N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

DARK BODIES FLOATING IN DARKNESS (DOC)

 :: TREMBLE SÃO POEIRA :: LE VIEUX VILLAGE :: HABITATIONS Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Andrej Breznik
DRUNK DREAMER
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 143
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : TRAVIS FIMMEL.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE NEUTRE
♆ PERDITION : ABSORPTION IMPRÉVISIBLE ET INCONTRÔLABLE DE VOS SOUVENIRS PAR UN SIMPLE TOUCHER, UN CONTACT PHYSIQUE. PLUS VOUS ÊTES PROCHE (FAMILIER) DE LUI, PLUS LES RESSENTIS SONT INTENSES.
♆ ÉGARÉ : IVRE MORT DANS LE CANIVEAU.
♆ ENNUI TROMPÉ : AUPARAVANT ASSISTANT-MÉDECIN LÉGISTE, IL A VU PAS MAL D'HORREURS DURANT SON ANCIEN JOB. SA PERTE DE MÉMOIRE L'A AU MOINS SOULAGÉ DE CE POIDS POUR L'INSTANT. DÉSORMAIS IL MANDE, SE LAISSE EMBARQUER DANS DES SITUATIONS TORDUES POUR AVOIR SON ALCOOL OU SA DROGUE.

(#) Dim 5 Mar 2017 - 11:26
ANDREJ & DOC
dark bodies floating in darkness, no sign of light ever given. imprisoned in a world without a memory. unconscious, or am i conscious ? cut from the heart i am part of, sometimes i feel as though i'm frozen in heaven. and i saw my own face in the dark and lonliness, and i saw my own face like a spark frozen in heaven.
dark, dark, dark, my mind was so dark, everything was dark
Débris, déchet, clochard, poivrot, toxico. En deux semaines, les surnoms se sont multipliés, écrasant salement ceux de sa vie d'avant, ceux dont il n'a aucun souvenir, ceux dont il se moque complètement. Renforçant à la fois sa consommation de boisson et stupéfiants, s'éloignant des malheurs, des terreurs par tous les moyens possibles. Se plongeant tête la première au sein de substances qui au bout du compte, n'engendreront que sa perte. Il n'y a ni remède, ni recette de grand-mère, ni sortilège magique. Rien. Uniquement Andrej face à lui-même, et comme si cela ne suffisait pas, face aux déboires de ses comparses. Des mémoires amères se tordent au creux de son esprit, se mêlent à ses ressentis, progressent jusqu'à ses liaisons nerveuses, se confondent et prennent place. Occupant celle réservée aux souvenirs d'antan, désormais complètement annihilés et difficilement aptes à revenir, faute d'un train de vie aliéné par sa propre volonté. Au diable, oui parlons-en, au diable cette malédiction, au diable cette ville maudite. Andrej ne souhaite qu'une seule chose : vivre. Pourtant le voilà bien rendu avec le cœur écorché par une mort qu'il n'a pas vécu et qui malgré tout, hante ses nuits. Dernière erreur en date, dernier faux pas, toucher l'ayant accablé de toutes parts. John, n'aies pas peur. Cette phrase résonne, boucle et reboucle incessamment, lui ainsi que toute la morosité liée. A la manière d'un cauchemar éprouvant ou d'une insomnie du sommeil, il laisse une marque indélébile. Si Andrej sait pertinemment qui en est la source, ses lèvres sont restées closes, torturées mais incapable de l'évoquer envers le concerné pas mieux loti. Ce n'est pas faute d'avoir tenté, les sens embrumés, d'amorcer cette conversation n'ayant finalement jamais débutée. Ni le lendemain, ni le surlendemain et encore moins le sur-surlendemain. Bouche scellée, pensées atterrées qui tentent de se redresser. Il a simplement craché contre l'horizon, au crépuscule, en solitaire, espérant sûrement le faire sortir par cet orifice. Puis il s'est résigné. Direction chez son ami de beuverie, une semaine s'étant écoulée depuis l’absorption.

Andrej hésite tout d'abord, la main scotchée à sa bouteille pleine récupérée le soir même grâce à Adem et ses yeux accrochant ceux du surveillant collé à la porte. Il ne veut pas de problèmes, juste se noyer dans quelques verres aux côtés de Doc. Ce n'est pas une visite médicale, simplement une visite amicale. Se désintéressant de la politesse, il n'obtient le passage qu'en expliquant la raison de sa venue, de manière visiblement assez convaincante pour qu'on ne le refoule pas comme un vulgaire sac à merde. Le passage est ouvert, accompagné d'un regard noir fixé à son péché mignon soigneusement agrippé. Juste un pauvre ivrogne de plus arpentant les rues de Saõ, juste un pauvre camé qui finira crevé au fond d'un caniveau. Juste un type éreinté par tant de rapaces qui bouffent même la vie des personnes qu'il estime beaucoup. Comme Doc, devant lui, visage sympathique qu'il n'a pas hâte de déformer en faisant remonter quelques souvenirs à la surface. « Doc... » Souffle qui s'évapore rapidement, écrasé par des paroles bien plus intéressantes. « J'ai apporté un peu de réconfort. » La bouteille est avancée comme un présent, pourtant incapable de suffire elle seule à eux deux, mais bien capable de se joindre à celles déjà présentes du docteur. Andrej n'est pas fou, juste sans le sou, préservant un minimum d'alcool dans son coin pour les coups durs. Une collection dans un taudis principalement en train d'être retapé par les soins de son jumeau, un peu de son aide, et une maire-adjointe très aimable de leur avoir offert une telle opportunité loin des trottoirs sales.
(c) AMIANTE

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Things keep ending up this way, another notch is carved away. In the thoughts of mass decay, funny how things end up this way. Beaten down, dominated by its sound. Growing deep within my head, softly dying, its soul is shed, eating me all up inside — .
he finds everything I hide
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dark Heresy ?
» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels
» Dark City 2.10 FIN
» land speeder dark eldar
» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: TREMBLE SÃO POEIRA :: LE VIEUX VILLAGE :: HABITATIONS-
Sauter vers: