N'oubliez pas de déclarer votre amour pour satan, en postant sur bazzart Hope
Ils sont beaux, ils sont frais, ils n'attendent que vous.
N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil aux PVs Hope
on veut plus de boobs :pff:
- la surpopulation de mâles sur le forum
Pensez à privilégier les hippies, les voleurs et les pirates
afin de préserver les âmes sensibles, le forum est déconseillé aux moins de 17 ans
Si aucune fiche est postée après cinq jours, votre compte sera supprimé.

je l'effleure de toutes mes forces, elle m'est fleur de toutes les siennes

 :: ET ILS RIENT :: FICHES V1 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 16:07
nela coelho

âme égarée
Héritage Infortuné ♆ coelho. elle le porte la tête haute. c'est tout doux, tout simple, tout elle. ça glisse entre tes lèvres sans les brûler, non, ça les baume. ça sonne à tes tympans comme le tintement d'un cristal. essaye, tu verras bien. coelho. Appellation aux Origines Contrôlées ♆ nela. choisi par sa maman. la légèreté en deux syllabes, un sourire timide qui tente de se frayer un chemin sur ton visage las. nela, la petite hirondelle, le petit oiseau qui survole ton amertume d'un battement d'ailes brisé, nela le petit papillon coloré qui déverse sur son passage une poussière d'étoiles. C'était mieux avant ♆ vingt ans. vingt ans de beauté et de sourires donnés à la pelle, vingt ans de bonheur fragile comme de la porcelaine, qu'elle chérit et dont elle n'hésite pas à semer des morceaux ci et là. Première Bouffée d'air ♆ nela, elle ne connait que le soleil doré du brésil, que ses rayons chatoyants épousant délicatement sa peau. ce jour là, ce vingt-trois mars qui l'a vu ouvrir ses yeux sur le monde, le soleil l'a aperçue, juste là, à travers le ciel gris obstrué par les nuages pleurant au dessus de bahia. Papa et Maman ♆ la famille coelho et le brésil sont mariés depuis toujours. l'arbre généalogique n'ayant pratiquement accueilli aucun autre peuple en son sein, fleurissent ainsi les générations de brésiliens pures souches. banal à souhait, mais à vrai dire, cela lui importe peu. Dans mon lit ♆ sans indécence aucune, elle regarde surtout les jolis garçons, oui, elle aime admirer leurs traits, flous ou bruts, les lire et les comprendre, elle aime leurs muscles saillants ou alors plus effacés, mais avant tout elle se pâme devant l'aura qu'ils dégagent. d'un autre côté elle se sait subjuguée par le charme ingénu des jolies demoiselles, leur douceur naturelle et leurs courbes artistiques semblables aux siennes, mais est-ce de l'attirance? elle ne se pose pas trop la question, nela. on ne maîtrise pas ces choses là. Degré de solitude ♆ les billes de joies qui explosent dans le ventre, le rose qui monte aux joues, le palpitant qui s'emballe, la poitrine qui se gonfle d'un air gorgé de plénitude.. toutes ces sensations lui semblent si lointaines! son premier comme son dernier amour en date, ils se sont perdus dans les méandres de sa mémoire. ce sentiment lui est devenu.. abstrait. pourtant, nela, elle trouve ça beau, l'amour. d'ailleurs elle aime tout le monde, mais c'est comme si elle ne savait plus faire la différence entre aimer et Aimer. peut-être que ça lui fait un peu peur, à l'hirondelle? Tromper l'ennui ♆ elle suit les traces de son papa, la belle. elle comble les creux dans l'estomac, elle rassasie les affamés avec ses doigts de fée. derrière ses fourneaux, elle s'affaire et s'applique pour éveiller vos papilles et faire naître des sourires. Tombé dans le trou à rat ♆ hier, aujourd'hui, demain.. elle ne compte plus trop. elle ne sait plus trop. elle est entrée dans le royaume du diable il y a environ trois ans, trois ans qu'elle respire cette atmosphère malsaine et qu'elle assiste à la miséricorde grandissante qui s’abat sur le village. résignée mais point annihilée. nela ploie mais ne se brise pas. La nouvelle famille ♆ paradoxalement, elle se retrouve chez les salauds.


au-delà des dunes
Joli prénom ♆ jade. Pseudo pas beau ♆ je n'en ai pas vraiment! Nombre d'hivers endurés ♆ bientôt dix-huit perv Pierre précieuse préférée ♆ pardonnez mon manque d'originalité, mais j'aime le diamant.  Arrow  et l'améthyste, aussi.  Compagnie de voyage ♆ bazzart, je crois. Mot doux ♆ j'ai déjà tout dit dans la partie invités; un vrai coup de cœur pour ce forum et les plumes qui s'y trouvent.  Degré d'addiction ♆ tout dépendra des cours, mais je pense qu'en moyenne ça se situera vers 3/7  Sésame ouvres-toi ♆ Check par alcide Tête de cochon ♆ marina nery   Remerciements ♆ à venir Mot d'amour en plus ♆ j'espère que je serai à la hauteur du personnage et du forum, aussi, parce que vous écrivez tous comme des dieux  pis vous êtes beaux, au passage.
avec ses vêtements ondoyants et nacrés, même quand elle marche on croirait qu'elle danse, comme ces longs serpents que les jongleurs sacrés, au bout de leurs bâtons agitent en cadence. ▲ BAUDELAIRE
comptine d'un autre été
le diable est mécontent.
de son trône infernal, de sa hauteur putride, il la regarde d'un œil vilipendant et fulmine. cette gamine déchaine en lui les orgues des enfers, invoque son courroux tout puissant parce qu'elle ne souffre pas assez. la douleur est bien là, évidemment, ancrée sous sa chair, s'abreuvant de son sang. cela dit.. elle n'a pas mal comme il le voudrait. regardez-les, toutes ces autres âmes malmenées, torturées, névrosées, mal aimées, mal armées! regardez toutes ces nymphettes désabusées qui achètent pour deux sous une chimère de plaisir en encaissant des coups de reins plus dégueulasses les uns que les autres, ces chiens sans scrupules qui égorgeraient des gosses pourvu qu'ils puissent leur rapporter une rétribution aussi maigre soit elle, ou ces fantômes aux yeux ensanglantés et aux bras criblés de piqûres qui, ombres d'eux mêmes, arpentent les ruelles sombres. regardez ses chef d'œuvres. ses bébés volés à dieu et violés par l'adversité. ses joyaux qui suintent le désespoir et la décadence. tous ces compagnons d'infortune qui, au fond du gouffre, se laissent bouffer par leur instinct primaire et se crachent à la gueule, arrachent les tripes des uns à mains nues, mordent sans pitié le cœur des autres pour se dire que, peut-être, la putréfaction de leur essence vitale n'atteint pas seulement qu'eux. regardez les, ces bêtes maudites.
et puis là bas, il y a nela.
le scarabée à la carapace irisée qui émerveille spontanément les mirettes et qu'il écraserait bien entre ses doigts empoisonnés.
la chétive hirondelle qui continue miraculeusement de voler et à qui il tordrait bien le petit cou fragile.
elle est si frêle, cette poupée de cristal. t'as l'impression en la voyant qu'une maladresse suffirait à l'éclater en milles morceaux épars, qu'une brise de vent la ferait s'effondrer, qu'un coup de bâton lui casserait les genoux. gracile, élégante, elle a les gestes et la voix qui se marient à ce qu'elle dégage. elle devrait hurler des notes brisées à s'en exploser les poumons, mais non, elle murmure, tout doux, tout doucement, des mots qui en s'élevant dans les airs se transforment en caresses. elle devrait esquisser des rictus taillés au couteau bourrés d'hypocrisie, mais non, elle offre les plus chaleureux de ses sourires à ceux qui les acceptent. elle devrait garder des étoiles pour elle, mais non, elle donne, donne et donne à s'en vider les poches et le cœur. pourquoi? pourquoi? pourquoi quand sa silhouette passe ci et là, t'as l'impression que des parterres de fleurs naissent sous ses pieds? pourquoi quand ses opales un peu fatiguées et pourtant lumineuses d'une flamme hargneusement entretenue se posent sur toi, t'as l'impression que la terre s'arrête de tourner? pourquoi est-elle encore là? depuis longtemps elle aurait dû se faire engloutir comme tous les trop-bons-trop-cons qui se perdent dans cette antre du démon. pourquoi est-elle toujours là? parce que nela. parce que t'aurais beau avoir commis les pires atrocités, elle resterait près de toi, nela. tout chez elle respire la pureté, la naïveté, l'entièreté. et si on s'est déjà joué de ces traits, elle s'en fiche, l'espoir ne la quitte pas. tu pourrais bien dire « j'la baiserai bien, la cuisinière », dans le fond tu sais que t'oserais pas te jeter sur elle comme tu le fais avec d'autres. comme s'il y avait un rempart invisible entre ta sauvagerie et sa tendresse. et puis, personne ou presque n'ose la toucher de quelle que façon qui soit, la petite caelho. parce qu'elle est, pour certains, une porte salvatrice, le porte-bonheur qu'on ne peut profaner. le bris de raison et d'humanité qui perdure dans ce monde pourri jusqu'à la moelle. la main qui s'accroche à ta cheville pour te garder sur terre. le pansement qui se colle à tes plaies lancinantes. le dépotoir à chagrins qui apaise tes maux et ton esprit endolori. et c'est exactement cela que satan abhorre chez cette enfant: elle devrait brûler sous les flammes de la folie qui toque à la porte de chacun, mais non, elle sauve, souvent sans même en avoir conscience, ses condamnés.
"c'était l'histoire du diable qui avait ramené des cailloux dans un sac, puis il les avait déversé sur sa table de jeu. sauf qu'il n'avait pas vu la petite pépite d'or couverte de poussière qui s'était confondue dans le lot. il savait que ce petit bout de trésor allait être source de querelles. mais bien sûr, hors de question de la jeter. elle était à lui malgré tout."


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 16:08
blizzard

l'étrange
chaleureuse, parfumée, généreuse. nela, elle est comme la cuisine de son père. pleine de bienfaits. et son père, il lui a transmis cette passion pour les ingrédients, cette envie de voir des ébauches de bonheur se projeter ci et là à la vue d'une belle assiette, ou la satisfaction que procure la vue des sens qui s'éveillent au contact d'un délicieux fumet se propageant dans les airs. la cuisine, c'est tout un héritage, presque le seul souvenir qui lui reste de l'image déjà floue de son petit papa derrière son plan de travail, le tablier tâché, la chaleur des casseroles accablante mais le sourire bien là, indéracinable. la véritable malédiction aurait été que le diable prive la douce de son talent, l'ampute de ce qui la rend heureuse. mais ce n'est pas le cas, et rien que pour cela, elle se considérerait presque comme chanceuse. elle se rappelle, nela, de ce vieil homme famélique aux abords du lac, la gorge sèche, qui n'attendait que la mort la panse gonflée par le vide. à ce moment là, elle ne connaissait presque personne nela. elle errait simplement par là, nela. mais son cœur tendre n'a pas pu se résoudre à laisser ce malheureux agoniser ainsi. alors la belle, elle est allée gambader dans la forêt environnante cueillir quelques plantes et quelques fruits qu'elle a écrasé dans un bol, espérant que la bouillie résultante, si elle ne nourrissait pas l'inconnu, le rafraichirait un tant soit peu, lui embaumerait un peu l'âme. et là, sous ses pupilles ébahies, la mélasse informe et peu ragoûtante s'est transformée en compote, sucrée, parfumée, un condensé de saveurs. trop étonnée pour réaliser le paradoxe, les interrogations n'ont pas fusé dans sa tête comme on aurait pu s'y attendre. mais qu'importe, après tout, le sourire édenté qu'elle a récolté en retour, les perles salées qu'elle a essuyé du bout du pouce, ils l'ont littéralement tuée d'émoi. depuis, elle utilise son don autant que possible, quand caleb n'est pas encore revenu de ses péripéties avec des vivres de qualité. et de ces éclairs vivaces et fugaces de joie qu'elle reçoit en retour de ses plats mijotés, nela se nourrit, s'en repait, et cela lui suffit.
(c) aurélie

São Poeira
une erreur. un accident. un road trip avorté bien trop tôt, un rêve saccagé sans pitié. elle ne se rappelle plus trop, à vrai dire, peu à peu, elle oublie comment elle a foulé les sentiers de sao poira. elle se souvient de ses amis de voyage, certains disparus, d'autres étendus là, inertes, le visage à même le sable froid de la nuit, sous le regard de la lune, complice de tous les crimes. ce mal de crâne abasourdissant lui dérobant des morceaux de mémoire, sa vue trouble, les quelques cicatrices ensanglantées marquées sur sa peau mate.. stigmates d'un tournant qu'elle aurait sûrement préféré éviter prendre et qu'elle conserve bien profondément en elle. elle a vu ce point de lumière, au loin, et comme une gamine qui a peur du noir, comme une gamine trop curieuse à la poursuite d'un papillon de couleur, elle a marché, marché, marché jusqu'à toucher du doigt la luciole maudite. désormais prisonnière de ce qu'elle croyait la sauver, nouveau jouet dans le coffre du diable. elle a tenté de partir, une fois, une seule, sans succès, et elle n'a plus jamais réitéré d'échapper à l'étau de fer qui est fermé autour de son fin petit cou. mais les regrets qui empoisennent, ce n'est pas pour elle. parfois, quand l'insomnie la tient, elle regarde la lune immaculée et lui demande de lui révéler ce qu'il s'est passé cette nuit là. évidemment sans réponse, elle pousse un soupir à fendre un cœur de pierre, pourtant, elle finit toujours par relever la tête et sourire. elle aurait pu mourir, comme les autres, or la vie est toujours là, son cœur s'acharne pour battre. sao poeira, elle s'y est fait. elle n'irait pas qu'elle apprécie y séjourner, mais en toute honnêteté, elle ne saurait dire UC
(c) MORIARTY
puisse que s'aimer jamais ne coûte, dans la rue aux mauvaises étoiles, sur les avenues bateau sans voile, les ivrognes aiment bien naviguer comme des soleils au champ de blé, et si nos yeux aiment bien pleurer, c'est parce que nous nous aimons nous aimer. ▲ SAEZ
l'étoile a pleuré rose
(au-dessus de 400 mots) On passe aux choses sérieuses, voilà l'emplacement de l'histoire. La forme est libre, bien évidemment. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Phasellus quis lectus metus, at posuere neque. Sed pharetra nibh eget orci convallis at posuere leo convallis. Sed blandit augue vitae augue scelerisque bibendum. Vivamus sit amet libero turpis, non venenatis urna. In blandit, odio convallis suscipit venenatis, ante ipsum cursus augue. Et mollis nunc diam eget sapien. Nulla facilisi. Etiam feugiat imperdiet rhoncus. Sed suscipit bibendum enim, sed volutpat tortor malesuada non. Morbi fringilla dui non purus porttitor mattis. Suspendisse quis vulputate risus. Phasellus erat velit, sagittis sed varius volutpat, placerat nec urna. Nam eu metus vitae dolor fringilla feugiat. Nulla. Facilisi. Etiam enim metus, luctus in adipiscing at, consectetur quis sapien. Duis imperdiet egestas ligula, quis hendrerit ipsum ullamcorper et. Phasellus id tristique orci. Proin consequat mi at felis scelerisque ullamcorper. Etiam tempus, felis vel eleifend porta, velit nunc mattis urna, at ullamcorper erat diam dignissim ante. Pellentesque justo risus. Rutrum ac semper a, faucibus nec lorem. Nullam eget quam tellus, eget sagittis justo.Class aptent taciti sociosqu ad litora torquent per conubia nostra, per inceptos himenaeos. Proin ante enim, tincidunt ut interdum in, adipiscing quis tortor. Nulla turpis lacus, rutrum in adipiscing ut, porttitor ac ante. Sed euismod, mauris a.


Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 16:44
oh oui, nela, nela, nela, nela.

moi aussi j'suis content que tu tentes cette merveilles, et que tu gardes cette beauté, marina. en tout cas tu me donnes l'eau à la bouche, j'veux déjà lire son histoire. puis, si tu as des questions n'hésite pas.

et bienvenue, évidemment.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 17:49
Oh, Nela la choupinette   Bienvenue ici et bonne chance avec ta fiche, ainsi qu'avec ce magnifique personnage.
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 17:59
Marina est vraiment une perle, elle est magnifique **
Bienvenue parmi nous et bonne chance pour ta fiche

Je sens que mon ventre va beaucoup t'aimer perv
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 18:17
si tu savais comme tu me fais plaisir de tenter pareille beauté j'te promets déjà une pluie de rp et puis d'amour, parce que nela c'est un peu le petit trésor de cleb, même s'il le dira certainement jamais et puis surtout, le début est absolument parfait, littéralement bienvenue ici ma belle perv
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 14 Jan 2014 - 18:27
aaaaah je suis amoureuse de Billy Kidd, alors cette image de Marina au tout début, tu m'as conquise
et puis Marina elle-même, et puis le personnage, que de sublimes choix Arrow
(bienvenue, ahah )
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 15 Jan 2014 - 0:15
pfiouuu, quel accueil, merci à vous tous vous êtes adorables!    
j'espère que je ne vous décevrai pas dans ce cas  
soren, tu pourras venir te péter le bide quand tu voudras  perv 
joão, héhé pour te dire, le lien qu'elle a avec cleb m'a bien aidée à choisir, je trouvais que c'était trop mignon  
sinon je suis ravie que le début te plaise et bien sur tout le plaisir est pour moi   
carmin, oh mischievous wink, j'suis amoureuse de tes créations   
et je partage ton avis quant à billy kidd, alors marina sous son objectif..  :han:
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 15 Jan 2014 - 2:28
   
- parce qu'il fallait un post de cleb sur cette fiche -
Invité
Revenir en haut Aller en bas
avatar
♆ MALÉDICTIONS LANCÉES : 464
♆ PSEUDO : AMIANTE.
♆ AVATAR : CILLIAN MURPHY.
♆ ALIGNEMENT MORAL : CHAOTIQUE BON
♆ PERDITION : FABRICATION DE SOUVENIRS.
♆ ENNUI TROMPÉ : FIGURE PATERNELLE DES ENFANTS VOLEURS. SAINT PATRON DES ORPHELINS. LES BONNES INTENTIONS SE SONT ÉRODÉES AVEC LA POUSSIÈRE. IL LEUR A TOUT APPRIS, LES DOIGTS MAGIQUES POUR DÉTROUSSER SANS SE FAIRE ATTRAPER, LA SOLIDARITÉ DANS LE BUTIN QU’ILS PARTAGENT ET MÊME LES VICES AU CREUX DES DRAPS.

(#) Mer 15 Jan 2014 - 12:04
nela nela nela
ohlala je suis contente qu'elle soit tentée et ce début est prometteur perv

♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆ ♆♆♆♆♆♆


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 15 Jan 2014 - 13:31
Han le beau personnage que tu nous façonnes là !   
Marina est magnifique en plus et elle correspond juste merveilleusement à une douceur exquise !   
J'ai hâte d'en lire plus, j'adore le début !

Bienvenue parmi nous
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 15 Jan 2014 - 16:26
Bienvenue   
Je suis emportée par ta plume. Je suis enchantée par ce début. J'ai hâte d'en savoir plus. Vite. Vite. Dépêche toi.   
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mer 15 Jan 2014 - 22:54
cleb,        :han: 
voilà voilà, les  images valent milles mots  Arrow 
adolf, ton personnage est une tuerie, benthe est au top  
au passage je suis ravie que le début te plaise, j'espère que ce sera de même pour la suite  
celestina, c'est adorable, je te retourne le compliment, j'ai lu ta fiche et mon dieu tu écris vraiment très, très bien  
merci pour tout en tout cas!  
antony, asqezaqldspdsss ton choix d'avatar de fou :**:
il me semble que j'avais survolé ta fiche, mais maintenant que tu es validé je m'en vais finir de la lire, ton petit bonhomme m'intrigue  
et bien sûr un grand merci à toi aussi, encore une fois ça me touche beaucoup de voir que ces quelques mots plaisent, promis j'essaie d'avancer cette fiche au plus vite!  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Dim 19 Jan 2014 - 4:52
le caractère a tellement, mais tellement raison de moi
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar
(#) Mar 21 Jan 2014 - 22:32
holala je suis vraiment ravie que ça te plaise, ça me motive à continuer  
d'ailleurs, je profite de ce petit passage rapide pour dire que je vais être un peu occupée jusque mardi et que j'aurais sans doute besoin d'un délai supplémentaire pour finir ma fiche   
j'espère que ça ne posera pas de problème, j'essaie de faire au plus vite! merci d'avance  
Invité
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en hautPage 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» MAYA • Peu importe que la route soit longue, de toutes tes forces : cours !
» La jeunesse est belle. Dérision ! Elle est belle, confiante, aventureuse. Elle est riche de tous les espoirs, de toutes les ambitions. Elle est surtout naïve. || Annabeth
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» MARY ∆ « Elle est une fleur qui ne se fane jamais »
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FOUTUE VERMINE :: ET ILS RIENT :: FICHES V1-
Sauter vers: