N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

un garçon au féminin. (dado)

 :: TREMBLE SÃO POEIRA :: LE FLEUVE D'ESPOIRS :: FLEUVE Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 219
♆ PSEUDO : ECTOPLASM.
♆ AVATAR : MATTHIAS SCHOENAERTS, UNE FOIS.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGEMENT DE SEXE ÉPHÉMÈRE. (MARION COTILLARD SOUS SA FORME FÉMININE)
♆ ÉGARÉ : DANS SA CARAVANE, PERDUE AU MILIEU DE SA CASSE.
♆ ENNUI TROMPÉ : PASSION NATURELLE POUR LA FERRAILLE.

(#) Jeu 16 Mar 2017 - 0:19
DADO
&
CLINT
le cœur d'un homme est plus rocailleux qu'un sol acide.

Il est venu nager dans le fleuve parce que l'Irène en lui en mourrait d'envie. Et puis, lorsque Clint ne le fait pas, qu'il déroge à la tradition après il a une sensation bizarre pendant des heures. Une sorte de frustration qu'il aimerait dissiper de son âme qui se trouve tenace au creux de lui. Alors, après avoir prétexté une course à faire, Ledoux s'est réfugié sur les bordures du fleuve, le regard perdu un instant sur l'horizon et sa couleur orangée. Le soleil est si faible à cette heure-ci que c'est à peine s'il réchauffe encore la croûte de terre qu'est Sao. Instinctivement, il a balayé du regard les alentours pour être certain d'être seul avant de laisser Irène venir à lui. Sa peau est devenue plus douce et la caresse de sa longue crinière dans son dos lui a filé un frisson. Perdue dans l'eau, son esprit semble se désagréger au fil des secondes où ses bras et ses jambes battent dans la crasse du fleuve. A certain moment, Irène a même la sensation que les algues vont venir engloutir ses pieds et ne jamais les lui rendre. Cela lui colle un sentiment de bien être qui lui fait fermer les yeux tandis qu'elle improvise une planche, nue, à l'abris des regards et de la perversion voisine. Et Clint se rend tout juste compte du temps qui défile autour d'eux, il se laisse aller à la fraîcheur du fleuve, laissant la crasse incrustée dans sa peau finir en bouffe à poisson.

Lorsqu'il ose enfin quitter sa bulle, sa carcasse se redresse de l'eau crasseuse pour rejoindre la rive où un visage familier se dessine. Dado ?! Qu'elle balance, sur un air légèrement étonné mais surtout énervé. Clint aurait voulu simplement s'enfuir dans la nature pour ne pas éveiller les doutes mais son pouvoir n'en fait qu'à sa tête et ses formes féminines fondent comme neige au soleil. Il ne sent plus son épaisse chevelure imbibée d'eau peser sur sa tête et ses seins redeviennent aussi plats qu'une planche à pain. Qu'est-ce que c'est qu'tu fous là à cette heure ? T'as qu'ça à faire ma parole, pas possible. La bête ronchonne, souffle dans sa barbe alors qu'il se penche pour attraper ses vêtements. D'abord, Ledoux enfile son boxer mais le tissu accroche à son épiderme encore humide. En temps normal, il aurait pris un moment pour sécher sur la plage terreuse et se rhabiller mais Dado précipite les choses. Son regard marqué par la colère s'accroche au démon blanc. Si j'pouvais t'arracher la tête. Qu'il ajoute en serrant son poing devant son visage et l'accompagnant d'une grimace. Peu élégant, Clint en profite pour remettre son engin en place dans son boxer et se retourner pour attraper son t shirt. Ledoux ajoute rien, espérant secrètement que Dado soit assez con pour pas relever cette transformation gênante. Au pire il pourra toujours lui dire d'arrêter la fumette. On sait jamais que ça marche.
CODAGE PAR AMIANTE

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

La vie est construite sur une faille
et j'espère tout s'effondrera.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 23
♆ PSEUDO : vntmlsc
♆ AVATAR : Shaun Ross
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : Pouvoir de pacotille, peau blanche que personne n'arrive à colorer, d'encre ou d'ecchymoses. Il est né enfant de la lune, enfant de la lune il périrat, aucun souvenir à graver entre les couches qui protègent son coeur d'artichaut du monde réel.
♆ ENNUI TROMPÉ : Mûle à qui on balance quelques pièces quand on y pense, facteur des gros bras qui n'arrivent pas à rendre les droites, messager qu'on voudrait égorger pour bien faire passer le message mais qu'on laisse pourtant gambader, sans doute amusé par la farce qu'il a mis en place et qu'il appelle service postal.

(#) Jeu 13 Avr 2017 - 14:26
DADO & CLINT
pleasure may come from illusion but happiness can come only of reality
Il s’était perdu le long du fleuve sans vraiment y penser, avait laissé ses pieds avancer l’un après l’autre en s’amusant des empruntes qu’ils laissaient dans la terre sans même se donner la peine de regarder devant lui pour deviner vers quel endroit maudit il pouvait bien aller se perdre. Dado avait perdu l’habitude de réfléchir ici, penser à la minute d’après puisque, de toute façon, il n’avait aucune utilité à lui donner, alors, encore insouciant, se délectant des bêtises de l’instant, il agissait comme un enfant ne se rendant pas compte du temps qui nécrosait son corps, et sans doute serait-il rester à vagabonder sans but jusqu’à ce que le soleil ne se couche si ce n’était pour les bruits d’eau qui attirèrent son attention. Depuis le rivage poussiéreux, mettant une de ses mains par dessus son front pour ne pas que sa vue soit gênée par le soleil éclatant, il tentait tant bien que mal de cerner l’origine du bruit, se demandant si un animal n’était pas en train de se détendre – et si lui ne pourrait pas essayer de lui tordre le coup pour le faire rôtir au dîner, il divaguait dans des rêves de gourmandises impossibles quand, enfin, il l’aperçut. Une nénette, la peau n’ayant plus la fermeté de la vingtaine mais pourtant son corps nue remuait les intérieurs de Dado, trop peu consciencieux pour s’acheter une conduite quand il n’y avait personne pour le juger d’un raclement de gorge, la contemplait comme un pauvrot n’ayant jamais vu un corps de femme dévêtu avant ce moment là. Depuis qu’il était arrivé à São, il n’avait eu que les images mentales de ses souvenirs pour l’aider à venir dans sa main quand il pensait encore à rester fidèle à une épouse qu’il ne reverrait sans doute jamais, et l’aperçu d’un corps nue et encore frais l’empêchait de penser droit quand il restait perché là, stoïque comme un i, à la reluquer sans vergogne.

Il hésita quelques instants à s’enfuir en courant quand elle revient sur le rivage, vers lui et ses muscles tendus par des envies sauvages qu’il n’avait pas ressenti depuis son arrivée à São et la vue des monstruosités qui le dégouttaient plus qu’elles ne le réveillaient, pourtant son sourire de benêt fut bien vite effacé quand l’inconnue s’offusqua de le voir ici, en venant à s’égosiller de son prénom. « Quoi ? » laissa-t-il échapper, pantois, se demandant bien pourquoi elle le connaissait et pas l’inverse, quand lui n’était personne ici – à moins qu’on ne lui ait parlé de ses talents de postier, et dans ces cas-là il était prêt à sortir des timbres de sa peau pour impressionner la bonne dame, mais il n’eut pas le temps d’essayer de faire des tours de magie que ce fût le poing de Clint près du visage qui accueillit son voyeurisme. « Clint ?! » Il recula, pas assez courageux pour le repousser et toucher son corps encore humide, cherchant des yeux l’autre apparition qui s’était transformée en un des frères de la casse. « Attends c’était toi la meuf là ? » Il le regardait avec méfiance, un sentiment bizarre au fond du ventre se rajoutant à l’incompréhension, puis, au bout de quelques secondes, la méfiance qu’imposait São aux visions de ce genre. « Ou alors c’est la meuf qui se transforme en Clint pour m’embrouiller ? » Il attendait qu’on lui explique, le corps tendu par les réminiscences des seins nus et la méfiance qui lui disait que de ne pas avaler tout cru les couleuvres qu’on pourrait essayer de lui faire avaler.
(c) AMIANTE

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un garçon au féminin || Sally
» (mulan) + une fille au masculin, un garçon au féminin.
» Grands garçons musclés et bronzés
» Les garçons des mangas(Sujet réservé aux filles et Baptiste)
» L'orgasme féminin".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: TREMBLE SÃO POEIRA :: LE FLEUVE D'ESPOIRS :: FLEUVE-
Sauter vers: