N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

liquid tension

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 0:16
raquel medeiros

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ Medeiros. Comme un médaillon. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Raquel. Un peu roque, qui te brûle la gorge. C'était mieux avant ♆ Vingt ans. Un chiffre rond, aux courbes généreuses. Première Bouffée d'air ♆ Un dix mai, au Brésil, pas très loin d'ici. Papa et Maman ♆ Deux Brésiliens, qui vivaient dans la même rue, sur le même pallier, une idylle tranquille, simple, presque ridicule. Pas de feu, pas de folie. Un enfant parce qu'il faut bien fonder une famille. Des parents aimants, sûrement. Dans mon lit ♆ Tout, mais surtout rien. Un vrai mystère. A se demander si quelqu'un y est déjà allé. Sûrement, oui. Après tout, ce n'est ps une sainte.  Degré de solitude ♆ Seule, mais toujours accompagnée. Tromper l'ennui ♆ Serveuse, comme sa mère, son seul héritage. Tombé dans le trou à rat ♆ Ses parents avaient choisi cet endroit-là, allez savoir pourquoi. Ce n'était pas pire qu'ailleurs, selon eux. Maintenant, ça fait une quinzaine d'années qu'elle y est, et elle peut affirmer que si. La nouvelle famille ♆ Parasite.


au-delà des dunes
Joli prénom ♆ Camille.   Pseudo pas beau ♆ Caribou. Nombre d'hivers endurés ♆ Vingt ans. Pierre précieuse préférée ♆ Emeraude. (j'avais pas d'idée, et j'aime le vert …)  Compagnie de voyage ♆ pub bazzart, mes amis. Mot doux ♆ j'avoue tout, j'avais prévu d'attendre avant de m'inscrire, et puis, je me suis dit, vas-y, j'étais trop obsédée pour attendre. J'ai atteint un haut niveau d'addiction sans même être inscrite ... Degré d'addiction ♆ Pour l'instant, potentiellement tous les jours. Sésame ouvres-toi ♆ OK PAR CLEB Tête de cochon ♆  sarah stephens, elle a juste un visage parfait, cette fille. Remerciements ♆ (crédits des images) bannière de ademain sur tumblr, avatars de MORIARTY Mot d'amour en plus ♆ je suis vraiment très heureuse de ne pas avoir résisté à la tentation. Plus je circule ici, plus je m'y sens bien.
Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. ▲ BAUDELAIRE
la fièvre
Elle sourit, encore. Elle est silencieuse. Son visage n'exprime pas grand chose. Pourtant, elle ne fait pas de mystère. Ce n'est pas une grande séductrice. Elle aime charmer, elle aime qu'on la charme. Mais une distance, toujours, fait obstacle, entre toi et elle.
Elle s'amuse un peu, d'un rien. Un peu mesquine, un peu sournoise. Et pourtant, elle ne t'a jamais rien promis. Mais tu y as cru. Ses yeux doux, ses gestes fluides. Elle serait tellement fade si ses lèvres n'étaient pas aussi charnues. Si ses cheveux n'étaient pas si noirs. Si son regard n'était pas si doux. Tu ne peux pas te méfier. Elle n'utilise pas de mots doux. Elle n'utilise pas de mots crus. Elle ne fait aucune proposition. Elle te regarde juste. Te sourit un peu.
Et toi, tu es tellement habitué à y voir une proposition, que tu t'y essayes. Tu es franc. Un peu cru, même. Et tu la vois se métamorphoser. Tu vois ce sourire en coin, de celle qui va jouer. Elle te laisse faire, un temps. Tu patientes, après tout ce genre de filles on peut bien attendre un peu. Et le jour où tu crois que tout est permis … Elle te crache à la gueule. T'en connais qui sont allés plus loin. Rare. Parce que Raquel, on la désire comme on désire toutes les autres, pas plus, pas moins. Cependant, elle choisit, finement. Des lourds, elle en a vu. Des dangereux aussi, qui n'ont pas apprécié son jeu. Ce n'est même pas un jeu de séduction, mais ils s'y méprennent tous.
Elle exprime son dégoût. Raquel, ce ne sera décidément pas une fille que tu mettras dans ton lit. Cependant, tu ne vois pas d'inconvénient à être son ami, ou tout du moins quelqu'un qui la côtoie. Elle n'est pas mauvaise, au fond. Sarcastique, mais douce. Volcanique, mais sage. Façade. A l'intérieur, ça brûle. Elle a souvent juste envie de griffer ton visage. De te faire taire. Elle ne supporte rien, et fait semblant de supporter tout.
Elle hait beaucoup de monde, la sale hypocrite. Mais elle entre dans ta vie, prend toute la place. Et un jour, elle s'en va, elle se fait un plaisir de t'humilier, pas publiquement, elle a un peu de classe, tout de même, mais au plus profond de ton intimité. Elle te balance ce qu'elle pense de ta gueule, de ton amitié, de ta "personnalité". Des amis ? Oh, elle en a peut-être, qu'elle apprécie vraiment, mais pas sûr qu'elle les aime pour toujours.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 0:17
le long de tes veines

l'étrange
Brûler de l'intérieur. Les veines en feu. L'intestin qui se désintègre. La sueur qui dégouline du front, du dos, des aisselles. La fièvre. Elle sait d'où ça vient. Elle le sent, là, qui palpite sous sa peau. Son sang. Pourrie jusque dans son fluide vital. Du poison. Son poison. Elle souffre. Continuellement. Parfois c'est si violent, qu'elle hurle. Parfois c'est si lancinant, qu'elle sanglote la nuit entière. Parfois c'est si étouffant, qu'elle ne peut rien manger pendant des jours. Son sang est venimeux. Du venin. Faire souffrir autrui, elle pourrait si facilement le faire avec ça. Mais ça la bouffe, elle. Elle compense. Elle se désintoxique de son sang en s'intoxiquant encore plus. Les anti-poisons sont devenus des poisons. La morphine, elle n'en a plus. Elle sert les poings. Pas d'antidote. Juste des anti-douleurs. De quoi tenir une journée de plus. Le menton levé. Elle en pleure de rage quand elle est seule. Elle ne veut pas mourir comme ça. Mais peut-être que le pire, c'est justement qu'elle n'en meurt pas. A force de dire que les liens du sang ça existe juste pour emmerder les gens, elle en paye le prix. Fort. Parfois, elle a envie de mettre un peu de son sang dans les verres qu'elle sert, pour voir ce que ça fait à autrui. Elle ne veut tuer personne. Elle veut juste essayer pour comprendre.
(c) MORIARTY


São Poeira
Elle inhale. Encore et encore. De plus en plus vite, de plus en plus fort. Pas d'air. Du sable. De la chaleur. Une sorte de moiteur. Elle étouffe à moitié. Et elle a si chaud. A l'intérieur. A l'extérieur. Et elle ne sait pas quelle est la pire des chaleurs entre les deux. Elle a l'impression qu'elle va se consumer sur place. Et elle sait que dehors c'est encore pire. Que dehors, c'est l'enfer. Alors elle reste à l'ombre du maigre toit, dans un coin de la petite pièce, la tête renversée, cherchant un peu de fraicheur. Elle essaye d'imaginer un endroit où il ferait frais, où il ferait même froid. Elle a du mal à se le représenter. Elle déteste cette ville, mais elle ne connait que ça. Finalement, elle n'a même pas envie de partir. Partir pour aller où ? Si en plus ils pouvaient fuir, mais ils ne peuvent pas … C'est la scène tragique où se joue sa fatalité. Elle s'improvise grande tragédienne dans ce théâtre macabre. Si c'est ça son tombeau, elle mourra avec panache. Avec dignité. Avec la fierté qui lui reste, les miettes de son arrogance. Parfois, ça la brise encore plus de se dire qu'elle n'aura connu que cette ville. Elle a vécu ailleurs, c'est vrai, mais ses souvenirs s'éparpillent, se dissipent. Ici, c'est toute sa vie. Elle en rit jaune. Sans illusion, elle essaye encore d'avoir sa place. Même la cabane qui lui sert de maison en dit long sur ce qu'est sa place réelle.
(c) MORIARTY

Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. ▲ BAUDELAIRE
poison liquide
Si tu me sers plus fort, je sens que je vais vomir. Sa mère pleure encore sur le pallier. C'est juste affligeant. Elle l'aime bien, au fond. Mais elle n'en peut plus. De cette inquiétude croissante, alors que le feu brûle peu à peu ses artères. Elle la laisse sangloter. Elle la regarde, même, avec dédain. Elle n'en peut plus de tout cet amour mal placé. Qui ne change rien. Elle a fait un effort, longtemps. Mais quand ça s'est empiré, quand le poison mortel a décidé d'être plus nocif, elle a décidé de devenir égoïste. Cruelle. Envers les siens, surtout. Parce que ce sang pourri, elle sait de qui elle le doit. " Maman, arrête de pleurer. " Sa voix est dure, tranchante. Elle sent ses muscles frémir de colère. Elle a peur de finir par la frapper. Elle l'aime encore, elle ne veut pas vraiment lui faire du mal. " Raquel, tu ne peux pas. Tu ne peux pas partir comme ça. C'est chez toi, ici. " Elle rit, toujours aussi froide. Elle jette un coup d'oeil à son "chez-elle". Peut-être que ça va lui manquer. Mais là, elle veut juste partir. Pourtant, elle sait que là où elle va, ce sera pire. Une sorte de cabane insalubre.
Elle fait un pas vers la seule femme qui lui ait jamais porter de l'affection. Elle sait, elle le sent au fond d'elle, qu'en partant, elle décide de s'enfermer dans sa noirceur, d'atteindre l'individualisme le plus destructeur, de supporter son fléau seule. " Relève toi. " Elle hurle presque. Elle voit dans cette scène ce qu'il adviendra d'elle dans les longues nuits de douleur. Seule, à pleurer toutes les larmes de son corps, les mains tirant sur ses cheveux pour tenter de tromper la douleur qui lui tord les intestins. " Bordel, sois forte ! Sois forte pour moi. " Elle ne part pas loin, en plus, mais toutes deux savent que ce départ est définitif, qu'elles ne se reverront plus, même en étant voisines. C'est plus qu'un départ, c'est le déni de son sang. Sa mère est belle. Elle a les mêmes lèvres pulpeuses qu'elle et les mêmes cheveux noirs un peu sauvage. Elle la regarde attentivement. Elle aurait pu devenir comme elle. Pleine de bons sentiments.
" Souris moi. " Elle murmure, elle supplie. Ce sera peut-être le dernier sourire qu'elle rencontrera dans sa vie. Elle frisonne. Elle fait le mauvais choix, elle le sait. Elle savoure le sourire, elle le dévore des yeux. Elle n'essaye même pas de limiter, elle ne peut plus. Il est faux son sourire, maintenant. Et elle veut être sincère avec cette femme qui pleure pour elle comme jamais personne n'a pleuré pour elle. Elle se sent faiblir. Il est l'heure de tourner le dos pour de bon.

J'aurais préféré être plus sotte. Elle se sent terriblement seule. Elle serait entourée, ce serait pareil. Elle se sent creuse. Elle se sent sale. Elle a laissé tout ce qu'elle était derrière elle. Elle ne se reconnaît plus. Elle regarde les verres qu'elle doit servir. Elle a envie de cracher dedans et de les voir les boire juste pour le plaisir d'avoir fait quelque chose de sale. Elle se sent laide. Elle sait qu'elle s'est perdue en cours de route. Elle sert les verres, un sourire factice aux lèvres. Elle est polie, en plus. Elle se trémousse en partant, elle sait que ça fait plaisir et qu'elle peut gagner un plus gros pourboire grâce à ça. Elle se cache derrière le comptoir et met le poing dans sa bouche pour le mordre. Elle a envie de hurler. Elle passe ses nerfs sur sa chair. Elle a peur de finir par fondre en larme et de faire couler son maquillage. Elle devient superficielle, maintenant, génial.
Elle respire fort, mais rien n'y fait. Elle ferme les yeux. Le néant sous ses paupières l'affole encore plus. Elle veut disparaître, ou alors réapparaître. Elle ne sait plus. On la hèle dans la salle. Elle se recompose un visage. Le client, sans le savoir, a été son sauveur. Sa voix quémandeuse l'a ramené à la réalité. Elle essaye d'effacer les marques sur sa peau en frottant, mais rien n'y fait. Elle remet ce sourire sur ses lèvres, un peu tremblantes. " Je vous sers ? " Sa voix est basse, un peu chantante. Elle a envie de prendre le client par le col pour le forcer à la regarder plus haut, dans les yeux. Peut-être qu'elle crachera dans son verre, à celui-là.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 0:34
oh, j'suis contente de voir que tu t'es laissée tenter, au final Hope Bienvenue ici et la demoiselle est sublime, je connaissais pas et je valide le code avec plaisir perv
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 16:20
Bienvenue à toi ! Bonne chance pour ta fiche :)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 17:08
Bienvenue sur FV
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 17:39
oh, cet avatar. j'aime le début, vivement la suite.   
bienvenue   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 9 Avr 2014 - 18:35
Oh oui elle est belle et je ne connaissais pas non plus   

Bienvenue et courage pour ta fiche.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 16 Avr 2014 - 20:03
merci beaucoup tout le monde   je suis contente que Sarah plaise autant  perv 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Jeu 17 Avr 2014 - 22:56
Bienvenue à toi, je ne connais pas Sarah, mais j'aime ton avatar, elle est très belle   
Bonne continuation dans ta fiche   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 18 Avr 2014 - 21:47
temps écoulé

le sang a giclé
Larmes de sang, là, qui dégoulinent le long de ses traits. N'entends-tu pas ses cris d'agonie, les âmes qui se voient alors meurtris ? Il fait l'enfant, le pauvre Satan, de ne pas toucher ton âme, de ne pas s'amuser avec toi. Il te voit, là, au travers de la foule, t'éloignant doucement, t'effaçant presque tendrement, et il ne l'accepte pas. Connais-tu seulement la sentence, pour rendre le démon aussi triste, aussi humain ? Dix larmes de sang ont déjà été versés, si tu n'es pas là d'ici quatre nouvelles larmes, il sortira les crocs, il sortira le fouet, et ton âme, brusquement, sera détruite à néant. Ce que Satan n'a pas, n'existe pas.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 18 Avr 2014 - 22:46
J'ai fait une bêtise ?  nan, parce que j'ai prévenu dans le bon post je pense que ma fine était terminée, mais j'ai peut-être fait un truc pas bien   j'aurais peut-être du le dire ici aussi, en fait.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 19 Avr 2014 - 0:09
oh god, et j'ai même pas eu le email pour me signaler ça c'est de ma faute, pardon je m'occupe de toi au plus tôt, dès que j'ai fini ce que je fais pardon encore
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 19 Avr 2014 - 1:59
bienvenue à São Poeira
la vie est finie, mais tu survis.


oh, je l'aime. j'aime son caractère, la dureté qu'elle aborde et puis son pouvoir aussi. on est presque copain, à avoir tous les deux un pouvoir lié au sang perv faudra se trouver un lien, du coup Hope et puis voilà, elle est sauvage et elle est belle, forte. une beauté avec un caractère qui claque et qui se tient. le lien avec la mère, aussi j'ai hâte de voir ce que tu vas faire par la suite avec elle, j'crois qu'elle a des belles choses devant elle, en tous cas perv

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé.

les liens utiles

VOS LIENS
POUR LES DIVERSES DEMANDES
REGISTRE DES EMPLOIS
LA VILLE
LES POUVOIRS
LE BOTTIN
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LES ANNONCES




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 19 Avr 2014 - 9:15
Ne t'inquiète pas, c'est pas grave du tout   et merci pour tout ces jolis compliments, je suis contente d'avoir réussi à faire ressortir tout ça (et je dis oui et encore oui pour le lien)  :**: merci encore pour la validation.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ATTENTION ,HAUTE TENSION...
» Liquid Rainbow...♪ |libre|
» 'tension je passe [20.12.10 - 14H30]
» Idée de mise sous tension
» Tension sur 30m avec primitiv

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: