N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

(m) bale ; bouffeur d'âmes.

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 1 Jan 2014 - 21:43
thackery darko

ange déchu
Héritage Infortuné ♆ Darko, ça saute à la figure, comme ses pupilles sombres qui vous enivrent et son sourire puant de perversion. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Thackery, de ce qu'il dit mais plus personne n'est là pour en témoigner. De toute façon, tout le monde le nomme par son nom de famille, bien plus court et crasseux, comme lui. C'était mieux avant ♆ trente cinq ans à monter son empire. Première Bouffée d'air ♆ Installé dans les griffes du diable, à São Poeira. Papa et Maman ♆ Père américain, perdu dans la grosse pomme, finalement disparu dans le fin fond du brésil suite à une mauvaise histoire. Il y rencontre une femme aux formes magnifiques, dont l'accent ne trahit pas son pays. Les corps se mélangent et font naître de la mauvaise graine. Dans mon lit ♆ Les jolies filles dont le corps semble oublié par la vie. Les côtes saillantes, les poignets cassants, les peaux transparentes. Darko leur mange le cœur, jusqu'à les rendre folles de tout et surtout de lui. Le grand connard fait d'elles de pauvres victimes. Il ne les aime pas pour ce qu'elles sont mais pour ce qu'il parvient à faire de leur âme. Le détester revient à le combler.  Degré de solitude ♆ Seul, depuis toujours. Jamais marié, jamais amoureux, jamais attaché, jamais rien. Il sourit, caresse la chair mais ne se perd pas dans les entrailles d'un cœur trop solide. Darko marche mieux seul, sans se soucier d'écraser les pieds de sa moitié. Tromper l'ennui ♆ père des putes, bourreau des victimes, maître absolu des cuisses ouvertes. Darko, c'est celui qui te promet tout un tas de jolies pour finalement vous rendre la vie impossible. Il drogue les légumes pour en faire des poupées gonflables à ces hommes trop laids pour baiser sans argent. Malédiction ♆ Ses lunettes de soleil, posées sur son nez, fondent lentement contre ses joues brillantes. Darko, sous une colère trop forte devient un véritable volcan. Sa peau en est si brûlante qu'un simple contact suffirait à cloquer votre épiderme bien trop glacée pour lui. Brûlent ses habits contre ses nerfs tendus. Tombé dans le trou à rat ♆ Il n'a jamais rien vu d'autre que ce trou à rats. C'est ce qu'il est au fond, une foutue bête qui se nourrit de tout. La nouvelle famille ♆ crapule.


au fond du lagon
Pseudo ♆ parfaitement négociable même si j'aime beaucoup celui là mais pour être honnête, j'ai cherché un peu au hasard, histoire de pas le laisser sans nom, le pauvre. Avatar ♆ bale c'est american psycho, bale, c'est un acteur grandiose, bale c'est un sourire à faire fondre, bale c'est thackery.  perv mais bon s'il te revient vraiment pas, tu peux toujours proposer. seulement, pour ce personnage, j'vois plus un acteur.   Liens ♆ bon les liens suintent pas l'amour et le positif mais j'avais envie d'un vrai méchant qu'on déteste et qu'on admire à la foi. ce genre de personnage qui inspire le dégoût mais qu'on respecte au fond pour sa confiance en lui qui dépasse tout. ils sont négatifs, je sais, mais on manque de véritables terreurs de nos jours.  :smoke:  Présence ♆je demande pas grand chose étant moi-même parfois un escargot. un rp toutes les deux semaines, ça suffirait à me combler. j'ai juste envie d'un membre qui s'implique quand même au forum.  perv   Autre ♆ bien évidemment, ma boîte mp est ouverte pour toutes questions ou même pour rien. j'aime les mps, j'aime y répondre, j'aime tout, voilà et si tu le prends, tu me combles. j'compte te chouchouter comme il se doit.   
Il y a des choses que l'homme préfére ignorer de lui même s'il ne veut pas bannir tous les miroirs du monde. ▲ CHATTAM
cœur nocif.
Thackery, il est né sur ses terres, avant que le diable ne se réveille et que le monde s'écroule. Il vivait dans une petit maison avec sa sœur et ses parents. Sa petite sœur de trois ans, elle avait encore toute la vie devant elle. C'était une petite brune aux yeux verts qui le faisait souvent sourire. Elle le regardait avec cet air qu'ont tous les enfants ; dévoré par l'admiration. Ils se retrouvaient souvent seuls à la maison. Maman travaillait pendant que Papa buvait. Darko a jamais vraiment manqué de rien, on peut pas dire qu'il était maltraité, juste un abandonné. Et c'est bien là, le plus important. Peut-être que si ses parents lui avaient porté un peu plus d'attention, ils n'en seraient pas là, enterrés à six pieds sous terre comme deux pauvres idiots. Ça s'est passé un Samedi matin, sous un soleil de plomb. Il s'en souvient bien, Darko, de cette chaleur étouffante et du corps de ses parents, tranquillement installés dans leur grand lit. Le père ronflait à en faire trembler les murs (ces ronflements qui l'empêchaient de s'endormir correctement chaque nuit.) Au milieu d'eux se trouvait la petite sœur, la toute petite sœur, sept ans plus jeune. Son regard brun s'est éveillé lorsque, entre ses mains le bidon d'essence s'est lentement déversé sur le plancher de la chambre. Ses doigts ont lentement fait craquer l'allumette jusqu'à y faire jaillir une minuscule flamme, un fœtus de flamme, même.

Il se souvient de la façon dont son cœur s'emballait, de son sang devenu acide et des traits de son visage crispés sous un sourire maléfique. Amour malsain pour le feu. La chambre s'embrasait, les corps hurlaient. L'odeur de chair brûlée lui donnait faim, horriblement faim. Il aurait pu traverser les flammes pour venir les dévorer un à un. Mais il préféra descendre les marches, lentement, laissant derrière lui les corps carbonisés. Sur le pas de la porte, son corps à l'odeur de fumée et de chair s'écroula dans un violent appel à l'aide. Le monde s'apitoya sur lui des années durant, troublés par ce regard dégoulinant de merde perverse. Personne ne soupçonna l'ombre d'une seconde la folie du petit.
Ce sale gamin, ce foutu pyromane, qui n'hésita pas, non, à brûler sa propre famille pour quelques minutes de plaisir.

C'est à peu près à ça que se résume son enfance : meurtre, feu, incendie, folie.
Aujourd'hui encore, la mort de sa famille lui revient comme une agréable souvenir : l'un des plus beaux de son existence.
Son chef d’œuvre.

Thackery, c'est lui, le maître du feu. Le connard aux mille filles. Le proxénète complètement taré. Le violeur à ses heures perdues. Le vendeur de désomorphine. Le Tout-Puissant des coups de pute.
Tout ça, dans une absence totale de regrets et de sentiments. On en approcherait presque la psychopathie.
Ah non, on y a les pieds dedans.


Ange Manson
Comment j'en suis arrivé là ? Perdu dans ses draps brûlés, entre ses bras trop musclés. Darko, putain, si tu savais comme j'aimerais t'enfoncer un couteau dans le cœur, juste pour t'entendre gémir, comme à chaque fois où tu décides de me baiser de façon malpropre. Oui, c'est ce que j'aimerais, tu sais, t'entendre gémir comme j'ai pu le faire sous tes coups de rein que je ne voulais pas. Tu t'en foutais, toi, tu les étouffais de ta main trop grande, mes cris désespérés. Le plus douloureux, c'était même pas de te sentir en moi, non, c'était de voir ma fierté et mon cœur se briser en petits morceaux que tu mettais dans ta bouche pour les avaler. J'ai toujours eu la folie de rire lorsque tu me disais, comme ça, de ta voix trop sombre, que t'étais le roi des cœurs. Mais aujourd'hui, j'ai cessé de rire. J'ai toujours les yeux baissés lorsque tu t'approches trop de moi. Je laisse mon corps à des inconnus pour quelques grammes de plaisirs que tu me donnes. Il t'arrive de sourire, et tu exiges que j'en fasse de même, malgré les bleus que tu as laissé se dessiner sur mon corps. Ta voix, elle résonne sans cesse dans mes pensées. Le jour, la nuit, le matin, le soir, l'après-midi, lorsque je pleure en silence. Tu prends même le dessus, lorsque je m'imagine le sourire de Cleb. Parce que lui, il m'a encore une fois laissé tomber. T'es en train de me tuer avec ta drogue dégueulasse et ton sexe malpropre mais au moins, j'parviens à oublier le chagrin. Tu m'répètes sans cesse que je t'appartiens, en long, en large et en travers. Alors, putain, j'espère que t'auras au moins les couilles de pas me laisser, toi aussi. De toute façon, à ce rythme là, on risque de vite arriver au bout du chemin. Mourir avec quelqu'un que l'on déteste c'est toujours mieux que d'finir seul, non ?
(c) NEO

JOÃO INGRAM
L'obscène suinte de tes pores autant que de tes prunelles ; t'es un porc, Darko. Le choc de mes coups semblent presque doux, à côté de tes filets empoisonnés, de tes mots baignés dans les chattes dégoulinantes de tes foutues prostituées. Et tu fais paon, salopard, à t'en vanter. Un sourire orne tes lèvres à l'endroit exacte où souvent, je rêve d'y enfoncer ma lame. Tu devrais te sentir privilégier ; il a peu de mort que j'ai envie d'exécuter, certainement par foi envers l'humanité, de changement radicale dans les têtes bancales, mais ta mort, elle danse au sein de mes plus beaux rêves. Ta carcasse ensanglantée et ton sourire, élargi, par ma lame si finement aiguisée ;  c'est une image qui me fait particulièrement bander. De ta chaleur vorace, tu fais fondre les douces courbes, pulpeuses et envoûtantes, des femmes ; débris. La beauté des écervelées s'effrite entre tes doigts damnés. Tu captures les sirènes, scie leur queue en deux et y dessine un trou humide, pour pouvoir t'amuser, les exploiter. Les chants sont lamentables; bravo, pauvre con. Les femmes ont beau être des stupidités, il n'y a rien de plus dégoûtant qu'une femme qui ne décide pas elle-même de s'agenouiller. Si tu savais, mon gars, le nombre de contrat qui a été murmuré, là, dans mes oreilles de rat. Un jour, lorsque tu ne t'y attendras pas, ça arrivera. Ce sont mes prunelles que tu verras, lorsque ton corps cessera.
(c) AMIANTE

Bélial Young
Ici tu parles du lien qui unit vos deux personnage en long en large en travers, comme tu veux quoi. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 20:36
me voici, j'espère être à la hauteur   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 20:56
oh toi perv
ça va être bien, je sens
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 11 Jan 2014 - 21:12
oh mon dieu, j'pensais pas voir darko si rapidement. c'est beaucoup trop pour mon petit coeur.  
j'ai hâte de te lire et puis surtout si tu as des questions, hésite pas hein.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 26 Fév 2014 - 12:04
Un putain de coup de coeur, moi qui cherchais du bon scénario avec un méchant super sexy, je suis servie. Je commence ma fiche après mon partiel (oui tu es venu me tenter dans mes révisions inexistantes, c'est mal).   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 26 Fév 2014 - 12:30
oh mais quelle bonne surprise pour ce début de journée.   mon ordi a eu un tel choc qu'il a redémarrer tout seul (histoire vraie)
enfin, tu me fais tellement plaisir là. bon courage pour ton partiel et hésite pas à venir me voir si t'as des questions.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 26 Fév 2014 - 12:32
T'inquiètes, Darko saura me montrer le chemin, apparemment il l'emprunte souvent
Invité
Revenir en haut Aller en bas
**
Invité
avatar
(#) Lun 21 Avr 2014 - 17:51
Je n'arrive pas à savoir si ce personnage est encore libre ?  
**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 21 Avr 2014 - 17:56
salut toi.  
le scénario est toujours libre.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
**
Invité
avatar
(#) Lun 21 Avr 2014 - 18:04
Parce qu'il est beaucoup trop tentant  :han: 
Je reviendrais sans doute avec une fiche  perv (je me laisse le temps de bien la commencer, pour pas vous faire croire que quelqu'un va le prendre et finalement non   )
**
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 21 Avr 2014 - 18:08
y a pas de soucis. je t’accueillerai les bras ouverts. (ou même autre chose)   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Chomsky: Haiti earthquake a "class based catastrophe"
» Arthur de R. Ψ Vieux loup de mers
» Eoden | Bravery & Loyaty
» Détournement.
» Le monde est un grand bal où chacun est masqué... [Akinoshi Elma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: