N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : âme à l'amère
♆ AVATAR : Louïs Rault
♆ ALIGNEMENT MORAL : LOYAL NEUTRE
♆ PERDITION : plaisir fantôme, il n'est pas là mais tu sens son souffle dans tes draps qui te caresse de part en part, qui t'attise sans feu, empreinte sexuelle après un baiser sur la joue, tu en deviendras fou/folle
♆ ÉGARÉ : du côté des boîtes d'intérim à chercher un job
♆ ENNUI TROMPÉ : fuyard

(#) Dim 26 Fév 2017 - 17:15
Marlon Canção
Qui se trouve derrière le miroir, les yeux fixes sur les miens? (…) Qui dort dans mon lit, et cherche à rêver mes rêves?
Fatigue ▲
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ Canção, ça veut dire chanson, maman était chanteuse, avec des accents solaires dans la voix, elle chantait fort le jour et doucement la nuit ou bien doucement le jour et fort le soir après minuit, à moins qu’elle ne chantât que fort tout du long. Elle aimait à chanter dehors, comme pour mieux faire s’envoler sa voix, elle tournait follement et divinement jusqu’à se perdre, elle chantait pour plus loin que terre et mer, le ciel j'imagine, à croire que le soleil l’écoutait et qu’il regardait par-dessus l’épaule des nuages à écouter ma mère et sourire aussi, ô ma mère, ma douce amère, déchaînant des flots d’âmes trop rieuses par la bouche, on croyait alors que peut-être le ciel était notre père, et nous, étions des étoiles, un peu cabossées, ou beaucoup, comme des sirènes dotées de pieds en touchant le sol, mais nous, nous voulions des ailes pour rejoindre le ciel. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Marlon, maman elle aimait le cinéma aussi, beaucoup même, elle restait devant la télé, des fois on aurait même dit qu’elle voyait à travers la neige de l’écran et quand enfin ça marchait elle regardait des vieux films, avec des vielles icônes qui toutes ou presque avaient cédé sous le poids de la vie, Marlon, Marlon Brando, son préféré, le bel homme de la télé, « ho qu’il est beau » qu’elle disait toujours, la main sur les joues comme une enfant timide, à en cacher le rose, ma mère enfant stupide, c’était une fleur, un peu trop tannée par le soleil mais une belle fleur ma mère. J’ai trouvé un carton de lettres qu’elle n’a jamais envoyé, c’était signé avec un baisé doux : Carmen pour Marlon Brando. Alors quand je ne sentais plus maman, je posais mes lèvres ou ma joue gauche qu’elle avait l’habitude d’embrasser sur le papier et je sentais comme si ma peau avait une mémoire. C'était mieux avant ♆ (L'âge) 19ans, jeunesse pleine d’oxymores, avec des beaux et mauvais jours séparés par des clignements de cils, on a vécu une belle saleté de vie mais à quoi bon se plaindre, hein ?! Le ciel restera le ciel même sans moi, ou sans elle ma sœur meurtrière. Première Bouffée d'air ♆ On a  vécu dans un monde coupé d’un autre, à vivre dans un temps hors du temps, petite île comme une faille sur les cartes, mais maintenant les portes sont ouvertes, Cuba est ouvert.Papa et Maman ♆Papa  disait maman, était un militaire ayant trouvé un peu de repos dans nos eaux, et puis il lui avait fait un enfant avant de repartir au front, et d’y mourir peut-être, ça serrait mieux qu’il y meure, parce que maman croit encore qu’il reviendra, elle croit encore qu’il l’aimait, peut-être un temps, celui bestial dans le lit, mais elle range encore et lave parfaitement comme s’il allait venir et qu’il poserait ses pieds sur la table demandant un bon repas avec un baiser goût gloss fraise pour midi, je sais pas pourquoi je parle encore d’elle au présent, elle est morte avec ses rêves empaillés . Dans mon lit ♆ Je ne suis encore passé que sur des bouches, le sexe m’attriste, me dégoûte comme une plongée dans les profondeur de l’être.  Degré de solitude ♆ Célibataire mais ma sœur veut me pousser au vice cette folle sans âme. Tromper l'ennui ♆ Fuyards, on a roulé, voyagé longtemps à échapper aux autorités, on a laissé nos sourires et nos bonheurs sur les trottoirs, j’espère que quelqu’un de bien les ramassera. Fanatisme déclaré ♆ Aucune, pas envie d’être en dessous d’un autre homme et puis il a déjà le baiser d’un ange comme posé délicatement sur son âme, le plus gentil des enfants de la terre. la Vraie Famille ♆  ils viennent d’arriver, et puis Marlon ne ferait pas de mal à une mouche de ce qu’il dit, de ce qu’il croit. Tombé dans le trou à rat ♆ 3 semaines pas plus♆ Clochard.
L'ANGE DÉCHU
Marlon trop gentil, trop con, bête idiote qui ne sait pas dire non, ça le perdra, et puis on ne reste pas bon longtemps dans le monde, Marlon c’est le gosse qui tend l’autre joue, qui donne le manteau quand tu voles la veste, c’est un homme de dieu sans l’être, s’il était une musique, il serrait de celles aux reflets doux, qui font sourire même au bord du gouffre, celles qui empêcheraient les suicides et les maux. Marlon bel enfant un peu sauvage, bon sauvage, bien apprivoisé par la société, il sait tenir son ombre en laisse, jamais un mot au-dessus de l’autre, Marlon est la face éclairée de la lune, sa sœur a aspirer tous les péchés, face cachée de la lune, celle que maman ne montrait pas aux hommes qui venaient manger à la maison, elle montrait que Marlon le rayonnant, exemple de tous ou au moins de beaucoup ou juste de sa mère. Marlon est peut-être juste tâché d’une tare, tache indélébile d’orgueil que maman a déposé en le couvrant de ses ailes, en le couvrant de cadeaux, et de beaux mots, c’est la seule chose qui pourrait peser contre lui dans la balance, mais son poids est plume, il marche dans les sillons creusés pour lui, il sera l’homme que feu maman espérait, il suit les traces gravés à la botte dans la neige, que sa sœur veut détruire, elle lui hurle à la gueule parfois, avec autant d’effet qu’une brise maussade, à se heurter à ce mur vertueux, comme une feuille qui gueule à la face du vent.  
LE DÉMON EXPIÉ
Le diable a eu l’humour lourd, il a fait de sa sœur une porteuse de croix, salvatrice des maux et péchés et il ou elle a fait de lui un tatoueur de l’acte qui l’effraye, quand il touche, il ne quitte plus, une empreinte sexuelle qui se fond jusqu’à dans le crâne, dans la rue quand vous avancez vous sentez comme une main sur votre chaire, mais personne n’est là, comme une langue dans votre profondeur, mais personne n’y est, sorte de blessure fantôme, plaisir fantôme qu’il laisse grâce à un bisou sur la joue, pouvant mener jusqu’à l’orgasme ou l’excitation, Marlon est sûr vous sans que vous soyez sur lui, et puis sûrement que d’habitude en habitude le plaisir deviendra drogue qu’il faudra assouvir, Mais Marlon ne sait pas que ses bonjours et au revoir sur joues sont tenaces, il croit seulement que comme maman disait, il était beau et que ces cils trouveraient toujours bien des lèvres avec qui bavarder, aimer car on ne résiste pas au petit prince, petit homme qui marche les pulsions à l'arrière, loin d'être primaires.
LES GRIFFES DU DIABLE
On est arrivé en Harley-Davidson à la manière de vieux bandits, de gangster des vies d’autrefois, belle moto qu’on avait volée dans notre course folle contre les barreaux de fer des prisons du pays, j’avais rien fait d’autre que sauver ma sœur la seule qui me restait désormais, oui elle méritait de payer pour ses crimes, mais pas encore, pas tout de suite, laisser la moi encore un peu que je me détache d’elle puis vous la livre, je sais elle a tué notre mère, je crois qu’elle me voulait pour elle toute seule, elle m’aime trop, j’en suis désolé, c’est ma faute, malheureusement, elle ne peut pas se laver de ses péchés, personne ne va oublier, son don ne la touche pas elle, qu’elle divine comédie hein ? On espère rester ici, dans le brouillard à l’abri des débris, et des chiens qui nous mangeront salement, s’il n’y a pas de problèmes, nous établirons un semblant de nid, même dans l’agonie.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ Yless.   Pseudo pas beau ♆Âme à l’amère. Nombre d'hivers endurés ♆19 bientôt 20. Pierre précieuse préférée ♆j’aurais bien dit ma mère mais elle m'a retiré mon téléphone alors non   .  Compagnie de voyage ♆Bazzart. Mot doux ♆toujours aussi magnifique comme au premier jour. Degré d'addiction ♆ 7/7 si possible. Tête de cochon ♆Louïs.Rault, le mec du clip this girl de kungs Remerciements ♆ bannière de ecco Mot d'amour en plus ♆ C’est le forum de luxe et il en mérite tout ce qui en découle,
Maman bobo

la Belle

Elle était belle le succube, à dessiner des cœurs avec les doigts dans ses cheveux, le vent lui dégageait les épaules rondes et veloutées, elle se dandinait comme au moment des premières chaleurs adolescentes. Les dents éclatantes et rieuses elle se tournait et retournait sans autre raison que pour attirer les regards, elle avait dans la bouche une cigarette, sorte de relique d'une fille de son temps, malheureusement. Elle ressemblait à une vénus aux formes généreuses d'un Botticelli ou d'un Cabanel, sa peau se colorait de la lumière des néons, et elle était belle dans toutes les nuances de l'arc-en-ciel, elle semblait avoir froid, rassemblant ses bras sur son ventre à découvert, et puis sans cesse, elle redescendait sa jupe sans doute trop courte, et puis je ne sais pas quel vent m'a poussé, mais j'avançais vers elle sans peur dans la cage thoracique, me plantant devant ses yeux lui présentant un briquet pour allumer sa maudite cigarette, elle sourit, c'était comme une petite ouverture des commissures au début et puis elle ouvrit grand la bouche de plus en plus, jusqu'à m'aspirer le cœur, et me dévorer l'âme. Elle me souffla sa fumée à la face, comme un remerciement d'un genre nouveau, moi lui rendant son sourire, sans rien de plus à dire, le cerveau un peu sonné. Elle m’emmena par le bras, on aurait dit que la nymphe voulait jouer, moi je me cognais contre des corps aphones qui dansaient au son de la musique qui tonne, ô oui elle tonne la musique, fort même, je n'arrivais plus à différencier mon cœur de l'effet des basses sur mon corps. Elle me lâcha enfin sur la piste de danse, m'attrapant la tête pour l'y creuser dans son épaule, autour de nous le monde s'arrêtait, je sentais le regard des prétendants qui sifflaient leurs venins entre les verres et les bouchées de biscuits, et puis je la regardais, elle, belle comme la lune, robe bleu nuit, elle resterait dans mes songes toute la vie, pas le genre à s'évaporer après minuit. Elle a laissé ses talon à côté et est montée sur mes pieds, ça faisait mal au début mais je voulais pas lui dire, de peur de l'effrayer et de la voir s'envoler, petit oiseau bonheur avec qui je ne comptais plus les heures. On a dansé, valsé là, pendant plusieurs heures avant de descendre dans le jardin pour s'entr'embrasser le cœur.

la Bête

Le vent était tempétueux, il hurlait des inepties sans doute, comme tous les grands fous, il renversait sur son passage comme un enfant mécontent, ô le vent quel esprit dramatique, qui en montre toujours trop quand on ne le remarque pas assez. Maman, le doigt dans la bouche à manger ses ongles regarda de loin tomber les objets, la poubelle tomba, elle me demanda de la ramasser, me caressant les cheveux comme à une bête paisible, sur la route une autre bête, d'une beauté dangereuse, le poil noir du désespoir, je la caresse comme je n'aimerais pas l'être, elle me mord, je comprends, bête terrible qui n'a rien à voir avec moi, l'obéissant et courbé jusqu'à pouvoir baiser les pieds. La bête voit rouge, elle me toise, la haine dans l'haleine, pourtant je ne lâche rien, j'avance comme si le danger était derrière moi, et en effet, il l'était derrière moi, mais je voulais faire le fort, faire preuve d’orgueil, le chien l'a senti, il m'a mordu à la cuisse, ma mère est sortie en courant, munit de rien d'autre que d'elle, et a avancé vers le chien comme pour lui inspirer la peur, elle a commencé à hurler comme s'il comprenait rien d'autre que le très fort et le très aigu, et puis il l'a mordu, elle est tombée, à genoux j'ai couru sur son corps à la protéger sans armure, je ne voulais pas faire de mal au chien, ma mère était trop frêle pour être l'adversaire. Le chien aboyait et ma mère pleurait, le chien grognait et ma mère s'agitait. Et puis plus rien, comme une démission des membres chez la bête, elle avait les yeux éteints, elle voyait plus, un couinement qui s'échappa malgré la fin, une fille un couteau à la main, ma sœur, je ne l'avais pas vu du tout, comme un esprit maléfique qui se monstre seulement aux damnés ou alors j'étais trop occupé à protéger maman, elle avait un sourire gras ma sœur, comme une victoire personnelle, ma mère elle, a vomi sur nos fleurs, je n'osais pas la regarder ma mère pleine de blessures, alors j'ai fermé les yeux pour rentrer, le vent s'est calmé, comme pour annoncer la fin de la calamité, au moins pour aujourd'hui c'était réglé.    
           
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 17
♆ PSEUDO : PANDORA.
♆ AVATAR : EZRA MILLER.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : DES CROCS LUI POUSSENT SANS QU'IL NE PUISSE RIEN CONTRÔLER, ACÉRÉS COMME DES LAMES, QUAND IL A FAIM SURTOUT, OU PRIS DE RAGE.
♆ ÉGARÉ : PARTOUT OU DADDY EST, DANS L'OMBRE QUAND IL LE SOUHAITE.
♆ ENNUI TROMPÉ : VOLEUR ET CHASSEUR DE SORCIÈRES, DÉVOREUR D’ÂMES ET DE CHAIR

(#) Dim 26 Fév 2017 - 18:28
j'aime beaucoup ton personnage, j'ai hâte de lire la suite russe

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Felipe Da Silva
BEAST OF LUST
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 262
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : PEDRO PASCAL.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE NOMBRE D'INDIVIDUS AVEC QUI VOUS AVEZ COUCHÉ TOUT AU LONG DE VOTRE VIE S'AFFICHE SUR VOTRE MAIN ET SEULES SES PUPILLES LE VOIENT.
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL, ENTRE TES CUISSES, PROCHE DE LA DEMEURE DU DIABLE.
♆ ENNUI TROMPÉ : GÉRANT DU BORDEL DE SÃO POEIRA, PROSTITUÉ QUI DÉCIDE AVEC QUI IL ÉCARTERA LES JAMBES OU QUI LES ÉCARTERA POUR LUI, BRAS MUSCLÉ QUI DÉFEND SON TERRITOIRE ET SES PROTÉGÉ(E)S.

(#) Dim 26 Fév 2017 - 18:53
Ouh quel beau pouvoir dis-moi perv
Et ce début de fiche perv
Bienvenue jeune clochard gnah

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

You had just begun to explore the dark, our funeral pyre and we are here to revel forevermore. You just had to know all about the world but you will never know. The world is on fire and you are here to — .
stay and burn with me
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 115
♆ PSEUDO : DENFERT.
♆ AVATAR : MICKEY MOUSE.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ ENNUI TROMPÉ : GÊNEUR À TEMPS PLEIN, LE LEGS QUI MOISI DANS UNE CHAMBRE FORTE, ÉPARGNÉ JUSQU'À CE QUE LES RENNES SOIENT REFILÉES DES POGNES DE PAPA AUX SIENNES BIEN QUE LES BIFTONS SOIENT DÉROUTÉES DE TOUTE VALEUR. CABALE QU'IL DOMINE AVEC LUI, EMPIRE ORGIASTIQUE QU'ON LUI OFFRE COMME UN CŒUR SUR UN PLATEAU D'ARGENT. NON, DÉFINITIVEMENT BELPHEGOR, EMMERDEUR LÉGATAIRE D'UNE HÉGÉMONIE SOUILLÉE NE SE CHAGRINE PAS DE SES UNIQUES AFFAIRES.

(#) Dim 26 Fév 2017 - 20:09
un clochard ils sont si rares, ça fait du bien. et diantre, j'aime beaucoup ta plume, hâte d'en savoir encore plus sur l'ami marlon.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : âme à l'amère
♆ AVATAR : Louïs Rault
♆ ALIGNEMENT MORAL : LOYAL NEUTRE
♆ PERDITION : plaisir fantôme, il n'est pas là mais tu sens son souffle dans tes draps qui te caresse de part en part, qui t'attise sans feu, empreinte sexuelle après un baiser sur la joue, tu en deviendras fou/folle
♆ ÉGARÉ : du côté des boîtes d'intérim à chercher un job
♆ ENNUI TROMPÉ : fuyard

(#) Dim 26 Fév 2017 - 23:52
Ciro ~ Mon dieu, ton avatar a une de ces gueule atypique :han: j'adore robert j'voudrais bien poser mes fameux bijoux sur tes joues Cunnilingus . Merci et j'espère que ça te plaira

Felipe ~ pour les jours où t'as pas envie mais qu'il faut quand même maintenir une vie sexuelle je compte tes abdos et gosh je veux verser du sirop d’érable dessus Cunnilingus Cunnilingus Merci pour tout #porn #catégoriebear #hunk #longhairdon'tcare

Belphegor ~ wao c'est aussi une bien belle gueule ça il a un truc d'acteur des années de River Phoenix j'ai beaucoup hésité entre ça et salopard mais le rang des salopard a subit une montée fulgurante :han: du coup je pouvais faire comme je voulais Merci tellement ta plume est tout autant même plus superbe, mdr je tryhard pour atteindre le nombre de mots donnés et vous on dirait ça vient tout seul

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Bélial Chateminoy
SATAN M'HABITE
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 326
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DIEU DEPP.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : LES ANNÉES S'AJOUTENT ET DISPARAISSENT. LE TEMPS NE FAIT PLUS EFFET SUR SES TRAITS. TANTÔT ENFANT AUX MAINS BALADEUSES, ADULTE AUX SOURIRES CRASSES ET VIEILLARD AUX MOTS AIGRIS.
♆ ÉGARÉ : DANS L'ANTRE DE SATAN.
♆ ENNUI TROMPÉ : GOUROU SATANISTE. CHIEUR, FARCEUR, EN MISSION POUR LUCIFER POUR FAIRE DE VOTRE VIE, UN ENFER.

(#) Lun 27 Fév 2017 - 6:20
oh qu'il est mignon avec ses petites boucles brunes ange
et ce pouvoir

mais c'est que ça promet des choses sales avec cette vilaine soeur
tu verras c'est pas si dégoûtant que ça What a Face

rebienvenue en tout cas robert

bon par contre ton image de fiche elle marche pas et du coup on voit la vilaine partie de mon code que je veux cacher et j'approuve pas trop :pff:

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : âme à l'amère
♆ AVATAR : Louïs Rault
♆ ALIGNEMENT MORAL : LOYAL NEUTRE
♆ PERDITION : plaisir fantôme, il n'est pas là mais tu sens son souffle dans tes draps qui te caresse de part en part, qui t'attise sans feu, empreinte sexuelle après un baiser sur la joue, tu en deviendras fou/folle
♆ ÉGARÉ : du côté des boîtes d'intérim à chercher un job
♆ ENNUI TROMPÉ : fuyard

(#) Lun 27 Fév 2017 - 17:07
tu pourras jouer avec les boucles et pas que frodon
le sale c'est ce que je fais le mieux malheureusement
on verra mais c'est vrai que je suis pas trop fruits de mer mdr
Merci beaucoup sugar daddy, qu'il est sex fucking Depp :han:
du coup j'ai changé, je suis pas non plus la prostitué de Babylone j'ai une âme mais oui ça m'avait fait le coup quand j'ai regardé sur mon tel mais je croyais que le problème ne se voyait que sur mon téléphone, désolé

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Fulvo
SKULLCRUSHER
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 213
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : MICHAEL FASSBENDER.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE MAUVAIS
♆ PERDITION : JAUGE DE COLÈRE. PLUS CELLE-CI MONTE EN LUI, PLUS SES DOIGTS VIRENT UN PAR UN AU ROUGE ET SI JAMAIS TOUS SE REMPLISSENT, CHOSE PLUTÔT RARE, DE FINES FLAMMES APPARAISSENT SUR CES DERNIERS.
♆ ÉGARÉ : EN PLEIN PILLAGE, AU FIGHT CLUB, LE POING ÉCRASÉ CONTRE TON FACIÈS.
♆ ENNUI TROMPÉ : ÉCUMEUR DES MERS, BRAS DROIT CORROMPU DU CHEF DIOGO, FORBAN AUX ENVIES MUTINES QUI SE DESSINENT DOUCEMENT MAIS CERTAINEMENT.

(#) Mar 28 Fév 2017 - 0:21
bienvenue à São Poeira
Oui oui tu pourras verser du sirop d'érable sur les abdos de Felipe, si ça te permet d'avoir enfin une vraie vie sexuelle perv En tout cas je n'ai pas été déçu par la suite de ta fiche, allez file vite trouver ton carton dans la rue

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient  ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé. N'oublie point de remplir ton profil en entier et vérifier les informations dans les bottins. Et surtout amuse toi ! Si tu as la moindre question ou autres, tu peux en venir faire part au staff ici. D'autres liens utiles ci-dessous :

LES  FICHE DE LIENS
POUR LES DEMANDES DIVERSES
LES BOTTINS
LES TÉLÉPHONES
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LE FLOOD
LA CHATBOX

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Self control breaks down, why's everything so tame ? I Like my life insane. Right now I feel it scratch inside, I want to slash and beat you. I'm feeling cold today, not hurt just Fucked away. I'm devastated and frustrated. My god i cannot take it, shut up — .
right now, i can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» EURÊKA ¤ Goéland qui s'gratte le gland Signe de mauvais temps, Goéland qui s'gratte le cul F'ra pas beau non plus.
» Eurê & Khali - L'imprévu a ses charmes mais il est perfide.
» Eurêka Powa - La modestie, c'est espérer que les autres découvrent enfin à quel point vous êtes formidable.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES-
Sauter vers: