtes !

A très vite !

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

I have been stained by you and corrupted. I ride the sun and fuck the moon. Forgive me if I taste like venin, my bite is a kiss. I'll eat you whole, body and blood, for it is my curse. So shall we? ©️ u.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 64
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DANIEL RADCLIFFE.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : AIMANT À CONFESSIONS. LES SOMBRES SECRETS SE MURMURENT À SON OREILLE SANS QU’IL N’AIT RIEN DEMANDÉ.
♆ ÉGARÉ : À GENOUX POUR LA PRIÈRE.
♆ ENNUI TROMPÉ : VICAIRE. LA CROIX AUTOUR DU COU ET LES MAINS JOINTES. LE COL BLANC ET LA ROBE NOIRE, LA FAÇADE DU SAINT POUR PARDONNER AUX AUTRES, MAIS TOUTES LES PRIÈRES PSALMODIÉES NE RÉPARERONT PAS SA VERTU ÉTIOLÉE.

(#) Mer 29 Mar 2017 - 21:20
TEMPS ÉCOULÉ
Larmes de sang, là, qui dégoulinent le long de ses traits. N'entends-tu pas ses cris d'agonie, les âmes qui se voient alors meurtris ? Il fait l'enfant, le pauvre Satan, de ne pas toucher ton âme, de ne pas s'amuser avec toi. Il te voit, là, au travers de la foule, t'éloignant doucement, t'effaçant presque tendrement, et il ne l'accepte pas. Connais-tu seulement la sentence, pour rendre le démon aussi triste, aussi humain ? Dix larmes de sang ont déjà été versés, si tu n'es pas là d'ici quatre nouvelles larmes, il sortira les crocs, il sortira le fouet, et ton âme, brusquement, sera détruite à néant. Ce que Satan n'a pas, n'existe pas.

Demande un délai si tu ne veux pas finir dans l'estomac du Diable niark

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

in partibus infidelium
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : saucisse
♆ AVATAR : Giza Lagarce
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : Venimeuse par morsure et par griffure. Rien qui ne vaille, si vous souhaitez l'allonger sur vos draps.
♆ ÉGARÉ : Theatro Boal pour la grande majorité de son temps
♆ ENNUI TROMPÉ : Chanteuse au Theatro Boal

(#) Dim 2 Avr 2017 - 18:45
Du coup, j'espère avoir tout bien corrigé/rajouté. Ça a pris un peu plus de temps que ce que j'avais imaginer
S'il manque quelque petite chose, n'hésitez pas à me faire signe! Je suis disponible toute la journée ( et plus puisque le travail me laisse respirer un peu en ce moment ) pour faire les modifications.

Merci d'avance. coeur

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

I have been stained by you and corrupted. I ride the sun and fuck the moon. Forgive me if I taste like venin, my bite is a kiss. I'll eat you whole, body and blood, for it is my curse. So shall we? ©️ u.

Revenir en haut Aller en bas
Nimrod Byquist
APOCALYPSE NOW
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 52
♆ PSEUDO : vox populi.
♆ AVATAR : mads mikkelsen.
♆ PERDITION : les prunelles dardent sur autrui un regard funeste, cherchant les fautes au fond du regard. Les fautes dévoilées pèsent dés lors sur le pêcheur, affligeant la brûlure pénitente et enchaînant l'esprit le temps d'un instant. - regard pénitent.
♆ ÉGARÉ : au fond de son verre, sujet aux infectes tentations de son existence.
♆ ENNUI TROMPÉ : chien de garde, ancien flic, il est désormais le garde-fou d'un endroit maudit, se raccrochant à quelques chimères en contaminant les esprits juvéniles qui s'égarent à ses côtés. Il est désormais juge et bourreau, l'infect a qui on donne du shérif avec une ironie joueuse.

(#) Mar 11 Avr 2017 - 22:36
(Alors tout d'abord, désolée de t'avoir fait attendre comme ça. Je viens m'occuper de ta fiche.)

Merci d'avoir apporter les modifications à ta fiche ! Malheureusement, il reste quelques points qui nous laissent perplexes quand à l’interprétation de ton personnage au sein du contexte de FV.

Alors, en premier, c'est bien que tu ais modifier pour le culte (catholique convient, sachant qu'elle n'est plus trop pratiquante et tout). Son appartenance au groupe "trainée", ça colle au personnage donc rien à dire ce que côté là.

Toutefois, il reste quelques petites modifications à faire : - l'origine de la malédiction : ça reste trop "précis" - tu as laissé le point comme quoi la malédiction a été provoquée à la perte de sa virginité, sauf que vis-à-vis du pouvoir en lui même (l'araignée), ce ne peut pas être déclenché ainsi. Tu peux tout de même rester sur l'idée que ça se soit déclencher pendant son viol, lorsqu'elle l'ait mordu (elle peut n'avoir mordu personne avant du coup ça ne se serait pas déclencher ) Du côté du pouvoir en lui même il n'y a rien à redire.

Pour le Teatro Boal, l'appartenance ça va maintenant qu'elle n'est plus satanique, mais je pense qu'il faudrait apporter une petite modification à son arrivée là bas. Le fait qu'elle soit arrivée pas longtemps après son viol et la mort de sa mère, je pense que c'est trop "tôt" - sachant qu'ils sont exigeants au Teatro, je pense qu'ils auraient vu l'état de la petite et quelqu'était l'étendu de son talent, on ne l'aurait pas accepté.

Ensuite, désolée d'insister sur ce point, mais il faudrait vraiment que tu creuses un peu plus le passage "cannibalisme" (soit dans l'histoire, soit dans la description de ta malédiction). Tu as pas mal développé mais peut-être que ça serait bien de rajouter une ligne sur ce penchant vis à vis des autres ? Genre, comment elle dispose des restes, si elle en a honte (car beaucoup de gens seraient sacrément effrayés si ils apprenaient ça quoi ->)

Et pour finir - dernier petit point avant de te laisser tranquille - je pense qu'il faudrait que tu rajoutes une sensibilité chez ta belle. Malgré tout ce qu'elle a vécu - le viol et un don qu'elle a mine de rien vite accepté quand on lit tes lignes - il faudrait qu'il y ait quelque chose qui la rend plus "humaine" en quelque sorte : de la tristesse, de la culpabilité, le sentiment d'être un monstre, fuir la compagnie des autres par crainte de ce qu'elle est devenu, une folie latente, etcaera... ça peut être n'importe quoi mais je pense que, vu le personnage que tu veux dessiner (qui a survécu à un traumatisme, avec un aspect plutôt fort de caractère mine de rien...) Je pense que ça ne peut que renforcer la vraisemblance si tu optes pour un point faible, un côté plus fragile (même s'il est dissimuler sous une force apparente). robert

Voilà voilà, j'espère que ça ira et n'hésites surtout pas à contacter un staffien si tu as d'autres questions sur ces modifications.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆



Decorate my bones
Snow Ghosts ☽ Don't leave me half hanged, like the witch in the dark. This place grows colder as strong as we are. With every rope swing, I struggle for air. I know I'm breathing but is it still there ? Are you still there ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : saucisse
♆ AVATAR : Giza Lagarce
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : Venimeuse par morsure et par griffure. Rien qui ne vaille, si vous souhaitez l'allonger sur vos draps.
♆ ÉGARÉ : Theatro Boal pour la grande majorité de son temps
♆ ENNUI TROMPÉ : Chanteuse au Theatro Boal

(#) Sam 15 Avr 2017 - 1:00
Alors alors !

Pour ce qui est de la médiation j'ai modifié en retirant, et rajoutant l'idée comme quoi, c'était présent mais que c'était oublié comme une toile d'araignée dans le coin d'un plafond. Comme ça, c'est mois précis, et puis je peux garder l'idée qu'elle l'utiliserait pour la première fois pendant le viol.

J'ai aussi rajouté dans l'histoire qu'elle était arrivée plusieurs mois après ce qui lui était arrivé. Pour ce qui est de l'aspect plus humain, j'ai opté pour un peu de tout L'éloignement des personnes qui voudrait l'approcher, pour éviter d'avoir à se confronter à ses pulsions cannibales qu'elle ne contrôle pas, l'instabilité mentale et les troubles du sommeil. toussa toussa. J'ai mis le plus gros ajout dans le spoiler :

Spoiler:
 

Et pour le reste j'ai rajouté des modifications par ci par là... Le fait qu'elle est passé plusieurs mois recluse de tous, j'ai essayé de faire au mieux. Et de noter le maximum de choses, mais j'avoue arriver au bout du bout de mon cerveau surtout en fin de semaine. eyes
J'espère que cette fois ci ça ira.

Merci pour l'attention apportée à ma fiche. coeur

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

I have been stained by you and corrupted. I ride the sun and fuck the moon. Forgive me if I taste like venin, my bite is a kiss. I'll eat you whole, body and blood, for it is my curse. So shall we? ©️ u.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» my calm hides a storm ♔ (dope/howl.)
» James Storm Vs Brock Lesnar
» [UPTOBOX] Final Storm [DVDRiP]
» KEEP CALM AND KILL ZOMBIES ✗ le 21/02 vers trois heures du matin
» Keep calm and pass your way ♙ Saewald [TERMINEE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME-
Sauter vers: