N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

Arthur Cohle

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 27 Sep 2015 - 21:17
Arthur Cohle

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ Cohle Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Arthur, pas de deuxième prénom, ses parents n'étaient pas assez bourges pour lui en filer un. C'était mieux avant ♆ 23 ans Première Bouffée d'air ♆ Le 18 janvier 1992 à Manchester. Papa et Maman ♆ Tous deux de nationalité anglaise, il leur doit son accent british. Tous deux voyageurs dans l'âme, ils ont traversé le globe de tous les côtés.Dans mon lit ♆ Les femmes n'ont jamais été son truc. Sûrement trop chiantes à son goût. Une seule a réussi à partager son lit, et l'expérience ne lui a pas plu. Trop de choses à faire pour la combler, trop compliqué pour lui.  Degré de solitude ♆ Célibataire pour l'instant. Tromper l'ennui ♆ Vendeur de balles (de plomb évidemment.) au village. Idolâtrie ♆ Athé jusqu'au bout des pieds, il n'a jamais cru en la moindre existence d'un dieu. Mais son arrivée ici l'a fait douter. Tombé dans le trou à rat ♆ Uniquement quelques mois. Quatre ou cinq, il en a perdu la notion du temps. La nouvelle famille ♆ Salauds


au-delà des dunes
Joli prénom  ♆ Hyacinthe à ce qui paraît, mais n'essayez même pas de m'appeler comme ça, je déteste ça.   Pseudo pas beau ♆ Cocopix Nombre d'hivers endurés ♆ 22 ans. Je commence gentiment à me faire vieille (a) Pierre précieuse préférée ♆ No idea. Compagnie de voyage ♆ Ritchie m'a contaminée. èé Mot doux ♆ J'aime le contexte, ça permet de jouer des persos qu'on pourrait pas forcément sur d'autres forums. Degré d'addiction ♆ En général je passe tous les jours, à n'importe quelle heure, mais je suis pas mal lente à RPer depuis quelques années (a) Sésame ouvres-toi ♆ OK BY TON AMOUR Tête de cochon ♆ Olly Alexander. TYPE DE PERSONNAGE ♆ Inventé Remerciements ♆ Je prends les images sur Tumblr en général et je les modifie moi-même Mot d'amour en plus ♆    
Your lips feel warm to the touch, you can bring me back to life. On the outside you're ablaze and alive, but you're dead inside. ▲ MUSE
Le lion ne s’associe pas avec le cafard
« Parfois on rit, parfois on pleure », cette phrase pourrait très bien résumer le caractère de Arthur. Il a appris à apprécier chaque instant de la vie, tout en sachant qu’elle peut être dure. Il a appris à respecter chaque personne autour de lui comme un égal, en espérant que les autres en feront autant pour lui. Enfin, tout ça, c’était avant. Aujourd’hui, Arthur se contentera de montrer un doigt d’honneur à quiconque se mettrait en-travers de son chemin. Car il l’a bien compris, les autres ne lui feront pas de cadeaux, et respecter tout le monde en pensant qu’ils feront de même est juste une perte de temps. Il a vite appris qu’il se ferait marcher dessus, malgré ses efforts. C’est pourquoi aujourd’hui, il se contente de mener sa vie comme il l’entend sans se soucier des personnes autour de lui. Autrefois timide et très peu sûr de lui, il a aujourd’hui beaucoup confiance en lui et assume très bien ce qu’il est devenu. Il faut dire que l’endroit ne lui en pas laissé le choix. Il fut poli et bien élevé, mais l’ambiance de ce trou l’a bien changé. Aujourd’hui, injures, insultes et loi de la jungle font partie de son quotidien. « Manger ou être mangé » non ? Il garde un bon fond, mais évite de le montrer, de peur de se faire bouffer. Car c’est bien connu que les plus faibles se font attaquer les premiers. Il préfère donc montrer son côté courageux et sûr de lui. Il est assez difficile d’approche, un grand masque de mystère le recouvre. Distant voire froid au premier abord, vous penserez peut-être qu’il n’en a rien à foutre de vous, mais il suffit de le laisser s’habituer à vous et à vous faire confiance et il vous mangera dans la main.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 27 Sep 2015 - 21:18
Like a hobo

l'étrange
Invisibilité Il aurait pu avoir le voyage dans le temps, l’immortalité ou que sais-je, mais non, il a reçu l’invisibilité. Il peut donc, comme vous l’aurez bien pensé, disparaître sous vos yeux. Il est là, quelque part, autour de vous, vous entendez sa voix, mais vous ne le voyez plus. Comment il l’a découvert ? Et bien, en arrivant à São Poeira, il voulait demander de l’aide, mais les gens ne le voyaient plus. Ils entendaient sa voix, mais c’est tout.

Pour s’en servir, il lui suffit d’y penser et il disparaît. Il n’a pas encore appris à totalement le maîtriser, mais il a plus ou moins compris comment il marche. Il aime bien l’utiliser quand il se sent menacé, pour filer en douce, mais autrement, il ne l’utilise pas souvent. Peut-être par frustration, si vous l’énervez et qu’il n’arrive pas à se faire entendre, il risque de disparaître.
(c) TUMBLR


São Poeira
Il déteste cette ville. Il déteste ce qu’elle a fait à ses parents. Il déteste chaque grain de poussière dans les moindres recoins. Cinq mois qu’il s’y trouve et il ne s’y fait pas. Il a l’impression d’avoir fait un retour dans le temps. C’est la misère, il faut se battre à longueur de journée pour obtenir ce qu’on veut.

Il a vite compris en allant enterrer ses parents en dehors du village qu’il serait coincé ici. Il a vite ressenti le mal en lui. Au fil des semaines, il s’est rendu compte qu’il ne pouvait plus partir. Il n’a pas encore compris jusqu’à quel point il est coincé ici ; s’il meurt en partant, ou s’il se contente de souffrir d’un mal atroce jusqu’à la fin de sa vie ; et il ne préfère pas essayer. Son expérience lui a suffi. Il est malgré lui obligé de rester ici.

Depuis ces cinq mois, il s’est fait sa place dans le village. Il a appris son fonctionnement, les petits trucs pour s’en sortir. Il s’en sort bien, on ne l’embête plus.
(c) TUMBLR

No one's gonna take me alive the time has come to make things right. You and I must fight for our rights, you and I must fight to survive ▲ MUSE
Thinking Out Loud
« Cher journal,
Cela fait cinq mois que je me trouve dans cet endroit et je ne digère toujours pas ce qu’il s’est passé à mon arrivée. On était parti mes parents et moi pour un voyage, encore un. Trois semaines dans ce fameux Parc National au nord du Brésil. Nous y étions presque, mais il se faisait tard, la nuit allait tomber. Nous avons donc décidé de nous arrêter dans ce village à peine éclairé, juste histoire de passer la nuit pour reprendre la route le lendemain en pleine forme, accompagnés de la lumière du jour. Mais la vie en a décidé autrement. Arrivés sur place, nous nous sommes tous sentis un peu bizarres. Nous nous sommes dit que c’était l’effet du voyage, que ça passerait durant la nuit. Il n’en fut rien. Le lendemain, après la nuit peu agréable, dans ces baraquements en piteux états, ils étaient là, sur leur lit, à convulser. J’ai couru dans la rue quémander de l’aide, mais personne ne semblait me remarquer. Comme s’ils ne me voyaient pas. Ils se retournaient au son de ma voix, cherchaient d’où ça provenait, mais aucun ne regardait en ma direction. En retournant vers les baraquements, en ouvrant la porte, je remarquai que je ne voyais pas ma main. Ni aucune partie de mon corps. J’avais disparu. Depuis quand avais-je ce pouvoir ? Pourquoi moi ? Mes mains réapparurent une fois l’effet de surprise passé et une fois devant mes parents. Je n’avais rien pu faire. Ils étaient devant moi, la bouche baveuse, le corps raide.

J’avais décidé d’enterrer mes parents un peu plus loin du village, comme je pouvais, dans un endroit plus tranquilles, loin de ces vilains baraquements. Une fois les deux corps recouverts de terre, j’ai ressenti un fort mal de tête. Je m’étais directement senti mal à l’aise en sortant du village. Quelque chose se passait vraiment par ici. Ou était-ce juste mon imagination ? J’ai mis ça de côté le temps de dire un dernier adieu à mes parents. Je n’avais pas les moyens de les ramener au pays et ils auraient été heureux dans la nature, en voyage, « loin de la civilisation » comme disait toujours papa. On a passé notre vie à voyager aux quatre coins du monde. Chaque vacance, congé, nous étions en voyage. C’était ça qui les rendait heureux, le changement d’air. Et par conséquent, j’étais heureux avec eux. Ils étaient tout ce que j’avais. Je n’ai pas de frère ni de sœur. Nous avons bien vécu ensemble, je ne peux que les remercier de m’avoir fait découvrir le monde ainsi.

J’ai eu du mal à me séparer d’eux, mais mon mal de tête se faisait insoutenable. Je suis donc retourné vers le village, vers notre 4x4, et j’ai laissé aller toute mon émotion. Il n’y avait personne autour, j’en avais besoin.

C’est donc ainsi que je suis passé à autre chose, et vu mon manque d’argent pour rentrer à la maison et mon manque de connaissance de la région, j’ai été obligé de rester ici. Depuis cinq mois, j’erre dans ces rues sans savoir que faire. Mon mal de tête et tout ce qui allait avec à disparu. Je me suis rendu compte qu’en m’éloignant du village, tout revenait. Il y a vraiment quelque chose de spécial autour de cet endroit. J’ai changé dans ma façon d’être, d’agir. Je ne suis plus le même. Je n’oublie pas qui je suis, mais les autres autour de moi me forcent à être courageux. Car si je ne le suis pas, ils le sentent et s’en prennent à moi. Ils ont tous des pouvoirs, tous, sans exceptions.

Je me fais gentiment ma place, je trouve mes marques. J’y arriverai. De toute façon, je n’ai pas le choix. »



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 27 Sep 2015 - 21:25
olly, tu me prends par les sentiments là .. Cunnilingus
bienvenue, je vais surveiller l'évolution de ta fiche perv
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 27 Sep 2015 - 21:29
Citation :
mais je suis pas mal lente à RPer depuis quelques années (a)
lente ? c'est un euphémisme.
MAIS BIENVENUE AVEC TON MOCHE. je t'aime à la mort et bien plus encore (même si ton QI est assez bas, ça fait ton charme).
en espérant que je puisse te valider avant l'année 2016 What a Face

EDIT : tu te fais pas chier pour trouver un titre de fiche toi. gnah
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 27 Sep 2015 - 21:35
Cosme : Trop de lovitude pour un si petit être. Merci bien et surveille moi donc niark

Alien : Mon QI est au niveau du tien, c'pour ça qu'on s'aime. Et tu devrais me valider avant 2016 normalement. JE DIS BIEN NORMALEMENT ! *part en courant*
Et je t'emmerde pour mon titre, tu connais ma flemme légendaire.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 27 Sep 2015 - 21:42
Olly <3333 Bienvenue !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 28 Sep 2015 - 19:17
Arthur colle fort. (faut vraiment que j'arrête les jeux de mot à deux balles ce soir en fait)
en tout cas bienvenue officiellement. ange
j'aime le début de ta fiche. perv
et dis, avec son pouvoir, il en profiterait pas des fois pour espionner les gens sous la douche ? pedo
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 28 Sep 2015 - 22:59
Merci vous deux !

Jon : BAH EVIDEMMENT ! A quoi ça sert un don pareil sinon !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 28 Sep 2015 - 23:04
bienvenue à São Poeira
la vie est finie, mais tu survis.


BON.
j'avais envie de t'écrire un poème d'amour mais j'ai la flemme.  What a Face je suis super contente de te voir par ici, en plus avec un joli petit garçon comme ça. j'ai hâte de pouvoir lui faire la fête  perv et aussi je sors le champagne, t'as terminé ta fiche super vite. puis je sais pas trop quoi te dire parce que tu sais tout le bien que je pense de mon bébé d'Arthur. j'ai hâte qu'on se retrouve en rp et qu'on fasse des plans de la mort qui tue.
t'es swag, je t'aime.
bienvenue, je te valide pas.

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient  ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé.

les liens utiles  

VOS LIENS
POUR LES DIVERSES DEMANDES
REGISTRE DES EMPLOIS
LA VILLE
LES POUVOIRS
LE BOTTIN
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LES ANNONCES




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 28 Sep 2015 - 23:10
OWI MERCI !

Pas besoin de poème, je sais à quel point tu m'aimes Cunnilingus
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un article pour le Roi Arthur !!!
» Une aide innatendu, un interêt étrange... [pv Arthur]
» Arthur Ambre.
» Arthur Lockhart
» Où l'on converse avec sérénité | Arthur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: