N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

ANOTHER STRANGER ME (ANDREJ)

 :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Andrej Breznik
DRUNK DREAMER
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 143
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : TRAVIS FIMMEL.
♆ ALIGNEMENT MORAL : NEUTRE NEUTRE
♆ PERDITION : ABSORPTION IMPRÉVISIBLE ET INCONTRÔLABLE DE VOS SOUVENIRS PAR UN SIMPLE TOUCHER, UN CONTACT PHYSIQUE. PLUS VOUS ÊTES PROCHE (FAMILIER) DE LUI, PLUS LES RESSENTIS SONT INTENSES.
♆ ÉGARÉ : IVRE MORT DANS LE CANIVEAU.
♆ ENNUI TROMPÉ : AUPARAVANT ASSISTANT-MÉDECIN LÉGISTE, IL A VU PAS MAL D'HORREURS DURANT SON ANCIEN JOB. SA PERTE DE MÉMOIRE L'A AU MOINS SOULAGÉ DE CE POIDS POUR L'INSTANT. DÉSORMAIS IL MANDE, SE LAISSE EMBARQUER DANS DES SITUATIONS TORDUES POUR AVOIR SON ALCOOL OU SA DROGUE.

(#) Ven 9 Déc 2016 - 22:20
andrej breznik
Beaten down, dominated by its sound, growing deep within my head. Softly dying, it's soul is shed, eating me all up inside. This finds everything I hide. Living my life horrified, nothing will keep this pacified and out my life. Does nobody know I'm insane ?
INSANE, KORN ▲ CLIQUE
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ Breznik, part d'une identité égarée, fraîchement rattachée à sa vie d'antan. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Andrej, l'infortune est le quotidien de l'homme tellement accoutumé à celle-ci qu'il ne saurait plus subsister sans. C'était mieux avant ♆ Trente-six années passées à encaisser les coups foireux du destin. Première Bouffée d'air ♆ Un cinq avril au sein de la magnifique capitale qu'est Ljubljana, sorti du ventre de sa génitrice seulement huit minutes après son frère jumeau. Papa et Maman ♆ Slovène dans le sang, sa patrie abandonnée. Égarée depuis de nombreuses années. La nationalité Américaine qui lui colle à la peau. Dans mon lit ♆ Asexuel, il est en mesure de coucher avec une personne mais sans satisfaction personnelle ni sexuelle. Biromantique, son attirance romantique est belle et bien présente autant pour les hommes que les femmes. Degré de solitude ♆ Marié à ses bouteilles d'alcool. Tromper l'ennui ♆ Auparavant assistant-médecin légiste, il a vu pas mal d'horreurs durant son ancien job qui l'ont profondément marqué et affecté. Sa perte de mémoire a au moins eu ça de bon qu'elle l'a soulagé de ce poids. Pour combien de temps encore c'est autre chose... Désormais à la rue, il mande, se laisse embarquer dans des situations tordues pour avoir son alcool ou sa drogue. Fanatisme déclaré ♆ Nullement embrigadé dans une religion pour le moment. L'esprit est malléable à souhait, si conciliant face aux influences externes. la Vraie Famille ♆ Aucune appartenance à un gang. Tombé dans le trou à rat ♆ Deux semaines qu'il s'est égaré en compagnie de son jumeau dans la cage au fauves. La nouvelle famille ♆ Clochard.
L'ANGE DÉCHU
I WALK THESE STREETS, I CREEP AND I FALL, OH YEAH. I'M FINE, SOMEBODY CHECK MY BRAIN Le crâne injurié, la mémoire écorchée. Vive. Les souvenirs de Andrej sont égarés contrairement à sa véritable nature mêlant curiosité et aventure. L'exploration, sa grande passion ainsi que son passe temps quotidien en compagnie de son jumeau lorsqu'ils étaient encore deux jeunes bambins ignorants en Slovénie. Dans une autre vie saine loin des rapaces qu'ils ont dû affronter à leur arrivée aux Etats-Unis, désormais à Saõ Poeira. Néanmoins Andrej a toujours eu un côté beaucoup trop malléable dont il ne s'est jamais détaché même après son amnésie. Le Slovène est plus facilement influençable qu'on ne le pense à première vue, maintenant probablement plus qu'auparavant.

En parallèle Andrej est un fouineur né. Constamment à mettre le nez au sein d'affaires qui ne le concernent pas quitte à s'attirer pas mal d'ennuis derrière. Encore plus dans son cas. Car en toute franchise monsieur est comparable à un tas d'excrément attirant un bousier, à un pot de miel attirant guêpes et abeilles. La poisse lui colle à la peau depuis sa naissance. Ça aurait pu être son jumeau mais non, c'est tombé sur lui. Condamné à se mettre dans toutes sortes de situations des plus soft au plus mortelles. La faucheuse a déjà failli l'emporter à maintes reprises au fil de son existence. C'est un exploit qu'il soit encore sur pied après tout ça, surtout après son dernier gros accident en date.

Andrej aime énormément l'alcool. Beaucoup trop pour son propre bien. Dès lors qu'il a touché à son premier verre, il ne s'est jamais arrêté mais abuse clairement depuis quelques temps. Depuis sa perte de mémoire. Il en ressent le besoin presque vital, ce qui n'arrange rien à son état, ce qui l'aggrave même, mais d'un autre côté le Slovène n'a aucune envie de se souvenir de sa vie passée. Il souhaite empêcher ses brides de souvenirs de devenir encore plus fréquentes jusqu'à ce que tout lui revienne en tête. Pour le moment il n'en a eu que quelques-unes très éprouvantes qu'il noie dans la boisson. Qu'on vienne lui dire un truc, il s'en moque, il nie tout en bloc.

Il faut néanmoins savoir qu'en règle général, Andrej n'est pas difficile à vivre. Il mange de tout et ne sera jamais le type aux multiples habitudes alimentaires bien chiantes. Sa gourmandise, il la compense avec un peu d'activité physique lorsqu'il n'est pas trop occupé à boire ou à paresser dans un coin, l'un de ses grands défauts. Un flegme qui contraste avec ses envies d'explorations. Pour en revenir à la nourriture, il y a malgré tout un soucis avec lui. Andrej est constamment de mauvais poil lorsque son ventre cri famine pendant un moment et qu'il n'est pas en mesure d'assouvir immédiatement sa faim. A part ça, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.
LE DÉMON EXPIÉ
I feel it calling, I feel it holding me, it's taking everything I love away from me. I feel it ripping, I feel it scarring me, this shit has made me blind to all reality Malédiction. Mauvais coup du destin. Le malin doit bien ricaner depuis son piédestal, à observer Andrej se dépatouiller avec le pouvoir qu'il lui a foutu entre les mains. Tandis que ses propres souvenirs sont égarés et qu'il ne souhaite pas les récupérer, ce sont ceux des autres qui viennent hanter son esprit. Il suffit que ne serait-ce qu'une partie de son corps entre en contact avec celle d'une autre personne, allant de la poignée de main à la bousculade dans la rue. Ensuite, c'est imprévisible. Soit par miracle, il ne se passe rien, soit une mémoire spécifique de cette personne s'insinue au sein de son esprit. Et encore une fois, c'est incontrôlable. Andrej n'est pas en mesure de choisir le type de souvenir. Positif ou négatif... Doux ou tourmenté. Toutes les émotions de celui-ci viennent l'envahir un instant. Plus la personne est proche de lui, plus c'est intense. Alors la première fois qu'il en a eu l'expérience, comme il s'agissait de son jumeau, ce n'était pas bien agréable. Ça aurait pu l'être si le souvenir était plaisant. A la place, l'amnésique s'est vu à travers les yeux de Adem à son chevet durant son coma. Très perturbant. Immédiatement, une sensation de malaise l'a envahi et lorsque une expérience similaire s'est reproduite plus tard, il a compris qu'il ne s'agissait pas de lui ou de son frère. C'était la mémoire de quelqu'un d'autre qu'il ne connaissait pas et nettement plus supportable. Pourtant à chaque fois, ça met un bordel pas possible dans sa tête. Alors la solution qui se présente à lui est encore une fois toute trouvée. Alcool. Falsida. Il tente également d'éviter les contacts directs avec autrui lorsque c'est possible. Inutile de tenter le diable...
LES GRIFFES DU DIABLE
I have a long long day so tonight I need a drink, and don't ask why I don't wanna think Un nid à vipères. Une cage à fauves où il ne demeure rien d'autre qu'une vulgaire brebis. L'unique chose qu'il apprécie au sein de ce village, c'est le peu d'habitants qui contraste énormément avec New-York et si ses souvenirs étaient encore intact, cela lui rappellerait un peu celui de son enfance. Avec certes un décor et des personnes bien différentes mais une base similaire. La verdure, entre deux chemins de sable, est une vraie bénédiction. Plus de béton, enfin un minimum de nature loin de la pollution d'une grande ville. Finalement le réel problème provient des personnes logeant ici, de la terreur qui y règne, des charmes maléfiques qui y subsistent. Mais c'est un piège. Une fois entré, impossible d'y ressortir, lui ainsi que son jumeau l'ont maintenant assimilé. Depuis quelques jours, en plus de l'alcool, Andrej a trouvé un bon moyen de se changer les idées. De chasser les côtés sombres de la vie, de voir d'un meilleur œil Saõ Poeira : une drogue nommée la Falsida qui lui ronge déjà le cerveau. L'amnésique développe une accoutumance en cachette. Pour le moment, il s'en procure dans le dos de son jumeau.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ Nathan.   Pseudo pas beau ♆ nagron. Nombre d'hivers endurés ♆ Vingt-et-un ans. Pierre précieuse préférée ♆ Merde. Compagnie de voyage ♆ Merde. Mot doux ♆ Merde. Degré d'addiction ♆ T'as qu'à aller voir sur mes deux autres fiches, je suis accro Tête de cochon ♆ Travis Fimmel. Remerciements ♆ Bannière trouvée sur tumblr, avatars de SHIYA Mot d'amour en plus ♆ En général je réponds merde, ça colle avec tout.
Here comes the real me,
i didn't know
I'm out here, ready to blow my head off. I hurt so bad inside. I wish you could see the world through my eyes, each day is the same. I just wanna laugh again. Live again. Feel like a whore, a dirty whore. Courir dans les pâturages frais jusqu'à en perdre haleine, remplir ses poumons d'un air sain, s'émerveiller d'un rien. La belle vie tend chaleureusement les bras aux jumeaux au sein de la ferme de leur mère. Faute d'un père inconnu au bataillon qui n'est pas resté, cette dernière les éduque seule : d'une part usée par le travail que cela demande en plus de la ferme mais surtout avec toute la joie du monde d'avoir deux bambins en bonne santé. Andrej et Adem. Complices jusqu'à l'os, aventuriers usant de leur imagination afin de créer leurs propres jeux. Leurs rires sont tellement sincères et puissants qu'ils doivent au moins résonner jusqu'aux cieux. Ce n'est qu'à l'aube de leur dixième année que les rires sont remplacés par un silence pesant dissimulant leur chagrin. Une génitrice emportée bien trop tôt par la maladie, leur terrain de jeu qui leur est arraché au même titre que leur pays si cher à leurs yeux. Ils sont tous deux envoyés au sein de la seule famille qui leur reste : leur tante et son époux logeant à New-York, aux Etats-Unis soit pratiquement à l'autre bout du monde. Une page, au lieu de se tourner, se déchire. L'amertume se dessine sur leurs traits face à cette immense ville se présentant à eux. Un dépaysement complet qu'ils ne sont pas encore prêts à affronter, excepté peut-être concernant Adem. Mais Andrej, lui, reste accroché à ses souvenirs. A sa nostalgie qui le ronge une bonne partie de son enfance avant l'entrée dans le monde des adultes.

New-York et ses hauts buildings, New-York et sa population débordante. Les années se sont écoulées et Andrej est forcé de se faire une raison en se concentrant sur ses études. C'est une vipère qui lui a soufflé à l'oreille la branche au sein de laquelle il se sentirait le plus à l'aise. Crédule, il l'a écouté et continue jusqu'à atteindre son objectif du moment : assistant d'un médecin légiste. C'est à cet instant que l'horreur du métier se présente enfin sous ses pupilles encore bien trop innocentes. Loin d'être préparé, il assiste à la venue de multiples cadavres passant de jeunes fillettes abusées puis assassinées jusqu'aux seniors emportés par la maladie. A chaque fois, il s'occupe de ces corps sans vie en connaissance de leur histoire derrière. De plus en plus, il se renferme sur lui-même et renforce sa consommation d'alcool. Celle-ci n'est pas encore à un point critique pour que son entourage s'inquiète mais la plupart ne sont pas dupes et remarquent le changement chez Andrej. Notamment Adem qui lui, s'inquiète vraiment.

Sale, des horreurs plein la tête, cette grande ville étouffe de nouveau le jeune homme. Une sensation vive, si importante qu'il ne l'avait pas ressenti depuis des années. Cela lui remémore son arrivée ici en compagnie de son jumeau après avoir quitté leur terre natale. Au tour maintenant de la nostalgie de faire son grand retour. Néanmoins, dans le cas de Andrej, deux problèmes en cachent bien souvent au moins un autre. En l'occurrence son meilleur ami. Lors d'une soirée bien arrosée entre ce dernier, la fiancée de ce dernier ainsi que Andrej, tout tourne au cauchemar. Une dispute éclate, l'ami s'emporte et se retrouve accidentellement responsable de la mort de sa promise. Le sang sur les mains, l'angoisse accaparant tout son être, il demande à Andrej de l'aide afin de le couvrir. Ce à quoi le Breznik rétorque qu'il est incapable de lui promettre quoi que ce soit, le crime est bien trop important. Son meilleur ami, paniqué, l’agresse alors d'un violent choc au crâne en s'enfuyant par la suite la queue entre les jambes. L'imaginant agonisant et bientôt décédé comme la fiancée étalée sur le sol. Raté. Presque. Après une année dans le coma, Andrej se réveille amnésique, la mémoire éclatée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Prolongation de contrat RFA - Andrej Meszaros
» LOU-SWAZIK LYZLOV ☼ ANDREJ PEJIC.
» E. CERENA VERSACE ► andrej pejic
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» zoya marjane tajadod || a stranger in the city

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES-
Sauter vers: