N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

(pius) le premier qui tombe amoureux a perdu

 :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 64
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DANIEL RADCLIFFE.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : AIMANT À CONFESSIONS. LES SOMBRES SECRETS SE MURMURENT À SON OREILLE SANS QU’IL N’AIT RIEN DEMANDÉ.
♆ ÉGARÉ : À GENOUX POUR LA PRIÈRE.
♆ ENNUI TROMPÉ : VICAIRE. LA CROIX AUTOUR DU COU ET LES MAINS JOINTES. LE COL BLANC ET LA ROBE NOIRE, LA FAÇADE DU SAINT POUR PARDONNER AUX AUTRES, MAIS TOUTES LES PRIÈRES PSALMODIÉES NE RÉPARERONT PAS SA VERTU ÉTIOLÉE.

(#) Dim 25 Déc 2016 - 20:01
pius do nascimento
Cent fois, cent fois, cent fois, j'en répète l'aveu, J'aime ! Et Dieu mes torture, et voici mon blasphème, Voici ma frénésie et mon hurlement : j'aime ! J'aime, à faire trembler les cieux ! - Quoi ! c'est en vain ! Oh ! c'est là l'inouï, l'horrible, le divin
VICTOR HUGO ▲
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ Do Nascimento. Divin enfant de l’hiver. Sans les rois mages pour l’accueillir, ni même Joseph ou même Marie. Rien d’autre qu’une pauvre couverture en attendant l’étreinte rassurante d’une nonne. Quel monstre est assez cruel pour abandonner un nouveau-né le matin de Noël ? Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Pió. Couinement de petit oiseau. Jolie chose fragile aux ailes abîmées. Grands yeux trop doux baignés de larmes. Gamin éduqué entre les bancs de l’église, la Bible susurrée en guise d’histoire le soir, la Bible murmurée dans les prières au petit matin. Le latin qui s’impose, vieille langue majestueuse, mère de toutes les autres. Ce sont les grandes figures, papes de blanc et de rouge, aux dorures infinies. Pius, l’enfant devenu grand. C'était mieux avant ♆ Vingt-sept plaies sur la peau nacrée. Vingt-sept prières dans la journée qui s’allonge. Première Bouffée d'air ♆ São Paulo, la belle. São Paulo, la sale. Deux revers d’une même pièce. Encore un autre orphelin, rien d’autre qu’un triste chiffre dans une colonne de journal, un pourcentage, une statistique même, comme toutes les autres erreurs humaines. Papa et Maman ♆ Inconnus au bataillon. Pauvresse au sein nu, catin sans le sou, mégère cruelle qui n’a que faire d’une bouche en plus à nourrir. Capitaine véreux qui laisse une famille à chaque port, monstre aux mains baladeuses, tatouages encrés et crâne rasé. Pius ne s’en est jamais soucié. Dans mon lit ♆ Garçon confus, désirs refoulés, garçon sage, l’amour du Christ avant celui des hommes. Et pourtant, le regard s’égare à travers les robes noires. Alors le trouble grandit et les pensées se perdent aussi. Pius ne veut pas se ranger dans une case, se mettre une étiquette dessus, de s’enfermer dans une cage. C’est plus facile de se cacher derrière le col blanc, le grillage des confessions et prétendre au célibat. Degré de solitude ♆ Il devrait n’avoir d’yeux que pour Dieu, le grand barbu caché dans les cieux. Mais Pius est amoureux, le cœur dingue et les mains moites, sans jamais savoir lui dire non. Pourtant le matin, quand il se réveille dans ses bras, Pius est juste bêtement heureux parfois. Tromper l'ennui ♆ Enfant de dieu égaré. La croix autour du cou et les mains jointes. Le col blanc et la robe noire, la façade du saint pour pardonner aux autres, mais toutes les prières psalmodiées ne répareront pas sa vertu étiolée. Fanatisme déclaré ♆ La croix qui pend autour du cou, le Christ est mort pour ses péchés. Bon catholique aux secrets bien cachés. la Vraie Famille ♆ Il fut un temps où il était un parmi d’autre, un enfant parmi les frères et sœurs aux doigts un peu voleurs. Premier gamin sous l’aile de leur père, privilégié sur bien des aspects, il leur a pourtant préféré un autre, délaissant la famille en morceaux derrière lui. Tombé dans le trou à rat ♆ C’est presque comme s’il n’avait connu que ça, élevé dans la poussière, à respirer la misère. Et pourtant, il se souvient parfois de la vie avant, de l’église dans laquelle il a grandi, de la grande ville qui s’offrait à lui lorsqu’il se faufilait à travers les interdits. Seulement, quinze ans c’est long et les souvenirs de l’âge tendre s’effacent, emportés avec le sable.  La nouvelle famille ♆ Clochard. Éternelle brebis égarée, tiraillé entre ses aspirations angéliques et ses désirs trop humains.
L'ANGE DÉCHU
(AGNEAU PERDU) Garçon fragile, petite chose, proie facile. Pius pourrait tout aussi bien se promener avec une cible sur le dos. Arpentant les rues entre les quolibets et les railleries, évitant au mieux chacun des mécréants courant après sa vertu, les grosses brutes qui lui ferait perdre son visage innocent. Pius n’a que ses jambes pour courir et ses mots pour se protéger. Mine de connaissances sombres qui aurait fait des ravages entre de mauvaises mains, Pius n’en a besoin que pour survivre les lèvres à jamais closes des sombres confidences faites à son oreille. (MASOCHISME) Le plaisir dans la douleur, le contrôle abandonné, le bâton tendu pour se faire battre. La peau nacrée se couvre vite de marques au gré des envies grondantes des entrailles. Une échappatoire pour sa culpabilité, la lumière au bout du couloir, son destin remis entre d’autres mains. C’est la liberté, la laisse autour du cou, en lieu du collier blanc qui y repose normalement. (PERSONNALITÉ HISTRIONIQUE) Garçon troublé, besoin d’attention exagéré. Envie perpétuelle de se retrouver au centre des regards. Livre ouvert aux émotions écrites sur son front, presque théâtral dans ses gestes parfois. Parfois séducteur malgré lui, plus tactile que la raison voudrait, seulement pour s’accaparer leur champ de vision et conquérir leurs esprits. Pourtant Pius ne s’intéresse pas à eux, il provoque mais s’étonne quand le feu s’allume, décampe tel un lâche aux premières étincelles, clame l’innocence et accuse parfois des attaques. Risques inutiles qui se retournent sans cesse contre lui. Incapable de s’arrêter, de se cantonner au décor, de rester dans l’ombre.
LE DÉMON EXPIÉ
Ego te absolvo a peccatis tuis in nomine Patris, et Filii, et Spiritus Sancti. Amen. Petit oiseau tombé du nid. Les traits sublimés d’innocence. La main qu’on aimerait lui tendre pour le protéger, offrir un abri contre les vices et les viciés, pour espérer qu’il nous sauvera avec lui lorsque le seigneur le rappellera aux cieux. Cette envie qui tiraille les entrailles, irrite la gorge et fait trembler les lèvres. Tous les secrets si longtemps enfouis, cachés dans des petites boites prenant la poussière dans les bas-fonds de l’esprit. Toutes les horreurs commises, en images sanglantes et détails salaces, qui s’entassent soudain entre les lèvres. Les mots qui se murmurent parfois avant même que le cerveau ne réalise. Confidences qu’on glisse à l’oreille du petit prêtre, sans qu’il n’ait rien demandé. Et l’ange écoute, les joues parfois teintées de vermillon, les traits souvent un peu mortifiés, pourtant il pardonne toujours à la fin contre une petite pénitence. C’est un poids qui se soulève de la poitrine, l’air qui entre soudainement un peu mieux dans les poumons. Les secrets s’accumulent, sombres et sales, visqueux ou honteux. Pius connaît les vices de tout le village, seulement, ses lèvres à lui restent à jamais scellés, au grand soulagement de beaucoup et au plus grand dam d’autres.
LES GRIFFES DU DIABLE
Pour le masochiste manipulateur, il ne suffit pas que lui-même soit malheureux ; il faut encore que les autres le soient. Chaleur cuisante, étouffante. La sueur qui glisse le long des dos, l’habit noir tel un four autour de son corps frêle. Combien de fois les doigts se glissent dans son col blanc pour le desserrer dans la journée ? Combien de fois l’esprit rêvasse d’une bonne douche froide alors que le curé récite la Bible ? Village de vermines, d’âmes en perdition se vautrant dans leurs vices, tellement de boue dans leurs pupilles qu’ils ne verraient pas la lumière de Dieu si elle les éclairait droit dans les yeux. Elle n’est pas à sa place, la brebis égarée au milieu de tous les prédateurs aux crocs acérés, leurs yeux sombres pétillants d’envie de venir la dévorer. Pourtant Pius ne déteste pas son patelin bourré de défauts, son petit morceau d’enfer, damné par le Malin lui-même. Il n’en veut pas à son paternel d’adoption pour s’être perdu entre les dunes et les lagons bleus jusque dans l’antre du Diable. Seulement, il ne se souvient plus que l’herbe est plus verte ailleurs, que le ciel est plus bleu et les voisins sont plus gentils. Pius ne connaît plus que la poussière, la chaleur qui fait coller ses vêtements au corps et l’angoisse qui tiraille l’estomac dès que le soleil se couche et que les monstres s’éveillent.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ Lydie toujours.   Pseudo pas beau ♆ AMIANTE encore. Nombre d'hivers endurés ♆ Deux décennies. Pierre précieuse préférée ♆ Mon cœur. haha.  Compagnie de voyage ♆ Un murmure divin. Mot doux ♆ C’est toujours meilleur quand c’est toi qui l’a fait. Degré d'addiction ♆ Beaucoup trop. Tête de cochon ♆ Harry Potter. Remerciements ♆ bannière de moi sur tumblr, avatars de SWAN & MORPHINE Mot d'amour en plus ♆ (polarbear)
douleur plaisante
Pater noster qui es in caelis,
sanctificetur nomen tuum.
Adveniat regnum tuum.
Fiat voluntas tua,
sicut in caelo et in terra.

Vision brouillée, larmes chatouillant les pupilles, quelques perles roulent sur les joues pour dégringoler et se fondre dans l’habit noir. Vermillon délicat des joues brûlantes, malgré la pratique incessante, malgré les années qui s’écoulent, il demeure un livre ouvert à qui voudra bien l’effeuiller. Les griffes se resserrent dans sa chevelure corbeaux, mèches folles qui s’éparpillent avec l’effort. Comme si l’adolescent n’existait qu’à la seule force de la pogne de son seigneur qui n’est point aux cieux. Bouche pleine, poumons vides, l’estomac gronde et la gorge veut protester, mais la voie reste obstruée. Secondes en suspens, suppliques silencieuses qui se murmurent à travers ses pleurs. De l’autre côté du grillage, des paroles de croyants, toujours les mêmes et leurs fautes sans histoires, leurs vices sans couleur et leurs désirs plats. Pourtant, la voix semble si loin, les mots se mélangent, l’oreille se fait sourde, Pius n’a d’yeux que pour le sourire sale qui le surplombe. Toute son attention pour ce sexe entre ses lèvres empourprées, contre sa langue, qui s’enfonce jusque dans sa gorge. Grognement étouffé pour ne point trahir l’activité obscène, l’acte de blasphème au sein même de la demeure du Christ. La chaleur familière du liquide salée dans ses papilles, nettoyé jusqu’aux dernières gouttes d’une langue gourmande. Juste à temps pour donner la pénitence habituelle et prononcer le pardon, tandis que sa propre culpabilité ne cesse de s’alourdir dans ses entrailles. Les larges pans de sa robe sombre pour dissimuler les signes concrets de sa propre appétence. Un appétit immense, trop souvent laissé sur sa faim, à toujours vouloir plus, plus vite, plus fort, plus mal encore.


Cauchemars peuplant ses nuits, conscience tourmentée, flammes de l’enfer qu’il sent danser sous ses pieds. Pendu pour son terrible vice de la luxure, pour ses mensonges au seigneur, pour la trahison de sa promesse. La punition a sans doute débuté, prison aux murs invisibles, brebis sans défense enfermée au milieu des fauves. Les ravages sont là, famille brisée, deux frères liés qui ne se supportent plus, rancœur profonde, l’un pour son cœur en morceaux et l’autre pour son membre estropié. Guerre gelée ou ni l’un ni l’autre ne veut plus reconnaître l’existence de son adversaire. Et Pius, nœud du problème malgré lui, choix terrible à l’origine de la déchirure. Il aurait mieux fait de rester seul à jamais, avec pour seul confort l’étreinte de Dieu. Alors peut-être qu’il n’aurait pas cette masse qui pèse sur son corps, tord ses entrailles, peut-être qu’il pourrait regarder Altair de nouveau dans les yeux. Seulement, il n’arrive pas à lui dire non, refuser ses caresses, garder ses cuisses fermées, ne sait pas comment éteindre ses passions enflammées. Alors Pius a cessé de lutter, il a baissé les bras, plié les genoux, pour se laisser consumer. Peut-être qu’il se pardonnera un jour, peut-être que Dieu lui pardonnera plus tard.



Panem nostrum quotidianum da nobis hodie,
et dimitte nobis debita nostra sicut,
et nos dimittimus debitoribus nostris.
Et ne nos inducas in tentationem,
sed libera nos a malo.
Amen.


♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

in partibus infidelium
Revenir en haut Aller en bas
Noche Lampião
NIGHTMARE BASTARD
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 145
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : ANDY BIERSACK.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : MORPHÉE DES CAUCHEMARS. IL LUI SUFFIT DE CONNAITRE VOTRE VISAGE, D'Y PENSER TRÈS FORT OU DE VOUS AVOIR SOUS SES YEUX AFIN DE HANTER VOS NUITS PAR DE MAUVAIS RÊVES. EN CONTRE PARTIE, A L'ORIGINE INSOMNIAQUE, IL NE PEUT PLUS DORMIR.
♆ ÉGARÉ : AU SEIN DE TES SONGES LES PLUS PROFONDS.
♆ ENNUI TROMPÉ : VOLEUR AUX DOIGTS AFFÛTÉS, AU RICTUS AMUSÉ. EMMERDEUR DEPUIS LES HAUTEURS, GAMIN MOQUEUR A LA LANGUE BIEN PENDUE.

(#) Dim 25 Déc 2016 - 22:43
Piou piou intense

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Cut through the clouds with the speed of a demon, I am as I was as I will be. Oh ! Ah ha ha ha ! What a sensation, what a sensation, can you feel it ? Can you see what I see ? Intruder, I always came uninvited, the hunt has begun and soon you'll be bleeding — .
stare at the night sky, ignited
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 64
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DANIEL RADCLIFFE.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE BON
♆ PERDITION : AIMANT À CONFESSIONS. LES SOMBRES SECRETS SE MURMURENT À SON OREILLE SANS QU’IL N’AIT RIEN DEMANDÉ.
♆ ÉGARÉ : À GENOUX POUR LA PRIÈRE.
♆ ENNUI TROMPÉ : VICAIRE. LA CROIX AUTOUR DU COU ET LES MAINS JOINTES. LE COL BLANC ET LA ROBE NOIRE, LA FAÇADE DU SAINT POUR PARDONNER AUX AUTRES, MAIS TOUTES LES PRIÈRES PSALMODIÉES NE RÉPARERONT PAS SA VERTU ÉTIOLÉE.

(#) Lun 26 Déc 2016 - 10:13
j'suis pas un petit oiseau oh meh

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

in partibus infidelium
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 2
♆ PSEUDO : DENFERT.
♆ AVATAR : TOM HIDDLESTON.
(#) Lun 26 Déc 2016 - 11:52
mon petit pius tout doux et tout fluffy.
y paraît que l'église baise les enfants de Dieu. gnah tu crois qu'il faut que je me renomme vite alors? pedo

bah les pattes noche. il est à moi, rien qu'à moi.
-colle sa sale patte valide un peu partout-
vivement demain matin. niark

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

HALF-MAN

Revenir en haut Aller en bas
Noche Lampião
NIGHTMARE BASTARD
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 145
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : ANDY BIERSACK.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : MORPHÉE DES CAUCHEMARS. IL LUI SUFFIT DE CONNAITRE VOTRE VISAGE, D'Y PENSER TRÈS FORT OU DE VOUS AVOIR SOUS SES YEUX AFIN DE HANTER VOS NUITS PAR DE MAUVAIS RÊVES. EN CONTRE PARTIE, A L'ORIGINE INSOMNIAQUE, IL NE PEUT PLUS DORMIR.
♆ ÉGARÉ : AU SEIN DE TES SONGES LES PLUS PROFONDS.
♆ ENNUI TROMPÉ : VOLEUR AUX DOIGTS AFFÛTÉS, AU RICTUS AMUSÉ. EMMERDEUR DEPUIS LES HAUTEURS, GAMIN MOQUEUR A LA LANGUE BIEN PENDUE.

(#) Lun 26 Déc 2016 - 17:48
Tss je te laisse le piaf (désolé Pius c'est ton nouveau surnom pedo ), il m'intéresse pas cet enfant de dieu :pff:

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Cut through the clouds with the speed of a demon, I am as I was as I will be. Oh ! Ah ha ha ha ! What a sensation, what a sensation, can you feel it ? Can you see what I see ? Intruder, I always came uninvited, the hunt has begun and soon you'll be bleeding — .
stare at the night sky, ignited
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 40
♆ PSEUDO : pipelette
♆ AVATAR : Felix Bujo
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE MAUVAIS
♆ PERDITION : Semance rajeunissante, potion de jouvence collante et repoussante.
♆ ÉGARÉ : Le bordel pour maison, on le promène de temps à autre comme un chien qui a besoin d'air pur.
♆ ENNUI TROMPÉ : Catin du village, chouchou de Felipe.

(#) Mer 28 Déc 2016 - 19:35
J'ai ... perdu. russe

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

The heart of a hustler
With a hustler's pain, with all a hustler's shame, the body of a lover with a masochist's brain, playing a dangerous game...©️alas.
Revenir en haut Aller en bas
Felipe Da Silva
BEAST OF LUST
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 262
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : PEDRO PASCAL.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE NEUTRE
♆ PERDITION : LE NOMBRE D'INDIVIDUS AVEC QUI VOUS AVEZ COUCHÉ TOUT AU LONG DE VOTRE VIE S'AFFICHE SUR VOTRE MAIN ET SEULES SES PUPILLES LE VOIENT.
♆ ÉGARÉ : AU BORDEL, ENTRE TES CUISSES, PROCHE DE LA DEMEURE DU DIABLE.
♆ ENNUI TROMPÉ : GÉRANT DU BORDEL DE SÃO POEIRA, PROSTITUÉ QUI DÉCIDE AVEC QUI IL ÉCARTERA LES JAMBES OU QUI LES ÉCARTERA POUR LUI, BRAS MUSCLÉ QUI DÉFEND SON TERRITOIRE ET SES PROTÉGÉ(E)S.

(#) Mer 28 Déc 2016 - 22:56
Perdu avec moi ? Cunnilingus

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

You had just begun to explore the dark, our funeral pyre and we are here to revel forevermore. You just had to know all about the world but you will never know. The world is on fire and you are here to — .
stay and burn with me
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 115
♆ PSEUDO : DENFERT.
♆ AVATAR : MICKEY MOUSE.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ ENNUI TROMPÉ : GÊNEUR À TEMPS PLEIN, LE LEGS QUI MOISI DANS UNE CHAMBRE FORTE, ÉPARGNÉ JUSQU'À CE QUE LES RENNES SOIENT REFILÉES DES POGNES DE PAPA AUX SIENNES BIEN QUE LES BIFTONS SOIENT DÉROUTÉES DE TOUTE VALEUR. CABALE QU'IL DOMINE AVEC LUI, EMPIRE ORGIASTIQUE QU'ON LUI OFFRE COMME UN CŒUR SUR UN PLATEAU D'ARGENT. NON, DÉFINITIVEMENT BELPHEGOR, EMMERDEUR LÉGATAIRE D'UNE HÉGÉMONIE SOUILLÉE NE SE CHAGRINE PAS DE SES UNIQUES AFFAIRES.

(#) Mer 11 Jan 2017 - 13:07


gnah à ce que je vois on passe du temps à genoux et pas seulement pour prier ton petit dieu.
pedo va falloir que tu portes des genouillères bientôt. niark

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Tomber amoureuse c'est comme tomber d'un lit, on tombe!
» Le premier qui tombe à l'eau a perdu... || Daphnée - Peter J. - Peter S. ||
» Après ses cours / PV Alix
» Infiltration navale [Gray + Juvia]
» (M) Michael Fassbender - un professeur qui tombe amoureux d'une serdaigle [reserve]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES-
Sauter vers: