N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

jeunesse talking blues

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 17:35
enor, victor

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ victor. comme un prénom. victor, comme une victoire. victor, douceur en cinq lettres, victor : un long fleuve tranquille. victor qui caresse les lèvres. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ enor. enor des nords. enor il lui manque une lettre, enor ç'aurait dû être enora. tant pis. c'est enor victor, une rime, comme chez les poèmes. C'était mieux avant ♆ 2(5+4)-1. fais tes maths. ça donne : dix-sept fleurs. dix-sept étés. dix-sept soleils, étoiles, nuages, éclairs, coups de vents, coups de cœur, coups de boule. Première Bouffée d'air ♆ la fin du mois de février, celle qui n'arrive que tous les quatre ans. son anniversaire n'existe qu'en année bissextile, le reste du temps, son vingt-huit février est imaginaire. Papa et Maman ♆ fils du monde et c'est tout. le papa et la maman c'est trop simple. enor est là, c'est tout, tombé du ciel, dans son omoplate gauche on lit la cicatrice de cette chute. dégringolade des cieux. Dans mon lit ♆ des garçons. leurs dos musclés, leurs voix-rochers, leurs veines proéminentes sur le dos des mains, leurs sourcils en forme de chapeau sur leurs yeux. Degré de solitude ♆ personne à aimer. Tromper l'ennui ♆ avec l'école. les crayons et les heures à fuir les cours. Tombé dans le trou à rat ♆ éternité ? La nouvelle famille ♆ salaud.

   

au-delà des dunes
Joli prénom ♆ joli, joli. élodie.   Pseudo pas beau ♆ pivoine prairial Nombre d'hivers endurés ♆ comme enor    Pierre précieuse préférée ♆ jade.  Compagnie de voyage ♆ le bazzart. Mot doux ♆ beauté. Degré d'addiction ♆ quand j'veux. Sésame ouvres-toi ♆ OK PAR CLEB Tête de cochon ♆ alex h (avec pleins de e dans le nom de famille) Remerciements ♆ photo de cooked spells, sur flickr, les avatars de mel  What a Face  Mot d'amour en plus ♆ je suis sur la pa   
Des combattants de l'invisible, des délocalisés d'eux-mêmes, des qui sont en apnée du matin au soir et qui en crèvent parfois, oui, qui finissent par lâcher prise si personne les repêche un jour où ils n'y arrivent pas tout seuls...  ▲ GAVALDA
tunnel
Souvent,
sa lèvre tremble, il est hypersensible le gamin. Il laisse échapper quelques poussières de larmes devant le cinéma, les séries, et des litres en regardant les enfants. Il pleure de joie, il pleure de malheur, il pleure de rien et de tout, c'est un océan de larmes.
ses mains le démangent, il fait de l’eczéma le drôle. Ça lui vient de tout, d'un rien, du temps qui file trop vite pendant la nuit, d'un mot tristement lâché au hasard, sans faire exprès.
ses yeux divaguent, il fantasme. Imagine. Une autre existence, un monde parallèle où on lui porterait doucement de l'attention. Des vies, des histoires à des gens qui n'existent pas, ou juste à lui. Des morceaux de sa vie qu'il voudrait revivre, qu'il réécrit pour les parfaire.
son cœur est poussiéreux, au môme. De ne pas avoir aimé assez, assez bien, assez longtemps, assez, assez, tout simplement. D'avoir été si peu cajolé, chéri, caressé.
ses lèvres sont sèches, au pubère. Deux bouts de chair si rarement effleurés, si souvent délaissés. Deux lippes trop silencieuses, trop peu caressées par les mots qui stagnent dans son crâne.
Parfois,
il imagine qu'il est Autre Chose. Quelque chose de différent. Mais c'est juste un fauve, requin-tigre comme tous les autres de dix-sept ans.
   

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 17:35
les mains libres

l'étrange
Moi j'arrête d'être là. Soudain c'est comme ça, je m'en rends à peine compte, surtout si y a que moi dans les parages, et le ciel, et rien d'autre. Sinon, ce sont les autres qui me le disent à leur manière de piétiner sur moi sans s'en apercevoir, et sans me faire vraiment mal. Avec leurs pas partout sur mon corps, c'est comme s'ils me disaient, ça y est, la machine d'invisibilité est enclenchée, ça y est, tu n'es plus. Moi c'est ça. Parfois je suis, parfois je suis plus. Parfois je suis là, avec mes os et ma peau comme manteau par dessus, et d'autre fois, je suis vapeur. Fantôme. Disparu. Errant. Invisible. Souvent ça me tombe dessus, comme un drap froid, léger, une cape d'invisibilité sauf qu'Harry n'est pas dans les parages. Mais parfois, comme un miracle, c'est moi qui choisis, c'est moi qui dit : mode fantôme on. Mais de toute façon, fantôme ou pas, là ou pas là ...
(c) NEO

São Poeira
Pauvre gosse qui porte un regard en point d'interrogation sur ceux qu'ils croisent. Les demi-humains, les demi-dieux déchus, les demi-tout. Le regard glisse ... Il cherche. Enor, il se moque d'eux, doucement, ça le touche pas, trop petit il est, ou trop haut, ou trop doux. Doux c'est ça. Enor, il a trouvé. La seule étincelle par ici. Il l'a trouvée et maintenant il la quitte plus des yeux. Alors le reste, tu parles que ça l'intéresse. Oh, parfois, Enor fait des rêves. Des sales, qu'il peut pas rendre invisible, ça y a que lui pour le faire. Des rêves qui tombent d'autre chose que de son inconscient, des rêves qui viennent des différents enfers. Le matin, c'est facile de les chasser, de foutre un coup de main, un coup de vent par dessus et de recommencer à courir derrière l'étoile en se mettant invisible. Bien sûr. C'est un jeu d'enfant ça, c'est la marelle. Case ciel. Mais la nuit, les rêves, les cauchemars, quand ils sont là, ils restent. Tiennent Enor prisonnier toute la nuit, le forcent au sommeil.
Bon. Un petit coup d'étoile et ça passe.

Enor, il est pas né ici, il est juste tombé du ciel, au bien mauvais endroit. Enor, il pense qu'il partira d'ici comme il est venu, un bon jour : à vol d'oiseau. Enor, il comprend pas grand chose.

   
(c) NEO
La première chose c'est mon nom, la seconde ces yeux, la troisième une pensée, la quatrième la nuit qui vient, la cinquième ces corps déchirés, la sixième est la faim, la septième l'horreur, la huitième les fantasmes de la folie, la neuvième est la chair, dixième est un homme qui me regarde et ne me tue pas et la dernière c'est une voile. ▲ BARRICO
loterie

Un jour j’ai eu envie d’écrire un poème, mais au bord de la mer, il n’y avait pas de papier. Alors j’ai sorti les vers comme ça, avec ma voix. T’as commencé à prendre forme devant moi, tombant de mes mots, dégringolant de mes lèvres. À chaque vers de plus, tu te concrétisais. Je te voyais apparaitre, petit à petit, petit bout par petit bout. Les pirouettes les plus hautes de tes boucles, tes deux yeux noirs. Je voulais en voir plus, alors, encouragé par la force rapide du vent, j’ai accéléré mon poème, mon toi, j’avais peur, terriblement peur de rater un vers, d’aller trop vite, et de mal te fabriquer, mal accorder tes rimes, de déformer tes cheveux en forme d’alexandrins. Mais ton début, ton début ! j'en étais inspirée et je t’ai bien continué, magnifiquement façonné. Je me suis surpris sur ce coup-là, t’es la plus belle réussite de ma vie, la seule perfection. Et puis tu t’es fondu dans la masse des poèmes-humains, ratés, jolis, médiocres, longs, émouvants, ennuyeux, et toi magnifique. On croirait pas mais un petit poème magnifique mélangé aux autres, ça se remarque pas si facilement que ça. Je t’ai perdu. Un jour, c’était un mardi comme y en a toutes les semaines, tous les ans, que c’est répétitif. Un mardi, moi j’avais un pull rouge et toi une écharpe écossaise, le genre qui t’étouffe le cou mais assure bien tes arrières en hiver glacial. Oh, cet air que t’avais sur le visage.  Le même que celui que je t’avais écrit il y a des éternités de mois : béatitude paisible. Tu marchais en regardant les oiseaux là-haut, sans te méfier des gens sur lesquels on peut trébucher, parfois. Moi, j’ai choisi de devenir invisible à partir de ce moment-là. Et je t’ai poursuivi à travers toute la mauvaise. Dans les plus laids et les plus magnifiques coins, et aussi ceux qui me laissent perplexe, ces lieux laidifiques. Ça a continué comme ça des mardis entiers, des vendredis, des dimanches. Moi, transparent, courant dans ton dos. Fantôme amoureux, déjà. Les autres, trop habitués à ne pas me voir, me laissant tranquillement tomber amoureux de toi.

(Mais c’est pas qu’ils te voient pas, c’est qu’ils s’en fichent.)

C’est étrange, soudain je disparais. Je deviens flagada, flagado, flaque d’eau. Je me fais fantôme, on me marche dedans, on fout les mains dans mes idées sans s’en rendre compte. Avant on ne me voyait pas, mais çà, non, on me courait pas dessus non plus. Je continuais d’exister. J’ai peur d’être mort des fois. Ou juste d’avoir été un faux-fantôme pendant des millions d’années, pendant dix-sept ans exactement, et puis durant tous ces lundis, jeudis, où j’ai marché aux côtés d’un poème trop beau pour être vrai, me croyant hors de sa vue.
Oh la honte.
Alors je me cache, même quand je suis visible.
   

   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 17:51
juste le pseudo a suffi pour savoir que c'était toi, en fait
j'aime le petit, et puis cette tête quoi j'ai hâte de savoir la suite et de lire tes mots, et de tout découvrir, en somme
( le début du code est bon, souligne la vie pour la suite :smoke: ) 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 17:58
ah j'suis repérable   
j'espère que mes mots vont vous plaire, pas trop pleins de douceur pour l'endroit. sinon, le code est bon normalement   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 18:54
nous voilà enfin au 11 janvier.   
ton avatar est tellement adorable, en plus. bienvenue à la maison et bon courage pour ta fiche.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 20:41
ah, oui, je nous veux un lien tu sais   
puis je trouve le gif de ta signature tellement beau ! ça fait un peu fauve.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 464
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : CILLIAN MURPHY.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : FABRICATION DE SOUVENIRS.
♆ ENNUI TROMPÉ : FIGURE PATERNELLE DES ENFANTS VOLEURS. SAINT PATRON DES ORPHELINS. LES BONNES INTENTIONS SE SONT ÉRODÉES AVEC LA POUSSIÈRE. IL LEUR A TOUT APPRIS, LES DOIGTS MAGIQUES POUR DÉTROUSSER SANS SE FAIRE ATTRAPER, LA SOLIDARITÉ DANS LE BUTIN QU’ILS PARTAGENT ET MÊME LES VICES AU CREUX DES DRAPS.

(#) Dim 12 Jan 2014 - 5:41
oh il est là le divin enfant
il est magnifique, comme toujours perv (surtout avec cet avatar )
j'ai hâte de voir la suite aussi   

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 13:23
J'étais sûre que t'allais faire une petite merveille avec ce personnage. Qu'il est beau, tout en douceur et en poésie (il attendrit même les coeurs les plus sales ! )
PS : T'as le don pour choisir les musiques aussi   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 17:33
oh lydie j'ai dû détourner les yeux, on a pas idée de se faire une signature pareille, je saurai maintenant qu'il faut pas que je la regarde   et merci encore pour les avatars trop beaux, pfiou.

ma belle rebecca, je suis tellement contente qu'il te plaise   j'attends que tu écrives des choses sur la celestina et je nous réfléchis un lien   puis je suis contente que tu écoutes toujours les musiques  perv 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 17:40
Pour ce qui est de la musique je crois que tu me fais toujours découvrir des pépites ! Et là je l'ai écouté en même que je t'ai lu... Décuplation de sentiment je dirai, merveilleux !  ange
J'ai bientôt ma fiche, je songe à l'histoire que j'écrirai normalement ce soir j'espère que le début te plaira si tu la lis... En tout cas ton personnage me plait beaucoup beaucoup et je cogite également à notre lien !  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 17:49
oh ben je suis contente qu'elles te plaisent souvent, surtout là foals c'est un peu ma vie et tu me dis que tu aimes, mouaaah   j'ai lu ta première partie, avec fauve, c'est une horreur la neruda, mais y a quand même moyen de l'allier à enor, pour des choses jolies même, j'y réfléchis, on mettra en commun   Hope 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 20:27
Foals je le connaissais pas du tout ben du tout je vais peut-être aller vagabonder un petit peu dans son répertoire, j'adore son univers en tout cas !
Meuh nan elle est magique tu verras, elle est belle dans son horreur (toute en nuances satanique) et toi il est juste adorable (ça fera un merveilleux mélange je suis sûre !   )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 20:40
oh bah moi c'est mon groupe préféré tu vois, je pourrais t'en parler pendant des heures et des heures   oh oui oui, je la sens bien belle derrière ses "nuances sataniques", c'est pour ça qu'on va leur faire quelque chose de beau à ces deux-là   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 20:50
on fait comment, j'te viole ou... tu me violes ?

de toute façon t'es énervante, j'touve rien à dire à par le mot "perfection" et ... tu viens juste de commencer.  What a Face 

et tu ne me l'avais pas fait découvrir cet artiste.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 12 Jan 2014 - 20:54
ça s'discute    
allez, je te renvoie la perfection, va. rien qu'aux quatorze lignes par dessus ton avatar.
(je t'ai jamais parlé de foals ? y a impossibilité là.  :smoke: )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» JEUNESSE TALKING BLUES ▬ brandon&sydney
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Michaëlle Jean et le rêve de la jeunesse haitienne
» Papy Blues
» Le Ministère haïtien à la jeunesse et aux sports condamne l'affront des autorité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: