N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

Diamond C. Andrea † Dans leurs derniers moments la plupart des gens révèlent qui ils sont réellement.

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 21 Jan 2014 - 16:42
Diamond Crown Andrea

Tu es ta propre bible.
Héritage Infortuné♆Andrea, nom de nulle part du premier des Andrea qui fût-il que fût-il, un monstre un dieu un serviteur un pécheur tellement de question dont l'on ne peut pas avoir la réponse, si vous me demandez si il était un monstre, je ne saurais répondre peut être peut être pas, ouvre mes veines et li le dans mon sang, explore mon hérédité dans ce liquide ancestrale. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ Diamond, ou la pierre brutale qui donne l'argent, prisme coloré qui provoque l'envi et l'ambition d'un homme, portant le nom de la ballade de cette femme qui se drogue et qui chante un diamant dans le ciel comme elle dit j'en suis. Crown la couronne que porte les roi, les bons comme les mauvais, le roi du crime ou le roi de la loi lequel suis-je attendez que j'ai la réponse. C'était mieux avant ♆ (L'âge) 22 ans. Première Bouffée d'air ♆ (Date et lieu de naissance) 28 août 1991 à la Nouvelle Orléans. Papa et Maman ♆  
Fais dodo, Colas mon p'tit anglais
Fais dodo, t'auras du cheesecake
Maman est en haut
Qui fait des jeu d'eau
Fais dodo, Colas mon p'tit Bob Marley
Fais dodo, t'auras d'la marijuana
Maman est en haut
Qui fait des vodkas
Papa est en bas
Qui fait du tabac.
Dans mon lit ♆ (Orientation Sexuelle) Moi homme ou femme esclave de Sodome tu m'appartiens tout entier tu aime quand je cris sous tes coups de reins tu viens et tu vas tu voyage en moi tu visite mon musé du Louvre, mon Broadway, prend le temps de t'incruster en moi laisse moi des parcelles de toi en moi je veux accoucher de toi fait moi si mal qu'un trou puisse se former et que tu puisse enfanter en mon intérieure j'aime les femmes mais je préfère le mâle car elle ne peuvent m'harponner.Degré de solitude ♆ (Statut civil) Célibataire et toute ma tête mais cela n'est pas une tare.  Tromper l'ennui ♆ J'écris pour vous, que vous connaissiez les actes et les conséquences de notre diable journaliste passif des donnés les transmets contre des petits services. Tombé dans le trou à rat ♆ Depuis quelques mois mon cœur est taché par une marque indélébile m'obligeant à vomir des coups, à crier comme une chienne en chaleur l'effet de la drogue malsaine ne s'éteins pas et elle me fait mal quand je m'égare. La nouvelle famille ♆parasite.


au-delà des dunes
Prénom ♆ Secret Mouhahaha   Pseudo pas beau ♆ Papa legba. Nombre d'hivers endurés ♆ (âge) 17 ans. Pierre précieuse préférée ♆ Diamants ^^.  Compagnie de voyage ♆ (comment t'es arrivé là) Bazzart est ma bible. Mot doux ♆ (ce que t'en penses) Trop de compliments pour tous les écrires mais en bref magnifyyyque (Christina Cordula quand tu nous tiens). Degré d'addiction ♆ (fréquence de connexion) 7j/7j. Sésame ouvres-toi ♆ (code du règlement) ok par alcide Tête de cochon ♆ (ton avatar) dudley o'shaughnessy. Remerciements ♆ (crédits des images) tumblr Mot d'amour en plus ♆ Breath me a life.
O Dieu ! ô Dieu ! Combien pesants, usés, fades et stériles, me semblent tous les usages de ce monde ! Ah la vie ! Ah ! Pouah ! C'est un jardin de mauvaises herbes qui montent en graine ; une végétation fétide et grossière est tout ce qui l'occupe.▲William Shakespeare
Amen salope.
Bourgeon germant à l'amont de la montagne suprême, hissé jusqu'à rejoindre le prodigieux bercement divin. Enfanté par la putin de religieuse et l'épique chevalier sans tête simplement vêtu d'une croix, sublimé par ses idées et à genoux pour prier. Digne dévot de feu son pieux de père. Flânant des mains maigres et aigris le chapelet, épris de la tarte pâteuse sur laquelle les flagellations réveillaient l'onctueux coulis rouge qui s'étendait tel les humides larmes consentantes à la douleur provoquer par le partage inégale du détenteur. Diamond aux cheveux terre d'ombre, aux yeux veillant, d'azurite éternelle et d'une malachite rare. Echangeant des baiser de sa bouche écarlate et velouté.

. Le cou assez fin pour le lacérer d'une main enragée. Les épaules robustes d'un demi-dieu, les mains délicates de Gabrielle. Le bassin et la dualité des reins ouverts à toutes suggestions. Aux jambes et pieds d'une pression assez légère pour marcher dans les airs. Un don du Karma posant sur son être la protection et l'injuste renvoi des coups animales.
Diamant errant extirpé de la plaie vermeil de la matrone. Judas chez les messie et messie chez les judas. Courtisan des indécis, masquant la cicatrice immonde du diable et le baiser heureux de l'ange. Sublime dégluti divin sortit du vagin maternel. Glacis bourgeois abondant de sensualité. D'une beauté immarcescible, poison délicieux dont les princes ce délectent.

Nitescence ébène objurant d'une voix éclairée. Au masque de péronnelle masculine, giton efféminé. Obombrer par la propagande familiale, Sylphide né mâle crachant une algarade de sa gorge marquée, répondant à l'attaque venimeuse de l'incube serein. Juste victime de la déhiscence d'une femme soumise. Aux paroles lénifiants chaque faiblesses. Traître incoercible par l'amour ou la haine. Callipyge voluptueux; fleur sauvage igné, brûlant d'un désir capitale de par la lulibérine. Jaspe d'esprit et de corps. Des yeux pers perçant l'inconnue d'un regard calculateur. L'impéritie à choisir entre la rose épineuse néfaste et la rose taillée bénéfique. Tableau magnifique, œuvre du sperme du saint esprit. Maligne poudre de succession, aux pensés turbides méphitiques. Les parois femelles avaient diaprés un magnifique diamant.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 21 Jan 2014 - 16:45
Dieu est mon droit (Bitch)

l'étrange
Voilà l'objet de la doléance, les blessures que tu m'infliges espèce de sous merde, elles te lacèrent les entrailles alors que je reste insouciant des douleurs, car je n'en es pas. Mon corps morbifuge dégoise toutes les cicatrices, je suis la poupée vaudou de mon propre maître. Je te cible tu me fragilises tu te fragilises ,tu m'égorges tu t'égorges. J'aime en jouer et m'aime si cela ne te plaît pas, car tu ne peux pas m'atteindre tu devrais savoir que la seule chose que tu pourrais faire c'est prié, prier pour que je ne me plante pas moi-même un couteau dans le cœur, les dégâts te percuterons et tu mourras sans avoir connue ton putin d'happy end. Tu peux engourdir mes pensées et tu auras de la chance peut être, la drogue du violeur pourrait très bien se retourner contre toi. Je détourne les effets, les fatalités de la vie sur la personne que je désigne de mes pensées, je suis une arme infernale et insurmontable. Je ne sais pas si je peux mourir, mais en tout cas mon cœur est existant où réside t-il cela reste à voir. Tu seras à tout jamais un portefaix de ma douleur, enferme toi dans un mur de silence si tu ne veux pas de mon gourou.
(c) MORIARTY

São Poeira
Dans ma longue embardée pour mon nouveau monde, je me suis laissé transpercer par la lance de cette ville, mon phare d'Alexandrie. Je marchais le long de la route gerbant des prostitués à chaque coin de rues. Je voulais juste dormir au min un jour, mais j'aurais dû me douter que l'odeur me cèlerait, épanchant sa soif de nouveaux pantins, j'étais languide, agonisant dans mon coin suffoquant à cause de cet air qui rentrait par mes pores. Un jour j'ai voulu m'enfuir de cet enfer, passer à travers la brume qui me cloîtrait ici, je n'avais même pas atteint quelques centimètres que la consomption fendit mon âme, je brûlais de toutes parts, je n'étais plus le golem invulnérable je fleurais la mort au bûcher comme les sorcières de l'époque. Le vent me dilacérait les pigments le sang enveloppait ma gorge, il me noyait. Je m’effondrais sur le sol glissant dans la boue me teintant de celle-ci l'épousant de mes bras . Le bacchanal commence dans ma tête, qui devient la boîte à musique de Lucifère, mes yeux fuient ils veulent sortir eux aussi mais, ma mains qui griffe mon visage les retient. Les esprits lutines autour de mon esprit et d'un coup jaculatoire je perdis connaissance.
(c) MORIARTY
Même une année, même deux ne suffiraient pas
Pour comprendre ce qu'est un homme.
Ils ne sont qu'estomac et nous que leur nourriture.
Ils nous dévorent puis, rassasiés, Ils nous vomissent.. ▲ SHAKESPEAR
PRECIOUS BOY
 
 L'hirondelle aux ailes éclatantes, se posait sur les longs festons de croix chrétiennes. Les murs de ma chambre avaient une couleur du Pandémonium bistre, la pièce était assez spacieuse pour que l'oiseau ouvre grand ses ailes et virevoltent librement. Moi, je regardais au-delà de l'écran cristallin coloré de vitraux de la Genèse. Dehors, des démons squalides vaquaient à leurs occupations. Immaculée ma chemise était ornée d'une broche dorée représentant une croix, la même que je revêtais tous les dimanches.

 Je reluquais d'un oeil pécheur le fils de notre voisin d'en face avec ma concetti usuele, il était très phraseur comme son père et à vrai dire d'après mon petit trou du cul qui se dilatait à sa vue, j'aimais ça. Le jeune éphèbe réparait torse nu la voiture de collection parentale, au bout d'un certain moment il se rendit compte de mon oeillade persistante et me fixa en retour. Je fis trépasser ma langue sur ma bouche de façon explicite. Un hurlement aigu s'éleva dans la maison, m'arrachant à ma douce contemplation. Impavide, mon âme chemina jusqu'au  lieu émondable de malheurs. Mon essence maternel était là devant moi soumise, embrassant le sol avec précipitation, son sang giclant contre le mur me fit prendre conscience des vrombissements du fouet avant d'affliger sur les membres talé la force vermiculaire de l'instrument sado-masochiste. Mon père poussait des râles "espèce de putin t'es une salope, dieu te haï et il te crache dessus!" la chienne punit gisait mêlant son sang de reine déshonoré à ses larmes de princesse bâillonné, "regarde t'a les tétons qui pointent quand tu l'regarde le voisin. Tu la veut sa bite de cheval dans ton vagin macabre hein !!" .

La scène morbide ne provoque nullement la moindre empathie chez moi aujourd'hui alors je tapote sur mon cadrant infernale à mon poignet en regardant la face sanguinaire du roi de mon enfer.

 Je lave la suintante femelle, frotte son cuir fragile enlevant la saleté, la crasse les excréments je force entre les plis, entre les grains pécheurs son pigment, elle regarde dans moi ou derrière ou alors nulle part, elle décède à chaque seconde, je la sors et l'assoit sur un tabouret impérial et lui ramène les cheveux en arrière les brosses leurs chantes un chant divin, le sourire parfait s'élève, se tatoo sur le visage magnifié de ma mère, son esprit est revenu, on peut enfin aller chez dieu.

 Le démon à moteur prend le chemin pour l'église alors l'abjecte part de mon être me fit vaciller, me meurtrie le coeur, mon créateur me porte sur son dos dure et me dispose là, de sorte à assister à la cérémonie je trémule, mais les secousses saccadés fondent et s'évanouissent. La messe est silencieuse, elle joue presque un deuxième rôle alors qu'on nous a appris que la messe était le premier rôle de nos vies pour échapper au purgatoire.



La prière pénitentielle commença, je remarquas que le prêtre était un nouveau corps un nouvel homme remplacé à la suite de la descente sournoise de son prédécesseur chez Papa Legba. Il était fort esthétique, me plaisant jusqu'à dans ma chaire, irriguant mon esprit d'espérances impures. il récite sa petite prière l'aigrefin, mon père écoute, les mains jointes la bouche brutale souffle ou souffre, elle parle toute seule désespérément attendant un je ne sais quoi. La prière personnelle commence je ne sais pas quoi demander à dieu, peut être de m'être fin à la vie des malfaisances, ordonner au tyran religieux qui me dirige de cesser de faire couler en notre être le radiant de dieu et si je ne voulais pas y croire, si l'idée d'un homme plus hauts, plus fort me révulsait. Toute ma vie durant j'ai dû mimer l'espoir l'exutoire à mes problèmes qui semblèrent s'envoler au zéphyr. Le credo est énoncé je suis le peuple comme un mouton, répétant mots pour mots l'absurde croyance :



Je crois en un seul Dieu, Le Père tout-puissant,

créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,

le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.

Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.

Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait.

Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ;

Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme.

Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.

Il ressuscita le troisième jour ,conformément aux Ecritures,

et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père.

Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ;

et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;

il procède du Père et du Fils; Avec le Père et le Fils,

il reçoit même adoration et même gloire ;

il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.

Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.

J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir.

Amen.



Le pain et le vin est déposé les prêtres s'approchent espérant nous saouler pour nous faire entrer dans la tête une telle théophanie Le prêtre s'approche de mon âme je me délecte du vin qu'il m'a propose, j'ouvre un peu ma bouche l'homme d'église est conscient du piège, mais il y fonce tel le petit chaperon et le loup, il met le pain sur ma langue au moment où je referme l'antre ses deux doigts dans ma bouche mouille sous les tours de ma langue je le regarde avec intention, il sourit enlève ses doigts et je me lèche les montagnes pulpeuses. Continue comme un petit chérubin.



Notre Père qui est aux cieux,

que ton Nom soit sanctifié,

que ton règne vienne,

que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.

Pardonne-nous nos offenses,

comme nous pardonnons aussi

à ceux qui nous ont offensés.

Et ne nous soumets pas à la tentation,

mais délivre nous du Mal.



GRAh je me sens mal quelque chose monte en moi atteint ma gorge m'étouffe, je sors mon père m'attrape je le griffe il me lâche dehors, à la vu de tous je vomis sur la statue de jésus, le diable est passé en moi, les regards sont tournés vers moi, celui de mon père est plus dure il tente de sortir mais, échoue, je cours à toute brasses défiant le vent je cours, tu pleurs, il hurle, elle rit, nous fuyons, vous cherchez, ils meurent pour moi.



Invité
Revenir en haut Aller en bas
Bélial Chateminoy
SATAN M'HABITE
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 326
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : DIEU DEPP.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE MAUVAIS
♆ PERDITION : LES ANNÉES S'AJOUTENT ET DISPARAISSENT. LE TEMPS NE FAIT PLUS EFFET SUR SES TRAITS. TANTÔT ENFANT AUX MAINS BALADEUSES, ADULTE AUX SOURIRES CRASSES ET VIEILLARD AUX MOTS AIGRIS.
♆ ÉGARÉ : DANS L'ANTRE DE SATAN.
♆ ENNUI TROMPÉ : GOUROU SATANISTE. CHIEUR, FARCEUR, EN MISSION POUR LUCIFER POUR FAIRE DE VOTRE VIE, UN ENFER.

(#) Mar 21 Jan 2014 - 16:52
dudley le beau perv
c'est intrigant tout ça dis moi, j'ai hâte d'en savoir plus What a Face

par contre, pour des raisons de surpopulation nous n'acceptons plus de prostitués Arrow

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 21 Jan 2014 - 17:21
oh qu'il est beau, je l'aime ; ; <3
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 21 Jan 2014 - 18:08
Bonsoir, merci à vous je dois avouer que le faite que l'on puisse plus faire d'homme de joie me laisse... pantois *sors* c'est une maison close allemande ici ou bien ... ^^ non je rigole, bref merci j'apprécie les compliments avec gourmandise. ;)
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 22 Jan 2014 - 15:08
oh gud, j'ai bu le début de ta fiche comme du grand marnier ( ouais c'est pas commun mais je me délecte de gm.   ) et tes mots sont vraiment renversants.

en tout cas bienvenue, puis le prénom est extra, l'avatar est extra, dudley est extra, tout est extra, bref, c'est exxxtra.  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 22 Jan 2014 - 18:16
oh cet homme perv
bienvenue ici, toi
écris un peu plus vite, qu'on frétille moins d'envie
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 22 Jan 2014 - 19:53
T'es beau perv
Bienvenue
Bonne chance pour la suite ! :han:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 22 Jan 2014 - 21:34
Déjà la Louisiane et surtout la Nouvelle-Orléans... Tu m'emmèneras dis ? :bril J'ai toujours été fascinée par cette ville intense.
En plus de ça t'a un talent monstre, j'adore ta plume, tu fais voler, danser les mots et j'aime, j'aime, j'aime
Je suis déjà fan de ton personnage !   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 20:06
. Merci, vos compliments me vont droit au cœur   . Les compliments sur mon écriture étaient jouissiffes   , surtout que je me suis dis que je n'écrirais jamais aussi bien que vous et en plus quand j'ai fais lire mon texte à mon frère il ma dit que c'était nul    alors je voulais pas poster   . Bref merci encore et merci, désolé si c'est long mais aujourd'hui j'avais bac blanc et j'ai révisé pendant 1 semaine /2mi alors l'histoire...   

Celestina ---) Bien sûr que tu viens avec moi (vers l'infini et l'Au-Delà).  
Alcide ---) J'ai envi de faire des choses pas très catholiques avec toi, Bélial, Sullivan, Cleb et Soren.  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 24 Jan 2014 - 21:46
Diamond C. Andrea a écrit:
J'ai envi de faire des choses pas très catholiques avec toi, Bélial, Sullivan, Cleb et Soren.  

Je ne dirais rien.  perv 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Sam 25 Jan 2014 - 13:09
dudley, je ne peux que tomber face à ce choix.
j'ai dévoré le début de ta fiche, ça donne pas envie de devoir attendre pour la suite. Laughing en tous cas, bienvenue à toi, petite merveille.  perv 
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Lun 27 Jan 2014 - 18:50
j'vais t'appeler mister parfait. perv
bienvenue !
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 29 Jan 2014 - 13:25
      Merci vous êtes tellement super, si vous saviez le bien que vos commentaires m'apportent surtout depuis une certaine phrase que j'ai pas aimé de la part de ma prof de français   . OMG Erika Linder  :shock: , je suis peut être totalement gay    mais je puis dire que cette fille ne me laisse pas de marbre.  :ange:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Ven 31 Jan 2014 - 18:13
temps écoulé

le sang a giclé
Larmes de sang, là, qui dégoulinent le long de ses traits. N'entends-tu pas ses cris d'agonie, les âmes qui se voient alors meurtris ? Il fait l'enfant, le pauvre Satan, de ne pas toucher ton âme, de ne pas s'amuser avec toi. Il te voit, là, au travers de la foule, t'éloignant doucement, t'effaçant presque tendrement, et il ne l'accepte pas. Connais-tu seulement la sentence, pour rendre le démon aussi triste, aussi humain ? Dix larmes de sang ont déjà été versés, si tu n'es pas là d'ici quatre nouvelles larmes, il sortira les crocs, il sortira le fouet, et ton âme, brusquement, sera détruite à néant. Ce que Satan n'a pas, n'existe pas.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» les derniers moments du president Aristide
» De la crème de whisky dans leurs filets de pêche...
» Si tu as besoin de quoi que ce soit, je serai là pour toi, dans les bons moments et dans les mauvais, pour toujours. [PV Boule Marine.]
» Manigat : « Soyez prêts à vous battre pour votre vote ! »
» Résumé du 3ème cours (pour les premières années)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: