N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

les malédictions ♆ POUVOIRS ET TRAVERS

 :: LE DÉLUGE COMMENCE :: LES DIX COMMANDEMENTS :: ANNEXES Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 281
♆ PSEUDO : SATAN
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : OMNISCIENCE
♆ ÉGARÉ : DANS TES CAUCHEMARS
♆ ENNUI TROMPÉ : DÉGUSTATION DES ÂMES

(#) Sam 5 Nov 2016 - 12:36
Loin des senteurs de viande et d'étoffes moisies, Farce prostrée et sombre aux gestes repoussants ; - Et l'oraison fleurit d'expressions choisies, Et les mysticités prennent des tons pressants ▲ RIMBAUD
les dons du démon
Monstres fugaces, démons des profondeurs, étrangetés lubriques et lutins des ténèbres, vous êtes tous des farces, des blagues sans le moindre mot, juste là, éparpillés au milieu de vos misérables vies. C'est le poison du Diable, son terrible venin qui se glisse au creux de vos veines, fait de vous simples pantins alors qu'il tire les ficelles, un rire enfantin au bord des lèvres. C'est toi, moi, nous, là, perdus sur cette terre, l'esprit tendrement épris par son parfum, le cœur trop lourd pour s'éloigner et la tête pleine d'idées torturées.

LE POUVOIR ♆ Le pouvoir de votre personnage se doit, qu'importe lequel il puisse être, avoir un quelconque rapport avec sa vie ; que ce soit lié à un trait de caractère, une caractéristique physique ou alors un événement de sa vie, quelque chose qu'il aime ou déteste, l’existence d'un lien, aussi minime puisse-t-il être, doit exister. Le pouvoir, pour la plupart, est souvent vu comme une mauvaise blague. Par exemple, un homme ne cessant de se raser le crane peut se trouver doté d'une chevelure qui ne cesse de pousser. Par ailleurs, le pouvoir peut être bénéfique, inoffensif, ou alors, une nuisance. Il est à vous de choisir ; par contre, essayez d'être original. Il n'y a pas de miss météo, personne pour contrôler le feu, et rien de bien flagrant. Les idées de grandeurs, pour un tel cas, vont au placard. Le pouvoir doit être une farce, amusante ou non, et non pas une source de puissance gigantesque pour votre personnage. Non, il ne gouvernera pas le monde. Non, il ne sera pas un super héros. Le pouvoir peut se révéler être d'une réelle utilité pour le personnage, dans la vie quotidienne ou par occasion.

LA SOURCE ♆ Tout pouvoir a son origine ; ici, les pouvoirs viennent de la mine interdite, oubliée depuis bien des années, qui semble relâcher un gaz dont le contenu reste encore mystérieux. Si le gaz s'élève dans les airs et vagabonde dans le village et ses abords, il ne semble pas aller bien loin ; jamais il ne quitte un périmètre bien précis. Ce gaz, appelé le souffle du démon par les habitants, se trouve à avoir des effets secondaires addictifs, au même titre que certaines drogues, mais d'une puissance bien plus impressionnante. Les gens touchés, et ayant par la même occasion, un don, ne peuvent rester plus de quelques heures hors de son champ sans souffrir de maux de tête, vomissements ainsi que d'autres douleurs, plus insupportables les unes que les autres au fil du temps, et au final, y laissent la vie. Certaines personnes, sous l'effet du gaz, semblent ne pas avoir un système assez puissant pour le supporter  ; à quelques occasions, plusieurs personnes sont mortes avant même de développer une faculté,  leur organisme semblant trop faibles.

EFFETS NÉFASTESVoici donc les divers symptômes que peut ressentir votre personnage, dès l'instant où il sort du périmètre. Attention, les données inscrites sont pour un homme moyen, les heures et l'intensité peuvent changer selon la personne, mais il faut tout de même rester raisonnable ;

♆ Dès l'instant où la personne sort du périmètre de sécurité, un minime sentiment de malaise s'installe. L'air ne semble plus le même, le cœur s'affole un brin, pendant quelques instants, avant de se calmer. Un mal de tête, bien que supportable, commence à se faire ressentir.

♆ Aux abords de la première heure commence à prendre place une certaine fatigue. L'intensité des symptômes et leur degré d'intensité au fil du temps sont relatifs à chacun. De gorges sèches à des fronts suants, visions troubles et souffles courts, l'effet peut se révéler minime comme intense, le tout changeant selon la personne. L'effet semble s'intensifier au fil du temps, affaiblissant la personne, le tout s'étendant sur plusieurs heures et lentement selon la résistance face au manque. Il se peut que les symptômes ne soient que minimes lorsque les maux de têtes ( symptômes suivants )  font leur apparition.

♆ Cet effet peut survenir après cinq heures ou alors plus, le tout changeant selon la personne. Les maux de tête, devenant de plus en plus insupportables, semblent se répandre partout dans le corps. La douleur se fait vive au niveau des oreilles, du nez, des yeux et de la bouche, et la personne semble incapable de s'en débarrasser. Bien qu'un minimum supportable, cette douleur ne se tait pas ; c'est un signal d'alarme pour rentrer en terrain sécuritaire. Si la personne se trouve à l'ignorer trop longtemps, ou alors à prendre trop de temps pour rentrer, elle se mettra, au premier abord, par saigner du nez, puis suivent les saignements d'oreilles, le goût de fer à la gueule, et puis au final, les saignements de yeux. En un pareil cas ; il est trop tard. La mort arrive, et elle n'attendra pas.

Ici se trouve les effets pour ceux qui ne supportent pas le gaz ; ceux qui meurent rapidement, dans la douleur. Ceux que le diable refuse dans ses rangs.

Dès les premières minutes, un sentiment de malaise prend place ; les mains tremblent, le cœur s'affole, le corps passe de sueurs froides à de chaleurs accablantes. Cet effet peut durer, d'une personne à une autre, soit quelques heures ou alors, plusieurs jours, se dégradant de plus en plus. La personne se voit alors prise d'une fièvre puissance, de certains délires pour au final, à la fin de tout, y perdre la vie. Certains se voient pris de spasmes incontrôlable, à la même manière que l'épilepsie, alors que d'autres d'une folie sans fin. Les cas de mort sont divers et tous aussi atroces les uns que les autres.

RÉSISTANCE ♆   De même que la grippe ou d'autres maladies, le système immunitaire se voit parfois développer une certaine résistance face au manque. Il est à noter que, dans aucun cas, la personne pourra totalement se passer du gaz dans son organisme. Toutefois, il se peut que, au fil du temps, une personne développe une résistance plus solide face à l'absence de la « drogue ». À ce jour, le temps record hors du périmètre se trouve à être trente-trois heures, exécuté par Primo, natif du village. À son opposé, le temps minimal se trouve à être trois heures, venant d'un voyageur aux grands rêves d'escapade. Par ces informations, on peut comprendre que la résistance vient avec le temps, et par quelques occasions plus rare, venant des systèmes immunitaires différents de chacun. Certains, naturellement, peuvent résister plus longtemps, mais sans grands records  ; une forte résistance naît avec le temps.

RÉCUPARATION ♆  Sans surprise, une fois de retour sur le périmètre de sécurité, soit le secteur où est répandu le gaz, il faut un temps de récupération. Il est à comprendre que pendant ce temps de récupération, le corps se trouve encore faible. Non, vous ne serez pas sur pied dès l'instant où le gaz pénètre vos poumons. Lentement et sûrement, il envahit de nouveau votre organisme pour vous aider à être de nouveau en état, et cela de manière graduelle et lente.  Il est important de comprendre qu'il est très risqué de retourner sur le terrain extérieur sans être rétabli ; le corps continuera sa descente là où il s'était arrêté. Par ce fait, vous devez attendre la moitié du temps que vous étiez hors du secteur, pour être de nouveau dans un état stable. Dès ce moment, vous pouvez de nouveau sortir du terrain. Exemple ; si vous êtes sortis deux heures, il vous en faudra une pour vous rétablir. Par contre, si vous frôlez le mort, le temps de rétablissement peut se voir croître de manière considérable, tout dépendant de votre système. Allongé dans un lit ou alors tanguant sur vos pieds, l'état, si critique, peut durer plus de quelques heures, voire même plus longtemps que la durée de votre séjour hors zone. Faites attention, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Les malédictions
» Cours n°5 : Se protéger d'une malédiction
» Les Démons et Malédictions
» Ténèbres et malédictions.
» Quand les dons deviennent des malédictions [PV Eileen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: LE DÉLUGE COMMENCE :: LES DIX COMMANDEMENTS :: ANNEXES-
Sauter vers: