N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : VENUS IN FURS
♆ AVATAR : FLICKA
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGER L'EAU EN VIN
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL
♆ ENNUI TROMPÉ : VENDRE SON CORPS, OFFRIR SA CHAIR, DÉNUDER SON ÊTRE ET GOÛTER AU PLAISIR ENCORE ET ENCORE

(#) Sam 25 Fév 2017 - 20:47
babi luiza ribeiro

je disloque ton cœur à l’aide d’un tournevis. le plaisir est le même que lorsque j’arrache le mien. je dépose ton cœur au réfrigérateur, qu’il conserve notre amour, il le conservera quelques jours.  
VIOLETT PI ▲
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ riveiro. Appellation aux Origines Contrôlées ♆  babi luiza. babi, celle qui est aimée. aimée comme un fou, aimée comme le paternel aime dieu. luiza, le prénom de sa grand-mère décédée le jour où babi est née. C'était mieux avant ♆ vingt-sept os cassés, charpente chancelante. une maison qui craque. Première Bouffée d'air ♆ vingt-et-un octobre, à rio de janeiro. des cris poussés dans le sous-sol mal éclairé de l'église familiale. Papa et Maman ♆ des parents brésiliens, que dire d'autre ? le brésil dans les veines, mais le père qui répète sans cesse qu'elles sont enfants de dieu. Dans mon lit ♆ femme à hommes, femme à femmes. femme aux courbes, femmes aux mains rugueuses et destructrices. femme aux lèvres posées sur elle, pour vénérer son corps. les lèvres de dieux qui bénissent sa peau. Degré de solitude ♆ babi n'est jamais seule. babi rencontre de nouveaux corps tous les soirs, dévore de nouvelles lèvres à chaque heure. babi sent les yeux de dieu se poser sur elle chaque nuit, un jugement extérieur, un qu'es-tu devenue mon enfant chuchoté par le vent. dans le palpitant, il n'y a rien. personne. un néant apocalyptique. Tromper l'ennui ♆ entre les murs de cette maison close, entre les murs, des jouissances divines, des corps qui se heurtent et se noient sous le désir brûlant des vices. entre plusieurs hommes et quelques femmes, babi exerce le plus vieux métier du monde. vendre son corps. Fanatisme déclaré ♆ elle croyait en dieu. elle y croit peut-être encore un peu. elle porte le chapelet, trônant contre son cou parfois recouvert d’ecchymoses (les doigts se resserrent là, les lèvres sucent la peau de soie). elle récite parfois des prières en silence, surtout par habitude. le cerveau saturé des croyances folles de son père. avant, dieu lui chuchotait parfois à l'oreille. maintenant, elle n'entend plus rien. elle entend le grincement des dents du diable. elle entend son rire dans ses nuits d'insomnie. il lui tend la main et elle oserait presque y déposer ses fins doigts. pour qu'il l'entraîne vers la noirceur, encore un peu plus. pour s'enfoncer dans la suie, la crasse, le goudron, le sang frais des innocents. la Vraie Famille ♆ babi, elle n'appartient qu'au bordel. babi, la maison, c'est ces murs grinçants, ces jouissances infinies, ces corps qu'elle connait par-coeur et qu'elle redécouvre tous les soirs. la maison, c'est felipe. la maison, ce sont ces prostituées qui goûtent à la luxure et à la violence tous les soirs. et babi, pour ces dernières, c'est la mamã. alors pourquoi la mère quitterait le nid ? Tombé dans le trou à rat ♆ six longues années à errer dans le gouffre du diable. La nouvelle famille ♆ la traînée. quoi d'autre.
L'ANGE DÉCHU
mamã babi, cette mère sans enfants de sang. babi, cette mère pour les âmes égarées qui finissent emprisonnées dans ce bordel aux vices noircis par le diable. si elle porte ce surnom, ce n'est certainement pas une blague. sous ses airs d'arctique se cache une flamme douce et bienveillante pour la fraîcheur des nouveaux arrivants dans la profession qu'elle exerce depuis six ans déjà. elle est cette épaule sur laquelle on pleure. elle est cette oreille dans laquelle on chuchote les secrets et les confidences de vies parfois tordues par le malheur. elle est cette main caressant les cheveux, elle est ces cuisses sur lesquelles on pose la tête alourdie et fatiguée. mamã babi materne les enfants de la prostitution. ère glacière le froid semble mordre sa peau ivoire. ses yeux glacent le sang et ses doigts, parfois, se resserrent sur les poignets comme le froid mord la peau dénudée en hiver. babi est un l'arctique ou l'antarctique à elle seule. son regard fouette le coeur comme le vent polaire. elle offre les paysages enneigés sur sa peau de velours. fidélité babi fût fidèle au seul et unique dieu que son père lui offrit dès son enfance. si elle délaissa son amour pour cet être biblique, c'est pour se tourner vers cette nouvelle figure de pouvoir, felipe. elle possède une confiance aveugle en cet homme. il lui offre une vie décente entre les murs de la débauche. il lui offre la stabilité et elle lui offre les secrets de tous. des putains et des clients. elle ferait probablement tout pour lui, sans broncher. parce qu'elle est fidèle à ce nouveau dieu qui protège la carcasse osseuse qui lui sert de corps. luxure si goûter aux différents corps jour après jour et nuit après nuit fait partie de son travail, elle prend un malin plaisir à croquer dans la chair de ses clients. elle aime sentir leurs mains dominatrices sur son corps frêle, elle aime lorsqu'ils heurtent ses fesses de leurs gifles et de leurs bassin puissant. elle aime lorsqu'ils serrent son chapelet si fort autour de son cou qu'elle manque d'air, qu'elle embrasse presque la faucheuse. elle aime lorsqu'ils veulent se faire humilier, lorsqu'ils veulent qu'elle déverse un flot d'insultes sur eux en leur mordant la peau si fort que leur sang se répand dans sa bouche chaude. babi aime quand les femmes viennent la voir pour profiter de cette tendresse qui l'habite. elle aime quand elles caressent ses cheveux en dévorant son sexe avec passion. elle aime quand elles sucent ses seins et qu'elles jouissent en mêlant leur langue avec la sienne. babi aime les corps qui défilent contre le sien.
LE DÉMON EXPIÉ
le paternel communiquait avec dieu, disait-il, encore et encore lors de ses sermons, bible à la main, croyants à ses pieds. le paternel aimait croire que ses filles étaient anges aux ailes couleur neige. lorsque l'aînée parti, sac sur ses fines épaules craquantes, il hurla, maudissant le Mal se tortillant de plaisir contre la peau de babi. quand elle se réveilla dans ce village, l'âme était charbonneuse, souillée par les démons errant sur Terre. quelle bonne blague était-ce, lorsqu'un jour, ses fins doigts se plongèrent dans l'eau et offrirent une nouvelle teinte au liquide. un rouge presque sanguin, plus épais. des effluves d'alcool lui montèrent au nez, cette odeur distincte et ce goût entre les lèvres. encore aujourd'hui, babi ne contrôle rien. elle ne sait jamais quand elle offrira ce doux nectar aux gens du bordel. ce pouvoir futile est aussi précieux qu'agaçant.ce diable à l'humour noir l'a transformé en demi-Christ.
LES GRIFFES DU DIABLE
elle ne sait pas comment elle est arrivée ici. elle se souvient de la chaleur d'un désert meurtrier, de la tête qui tourne et des délires presque religieux qui envahirent son esprit quelques minutes avant la noirceur. quand elle ouvrit de nouveau les yeux, elle était couchée sur le sol dans les rues du village, le sac à dos pillé (comme si ses vieilles loques pouvaient devenir trésors) et le goût de sable dans la gueule. le goût de la poussière sur ses lèvres. peut-être l'avait-on trouvé, au bord de la mort, le sable du désert assassin la recouvrant peu à peu. peut-être l'avait-on traîné jusqu'ici. chair fraîche, brebis égarée, proie de choix pour les loups d'un enfer sans pitié. elle erra les premières semaines, ici et là, cherchant quelque chose à quoi s'accrocher pour garder le faible espoir qu'il lui restait de pouvoir quitter cet endroit infecte. elle en avait entendu, des gens, parler de la malédiction. elle les avait entendus, ces mots, qui disaient qu'on ne pouvait jamais partir d'ici. elle essaya quelques fois. sans succès. dieu se moquait d'elle, tout comme le diable. elle comprit alors qu'il n'y avait aucune issue et accepta le sort fatal que lui avait réservé le seigneur tout puissant que son père aimait tant. s'il savait, ce paternel, que son dieu l'avait vengé et avait condamné l'aînée ribeiro à errer en enfer. s'il savait. il jubilerait. babi, quant à elle, a vite comprit qu'elle ne pourrait jamais partir d'ici. si la première année fut difficile, les autres devinrent plus douces. elles devinrent presque belles.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ coralie.   Pseudo pas beau ♆ venus in furs. Nombre d'hivers endurés ♆ vingt-et-un ans. Pierre précieuse préférée ♆ les quartz sous toutes leurs formes.  Compagnie de voyage ♆ bazzart. Mot doux ♆ it's getting hot in here, so take off all your clothes. Degré d'addiction ♆ la dose quotidienne. Tête de cochon ♆ Flicka Remerciements ♆ self /& ailahoz Mot d'amour en plus ♆ vous êtes vraiment très beaux.
belle moribonde

i.
Il lui sembla un jour sentir les doigts de Dieu s'emmêler dans sa chevelure pétroline. une attention divine qui ne dura que quelques secondes et qui sembla pourtant la convaincre dans ce choix si anodin. elle comprit alors qu'elle pouvait partir. qu'elle devait partir. loin. bien loin du perfide père aux idées religieuses folles. la fièvre du créateur. elle avait acheté ce sac à dos depuis longtemps et il était caché sous le lit qu'elle partageait souvent avec ses deux jeunes soeurs (lorsqu'elles n'arrivaient pas à dormir, elles grimpaient dans le lit de l'aînée pour se raconter les rêves et les souhaits inoffensifs d'une vie nouvelle). le géniteur dormait, cette nuit-là. ses ronflements se faufilaient partout dans la petite maisonnette tombant en miettes. elle avait glissé le peu de vêtements qu'elle possédait dans le sac poussiéreux et avait chaussé ses plus confortables chaussures. elle était prête, mais partir et abandonner ses soeurs lui dévorait les entrailles. elle avait embrassé leur front tour à tour alors qu'elles étaient bercées par les bras de morphée et elle avait prit la fuite. elle était disparue du tombeau sacré. elle avait fui cette prison et ses pas feutrés avaient fait craquer le plancher. son père n'avait jamais arrêté de ronfler.
à l'extérieur, dieu avait caressé ses cheveux.
avait entremêlé ses doigts à ses mèches.
il lui avait dit pars avant la fin.
pars avant la fin des tiens.
pars avant la fin du monde.
et elle était partie.

ii.
ils étaient trois. deux garçons et babi. trois à avoir choisi d'explorer les terres mortes, le désert infini les séparant de la civilisation. deux diablotins et un ange aux ailes rongées par la déchéance. ils avaient tout prévus. assez d'eau pour une journée, assez d'eau pour survivre jusqu'au retour. les rayons du soleil brûlaient les peaux, mais surtout celle de la demoiselle, qui semblait lentement se colorer d'un rouge feu sur sa nuque et ses épaules. il faisait bien trop chaud pour elle, alors elle gardait toujours une bouteille pleine près d'elle alors que le jeep sillonnait les collines molles de milliards de grains de sable. ses deux acolytes décidèrent de s'arrêter un instant pour profiter d'une vue incroyable qu'ils avaient. ils descendirent de la voiture et se posèrent contre le capot, observant la mer sablonneuse se mélanger au ciel bien trop bleu et babi décida d'en faire autant. elle détacha sa ceinture, ouvrit la portière et mit les pieds au sol. ses pieds maladroits sur le sol instable la menèrent jusqu'aux deux hommes et ils restèrent un moment en silence.
elle lui sembla sentir les doigts de Dieu s'emmêler dans sa chevelure pétroline. il jouait avec les mèches de sa crinière ébène et soudain, il serra bien trop fort. elle sut alors qu'elle n'aurait jamais dû accepter la proposition des garçons.
la lame du canif vint embrasser sa gorge et le plus fort des deux plaqua son corps contre la tôle encore fumante.
ils devinrent animaux.
elle se souvient de ses cris étouffés par leurs doigts dans sa bouche, de son short arraché et d'eux, profitant du corps chiffon de cette poupée qu'ils s'amusèrent à briser.
quand tout fut terminé, ils partirent, le sourire fier et le rire facile.
babi était seule et le désert voulait lui aussi la faire crever.

iii.
son dernier client prit son courage à deux mains et décida de revêtir ses habits pour partir la tête légère et le sexe heureux. babi lui offrit un baiser envoûtant, ce qui lui garantirait de revoir ce minois prochainement entre ses cuisses délicieuses. il sortie de la pièce avec l'impression d'être un homme accomplit et elle se laissa tomber sur le lit défait et encore chaud des ébats sexuels de la dernière heure. elle ne profita pourtant pas longtemps du silence de la pièce et de la symphonie des battements de son coeur, car on vint cogner à la porte de cette petite pièce qui était sienne. sa voix rauque s'éleva dans la pièce pour permettre à l'être derrière la porte de pénétrer dans la chambre. devant elle se dessina la silhouette dévastée de la dernière prostituée accueillie dans les murs de ce bordel. elle semblait vide. bien trop vite. babi se redressa et lui fit signe d'approcher. la gamine se posa sur le lit, trouvant instinctivement les cuisses de la mamã comme oreiller. le silence régna pendant quelques minutes. puis, une pluie de sanglots. l'aînée posa sa main contre l'épaule tremblante de la petite et laissa ses doigts caresser sa peau froide. l'enfant sanglots finit par ouvrir la bouche pour laisser le flot de paroles déborder d'entre ses lèvres et s'écraser dans la pièce. une autre colombe qui ne savait pas si elle allait avoir la force de faire tout ça. parfois, babi se demandait comment ces gamines pouvaient autant se voiler la face. être prostituée n'était pas un luxe. c'était coucher avec de grands hommes, de beaux hommes, mais aussi de gras hommes, de monstrueux hommes. ce n'était pas doré. ce n'était pas la vie rêvée pour certaines d'entres-elles. mais ici, elle leur répétait sans cesse qu'il fallait mieux dévorer qu'être dévorer. alors il fallait prendre la poussière de courage qu'il restait au fond de nous et la faire revivre. après cette longue discussion, la gamine finit par sortir de la chambre et babi dû se résoudre à quitter la pièce elle aussi. il fallait avertir le patron. cette petite dernière était bien fragile et quelqu'un allait devoir s'assurer de la survie de cet animal effrayé.
parfois, les recrues désertaient.
parfois, les recrues laissaient une corde embrasser leur cou.
babi, elle avait vaincu.
elle était presque au sommet de la chaîne alimentaire.
elle avait les crocs acérés.
elle n'était plus proie.
elle était prédateur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : VENUS IN FURS
♆ AVATAR : FLICKA
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGER L'EAU EN VIN
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL
♆ ENNUI TROMPÉ : VENDRE SON CORPS, OFFRIR SA CHAIR, DÉNUDER SON ÊTRE ET GOÛTER AU PLAISIR ENCORE ET ENCORE

(#) Sam 25 Fév 2017 - 20:48
(j'ai pas tout remplis parce que je pars travailler, mais promis, j'fais vite.
j'ai quelques éléments que je n'ai pas encore trouvé,
comme le métier et tout. mais ça arrive.)
frodon

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

T'ÉTAIS BELLE AVANT MAIS PLUS BELLE APRÈS
AVEC LA MORT AU CORPS T'ES PLUS BELLE QUE JAMAIS
T'ÉTAIS BELLE EN BLANC, T'ES PLUS BELLE EN SANG
T'ES PLUS BELLE EN SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 136
♆ PSEUDO : vntmlsc.
♆ AVATAR : Alaska Tunderfvck 5000.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : Des voix qui se mêlent aux bêlements des créatures du diable, la grande Divine peut communiquer avec les chèvres et, à son plus grand malheur, les quelques unes qu'elle rencontre finissent toujours par la suivre.
♆ ÉGARÉ : Des quelques mois qu'elle a mis à rénover le théâtre, elle ne l'a plus jamais quitté, cinq ans à rester enfermée dans sa forteresse et à n'en sortir que pour faire baver les quelques crapauds qui voudraient la voir crever.
♆ ENNUI TROMPÉ : Main de fer qui frappe les charbons pour en faire des diamants, vitrine du théâtre et chef d'orchestre des nuits de lumière, Divine gère le théâtre et n'est pas prête d'y perdre son contrôle.

(#) Sam 25 Fév 2017 - 22:02
Fais vite alors, on attends la suite robert !

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

sweet child of mine
you're divine
Revenir en haut Aller en bas
Nimrod Byquist
APOCALYPSE NOW
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 52
♆ PSEUDO : vox populi.
♆ AVATAR : mads mikkelsen.
♆ PERDITION : les prunelles dardent sur autrui un regard funeste, cherchant les fautes au fond du regard. Les fautes dévoilées pèsent dés lors sur le pêcheur, affligeant la brûlure pénitente et enchaînant l'esprit le temps d'un instant. - regard pénitent.
♆ ÉGARÉ : au fond de son verre, sujet aux infectes tentations de son existence.
♆ ENNUI TROMPÉ : chien de garde, ancien flic, il est désormais le garde-fou d'un endroit maudit, se raccrochant à quelques chimères en contaminant les esprits juvéniles qui s'égarent à ses côtés. Il est désormais juge et bourreau, l'infect a qui on donne du shérif avec une ironie joueuse.

(#) Sam 25 Fév 2017 - 22:05
Je plussoie ! Le début a attisé ma curiosité, j'ai hâte d'en apprendre un peu plus sur toi, m'demoiselle.

Bienvenue parmi nous !

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆



Decorate my bones
Snow Ghosts ☽ Don't leave me half hanged, like the witch in the dark. This place grows colder as strong as we are. With every rope swing, I struggle for air. I know I'm breathing but is it still there ? Are you still there ?

Revenir en haut Aller en bas
Hannibal Fulvo
SKULLCRUSHER
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 213
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : MICHAEL FASSBENDER.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE MAUVAIS
♆ PERDITION : JAUGE DE COLÈRE. PLUS CELLE-CI MONTE EN LUI, PLUS SES DOIGTS VIRENT UN PAR UN AU ROUGE ET SI JAMAIS TOUS SE REMPLISSENT, CHOSE PLUTÔT RARE, DE FINES FLAMMES APPARAISSENT SUR CES DERNIERS.
♆ ÉGARÉ : EN PLEIN PILLAGE, AU FIGHT CLUB, LE POING ÉCRASÉ CONTRE TON FACIÈS.
♆ ENNUI TROMPÉ : ÉCUMEUR DES MERS, BRAS DROIT CORROMPU DU CHEF DIOGO, FORBAN AUX ENVIES MUTINES QUI SE DESSINENT DOUCEMENT MAIS CERTAINEMENT.

(#) Dim 26 Fév 2017 - 1:19
Une croyante stigmatisée, et ce début, ça promet perv
Bienvenue, ne nous fais pas languir trop longtemps y'a un peu trop de mystère là :pff:

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Self control breaks down, why's everything so tame ? I Like my life insane. Right now I feel it scratch inside, I want to slash and beat you. I'm feeling cold today, not hurt just Fucked away. I'm devastated and frustrated. My god i cannot take it, shut up — .
right now, i can't control myself
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 21
♆ PSEUDO : acidwolf.
♆ AVATAR : Kravitz
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE MAUVAIS
♆ PERDITION : mort et résurrection via voie sexuelle.
♆ ÉGARÉ : après la nuit, avant le jour.
♆ ENNUI TROMPÉ : sorcière, sataniste à temps partiel.

(#) Dim 26 Fév 2017 - 5:38
VIOLETT PI. Cunnilingus :damn:
ÉPOUSE-MOI MA PRINCESSE CARNIVORE OU SINON JE CASSERAIS TON COEUR EN MILIONS DE MIETTES DE BISCUITS CHINOIS.

Oh, et bienvenue. (j'sais pas si j'ai le droit de poster ici, en fait... Au pire (ou au mieux( tiens une inception de paranthèses niark )) vous me donnerez la fessée )

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

no sugar in my coffee
Girl, your body's moving like a snake. No matter where I go, I can't escape. Every night you're keeping me awake.
Revenir en haut Aller en bas
Bélial Chateminoy
SATAN M'HABITE
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 326
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DIEU DEPP.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : LES ANNÉES S'AJOUTENT ET DISPARAISSENT. LE TEMPS NE FAIT PLUS EFFET SUR SES TRAITS. TANTÔT ENFANT AUX MAINS BALADEUSES, ADULTE AUX SOURIRES CRASSES ET VIEILLARD AUX MOTS AIGRIS.
♆ ÉGARÉ : DANS L'ANTRE DE SATAN.
♆ ENNUI TROMPÉ : GOUROU SATANISTE. CHIEUR, FARCEUR, EN MISSION POUR LUCIFER POUR FAIRE DE VOTRE VIE, UN ENFER.

(#) Dim 26 Fév 2017 - 8:25
quitte à prendre un pouvoir de christ, fallait choisir de pouvoir transformer l'eau en vin enfin robert -pan-
tu es pardonnée pour les infos comme tu as écris le pouvoir, va perv c'est juste histoire de pas avoir à commenter des fiches vides, parce que c'est pas cool surtout même si j'attends la suite de pied ferme parce que le début est trop alléchant
et meteora bien sûr que t'as le droit de poster dans les autres fiches pour la bienvenue Cunnilingus

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 115
♆ PSEUDO : DENFERT.
♆ AVATAR : MICKEY MOUSE.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ ENNUI TROMPÉ : GÊNEUR À TEMPS PLEIN, LE LEGS QUI MOISI DANS UNE CHAMBRE FORTE, ÉPARGNÉ JUSQU'À CE QUE LES RENNES SOIENT REFILÉES DES POGNES DE PAPA AUX SIENNES BIEN QUE LES BIFTONS SOIENT DÉROUTÉES DE TOUTE VALEUR. CABALE QU'IL DOMINE AVEC LUI, EMPIRE ORGIASTIQUE QU'ON LUI OFFRE COMME UN CŒUR SUR UN PLATEAU D'ARGENT. NON, DÉFINITIVEMENT BELPHEGOR, EMMERDEUR LÉGATAIRE D'UNE HÉGÉMONIE SOUILLÉE NE SE CHAGRINE PAS DE SES UNIQUES AFFAIRES.

(#) Dim 26 Fév 2017 - 19:38
je suis bien d'accord avec mon papa. :pasclair: on en veux plus, on est insatiable dans la famille.
bienvenue en enfer, bon courage pour ta fiche et si surviens un manque d'inspiration n'hésite pas à demander de l'aide à satan.
/laisse sa petite carte traîner dans le coin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : VENUS IN FURS
♆ AVATAR : FLICKA
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGER L'EAU EN VIN
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL
♆ ENNUI TROMPÉ : VENDRE SON CORPS, OFFRIR SA CHAIR, DÉNUDER SON ÊTRE ET GOÛTER AU PLAISIR ENCORE ET ENCORE

(#) Mar 28 Fév 2017 - 17:14
MENTION SPÉCIALE: METEORA TU CONNAIS VIOLETT PI CRACHE-MOI DANS LA BOUCHE TU SAIS QUE ÇA M'EXCITE

vous êtes adorables, dans l'genre adorables souillés, mais j'vous aime quand même. perv comme ça c'est plus facile de vous corrompre pour des partouzes (j'crois surtout, en vrai, que ce sera vous qui allez me corrompre...) j'dis pas non What a Face
par-contre, j'me suis fais piquer mon pouvoir et j'avais commencé à bâtir babi complètement autour de ça, alors. comment dire, j'suis retombée à la case départ. Rolling Eyes si vous avez des idées ou autres, j'serais preneuse, parce que là, j'suis dans l'néant total. Laughing

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

T'ÉTAIS BELLE AVANT MAIS PLUS BELLE APRÈS
AVEC LA MORT AU CORPS T'ES PLUS BELLE QUE JAMAIS
T'ÉTAIS BELLE EN BLANC, T'ES PLUS BELLE EN SANG
T'ES PLUS BELLE EN SANG.
Revenir en haut Aller en bas
Nimrod Byquist
APOCALYPSE NOW
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 52
♆ PSEUDO : vox populi.
♆ AVATAR : mads mikkelsen.
♆ PERDITION : les prunelles dardent sur autrui un regard funeste, cherchant les fautes au fond du regard. Les fautes dévoilées pèsent dés lors sur le pêcheur, affligeant la brûlure pénitente et enchaînant l'esprit le temps d'un instant. - regard pénitent.
♆ ÉGARÉ : au fond de son verre, sujet aux infectes tentations de son existence.
♆ ENNUI TROMPÉ : chien de garde, ancien flic, il est désormais le garde-fou d'un endroit maudit, se raccrochant à quelques chimères en contaminant les esprits juvéniles qui s'égarent à ses côtés. Il est désormais juge et bourreau, l'infect a qui on donne du shérif avec une ironie joueuse.

(#) Mar 28 Fév 2017 - 17:38
(Re)coucou, mademoiselle ! perv

Concernant ton personnage, tu as des envies/idées particulières ? Tu conserverais Babi ou bien en repartant de zéro, tu veux dire avatar/pseudo/groupe, et les bases de ton personnage ?

Si tu veux on peut en parler par mp pour d'éventuelles idées.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆



Decorate my bones
Snow Ghosts ☽ Don't leave me half hanged, like the witch in the dark. This place grows colder as strong as we are. With every rope swing, I struggle for air. I know I'm breathing but is it still there ? Are you still there ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : VENUS IN FURS
♆ AVATAR : FLICKA
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGER L'EAU EN VIN
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL
♆ ENNUI TROMPÉ : VENDRE SON CORPS, OFFRIR SA CHAIR, DÉNUDER SON ÊTRE ET GOÛTER AU PLAISIR ENCORE ET ENCORE

(#) Mar 28 Fév 2017 - 18:15
je conserverais effectivement babi et la grossière base que j'ai dépeint d'elle.
(vingt-sept ans, venant d'une famille très catholique, un père et ses trois filles. babi qui décide de partir, le sac sur le dos, explorer le brésil. elle se retrouve dans le village, peut-être après avoir été égarée dans le désert. j'la voulais pas trop méchante. elle a la voix tranchante et la présence froide, mais j'imaginais un bon coeur sous ce sac d'os.)  
par-contre, le pouvoir allait surtout jouer avec ses origines niveau religion, le background du père fanatique, qui prêche la parole de Dieu devant ses fidèles. quelque chose de presque sectaire. du coup, j'essaie de trouver quelque chose d'autre qui pourrait autant venir gratter ses souvenirs, pour bien se moquer.   et puis accessoirement un métier, ce serait cool. je la vois pas nécessairement dans l'illégal. si oui, elle essaie d'humaniser le plus ce qu'elle fait.    

si tu as une/des idées, ou même un semblant d'imagine qui t'vient en tête en lisant ça, tu peux m'envoyer un mp et je te donnerais mes cuisses à croquer en échange. What a Face

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

T'ÉTAIS BELLE AVANT MAIS PLUS BELLE APRÈS
AVEC LA MORT AU CORPS T'ES PLUS BELLE QUE JAMAIS
T'ÉTAIS BELLE EN BLANC, T'ES PLUS BELLE EN SANG
T'ES PLUS BELLE EN SANG.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 40
♆ PSEUDO : pipelette
♆ AVATAR : Felix Bujo
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE MAUVAIS
♆ PERDITION : Semance rajeunissante, potion de jouvence collante et repoussante.
♆ ÉGARÉ : Le bordel pour maison, on le promène de temps à autre comme un chien qui a besoin d'air pur.
♆ ENNUI TROMPÉ : Catin du village, chouchou de Felipe.

(#) Mar 28 Fév 2017 - 19:30
Bienvenue parmi nous, j'espère que tu trouveras la bonne malédiction à donner à ce personnage qui envoie du pâté

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

The heart of a hustler
With a hustler's pain, with all a hustler's shame, the body of a lover with a masochist's brain, playing a dangerous game...©alas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 66
♆ PSEUDO : mnémosyne
♆ AVATAR : holland roden
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : elle, c'est le vice, le pêché pur. elle exacerbe vos envies qui finissent par tourner en obsession pendant quelques heures. sa présence étourdissante peu dévergondée la plus prude des femmes.
♆ ÉGARÉ : pandemonium
♆ ENNUI TROMPÉ : elle, elle a son bar où l'enseigne en néron rose grésille. elle possède le bar des vices, de l'addiction. alors que ses nymphes divertissent les joueurs, les jeux et l'alcool réduisent à néant toutes résistances. rapidement, ceux qui mettent les pieds dans son bar se retrouve sans le sou avec un pêché à assouvir.

(#) Mar 28 Fév 2017 - 20:19
Bienvenuuuuue, t'es trop joulie, on te mangerait toute crue robert J'espère que tu trouveras de nouvelles idées pour Babi et tout ange Hâte d'en savoir davantage sur la damoiselle et courage pour la fiche hihi gnah

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Do not be afraid of those who kill the body but cannot kill the soul. Rather, be afraid of the One who can destroy both soul and body in hell. — .
Matthew 10:28
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 14
♆ PSEUDO : âme à l'amère
♆ AVATAR : Louïs Rault
♆ ALIGNEMENT MORAL : LOYAL NEUTRE
♆ PERDITION : plaisir fantôme, il n'est pas là mais tu sens son souffle dans tes draps qui te caresse de part en part, qui t'attise sans feu, empreinte sexuelle après un baiser sur la joue, tu en deviendras fou/folle
♆ ÉGARÉ : du côté des boîtes d'intérim à chercher un job
♆ ENNUI TROMPÉ : fuyard

(#) Mer 1 Mar 2017 - 21:39
JVEUX TES FESSES RN !!!!
je vais essayer de chercher si t'as pas encore trouvé, tu veux un don en rapport avec l'iconographie religieuse ?
J'adore ton pseudo et je vois bien Babi dans une boucherie à retirer des intestins un truc sale qui tranche avec son physique mais bon certainement que je vrille

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 10
♆ PSEUDO : VENUS IN FURS
♆ AVATAR : FLICKA
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : CHANGER L'EAU EN VIN
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL
♆ ENNUI TROMPÉ : VENDRE SON CORPS, OFFRIR SA CHAIR, DÉNUDER SON ÊTRE ET GOÛTER AU PLAISIR ENCORE ET ENCORE

(#) Ven 3 Mar 2017 - 18:57
merci à vous lyra et ninõ perv
j'ai finalement trouvé toute l'inspiration dont j'avais besoin pour babi

YLESS MON AMOUR
JE TE RÉSERVE MON CUL TU CROYAIS QUOI
finalement babi changera l'eau en vin, c'est pratique et sympa comme pouvoir. elle pourra se saouler quand elle voudra, si c'est pas beau la vie. siffle mon dieu, cette image. la peau de lait qui contraste avec toute l'hémoglobine, son corps dans un bain de sang, ses doigts qui ramassent les tripes au sol. je rêve d'écrire ça.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

T'ÉTAIS BELLE AVANT MAIS PLUS BELLE APRÈS
AVEC LA MORT AU CORPS T'ES PLUS BELLE QUE JAMAIS
T'ÉTAIS BELLE EN BLANC, T'ES PLUS BELLE EN SANG
T'ES PLUS BELLE EN SANG.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» j'ai une ballerine au cœur (prisca)
» Qu'est ce que tu vas répondre ?? :D
» L'alcool rend les autres intéressants [Pv]
» Shika Takara ♥ [Terminé]
» J'ai rêvé que j'étais une ballerine et que je passais toute ma vie à danser avec la légèreté d'un papillon [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES-
Sauter vers: