N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

Milla + Fucking destiny.

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 9 Fév 2014 - 13:37
Milla Nascimento

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ Nascimento. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Milla. C'était mieux avant ♆ Dix-neuf ans. Première Bouffée d'air ♆ Un dix-neuf juin, à São Poeira. Papa et Maman ♆ Papa venait de loin, maman s'est laissée séduire. Il est repartit, elle est restée ici. Dans mon lit ♆ Hétérosexuelle.  Degré de solitude ♆ Les plus riches attirent son attention, les autres restent dans l'oublie. Et il y a lui. Tromper l'ennui ♆ Etudes abandonnées. Alors, donner de sa personne pour survivre est l'une des rares solutions. Tombé dans le trou à rat ♆ Née ici, elle s'est pourtant envolée à l'âge de quatre ans mais, le diable l'a rappelé il y a un an. La nouvelle famille ♆ Les salauds.


au-delà des dunes
Joli prénom ♆ Jennifer.   Pseudo pas beau ♆ G.ni Nombre d'hivers endurés ♆ Vingt. Pierre précieuse préférée ♆ Saphir.  Compagnie de voyage ♆ Bazzart. Mot doux ♆ Je suis littéralement tombée amoureuse du contexte ! Degré d'addiction ♆ 7/7 Sésame ouvres-toi ♆ OK PAR ADOLF Je ne suis pas sûre de mon coup là XD Tête de cochon ♆ Ashley Moore. Remerciements ♆ Tumblr. Mot d'amour en plus ♆ Bouh, je ne sais jamais quoi écrire alors euh.. Vous êtes beaux (a)
Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. ▲ BAUDELAIRE
We don't choose.
Tu es née ici. Insouciante demoiselle ne demandant qu'à sourire à la vie. Oui, tu es née ici et cela semblait te convenir. Douce, attendrissante, un brin boudeuse. Les gens t'aimaient, voyaient en toi quelqu'un de pure qui malgré les difficultés, parviendrait à devenir quelqu'un de bien. Tes cheveux bouclés tombaient en cascade jusqu'au bas de ton dos et se balançaient de gauche à droite lorsque tu jouais, lorsque tu courrais avec les autres enfants du village. C'était tes moments du bonheur à toi, ceux où tu pouvais te défouler pour ensuite revenir calme auprès de la mama. Oui, tu aimais ces moments, jusqu'au jour où en pleine course une main t'attrapa. Une main t'attrapa pour ne plus te lâcher. Pour t'emmener. Loin. Et tu ne la connaissais pas. Non, jamais auparavant tu n'avais sentit le contact de cette peau sur ton bras. Pourtant, très vite tu comprenais que c'était papa. Cet homme grâce à qui tu avais vu le jour, à cause de qui tu vivais comme cela. Pourquoi était-il là ? Tu ne le savais pas mais, tu t'es laissée faire. Tu t'es laissée emmener. Tu n'avais que quatre ans. Et les années ont filée, vite, te faisant oublier ce moment déchirant. Alors, tu as pris exemple sur cet homme et sûrement celui-ci a-t-il fait ressortir les plus mauvais côtés de ta personne. Voleuse, rebelle, amère et provocatrice. Ta bienveillance ne t'avait jamais quitté mais, celle-ci n'était simplement plus assez forte pour s'imposer face à ta hargne, ta rancune. Alors oui, les années filaient et parfois, tu te demandais avec quels yeux te regarderaient les femmes du village dans lequel tu étais née si elles te voyaient ainsi. Sûrement ceux-ci n'inspireraient-ils que désolation et honte mais, peut-être était-ce cela que tu voulais voir. Oui, peut-être voulais-tu simplement qu'on t'apprenne à être quelqu'un de bien.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 9 Fév 2014 - 13:38
Destiny missed.

l'étrange
Tu l'as touché et voilà que ses secrets les plus profonds s'offraient à toi. Des flashs, certainement incompréhensibles à tes yeux mais, si dérangeants aux siens. Des flashs que tu ne contrôle pas, qui s'offrent à tes yeux malgré toi. Tu as posé ta main sur sa joue et par ce simple contact de ta peau sur la sienne, tu voyais ce qu'il avait été, ce qu'il avait fait, sûrement ce qu'il aurait voulu cacher. Ou peut-être pas. Peut-être voulait-il que tu vois cela. Comment le savoir ? Le lui demander ? Non. Le temps t'avait appris que bien souvent il était mauvais de confronter les gens à leurs secrets. Qu'il était mauvais d'en savoir trop et pire encore de monter qu'on en savait trop. Car trop de gens mentent. Oui, trop de gens se mentent à eux-mêmes et font tout pour passer sous silence leurs actes les plus honteux, cachant ceux-ci derrière de simples banalités qu'ils souhaitent partager simplement pour cacher leur véritable identité. Le plus souvent, cela marche. Jusqu'à ce qu'il te rencontre. Toi, Milla. Jeune brésilienne qui durant de longues années torturait son entourage avec leurs secrets. Faisait tout son possible pour découvrir ceux-ci afin de les utiliser contres les gens. Oui, tu aimais ça, tu ne nourrissais de ça et cela te donnait satisfaction, supériorité. Tu retournais ciel et terre pour découvrir ce que cachaient les gens au plus profond d'eux et voilà qu'aujourd'hui, un simple contact te révèle tout ce que tu veux. Personnes et objets n'ont plus de secrets pour toi. Sûrement était-ce le don dont tu avais toujours rêvé et sûrement l'as-tu considéré ainsi au début mais, il n'est jamais bon d'en savoir trop à propos des gens. Non, ils n'aiment pas ça. Et cela n'est pas bon pour toi. Car lorsque tu découvres les pires actions d'une personne, que lui restes-t-il à cacher ? Rien. Définitivement rien. Et ce rien lui donne la possibilité de t'abattre sans aucun regrets, afin que personne d'autre que toi ne le connaisse. Afin que tu emportes avec toi ce que jamais il n'aurait voulu voir revenir au grand jour. Afin qu'il redevienne cette personne banale, invisible parmi la foule.
(c) MORIARTY


São Poeira
Tu es née ici, d'une mère originaire de là, d'un père qui venait de loin mais, qui n'a pas pu résister à l'envie de passer un peu de bon temps ici avec celle qui t'as donné la vie. Alors oui, neuf mois après ce coup d'un soir tu as vu le jour. Tu as grandi ici, tu t'es battis ici, jusqu'à ce que tu atteignes l'âge de quatre ans. Jusqu'à ce qu'un homme qui t'était inconnu t'arrache à tes racines et t'emporte avec lui loin. Trop loin. Loin de tout ce que tu avais connu jusque-là, loin de tout ce que tu étais, toi. Cet homme, c'était ton père. Ce père absent qui pourtant avait cru bon de revenir vers toi. De revenir te chercher afin de t'offrir une meilleure vie mais, au final il a fait ressortir seulement le pire de toi. Alors oui, tu as quitté la ville, tu imaginais l'avoir quitté pour toujours mais, un appel t'y a fait revenir. Un simple appel, émis par ton frère. Ce frère que tu avais laissé derrière toi. Ce frère qui t'annonçait que celle qui t'avait donné la vie était sur le point de perdre la sienne. Alors tu es revenue. Après quinze ans loin de São Poeira, voilà que tu y remettais les pieds, que tu retrouvais tes racines et ce, malheureusement pour ne plus jamais les quitter. Car oui, cette fois personne ne reviendrait te chercher. Personne. Pas même ce père, pas même ces gens que tu avais laissé derrière toi en revenant ici car, tu leur a trop mené la vie dur. Tu les as trop rabaissé pour qu'ils puissent ne serait-ce que songer à l'éventualité de te relever, toi.
(c) MORIARTY

Et de longs corbillards, sans tambours ni musique, Défilent lentement dans mon âme ; l'Espoir, Vaincu, pleure, et l'Angoisse atroce, despotique, Sur mon crâne incliné plante son drapeau noir. ▲ BAUDELAIRE
When the demon embraces us.
Tu as grandi dans un Rio décadent. Autrefois petite princesse au grand coeur, voilà qu'à présent tu devenais égoïste, manipulatrice et sans coeur. On t'avait arraché à tes racines pour t'offrir une vie meilleure et pourtant, ce père autrefois absent ne semblait pas t'accorder autant de considération que tu l'avais imaginé. Non, il ne t'offrait rien. Ou plutôt il t'offrait tout, tous les biens matériels dont tu avais besoin, plus d'argent que jamais tu n'en avais vu mais, pas la seule chose dont tu avais besoin. L'amour. Oui, tu avais besoin qu'on t'aime, qu'on t'apprenne à être une fille bien, qu'on te guide sur le dur chemin de la vie. Mais rien de tout cela n'est arrivé alors, tu as changé. Rancunière, provocatrice, lâche et même voleuse. Tu devenais l'une de ces filles peu fréquentables, l'une de ces filles que jamais tu n'aurais imaginé devenir. Dont tu ne connaissais même pas l'existence. Tu vivais dans le luxe, les garçons te courraient après, les filles te détestaient et toi, aimais-tu seulement quelqu'un ? Non. Peut-être même pas toi-même. Sûrement même pas toi-même. La douce et attachante Milla s'était envolée, pour laisser place à une fille rebelle, instable, qui préférait boire et fumer qu'étudier. Qui préférait sortir le soir et vivre dans la décadence plutôt que d'essayer de se construire une vie. Et tu aimais ça. Oui, tu adorais ça. Pourquoi ? Parce que les gens souffraient. Ton père souffrait de ton instabilité, de ton insolence. Tes amis souffraient de ne pouvoir te faire confiance, du fait de devoir s'attendre à ce qu'à tout moment tu leur plantes un couteau dans le dos. Oui, tout le monde souffrait mais, celle qui souffrait le plus, c'était indéniablement toi.

Pourtant, tout change il y a un an. Après des années de décadence, tu décides de reprendre ta vie en main. Tu voulais devenir infirmière et grâce à l'argent de papa, ton rêve était à porter de main. Pourquoi ce revirement de situation ? Sûrement parce que les conneries ne suffisaient plus. Sûrement parce qu'à force de jouer avec ton monde, tu avais fini par perdre la partie. Par te perdre toi-même parmi ce flot de n'importe quoi. Avais-tu seulement quelqu'un pour te soutenir ? Non. Tu étais seule, car ceux qui se trouvaient à tes côtés quelques jours auparavant avaient profité de ce moment de faiblesse pour te quitter. Pour s'éloigner de toi, de cette fille si méprisante, à la si mauvaise influence. Cette fille qui semait le mal autour d'elle et pourtant, cette fille qu'on ne pouvait quitter. Tu attirais, tu intriguais mais, tu n'étais qu'un poison. Les gens s'emmêlaient dans tes filets et ne pouvaient en sortir. Ils étaient pri dans cette spirale infernale que tu étais. Dont ils ne pouvaient se détacher, qu'ils étaient forcés de suivre quoi que cela leur en coûte. Alors lorsque tu as quitté les riches rues de Rio pour entrer dans cette école hors de prix, ils n'ont pas hésité une seule seconde à s'en aller eux aussi. Loin de toi. Aussi loin qu'ils le pouvaient pour être certain que jamais plus ils n'auraient affaire à toi. Et cela a marché mais, d'autres personnes les ont remplacés. Faisant ainsi renaître ce cercle vicieux que tu étais. Meilleure de la classe, tu l'étais. Les meilleures notes, tu les avais et pourtant, ce mal qui au fil des années avait grandi en toi ne semblait pas vouloir te quitter. T'as bien essayé de le combattre mais, c'était peine perdue. T'as échoué. Tu t'es résigné à devoir te supporter, à vivre ainsi. Tu as cru pouvoir maîtriser ce côté de ta personnalité, tu as cru pouvoir devenir une fille meilleure et sûrement l'as tu souhaité si fort qu'à tes yeux cela semblait s'être réalisé.

Pourtant, le piège s'est refermé. Est-il seulement possible de combattre dans d'années de vice ? Peut-être pas. Visiblement pas. Alors que tu pensais qu'enfin tu foulais le droit chemin, voilà que ton passé t'as rattrapé. Par une seule sonnerie, par un seul appel auquel tu n'aurais peut-être pas dû répondre. Un appel venant de Sao Poeira, un appel de ce frère que tu avais laissé derrière toi. Ce frère que tu n'avais jamais aimé, ce frère qui selon toi te voulait du mal, ce frère dont au final tu n'avais aucun souvenir, à part la sensation de ses doigts s'appuyant contre ta peau, formant ainsi des bleus. Des bleus qui te faisaient mal. Aussi mal que le simple fait de devoir le regarder. Non, tu ne l'as jamais aimé. Ou peut-être est-ce simplement ce que tu crois ? Ce qu'on a essayé de te faire croire ? Tu n'en as aucune idée. Tout est flou dans ton esprit. Tout. Pourtant, tu n'as pas hésité une seule seconde à retourner dans le quartier qui t'as vu grandir lorsque tu as appris que ta génitrice, cette femme que tu as si peu connue, était sur le point de mourir. Non, tu n'as pas hésité mais, durant tout le voyage tu n'as cessé de te demander pourquoi tu y retournais. Et tu n'as pas su trouver de réponse à cette question. Tu n'étais même pas certaine de l'aimer, elle non plus. Non, pas plus que ce frère. Pas plus que ce quartier et ces gens qui s'y trouvaient. Pas plus que ce père, cette école privée si chère, ton entourage. Pas plus que toi-même.

Et aujourd'hui tu regrettes. Tu regrettes d'être revenue. De devoir chaque jour te retrouver face à ce frère. D'avoir vu ta mère s'éteindre sous tes yeux. Mais tu n'es pas sûre de vouloir quitter cet endroit. Car que retrouverais-tu si tu partais ? Rien. Définitivement rien. Toujours ce rien. La vie est terrible ici mais, peut-être est-ce simplement ce que tu mérites. Peut-être ne peux-tu pas espérer mieux. La vie est si étrange aussi et les gens qui t'entourent sont sûrement aussi démunie et insatisfait que toi. Aussi mauvais que toi. Ou peut-être est-ce toi, poison, qui est responsable de tout cela ? Non. C'est impossible et pourtant, parfois tu y penses. Tu ne peux t'empêcher d'y penser car, cette ville à mûri au même rythme que toi. Pauvre mais attachante il y a quinze ans. Cruelle et garce à présent.

Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 464
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : CILLIAN MURPHY.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : FABRICATION DE SOUVENIRS.
♆ ENNUI TROMPÉ : FIGURE PATERNELLE DES ENFANTS VOLEURS. SAINT PATRON DES ORPHELINS. LES BONNES INTENTIONS SE SONT ÉRODÉES AVEC LA POUSSIÈRE. IL LEUR A TOUT APPRIS, LES DOIGTS MAGIQUES POUR DÉTROUSSER SANS SE FAIRE ATTRAPER, LA SOLIDARITÉ DANS LE BUTIN QU’ILS PARTAGENT ET MÊME LES VICES AU CREUX DES DRAPS.

(#) Dim 9 Fév 2014 - 14:46
oh le superbe choix de scénario
bienvenue ici, la jolie perv
j'ai hâte de voir la suite

edit : pis ton code est bon aussi   

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 10 Fév 2014 - 4:45
oh cette beauté. j'suis tellement amoureuse d'elle - raison pour laquelle elle se trouve sur le header - et puis le scénario est merveilleux, en plus j'te réclame déjà un lien, parce que milla et cleb se connaissent - oui oui - et j'ai hâte de voir la suite de tes mots, aimant déjà le début. bienvenue ici
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 10 Fév 2014 - 19:26
excellent choix de scénario. perv
bienvenue.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 11 Fév 2014 - 22:44
 :han: :han: :han: :han: :han: 

(beaucoup d'amour sur toi, trop contente de voir une milla.  :han: vraiment hâte de lire la suite, bienvenue et bon courage pour ta fiche, à la moindre question... harcèle moi.   )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 12 Fév 2014 - 11:55
Ce choix de scenarii.   La damoiselle est sublime en plus.  :han: 

En tout cas, bienvenue sur le forum et bonne chance pour la suite de ta fiche.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 12 Fév 2014 - 19:25
Merci beaucoup tous   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Jeu 13 Fév 2014 - 17:38
oui ce scénario t'es parfaite.

bienvenue.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Jeu 13 Fév 2014 - 19:07
Hellcome ! Hâte de voir ce que tu nous réserves huhu  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 19 Fév 2014 - 22:47
bienvenue à São Poeira
la vie est finie, mais tu survis.


tout d'abord, pardon mille fois pour le retard mais je suis là, maintenant mila est merveilleuse, encore plus que le scénario, même. j'ai hâte de voir ce que tu vas en faire, et j'aime tes mots, si tu savais par contre il faudra que tu choisisse un autre emploi, étant donné que le métier de prostituée est bloqué depuis plus d'un mois Arrow

Il y a ce sourire, là, si grand, si laid, sur ses lèvres gercées par les morsures et le sang versé. Il t'observe, là, le torse ouvert, le coeur entre ses mains, maintenant. Plus rien ne t'appartient  ; tu es à lui tout entier, maintenant, qu'importe ce que tu choisis de faire. Ses ongles, si abîmés, s'enfoncent dans ton pauvre coeur et y glisse son venin. La malédiction est lancée ; te voilà captivé.


VOS LIENS
POUR LES DIVERSES DEMANDES
REGISTRE DES EMPLOIS
LA VILLE
LES POUVOIRS
LE BOTTIN
LES INTRIGUES & ÉVÉNEMENTS
LES ANNONCES




Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Jeu 20 Fév 2014 - 0:41
Oh merci, c'est gentil  Pas de soucis pour l'attente, ne t'inquiète pas ! Pour le job, je vais tâcher d'en trouver un autre et je vous dirais quoi quand je me serais décidé  J'avais bien vu que c'était bloqué mais, étant donné que c'était inscrit dans le scéna, j'ai laissé tel quel mais, je vais broder pour modifier tout ça :-) Merci encore 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Marque of Destiny
» Your Destiny || Forum RPG
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)
» Koh~Lanta Destiny Inscription !
» Destiny rpg

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: