N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

SOME OF THEM WANT TO GET USED BY YOU (NOCHE)

 :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Noche Lampião
NIGHTMARE BASTARD
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 145
♆ PSEUDO : NAGRON.
♆ AVATAR : ANDY BIERSACK.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : MORPHÉE DES CAUCHEMARS. IL LUI SUFFIT DE CONNAITRE VOTRE VISAGE, D'Y PENSER TRÈS FORT OU DE VOUS AVOIR SOUS SES YEUX AFIN DE HANTER VOS NUITS PAR DE MAUVAIS RÊVES. EN CONTRE PARTIE, A L'ORIGINE INSOMNIAQUE, IL NE PEUT PLUS DORMIR.
♆ ÉGARÉ : AU SEIN DE TES SONGES LES PLUS PROFONDS.
♆ ENNUI TROMPÉ : VOLEUR AUX DOIGTS AFFÛTÉS, AU RICTUS AMUSÉ. EMMERDEUR DEPUIS LES HAUTEURS, GAMIN MOQUEUR A LA LANGUE BIEN PENDUE.

(#) Dim 13 Nov 2016 - 22:33
noche lampião
You don't know now who you are, you don't know now what love is for. The mirror face you see is strange, there's no one here to share your pain. Knock knock let me in, let me be your secret sin. Knock knock, knock knock, knock knock, let me in.
LABYRINTH, OOMPH ▲ CLIQUE
L'ÂME ÉGARÉE
Héritage Infortuné ♆ Lampião, le bambin voulait absolument porter le même nom que son père d'adoption. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Noche, oh nuit, douce nuit. Les ténèbres convoqués qui dissimulent bon nombre de débauches. C'était mieux avant ♆ Vingt-et-unes années passées à dérober vos sourires, vos précieux, et accessoirement à vous ridiculiser. Première Bouffée d'air ♆ Une soirée aux alentours de Saõ Poeira. Au Brésil. Le reste est égaré si bien que son anniversaire n'est jamais souhaité le même jour. Il décide parfois que ce sera le dix-sept mai, d'autres fois le premier octobre, ou bien il oublie totalement et s'en moque. Papa et Maman ♆ Les vrais géniteurs sont enterrés depuis longtemps, son enfance a été bercée par un autre. Peut-être maman était elle Espagnole et papa Brésilien... Cela n'a plus aucune importance. Dans mon lit ♆ Les courbes masculines, encore et encore, se moquant bien de l'âge ou des vices cachés qu'elles dissimulent. Il n'a connu que ça depuis sa majorité sexuelle sans jamais avoir envie d'aller essayer de l'autre côté de la barrière. Vous pourriez en revanche lui amener un cadavre qu'il trouverait probablement un moyen de se faire plaisir avec. Degré de solitude ♆ Fiancé au crépuscule qui berce ses nuits éveillées. Sans attaches sentimentales ni entraves sociales. Tromper l'ennui ♆ Voleur aux doigts affûtés, au rictus amusé. Emmerdeur depuis les hauteurs, gamin moqueur à la langue bien pendue. Fanatisme déclaré ♆ Ni dieu ni maître excepté son très cher Daddy. La religion à la poubelle, la religion qui ne signifie rien à yeux. La Vraie Famille ♆ Le gang de Daddy, celui des voleurs, la grande famille des orphelins. Tombé dans le trou à rat ♆ Depuis au moins ses sept-ans, il n'a jamais cherché à s'enfuir ni à trahir, c'est chez lui. La nouvelle famille ♆ Déchet de l'humanité.
L'ANGE DÉCHU
OH ! AH HA HA HA ! WHAT A SENSATION WHAT A SENSATION, CAN YOU FEEL IT ? CAN YOU SEE WHAT I SEE ? Noche, du haut de ses vingt-et-unes années, n'a pas le mental qui va avec. Pas complètement. Il se comporte de manière enfantine en bon nombre de situations, parfois immature, enchaînant les actes sans-gêne et les vérités blessantes. Aucun scrupule, aucune honte. Son expression moqueuse vous dévisage à la recherche d'une façon ou d'une autre de se jouer de vous. De jouer avec vous. Constamment à la recherche d'attention, il se moque bien que celle-ci demeure haineuse ou bienveillante du moment qu'elle est présente. Après tout, on ne peut pas plaire à tout le monde surtout lorsqu'on importune le peuple.

Le voleur se complaît dans ses airs supérieurs lorsqu'il se hausse sur les toits, les lieux en hauteur. C'est une chose nécessaire afin d'espionner les autres du haut d'un piédestal mais pas que... Il affectionne plus que tout être en altitude, lorsque ses pieds ne touchent pas terre et ce depuis sa tendre enfance. Ne complexe plus si un individu plus grand que lui se trouve à proximité car c'est à son tour de le dépasser. Respire fort avec cette impression d'atteindre les cieux. Le jeune homme raffole également du Bacupari, fruit originaire du Brésil et qui stimule toujours autant ses papilles. C'est un bon moyen de l'amadouer une fois qu'on connaît sa faiblesse comme un gamin avec des bonbons.

Très mauvais dragueur, ce qui colle parfaitement à son caractère, Noche ne rechigne pas pour autant en tout ce qui concerne les plaisirs charnels mais jalouse les personnes plus douées que lui dans la matière. Comme dans beaucoup de domaines, après tout. La jalousie ne l'épargne pas. Il a cette manie de réunir beaucoup d'informations pour peu qu'elles soient un minimum intéressantes. D'ailleurs, méfiez vous s'il vous questionne à propos de vos peurs en prétextant la curiosité. C'est pour mieux les utiliser contre vous. A côté de ça il ne sait pas garder un secret. Ce qu'il pense à propos des nouveaux venus ? A vrai dire, Noche considère ces âmes paumées semblables à des jouets qui se renouvellent quotidiennement et à qui il est délicieux de dérober leurs biens précieux à leur arrivée. Heureusement qu'il ne s'agit pas toujours de têtes identiques car il se lasse très vite à force de retrouver les mêmes expressions sur leur faciès.
LE DÉMON EXPIÉ
NO ONE LIVES FOREVER BUT YOU CAN'T ESCAPE FROM LIFE Morphée des cauchemars. Privé de sommeil depuis beaucoup trop d'années. Les nerfs usés, le réconfort déniché dans le malheur des autres. La seule manière pour Noche de décompresser quitte à se faire des ennemis. De nouvelles victimes. Avant de découvrir l’existence de son don, l'arrivée de la nuit annonçait pour lui plusieurs heures d'ennui à observer les chanceux plongés dans leurs songes les plus profonds. Cela ne veut pas dire que désormais il ne les envie pas, au contraire, mais c'est différent. Une nuit en stagnant sur le toit d'une maison, il s'est rendu compte que la fenêtre de celle-ci était ouverte et ne s'est pas fait prier pour y entrer. Voler tout ce qui lui tombait sous la main puis une fois le larcin effectué, lancer un regard noir au bel endormi. Pensant très fort à des horreurs tout en se faisant et remarquant peu à peu les traits de ce dernier se déformer sous différences grimaces, comme si son rêve tournait au cauchemar. Par la suite il a retenté l'expérience une ou deux fois avant de comprendre. Une fois à distance, connaissant le faciès du concerné. Le problème c'est qu'il n'est toujours pas en mesure de passer de bonnes nuits... C'est même pire qu'avant, dans un sens, car il ne dort plus du tout. N'en a plus besoin. En contre partie, il a toujours cette sensation de fatigue pesante au fond de lui qui ne sera jamais comblée. Alors Noche passe ses nuits à emmerder le monde, faute de ne pouvoir faire comme les autres, faute de s'ennuyer.
LES GRIFFES DU DIABLE
KILL ME, BRUISE ME, ABUSE ME BUT NEVER LEAVE ME La chaleur d'un foyer. Cet endroit où retourner, où Noche sait qu'il sera accepté peu importe ses méfaits. Pourtant, ce n'est pas vraiment Saõ Poeira son chez lui. Non pas parce qu'il n'y est pas né mais car il s'agit d'une personne en particulier en son sein : Son Daddy, sa vraie famille, son Atílio. C'est ce dernier sa maison. Peu importe les années qui défilent, il le sera toujours dans son cœur et dans sa tête. Concernant Saõ Poeira en elle-même, c'est une autre histoire. La ville ne le rebute pas, au contraire, demeurant à ses yeux un vaste terrain de jeu. Les âmes viciées font la loi tandis que le peu d'honnêtes gens plient l'échine face à eux et leur nombre important. Cela lui convient. Ce quotidien au sein de ce petit village lui plaît beaucoup. De ce fait le voleur s'imagine mal vivre ailleurs, ce qui est de toute manière impossible désormais. Mais si un jour c'est de nouveau possible... Cela dépendra de son Daddy. Là où il va, Noche le suivra. Peu importe si Saõ Poeira est encré dans son esprit depuis une bonne partie de son enfance.
AU DELÀ DES DUNES
Joli prénom ♆ Nathan. Pseudo pas beau ♆ nagron. Nombre d'hivers endurés ♆ Vingt-et-un ans. Pierre précieuse préférée ♆ Rubis rouge sang.  Compagnie de voyage ♆ J'ai été kidnappé. Mot doux ♆ Miam miam. Degré d'addiction ♆ Toujours aussi drogué. Sésame ouvres-toi ♆ Pas besoin voyons. Tête de cochon ♆ Andy Biersack. Remerciements ♆ Bannière trouvée sur tumblr, avatars de SCHIZOPHRENIC. Mot d'amour en plus ♆ J'ai déjà une idée de TC, si c'est pas de l'amour ça...
See What I've Become
BUT I'M NOT A SLAVE TO A GOD, THAT DOESN'T EXIST AND I'M NOT A SLAVE TO A WORLD, THAT DOESN'T GIVE A SHIT Orphelin au cœur écorché. Seul il lutte contre son esprit et ses insomnies au sein d'une chambre vide où il vivait autrefois. Une époque si lointaine... Les géniteurs évaporés, l'horreur révélée. L'innocence ébranlée qui insère de la rage dans le cœur. La conscience qui préfère rester muette sur le sujet et les mémoires qui se perdent au fil des semaines. Orphelin aux souvenirs annihilés. Il ne reste que des cendres de sa vie passée à suffoquer plutôt qu'à exister. Depuis que sa bouffée d'air est arrivée, elle a tout chamboulé au sein de son existence. Lorsque Atílio l'a recueilli arrivé au stade des sept ans, tout a enfin pris un sens. Toute son affection délaissée s'est reportée sur lui telle une marrée qu'il a pourtant préféré ne pas exprimer extérieurement. Grandissant, changeant, évoluant au fil des années passées en sa compagnie ainsi que celle des autres orphelins. Pauvres choses abandonnées, négligées. Engagées pour une cause loin d'être grandiose. Le larcin de bas étage. Une guilde de voleurs entraînée depuis le plus jeune âge à dérober les colifichets des moins fortunés comme des plus avantagés. Noche prend très vite goût à tout ce qui lui est enseigné, son éducation malhonnête encrée jusqu'à l'os. Pourtant, à côté, le jeune luron ne s'empêche pas de vivre et joue parfois les capricieux sur divers sujets ridicules. Comme la date où son anniversaire est fêté qui change selon son humeur. Malgré les punitions incessantes, son esprit masochiste en redemande.

Puis arrive l'adolescence. Le seuil des quinze ans atteint, Daddy qui pose pour la toute première fois les mains sur Noche avec des envies charnelles. Tout d'abord un jeu auquel celui-ci se prête sans rechigner mais au fur à mesure, ses cuisses affectionnent clairement ce traitement. En réclament plus. Il ne se demande pas un instant si c'est mal, se moque de la différence d'âge, se moque de tout un tas de choses. Le plaisir partagé soulage l'esprit, change l'acte malsain en pratique morale. Aucune honte, aucune peur, aucun mal-être. Le garçon se sent d’ailleurs privilégié avant de découvrir qu'il est loin de demeurer le seul à partager ses draps. Jalousie inavouée qui le frappe, s'insinue en lui telle la peste. Pourtant, accroché, incapable de se détourner de son père de substitution, il continue de le faire. Fidélité mentalement stable. Corps qui à contrario se délecte en plus en cachette de la compagnie d'autres hommes jusqu'à plus soif, jusqu'à ce que sa libido de l'instant soit comblée avant de recommencer plus tard lorsqu'elle fait de nouveau surface. Si les méfaits s'accumulent farouchement, faute de ne pas être l'unique aux yeux de Daddy, il se murmure que toute son anatomie reste la propriété de celui-ci. Fait qu'il ne désapprouve pas, peu importe qui le souille. Son âme elle, reste intacte et ses pensées inaccessibles pour autrui.

Au stade de la vingtaine, Noche n'est toujours pas mature pareillement aux jeunes de son âge excepté physiquement où malgré tout, ses courbes restent très juvéniles. Adolescence échouée, passage à l'âge adulte manqué. Enfance malsaine qui perdure d'une certaine façon dans sa manière d'être. Pseudo gamin dépravé et persécuteur, il n'y a que Daddy pour lequel son respect est intact malgré sa langue bien pendue. La frustration des aléas de la vie est bien vite remplacée par sa fonction. Par le seul côté positif de son don. Les questions existentielles quant à elles, refourguées au plus profond de son âme. Inutile de s'encombrer d'un tel fléau qui le répugne, l'incommode, laisse apparaître les faiblesses et les fissures de l'âme empoisonnée.

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Cut through the clouds with the speed of a demon, I am as I was as I will be. Oh ! Ah ha ha ha ! What a sensation, what a sensation, can you feel it ? Can you see what I see ? Intruder, I always came uninvited, the hunt has begun and soon you'll be bleeding — .
stare at the night sky, ignited
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [les fêtes de la fway] adieu pour toujours de la noche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LES MONSTRES S'ÉVEILLENT :: DONNE TON ÂME :: LES ÂMES DAMNÉES-
Sauter vers: